Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > The Dark Tower > The Gunslinger Born


The Gunslinger Born

Tome du cycle : The Dark Tower
ISBN : 978-078512145-9
Catégorie : Bd
Auteur : Peter David (Proposer une Biographie)
Auteur : Robin Furth (Proposer une Biographie)
Dessinateur : Jae Lee (Proposer une Biographie)

La quête d’un homme débute par la mise à l’épreuve d’un jeune garçon…
Roland Deschain quitte le royaume de son père avoir après décroché le titre de pistolero. Accompagné par deux de ses plus fidèles amis, le voilà sur les routes, chargé d’une mission bien précises.
Une mission dont il n’aurait jamais soupçonné les conséquences sur sa vie toute entière…


Critique

Par Gillossen, le 13/01/2008

Voilà le carton comics 2007 de l’autre côté de l’Atlantique, et Marvel doit encore se féliciter d’avoir choisi d’adapter le “Magnum Opus”, avec la bénédiction de l’auteur, que l’on ne retrouve pourtant pas, directement, impliqué dans le scénario.
Que le lecteur soit familier de cet univers ou pas, cette première série de sept numéros met en images un passage assez discret de la saga, puisqu’il s’agissait pour les auteurs d’illustrer des analepses du premier et surtout du quatrième tome de La Tour Sombre. Pour quelque chose de totalement inédit, il faudra donc attendre la deuxième mini-série, qui doit débuter le mois prochain.
En attendant, penchons-nous donc sur ce recueil, puisque c’est exactement la même équipe qui se chargera des deux suivants. Une chose est sûre, Peter David, aidé de Robin Furth, se montre particulièrement respectueux de l’univers et des personnages du King, que l’on retrouve tel qu’on les connaît. C’est de plus un plaisir de voir illustrer certains passages, comme le défi de Roland pour décrocher le titre de pistolero, ou bien sûr son histoire d’amour tragique avec Susan Delgado… L’amertume et l’émotion sont bien palpables, l’ambiance et les enjeux parfaitement retranscrits… Bien sûr, le revers de la médaille est l’impression d’avoir parfois affaire un devoir un peu trop scolaire.
L’autre réserve concernant cette adaptation provient des dessins : si le trait de Jae Lee est souvent sublime, et la colorisation de Richard Isanove digne de ses meilleurs travaux, avec en prime une petite touche d’irréalité, il faut tout de même apporter un bémol au découpage, qui se reproduit quasiment à l’identique à chaque page. Même si la chose s’atténue au fur et à mesure, cela n’empêche pas une certaine impression de s’installer, celle de se retrouver avec un ouvrage d’illustration plus qu’une bande dessinée à part entière.
Remarquons que le recueil propose non seulement les sept numéros et une couverture cartonnée, mais aussi de nombreuses couvertures alternatives ainsi que quelques croquis. Et pendant ce temps, Fusion Comics, alias Soleil et Panini, après avoir déjà fait bien traîner les choses, compte découper tout cela en trois fois (les 1-2-3, puis les 4-5, et pour finir les 6-7) pour 12 euros de chaque… Si l’anglais ne vous pose pas de problème, le choix est vite fait ! Quels que soient les mérites du traducteur.

8.0/10

Discuter de The Gunslinger Born sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :