Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Le Dernier des Templiers > La Prophétie


La Prophétie

Tome 1 du cycle : Le Dernier des Templiers
ISBN : 978-281120198-2
Catégorie : Bd
Dessinateur : Michael Avon Oeming (Proposer une Biographie)
Auteur : Bryan J.L. Glass (Proposer une Biographie)

Karic rêve de devenir un jour Templier, ces légendaires chevaliers qui maintenaient jadis l’ordre du monde. Lorsqu’une armée de rats attaque et asservit son village, il puise en lui le courage de s’élever contre l’oppression et d’accomplir son destin. Épaulé par un vieux guerrier solitaire, Karic entame un extraordinaire voyage.


Critique

Par Gillossen, le 04/11/2009

Évacuons immédiatement toute comparaison avec Légendes de la Garde. Bien sûr, ces deux bandes dessinées mettent en scène des souris adeptes du combat, mais sur le fond comme sur la forme, elles se révèlent bien différentes.
Pour tout dire, Légendes de la Garde conservera pour elle une patine incomparable, doublée d’une sorte de grâce amère. Le Dernier des Templiers semble au premier coup d’oeil plus besogneux sur le fond, plus classique aussi par son trait comics.
Les aventures initiatiques de Karic, forgées au contact du concept du héros au mille visages de Joseph Campbell, se suivent avec un plaisir certain, et n’hésitent pas à choisir un angle résolument sombre, à l’image de la mythologie dans laquelle baigne cette histoire et cet univers. Le récit demeure très classique, mais efficace, quoique parfois un peu confus.
Une chose est sûre, les auteurs sont véritablement passionnés par cette prophétie qu’ils nous dévoilent ici, au point que l’on se sente par moments un peu extérieur aux évènements pourtant souvent terribles que Karic, et les autres, doivent affronter au fil des pages, la faute à une narration touffue. Est-il possible qu’ils se soient laissés quelque peu écraser sous le poids de leurs références multiples et de leurs documentations, au détriment de leurs intentions premières ?
Quand on sait que cet album propose plus de 30 pages de notes après que la BD proprement dite ait pris fin, on peut se poser la question. L’intérêt est bien présent lorsque l’on prend la peine de les parcourir, mais cet oeil sur les coulisses ne fait que ressortir davantage certains passages qui manquent de flamme et de coeur, ce qui constitue tout de même un comble quand on songe un instant à l’histoire qui nous est contée.
Le trait on ne peut plus anguleux de Oeming, ainsi que les choix de couleur qui accompagnent les dessins eux-mêmes, sombres et tranchés, ne plairont pas à tout le monde, même s’il parvient à donner une véritable identité à ses souris et autres animaux de la forêt impliqués dans ce qui demeure un récit épique et de grande ampleur, mais qui, pour l’instant, ne donne pas encore libre cours à tout son potentiel, engoncé par le cadre et quelques facilités, notamment dans les dialogues aux échanges parfois convenus.  
L’ouvrage en lui-même demeure très intéressant, dès son introduction, intitulée « Les Fils de Ripitchip » et signée de l’auteur de Fables, mais parfois davantage comme réflexion sur un genre que comme une illustration de celui-ci

7.5/10

Discuter de La Prophétie sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :