Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#41 12/02/2004 19:37:15

gordianus
Ta'veren
Date d'inscription: 22/11/2003
Messages: 203
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Aléa,jeudi 12 février 2004, 19:18 a écrit:

lol Point de vue interessant... wink

SPOILER

Je pourrais presque me mettre à soutenir Royal tongue ...enfin presque hein.. wink parce que je pardonnerais jamais à Royal la scène des cachots (particulièrement bien écrite d'ailleurs; j'ai fait des grimaces pas possibles à la lire, limite je sentais le goût du sang dans la bouche..) : regarder qqun se faire tabasser...Hum huh C'est pas de la méchanceté pure ça? Pas vraiment noble comme comportement... Non à la violence! angry Puis j'aime pas les gens qui se pavanent dans leurs beaux atours dry rolleyes

SACHEZ AVANT DE LIRE CE MESSAGE QUE JE NE PREND ABSOLUMENT PAS LA DEFENSE DE HITLER OU DE SES IDÉES

En réalité, je n'avais pas oublié cette scène (une des plus grandes scènes de la fantasy, à mon avis à mettre à côté de la charge du champ de Pelennor, la mort de Stark, celle de Druss et toutes les autres) et comment l'aurais-je pu ?!?
Cependant, j'en suis venu à me demander si Royal ne s'était pas laissé entraîner dans sa propre oeuvre un peu contre son gré... De plus, on peut se demander s'il est REELLEMENT conscient de la souffrance qu'il inflige (ou plutôt fait infliger) à Fitz, n'ayant jamais connu aucun vrai combat mantal ou physique, à cause de son côté enfant gâté... De toute façon, si l'on prend en compte le fait que Hobb est l'auteur, on peut supposer le personnage est réaliste, or, j'aime à croire que nul ne naît bête ou mauvais, mais que chacun peut le devenir, par une certaine faiblesse d'esprit, qui entraîne une grande sensibilité aux traumatismes pouvant aboutir à de véritables monstres : qui peut dire ce que serait devenu Hitler serait devenu s'il n'avait été battu par son père, s'il avait été accépté aux beaux-arts, s'il n'avait vécu la première guerre mondiale??? Attention!!! Je ne prend pas la défence d'Hitler, mais je ne pense pas qu'il soit né cinglé, mais qu'il était plutôt malade.
Gravement malade.
Mettons nous, pour en revenir à l'assassin royal et à royal, à la place de ce dernier, s'il n'avait pas eu une mère trop protéctrice, s'il n'avait pas eu ce nombre hallucinant de parents bâtards, s'il n'avait pas eu un père préférant de loin ses deux demis-frères, peut-être aurait-il pu devenir quelqun de très bien...

@+
Gordianus


"Le travail est la maladie des classes alcooliques." - Oscar Wilde

Hors ligne

 

#42 12/02/2004 20:29:59

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12767
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

et il n'y a pas de réponse possible à ces questions. ou alors c'est de l'uchronie et il faut que l'auteur nous réécrive l'histoire des 6 Duchés en modifiant quelques détails (comme le caractère de la mère de Royal ou son éducation, la loi sur les bâtards royaux...) et ça devient un autre cycle et qui sait s'il se finira mieux!! (ben l'auteur virtuel peut-être??)

En ligne

 

#43 13/02/2004 09:21:06

Thys
Maman Poule
Lieu: Clermont-Fd
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 4549
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Oui, et puis je pense aussi qu'il arrive un moment à l'âge adulte où il faut prendre ses responsabilités et cesser de se morfondre sur ce qu'on a eu ou pas étant enfant...les "défaillances" d'une enfance ne peuvent pas être une excuse éternellement dans le sens où en devenant adulte on acquiert un sens des valeurs - à la différence de la cruauté naive des enfants comme en parle Eolle dans le sujet sur Peter Pan - et une conscience qui nous fait nous rendre compte et évaluer le mal que l'on fait aux autres...

Ceci dit, je pense qu'on ne finit de se détacher de son enfance (pas dans le sens devenir un "adulte sérieux et chiant", mais psychologiquement parlant) que quand on "quitte" ses parents, et sans doute définitivement quand on devient parents soi-même...il me parait difficile alors d'invoquer l'excuse de l'enfance, ça ne tient plus, à mon avis... rolleyes

Dans le cas de Royal, il n'a ni quitté le domicile familiale (il n'en est d'ailleurs pas question pour les fils de roi) ni eu d'enfants..il me donne surtout l'impression d'être resté trop longtemps dans la logique de dépendance morale vis-à-vis de ses parents et d'excuse éternelle du benjamin à qui l'on passe tout, il se complait dans son rôle d'homme-enfant tout en prétandant au statut d'un adulte (quand il veut supplanter ses frères - qui ont passé le cap depuis longtemps, eux! wink )...je pense que ça ne l'excuse en aucun cas...et surtout, faut pas pousser dans le genre enfance malheureuse et traumatisme graves, on a vu pire que ce qu'a vécu Royal! tongue

Thys


"La mort de tout homme m'amoindrit parce que je fais partie de l'humanité ; c'est pourquoi, ne demande jamais pour qui sonne le glas, il sonne pour toi."

Hors ligne

 

#44 13/02/2004 10:10:06

Mirsky
infréquentable
Lieu: Europe
Date d'inscription: 15/07/2002
Messages: 1139
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

prendre la défense de Royal, il ne me serait pas venue l'idée blink
c'est un poltron pour qui le pouvoir veux dire faste, impunité et but en soi.. la préservation du pouvoir pas le pouvoir en lui même quoi .. il a du secher les cours quand il était question de l'honneur, du devoir en vers ses sujets et le Royaume... comme Thys, je trouve trop facile d'excuser pour cause d'enfance difficile; j'ai plus d'indulgence pour Galen qui lui a vraiment été traumatisé par Chevalerie, ce est à la base même de sa haine..


"Les rêves étaient-ils simplement meilleurs que la réalité? L'imaginaire éternellement plus séduisant?"

Hors ligne

 

#45 13/02/2004 10:56:16

lambertine
Hobbitte ambrienne
Date d'inscription: 17/09/2002
Messages: 960
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Au sujet de Royal, donc :

Il est jaloux de ses frères aînés, c'est un fait. Mais de là à dire que Subtil préférait ceux-ci, il y a un monde ! Il m'a toujours semblé, au contraire, que Subtil ( qui pour le compte porte mal son nom ) accordait bien plus d'attention aux avis de Royal que de Vérité, par exemple. Qu'il faisait presque toujours passer son cadet avant son frère ( ce n'était peut-être pas le cas avec Chevalerie ).

Dépendance morale vis à vis de ses parents ? Non. De sa mère et depuis longtemps. la seule circonstance atténuante que l'on puisse trouver à Royal, c'est son éducation Baugienne. Désir étant tellement persuadée de sa supériorité qu'elle transmet ce sentiment à son fils.

Est-il réellement conscient de la souffrance qu'il inflige ? Enfant gâté ou pas,on est censé savoir à vingt-cinq ans qu casser le nez de quelqu'un fait mal, que la mort n'est pas un jeu, que salir la réputation de son frère devant sa fiancée est méchant, que vouloir s'emparer du pouvoir en se basant sur un mensonge est une trahison. Etc... etc... Qu'elle que fut l'enfance de ce sale gamin, ce ne fut pas Charles Dickens. Et, même si çà l'avait été....
Je ne suis pas aussi optimiste que certains. Et j'ai la faiblesse de croire que certains naissent avec une plus grande propension au mal que d'autres.

Et il n'est pas "juste" peureux et égoïste". Il est terriblement ambitieux. Pas seulement pour lui, mais pour ses duchés. Il a repris à son compte le rêve de Galen de s'emparer des Montagnes et de soumettre les Anciens à SA volonté, SON ambition, SES clans. C'est un homme extrêmement retors.

Hors ligne

 

#46 13/02/2004 12:01:47

Sworld
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 14/05/2003
Messages: 422

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Il est bien évidemment impossible d'excuser les agissements de Royal tel qu'ils sont décrits par Fitz.
Mais vous restez ancré à la vision des faits de Fitz, à la vue qu'à Fitz de Royal.

Mais cette description ne colle pas à la réalité, c'est une évidence.
La vision de Royal est obscurci par les sentiments de haine de Fitz.

Je reste donc persuadé que Royal agit d'une façon tout à fait normal par rapport à la situation, et cela sans méchanceté ni cruauté exagérées.
Il ne prend peut-être pas toujours la bonne solution, mais ses agissements reste dans une logique tout à fait respectable.

Et vous ne pensez pas aussi que les agissements de Fitz ne font pas souffrir Royal ?

J'espère que vous vous rendez compte que vous défendez un assassin, brutale, susceptible, rancunier, impulsif, incapable de se controler ?


Sworld

Hors ligne

 

#47 13/02/2004 12:50:51

lambertine
Hobbitte ambrienne
Date d'inscription: 17/09/2002
Messages: 960
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Je ne prends la défense de personne.

Je veux bien admettre que l'histoire est racontée du point de vue de Fitz. Que donc, elle est très subjective.
Je peux comprendre que certains actes de Royal puissent paraître logiques ( emprisonner Fitz qui venait de tuer Justin en public et de comploter avec les ducs côtiers, par exemple ).

Mais beaucoup des actes de Royal sont inexcusables, dans l'absolu. ne serait-ce que l'instauration du Cirque du Roi, l'annonce mensongère de la mort de Vérité, la tentative d' "avortement" de Kettricken, le mépris pour son propre peuple qu'il n'hésite pas à sacrifier affin de faire passer son frère pour un crétin, etc...

Et, bien que Fitz ait un caractère de cochon, je ne vois pas lequel de ses agissements a pu faire "souffrir" Royal.

Hors ligne

 

#48 13/02/2004 12:58:25

Luigi Brosse
Résistance active
Lieu: In another castle!
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 6411
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Il me semblke que c'est dit à la fin, quand à un moment Fitz percoit les pensées de Royal. Fitz voit donc comment Royal le voit lui. Et c'est bien comme une menace, comme quelqu'un qui convoite sa place, ses privilèges....
Et donc à mon avis la conduite de Royal n'est pas en désaccord avec ce qu'il considère comme sa réalité. C'est toujours basé sur la subjectivité et sur comment un personnage voit le monde (ce qui vient un peu de la facon dont il a été élevé.... Mais je ne dis pas que ca soit une excuse, ce n'est pas du tout le but de ce post de chercher des excuses.


"Se prépare pour la fin du monde, mais en musique."

Hors ligne

 

#49 13/02/2004 13:34:36

Lujayne
Ta'veren
Lieu: Annecy, Paris
Date d'inscription: 10/07/2003
Messages: 222
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

C'est clair que la vision de Fitz est subjective, et que Royal a des raisons de le craindre, effectivement il n'a pas toutes les données en main. Mais on ne peut nier non plus que Royal, comme son nom l'indique, n'inspire qu'à la royauté, et il est prêt à tout, même au pire, pour l'obtenir. Ca me fait penser un peu à "Des Tyrans et des Rois", de John Marco, où on passe sans cesse d'un point de vue à un autre pour réaliser que chaque personne fait ce qu'il estime devoir faire de façon juste.
Ici Royal est défini comme l'ennemi, et Fitz a de très bonnes raisons de le considérer ainsi wink mais c'est vrai que sa haine est exacerbée, alors que Royal se comporte plus comme un enfant gâté, coléreux ,ambitieux et irresponsable que comme un véritable manipulateur qui complote à la perte de son pays.
Enfin, ce que j'en dis... pendant ma lecture je l'ai vraiment détesté quand même big_smile

Hors ligne

 

#50 13/02/2004 13:36:42

Thys
Maman Poule
Lieu: Clermont-Fd
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 4549
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

la conduite de Royal n'est pas en désaccord avec ce qu'il considère comme sa réalité. C'est toujours basé sur la subjectivité et sur comment un personnage voit le monde

Tout à fait d'accord! smile
D'autant que tu as utilisé un mot très juste en disant que "ce n'est pas en désaccord" et en ne disant pas "ça justifie", ça n'est pas la même chose, et je crois qu'on s'est un peu emmêlé jusqu'ici! rolleyes

Il y a une différence énorme entre avoir une conduite plutôt logique par rapport à sa vision des choses, et avoir une conduites légitimée par cette vision.
On peut comprendre pourquoi il fait ça, ce n'est pas pour ça qu'on va le dédouaner pour autant...

Thys


"La mort de tout homme m'amoindrit parce que je fais partie de l'humanité ; c'est pourquoi, ne demande jamais pour qui sonne le glas, il sonne pour toi."

Hors ligne

 

#51 13/02/2004 14:54:08

gordianus
Ta'veren
Date d'inscription: 22/11/2003
Messages: 203
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Je voudrais juste vous faire part de l'une des plus importantes théories de Newton (oui, plus important encore que la gravité) :
Si, à un moment donné, l'on connait la vitesse et la direction de tous les atomes existants, on peut déduire toutes leurs interactions à venir : autrement dit, tout est écrit.
Ce que je veux dire, c'est que Royal est comme il est : il n'a pas demandé à naître, ni à être sadique, il est né et a été elevé de la sorte...
De plus, qui pourrait le blâmer réellement pour autre chose que son comportement avec Fitz??? Soit, il abandonne des duchés déjà agonisant pour faire ce qui lui semble être la seule solution pour sauvegarder l'intégrité des autres...
J'admet que certains de ses agissements peuvent être répréhensible (j'aurais du mal à pétendre le contraire) mais je pense également qu'une partie au moins d'entre eux sont dictés par une logique qui, échape à Fitz à cause du fait que pour lui, la protection des Six Duchés passe obligatoirement par la defense de ceux de l'exterieur, ce qui est faux...
Est-ce que, lorsque les romains ont abandonné une partie de leurs colonnies, on a dit qu'ils arretaient de defendre leur empire? non! On a juste dit que toute leur armée avait plus de chance de défendre la botte qu'une partie de défendre une frontière entre les Gaules et la Germanie...
Il est indéniable que l'on pouvait réellement croire Vérité mort, et qu'il aurait été stupide de continuer à defendre des duchés presque deja perdus en attendant qu'un gars parti depuis hyper longtemps rencontre des gens dont on ignore la nature et les intentions??????
De plus, je vous rapelle que quand vous assistiez à la scène, vous etiez tranquille dans votre lit, en cours, dans le train, le metro; le bus, le canapé... Lui, non!!!

Quant à Fitz, il passe un tome entier à vouloir se venger, or, la personne qui se venge d'un acte commçis sur lui par un acte de même nature s'abaisse au niveau de celui qui lui a fait connaitre la douleur en premier. J'ajoute qu'il cherche la MORT de Royal qui ne l'a pas tué (il a essayé certes, mais ne l'a pas tué) donc, il veut s'abaisser en dessous du niveau de Royal.

@+
Gordianus


"Le travail est la maladie des classes alcooliques." - Oscar Wilde

Hors ligne

 

#52 13/02/2004 15:22:44

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12767
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

gordianus,vendredi 13 février 2004, 14:54 a écrit:

Je voudrais juste vous faire part de l'une des plus importantes théories de Newton (oui, plus important encore que la gravité) :
Si, à un moment donné, l'on connait la vitesse et la direction de tous les atomes existants, on peut déduire toutes leurs interactions à venir : autrement dit, tout est écrit.

Concernant Newton, il me semblait que la physique quantique établissait que le fait de chercher à connaître la vitesse et la direction des atomes modifait ces données et leurs intéractions:donc l'avenir n'est que "probable" (souvenir de Stargate, je n'ai aucune source officielle).

la personne qui se venge d'un acte commçis sur lui par un acte de même nature s'abaisse au niveau de celui qui lui a fait connaitre la douleur en premier. J'ajoute qu'il cherche la MORT de Royal qui ne l'a pas tué (il a essayé certes, mais ne l'a pas tué) donc, il veut s'abaisser en dessous du niveau de Royal.

SPOILER
Si Fitz se venge de sa mort par un voeu de mort, encore heureux que Royal l'ait raté, parce que le vrai mort qui pourchasse son assassin, c'est un fantôme!!
Et il a quand même envoyé au fond d'un trou son corps brisé et sans âme; quand on "essaye" à ce point, ça vaut une volonté réelle de mort:ce n'est pas la réussite qui est en cause, mais l'intention.
Et Fitz ne se venge pas que de son traitement: pour lui, Royal a utilisé le Clan pour tuer Subtil, a usurpé le trône de Vérité, a fait souffrir tous ceux qui lui sont proches (Le fou, Molly, Burrich..), il abandonne les 2/3 du Royaume aux Pirates...de ce point de vue, Royal est le pire ennemi des Six Duchés tel que Fitz le conçoit et c'est au titre d'une"certaine raison d'Etat" que Fitz ourdit sa vengeance (comprendre qu'il s'implique personnellement beaucoup plus/trop qu'un vulgaire assassin professionnel).

J'essaie de prendre du recul, mais avec Royal, j'ai du mal (et je pense que le libre-arbitre permet à tout un chacun de choisir le chemin du Bien ou du Mal, cf le début du post)

En ligne

 

#53 13/02/2004 16:18:36

Thys
Maman Poule
Lieu: Clermont-Fd
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 4549
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

De plus, qui pourrait le blâmer réellement pour autre chose que son comportement avec Fitz???

Le problème c'est qu'on connait presque toute la vie de Fitz, pas celle de Royal...
Que sait-on de ses agissements à part ses interactions avec Fitz et ses faits officiels de membre de la famille royale?
Rien...on ne connait donc rien d'autre de lui que ce qu'il fait à Fitz, et pour ça on peut le blamer...ça ne veut pas dire qu'il n'ait jamais rien fait d'autre de réprimendable, et à l'opposé, si ça se trouve, il a fait plein de choses bien que nous ignorons...on n'en sait rien, c'est une question sans fin et sans réponse...

qu'une partie au moins d'entre eux sont dictés par une logique

Sur les agissements qu'on connait, même s'ils ont une certaine logique, ça ne les excuse pas, la logique n'anihile pas les valeurs, les responsabilité, la conscience...
C'est ce que je disais plus haut...personnellement, je peux en partie comprendre pourquoi il agit ainsi, mais je ne l'excuse pas pour autant.
Parce que, si je le comprends, je vois aussi qu'il aurait pu agir autrement...sans compter que parfois, des actes que nous sommes forcé d'accomplir ne sont pas excusables pour autant (même si c'est dur...)
SPOILERS
Y'a qu'à voir les meurtres commis par Fitz, il n'a pas le choix, mais il est tout de même coupable, que ce soit son métier, qu'on le force à le faire ou que ce soit pour le bien du pays, ne le rend pas innocent d'avoir tuer des gens.
FIN DU SPOILER

En +, Royal a quand même une forte propention pour les actes gratuits!

Thys


"La mort de tout homme m'amoindrit parce que je fais partie de l'humanité ; c'est pourquoi, ne demande jamais pour qui sonne le glas, il sonne pour toi."

Hors ligne

 

#54 14/02/2004 01:08:37

Anka
Vala
Date d'inscription: 17/04/2003
Messages: 309
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Spoilers sur tout la ligne. Vous êtes prévenus.



Je répond en bloc à différentes remarques faites pour excuser ou expliquer Royal (mais je ne sais plus qui a dit exactement quoi)
De un : enfance difiicile Royal ??? Que dire de celle de Fitz alors ? Mauvais argument. D'autant que si on commence à dire "Il a pas demandé à être élevé en sadique", on pourrait aussi dire que Fitz n'a jamais demandé à naître batard et à être élevé pour finir en crétin social fini.
Et la théorie de Newton n'est qu'un postulat théorique qui ne fonctionne pas en pratique. J epréfèr elui substituer une autre doctrine, très important à mon sens : "même si le libre-aribtre n'existe pas, nous devons nous comporter comme si il existait. SInon, tout vie social serait impossible". Je refuse ces histoires de destins tout tracés; Des personnes ayant subit les mêmes problèmes évolueront tout à fait différement. Et il n'est jamasi trop tard pour changer.

De deux : même si on se place dans sa vision du monde, même si tout ce qu'il croit était vrai, il agit mal. Lambertine l'a relevé : la création du Cirque, par exemple, est une horreur que rien ne justifie. Les mensonges et les trahisons pour perdre les Duchés Côtiers. Le fait qu'il ait essayer de tuer son propoe père et roi... Mais si il y avait réellement un danger que Fitz soit un intrigant dangereux, la loyauté de Royal aurait du rester à la couronne. Mais tout ce qu'il l'interesse est de coiffé cette couronne et de se replier sur les Duchés Intérieurs. Par pour protéger le royaume, juste parce que la cour dans les Duchés Intérieurs ets plus brillante. Sans tenter par ailleurs d'améliorer ne serait-ce qu'un peu le sort de ses sujets.

De trois : malgré son enfance privilégiée, Royal sait parfaitement ce qu'est la souffrance. Il y a une dimension sadique non négligeable chez ce salaud. Il suffit de voir la torture de Fitz : cela va au-delà de la simple vengeance. Il se repait de la douleur. Et c'est dans la même optique qu'il instaure les Jeux du Cirque :pour son propre plaisir. Pour jouïr de la souffrance (le sadisme et la torture ayant, rappelons-le, une forte connotation sexuelle).

La vérité sur Royal, c'est qu'il s'ait très bien ce qu'est la oduleur pour les autres mais refuse de voir qu'elle peut s'appliquer à lui. Non content d'être parano et de vivre dans un monde tordu, il est un réel psychopathe. Autrement dit il ne possède pas la moindre parcelle d'empathie. Il jouit de la souffrance morale ou physique des autres mais est incapable de se mettre à leur place et est fou de rage et d'incompréhension quand quelque chose de mauvais lui arrive.

Message édité conformément à la charte

Bref, c'est un ****** que rien n'excuse.

Anka

Hors ligne

 

#55 14/02/2004 09:09:52

Corum Jhaelen Irsei
guide
Lieu: Suisse (Neuchâtel)
Date d'inscription: 28/06/2003
Messages: 836

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Je suis tout à fait d'accord avec Anka, pour moi Royal est indéfendable, c'est une crapule de premier ordre. Mais une chose est sûre : tu ferais un bon avocat Gordianus (tu l'es peut-être qui sait wink ...), mais là en l'occurrence tu joues un peu à l'avocat du diable. Parce qu'il est quand même difficile de défendre un homme qui essaie juste de tuer son père pour s'approprier sa couronne, un homme cruel, pervers, vicieux, et ces points là sont indéniables...
Certes nous ne connaissons pas le passé de Royal, nous ne voyons pas les choses de son point de vue, mais tout de même, ses actes ne sont pas excusables. Et puis si Fitz n'est pas un ange non plus, il possède au moins une certaine idée de ce qui est juste, il est capable de relativiser et a un certain sens de l'honneur.

Bref, pour moi Royal est qqn de mauvais et il se rend compte de ses actes.

Hors ligne

 

#56 14/02/2004 11:02:51

Mirsky
infréquentable
Lieu: Europe
Date d'inscription: 15/07/2002
Messages: 1139
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

gordianus,vendredi 13 février 2004, 14:54 a écrit:

De plus, qui pourrait le blâmer réellement pour autre chose que son comportement avec Fitz??? Soit, il abandonne des duchés déjà agonisant pour faire ce qui lui semble être la seule solution pour sauvegarder l'intégrité des autres...
J'admet que certains de ses agissements peuvent être répréhensible (j'aurais du mal à pétendre le contraire) mais je pense également qu'une partie au moins d'entre eux sont dictés par une logique qui, échape à Fitz à cause du fait que pour lui, la protection des Six Duchés passe obligatoirement par la defense de ceux de l'exterieur, ce qui est faux...
Est-ce que, lorsque les romains ont abandonné une partie de leurs colonnies, on a dit qu'ils arretaient de defendre leur empire? non! On a juste dit que toute leur armée avait plus de chance de défendre la botte qu'une partie de défendre une frontière entre les Gaules et la Germanie...

le premier devoir d'un roi n'est-il pas de protéger l'intégrité de son royaume... les Duchés côtiers ne sont pas des simples colonies, c'est plutôt Bauge et Labour annexés ensuite qui sont les "colonies" des premiers...(c'est pourquoi l'exemple de l'empire romain est particulièrement mal choisi, un Royaume n'est pas un empire).
prétendre défendre l'abandon des 4/6 du royaume, c'est cautionner une haute trahison... dry
je dis bien fort :
Royal est un traître à son peuple, à son Royaume, à son titre usurpé...


"Les rêves étaient-ils simplement meilleurs que la réalité? L'imaginaire éternellement plus séduisant?"

Hors ligne

 

#57 14/02/2004 12:55:31

Lÿr
Pierre philosophale
Date d'inscription: 28/04/2002
Messages: 1505
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Anka a parlé de psychopate, et il est sans doute quelque chose de ce genre ;
Bien sûr, Royal a fait des choses répréhensibles (très), et il le sait car ce n'est pas un imbécil. Mais ce que je me demande c'est de quelle façon il perçoit ce qu'il fait : comme ça a été dit, ça a été un enfant gaté (trop), beau (très), et un cadet. Il avait devantlui deux frères d'un autre mariage qui l'appréciait peu et qui avait le don contrairement à lui ; il devait donc se sentir doublement étranger, peut être inférieur (il n'avait pas non plusleur carrure), même si Subtil l'appréciait. Ce dont il aurait surement eu besoin, plutôt que de l'indifférence un peu supérieure de ses frères et le "gagatisme" de Subtil, c'est de quelqu'un pour le prendre en main et le dresser un peu : si Fitz n'avait pas eut Subtil, Vérité, Ombre, Burrich et Patience pour le recadrer à tout instant, qu'aurait-il fait, que serait-il devenu? D'ailleurs Fitz a -t-il jamais cherché à parler à Royal ?
Royal, à l'inverse a toujours été trop choyé ou ignoré et personne ne s'est donné le mal de l'éduquer alors que ça n'aurait pu lui faire que du bien. Pour moi, même adulte, il est resté profondément "enfantin", et les enfants sont cruels. Ils arrachent les pattes des mouches en sachant que la pauvre bête n'apprécie pas, ils attachent des trucs aux queues des chatss, disent des méchancetés en sachant ce qu'ils font mais ce sont des enfants et n'ont pas encore une échelle de valeurs bien établie donc on leu passe et on leur explique. Royal a eut une cour qui l'encourageait.

SPOIL Et la façon d'agir de Fitz et de balayer la personnalité de Royal pour la remodeler à sa convenance, je suis désolée, mais c'est abject. Il aurait mérité, dans les deux sens du temre, de se voir renvoyé à la figure le mal qu'il avait fait et d'en prendre conscience en "adulte" plutôt que ça et la mort rapide qui a suivi.

Hors ligne

 

#58 14/02/2004 13:21:29

lambertine
Hobbitte ambrienne
Date d'inscription: 17/09/2002
Messages: 960
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Et il n'est pas question de faire de Fitz, ni d'ailleurs d'aucun des personnages du cycle, un saint.

Edit de Publivore

(Ca fait deux fois dans le même sujet que tu révèles des éléments clés du cycle, Lambertine, donc je ne veux pas relancer le débat sur ce thème, mais je souhaiterai fortement que tu n'oublies pas d'indiquer quand tu fais des révélations)

SPOILERS donc...



Il n'empêche : Fitz tue rarement pour "raison d'Etat" ( ce qui est au départ son vrai travail ). L'empoisonnement des forgisés s'apparente plus à une "euthanasie", et le reste du temps il préfère agir "autrement" ( en déshonorant Virilia, en conseillant Grace par la bande ). Ses suls "vrais" meutres sont ceux de Justin et Sereine, et celui projeté de Royal ( la question étant : la vengeance est-elle légitime ? ).

Pour en revenir à Royal, je ne trouve pas que Fitz se focalise particulièrement sur ce qu'il lui a fait, à lui. Et je crois qu'il ne faut pas oublier que la situation catastrophique des Six Duchés est en grande partie de son fait. Il n'abandonne pas des Duchés en perdition : il mets exprès ces duchés en perdition pour en faire porter la responsabilité à son frère. Je ne suis pas d'accord, quand on dit qu'il n'y a pas complot : il y a bel et bien complot de la part de Galen, qui vise à mettre son demi-frère sur le trône et à s'emparer des Montagnes, et Royal prend activement part à ce complot. Il suffit de se souvenir des contacts d'Art entre Galen et Royal complotant l'assassinat de Vérité.
De même, je n'ai vu nulle part que Royal ait été rejeté par ses frères aînés. Même lorsque Fitz perçoit ses pensées. Il est jaloux d'eux comme un sale gamin peut être jaloux ( genre : pourquoi ma soeur peut aller au bal et moi pas ? Réponse : parce que tu as treize ans et elle vingt ). Et je ne suis pas d'accord quant au fait qu'il n'ait pas le don. Il n'a pas été formé comme ses frères, mais il communique très bien avec Galen, et utilise "magnifiquement" les hommes de son clan, au point que je me suis demandé s'il n'avait pas subi d'initiation secrète.
Quant à se sentir inférieur : mais pourquoi ? S'il n'est pas soldat, c'est parce qu'il choisit la vie de cour. Et son père lui donne d'énormes responsabilités ( choisir la future Reine... ).

FIN DES SPOILERS (et de l'édit)

Quant à ce que Fitz lui fait subir à la fin : oui, c'est abject. Mais c'était çà, ou la hache du boureau, ou l'abandon dans un cachot à perpétuité. Car, lui donner la possibilité de réfléchir "en adulte" à ses actes, cette possibilité lui avait DEJA été donnée après ses "exploits" au Royaume des Montagnes.

Hors ligne

 

#59 14/02/2004 13:44:59

Anka
Vala
Date d'inscription: 17/04/2003
Messages: 309
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Spoilers non stop


L'acte final de Fitz m'a aussi choquée. Je suis toujours dans l'optique : "ne pas se rabaisser au niveau de nos ennemis en les traitant comme il nous ont traité". Mais malgré tout, je ne me sens pas le coeur de juger Fitz pour sa vengeance; Je pense que Royal a tout simplement été trop loin. Au-delà de tout pardon.
POur l'instant, on parle de tout ce que Royal a du subir (dans sa vision des choses) de la faute de Fitz. Et Fitz alors ? Il a été réellement tué par Royal, après avoir été torturé. Ila a été transformé en bête. Il a perdu tout chance d'avoir une vie honorable car on lui a mis le cirme du Roi sur le dos. Royal a tué son Roi. Royal a tenté de tué Kettrichen. Il a tabassé le Fou. Royal a trahi, mentit, corrompu; Fitz se bat réellement pour les Six Duchés et Royal a bien faillit les mettre en pièces; il a livrés les habitants de la côte aux Pirates. A cause de Royal, Fitz a perdu Molly et leur Fille. A cause de sa première tentavie d'empoissonnement, Royal a bousillé le corps de Fitz pour un long moment.
Ca fait beaucoup a pardonné. Je ne sais pas si j'en aurais été capable. D'autant que dans l'optique de fitz (puisqu'on en est à voir les chsoes de leurs point de vue), Royal constituait certainement encore une menace pour le Royaume, même après la victoire contre les Pirates Rouges.

Tu dis que Fitz n'a pas essayer de parlé à Royal. Qui s'en étonnerait; Je me rapllele une mention dans le livre selon laquelle, quand Fitz était gosse, Royal s'amusait à lui casser ses jouets (ses château je pense) et lui fillait des taloches et des coups de pieds sans raison. Je ne vois pas pourquoi il aurait eu envie de lui parler.

Et je ne suis aps non plus d'accord avec l'idée selon laquelle il n'y avait personne pour prendre en main Royal. Subtil avait tout sa tête et son intelligence quand Royal avait 17-18 ans, et il lui prodiguait pas mal de conseils (même des conseils qu'il aurait du réserver au futur roi, et non au fils cadet). J'en veux pour preuve la scène ou Fitz passse son "contrat" avec son grand-père. Si on l'a relit, on voit très clairement qu'elle s'inscrit dans une leçon de Subtile : "néloigne aps les dangers de toi, garde les près pour pouvoir les surveiller".
Par la suite, il faut bien dire que si Subtil perd l'esprit, c'est en grande aprtie à cause de Royal, son bien-aimé fils cadet.

Non, franchement, Royal, il n'y a rien de bona en tirer.

Anka

Hors ligne

 

#60 14/02/2004 16:28:33

Lÿr
Pierre philosophale
Date d'inscription: 28/04/2002
Messages: 1505
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

SPOIL encore


Mais il y eut des gens pour prendre Royal en main, mais pas les bons ni de la bonne façon : effectivement Subtil avait de l'affection pour Royal mais Royal avait aussi et surtout besoin d'un bon coup de pied au derrière de temps en temps et de quelqu'un pour lui remettre les idées en place. Or, après la mort de Désir, Subtil lui a tout passé, ce qui était la pire des choses à faire ; sa mère était une névrosée, droguée, paranoïaque etc. et Royal n'a quasiment jamais entendu que son son de cloche à elle puisque Vérité et Chevalerie faisaient bande à part (Vérité le dit lui même à la fin du tome 1) : quoi d'étonnant qu'il le soit devenu à son tour ? Quand Fitz pénêtre son esprit à la fin, c'est évident : Royal est resté un gosse, un gosse qui a peur (de tout de rien, des fantomes et des vipères créés par sa non moins folle de mère...) et qui voit en face de lui un batard qui a l'Art (qu'il n'a pas : jalousie), le Vif (horreur), et à qui son grand père offre une formation, des privilèges, qui est soutenu par Vérité, etc. Pour un paranoïaque, avons que cela fait beaucoup.

Attention, je ne dis pas que Royal a eu raison de faire tout ce qu'il a fait mais simplement que si il avait été prit en main fermement par des gens comme ceux dont à bénéficié Fitz et non des courtisants, tout aurait été différent.

Hors ligne

 

Pied de page des forums