Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#21 10/02/2004 23:46:22

Publivore
Intermittent de la lecture
Lieu: Autre Monde
Date d'inscription: 15/05/2002
Messages: 4828

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

J'ai du mal à comprendre que la fin du cycle déçoive tant d'entre vous...


SPOILERS en rafale

La fin de Vérité est conforme à ce qu'on voit dans les premiers tomes : il se consume et se sacrifie jusqu'au bout par l'Art pour sauver son peuple des pirates rouges. Il ne peut d'ailleurs le faire sans l'aide de Fitz, qui de son côté, malgré son rôle ne deviendra pas un héros ou un roi (il reste dans l'ombre où il est cantonné depuis le début).
Quant à la vérité sur les Anciens, elle est compatible avec ce qu'on en apprend dans les premiers tomes et franchement originale !
Enfin pour la "morale" de l'arroseur arrosé (les Pirates Rouges forgisent pour se venger de forgisation), je dois avouer que l'idée m'a beaucoup plu. En effet les "méchants" ne sont peut-être pas ceux qu'on croit...

Hors ligne

 

#22 11/02/2004 09:40:31

Thys
Maman Poule
Lieu: Clermont-Fd
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 4549
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

SPOILERS DANS TOUT LE MESSAGE

Je suis d'accord sur le fait que j'ai beaucoup aimé (enfin, il serait plus juste de dire que j'ai été très touchée) par la fin de Vérité (parce que je trouve un peu abusif de parler de mort wink ).
On ne pouvait pas concevoir de retour au foyer et de vie joyeuse en famille après ce par quoi il était passé, et je trouve que c'est une décision juste et courageuse de l'auteur de s'en tenir à ça.

Maintenant, ce qui m'a déçu c'est l'explication des Anciens SPOILERS DANS LE SPOILER - si vous n'avez pas lu la seconde trilogie, n'allez pas plus loin....qui est d'ailleurs beaucoup plus cohérente par la suite avec les aventuriers de la mer et la seconde trilogie de Fitz, on comprend mieux le devenir des coteries etc, et là je n'arrive pas à savoir si c'est un "repentir" de l'auteur, qui se raccroche aux branches comme elle peut ou si c'est une vision brillante prévue depuis le début... FIN DU SPOILER DANS LE SPOILER...je la trouve un peu tirée par les cheveux à ce moment du cycle, et surtout assez peu conforme avec le reste de la trilogie...

Mais je me répète, c'est un détail comparé à la très grande qualité du cycle dans son ensemble! smile

Thys


"La mort de tout homme m'amoindrit parce que je fais partie de l'humanité ; c'est pourquoi, ne demande jamais pour qui sonne le glas, il sonne pour toi."

Hors ligne

 

#23 11/02/2004 11:38:10

Mirsky
infréquentable
Lieu: Europe
Date d'inscription: 15/07/2002
Messages: 1139
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Warning
Volée de SPOILERS


A la lecture, j’ai trouvé que les tomes gagnaient en mystère et en perdaient à la fois…
Je m’explique, la route d’Art, la ville mystérieuse, le fleuve… d’une part sont de vraies bonnes idées, elles permettent de tenir le quatrième volume alors que Fitz veux bêtement se venger immédiatement après sa convalescence (ne sait-il pas que la vengeance est un plat qui se mange froid !)
Perte de mystère, les Pirates rouges qui sont d’un coup démythifiés et deviennent de simples membres d’expéditions punitives ; l’épilogue final est d’ailleurs sans grande saveur, bien trop vite envoyé, Vérité ratiboise tout le monde et tout le monde est heureux.. sauf Fitz en 15 pages ! !
Dans la galerie de personnage, je retiendrait les perso féminins en mettant l’accent sur deux qui m’ont particulièrement énervé, Molly d’abord, sa relation avec Fitz au début niaise à souhait (les yeux dans la mer, sur la falaise, la main dans la main…wacko) tourne court et c’est pas plus mal (mérite-t-elle Fitz, certainement pas, que partage-t-elle avec lui si ce n’est des nuits clandestines.. ?)
Astérie, parasite acharnée, envie de donner des claques quand elle apparaît (presque autant que lorsque qu’apparaît Royal)
Comment passer sur les moments forts, des cachots de Castelcerf à la tombe pleurée par Patience, l’épisode de la carrière (bizarre que certains le trouve saugrenu !), les attaques de Justin, Sereine, puis Guillot, les chasses avec Oeil de nuit…

Impressions en vrac... huh

Et s'il falait rebaptiser Royal selon les coutumes des Six-Duchés, serait-ce Cruel, Perfide, Hautain...


"Les rêves étaient-ils simplement meilleurs que la réalité? L'imaginaire éternellement plus séduisant?"

Hors ligne

 

#24 11/02/2004 13:41:02

Thys
Maman Poule
Lieu: Clermont-Fd
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 4549
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

SPOILERS

sa relation avec Fitz au début niaise à souhait (les yeux dans la mer, sur la falaise, la main dans la main…

Je te trouve un peu blasé là lol
Mais où est ton âme romantique ? wink
N'empêche que je suis bien la première à avoir été énervée par Molly et encore plus par Astérie! dry

Quant à la fin...c'est vrai que c'est vite expédié, mais à la fois, il n'y avait pas grand chose de plus à en dire, Hobb met plus l'accent sur "comment ses persos en ont sué pour en arriver là" que sur la description d'une bataille épique dont l'issue ne fait pas de doute...je trouve ce choix assez judicieux. smile

Thys


"La mort de tout homme m'amoindrit parce que je fais partie de l'humanité ; c'est pourquoi, ne demande jamais pour qui sonne le glas, il sonne pour toi."

Hors ligne

 

#25 11/02/2004 13:46:58

Publivore
Intermittent de la lecture
Lieu: Autre Monde
Date d'inscription: 15/05/2002
Messages: 4828

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Thys,mercredi 11 février 2004, 13:41 a écrit:

Quant à la fin...c'est vrai que c'est vite expédié, mais à la fois, il n'y avait pas grand chose de plus à en dire, Hobb met plus l'accent sur "comment ses persos en ont sué pour en arriver là" que sur la description d'une bataille épique dont l'issue ne fait pas de doute...je trouve ce choix assez judicieux. smile

Alors là, entièrement d'accord avec toi. Le cycle est centré sur Fitz, et il n'y a pas vraiment de raison de le centrer sur quelqu'un d'autre pour le terminer ! smile

Hors ligne

 

#26 11/02/2004 20:19:57

Candide
Elbakinien d'Or
Lieu: Paris
Date d'inscription: 16/08/2003
Messages: 1687

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Alors là, entièrement d'accord avec toi. Le cycle est centré sur Fitz, et il n'y a pas vraiment de raison de le centrer sur quelqu'un d'autre pour le terminer !  

Moi ça ma plutot plu aussi!

Et puis on peut toujours parler sur la fin que l'on aurait souhaité, mais je pense que Hobb arrive à boucler la boucle assez subtilement...
Sans plonger dans la fin "mélo" et en gardant tout de même ce sentiment étrange de "partiel", pour ne pas dire de "fragment" qui caractérise le cycle entier...

Mais c'est ce que j'ai ressenti personellement donc... je comprend toutefois (difficilement quand même) que l'on puisse être un peu "frustré".


Aventure, camaraderie, et acier sur acier, les ingrédients légendaires. Hein, Bouh ?
Baldur's Gate

Hors ligne

 

#27 11/02/2004 20:33:41

RoiFingolfin
Sedai
Lieu: Alsace
Date d'inscription: 16/10/2003
Messages: 125
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Moi, c'est un de mes cycles préféré. Un héros original poursuivit par le mauvais sort (ce qui a tendance à me frustrer assez incroyablement), mais qui continue ses aventures pour son roi. Les autres persos sont très attachants (je pense notemment à Rurisk qui a un tout petit rôle mais n'empêche qu'il est très attachant). Et biensûr une superbe histoire d'amour .
J'ai trouvé que le 1er était très long et sans péripéties (sauf à la fin) mais c'est normal, pour la présentation de ce monde et des persos.

On suit passionément l'évolution de Fitz et de ses relations avec son entourage.
En ce qui concerne la fin, je l'ai trouvée tres frustrante et heureusement qu'il y a une suite.

Sans aucun doute une excellente histoire big_smile


"...mais, cette fois encore, Fingolfin resta muet. Il fendit la foule en silence et alla retrouver son frère Finarfin."

Fingolfin, grand roi des Noldor

Hors ligne

 

#28 11/02/2004 21:55:26

Eolle
Souffleuse de Mots
Lieu: Beaucoup ailleurs...
Date d'inscription: 27/05/2002
Messages: 775

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Mirsky,mercredi 11 février 2004, 11:38 a écrit:

Molly d’abord, sa relation avec Fitz au début niaise à souhait (les yeux dans la mer, sur la falaise, la main dans la main…

Je suis d'accord que par certains points, Molly peut paraître niaise... ou disons plutôt, d'une manière moins péjorative, naïve.

Mais quel âge ont-ils tous les deux quand leur histoire commence ? Et est-ce qu'on est pas tous un peu niais quand on est amoureux ??? rougi tongue

En tout cas par rapport à leur histoire amoureuse, je trouve ça plutôt juste... Même si en effet certains passages peuvent paraître énervant, il n'en ont pas moins une touche de vérité ! wink

Et pour le "vrai" nom de Royal, Perfide lui irait comme un gant ! tongue
D'ailleurs, je ne sais plus qui disait que le coup des "noms à sens" l'avait dérangé... Je suis d'accord que ça m'a aussi fait tiquer... Mais avec un effet positif. Ca parait simpliste mais c'est extrèmement bien vu et ça donne un côté "exotique" et nouveau à ce monde Médieval Fantasy. En tout cas j'ai vraiment apprécié cette trouvaille ! wink


"Ne devenez jamais pessimiste. Un pessimiste a plus souvent raison qu'un optimiste, mais l'optimiste s'amuse plus — et aucun des deux ne peut arrêter la marche du monde."R. Heinlein

Hors ligne

 

#29 12/02/2004 00:59:45

gazghull
Istar
Lieu: acménia
Date d'inscription: 24/07/2003
Messages: 176

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Juste une chtite question qui a pas grand chose à voir.
J'ai cherhcé le topic sur Robin Hobb en "général" et je n'ai trouvé que celui là et celui des aventuriers de la mer.
Est ce que c'est que je sais pas lancer une recherche ou c normal??


gaz
Est sularus Oth mithas

Hors ligne

 

#30 12/02/2004 08:34:14

Publivore
Intermittent de la lecture
Lieu: Autre Monde
Date d'inscription: 15/05/2002
Messages: 4828

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Concernant l'oeuvre de Robin Hobb, il existe également un sujet sur Le dernier magicien et "Le retour de Fitz" (consacré à la troisième trilogie )

Concernant Robin Hobb en général, il n'a pas été transféré depuis le forum ezboard. Est-ce vraiment utile maintenant ? unsure

Ah oui, il y aussi un sujet sur les auteurs au féminin smile

PS : Quand vous utilisez la fonction recherche du forum, veillez à sélectionner "recherche des messages... depuis toujours" . Par défaut, le forum le fait sur les "30 derniers jours" (en bas à droite de la fenêtre)

Hors ligne

 

#31 12/02/2004 09:12:11

Thys
Maman Poule
Lieu: Clermont-Fd
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 4549
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

D'ailleurs, je ne sais plus qui disait que le coup des "noms à sens" l'avait dérangé... Je suis d'accord que ça m'a aussi fait tiquer... Mais avec un effet positif

Moi aussi, j'aime beaucoup cette idée.
D'autant que c'est plus révélateur des espérances des parents pour leurs enfants que de la vrai personnalité de ceux-ci...y'a qu'à voir Royal si on veut une preuve! wink
Mais c'est marrant de voir quelles qualités sont prisées, entre Subtil, Chevalerie et Vérité...y'a de la marge (surtout entre Subtil et Vérité!!!), ça peut donner des souverains très très différents! blink rolleyes
Et Patience! lol
Moyennement bien nommée selon les circonstances! tongue

Thys


"La mort de tout homme m'amoindrit parce que je fais partie de l'humanité ; c'est pourquoi, ne demande jamais pour qui sonne le glas, il sonne pour toi."

Hors ligne

 

#32 12/02/2004 10:39:26

Mirsky
infréquentable
Lieu: Europe
Date d'inscription: 15/07/2002
Messages: 1139
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

je la trouve bien nommé Patience, n'attend-elle pas toute sa vie pour execer un semblant de pouvoir sur Castelcerf vidé ( dry cynique), et puis l'éducation de Fitz en réclame beaucoup .. de la patience, pas facile de faire d'un garçon d'écurie un quasi "courtisant"...
deux mots sur un personnage vraiment marquant même s'il disparaît rapidement: Galen qui joue un rôle immense dans la construction de Fitz... et de Royal .. et de son clan... celui par qui le mal est arrivé?


"Les rêves étaient-ils simplement meilleurs que la réalité? L'imaginaire éternellement plus séduisant?"

Hors ligne

 

#33 12/02/2004 10:47:20

Thys
Maman Poule
Lieu: Clermont-Fd
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 4549
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

C'est vrai que c'est un personnage admirable de par le courage qu'elle déploie face à un destin assez tragique (impossibilité d'enfanter, perte de son mari, découverte d'un bâtard de celui-ci, ...) et aussi la légèreté dont elle fait preuve dans son caractère - bien trempé mais qui me semble une façade pour cacher quelque chose de plus grave, son excentricité étant sûrement autant une armure qu'une vrai composante de sa personnalité...

Mais au quotidien, quand elle enseigne à Fitz et quand on voit sa manière d'être...on a du mal à se convaincre qu'elle est la personnification de la patience! tongue

Thys


"La mort de tout homme m'amoindrit parce que je fais partie de l'humanité ; c'est pourquoi, ne demande jamais pour qui sonne le glas, il sonne pour toi."

Hors ligne

 

#34 12/02/2004 12:32:09

Corum Jhaelen Irsei
guide
Lieu: Suisse (Neuchâtel)
Date d'inscription: 28/06/2003
Messages: 836

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

C'est vrai que Galen est un personnage marquant. Toutefois je le trouve peu nuancé, trop, il est vraiment mauvais, de A à Z, il n'y a pas d'ambiguité sur ses intentions, il hait Fitz plus que tout et on sent bien qu'il est prêt à tout pour l'éliminer (comme Royal d'ailleurs). Et je ne pense pas que c'est lui qui amène le mal dans Castelcerf, mais plutôt Royal justement.
Je préfère de loin des personnages plus ambigus, comme le fou par exemple, un personnage vraiment fascinant, chacune de ses apparitions est un moment clé il me semble.

Hors ligne

 

#35 12/02/2004 12:42:22

Anka
Vala
Date d'inscription: 17/04/2003
Messages: 309
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Comme on peut s'en douter par ma signature, je suis une grande admiratrice de Robin Hobb. Elle et Georges Martin, il y a rien de mieux en ce moment en fantaisy à mon sens.
Outre tout ce qui a déjà été dit sur ses romans, ce que j'aime chez elle, c'est que la magie est un moyen et non un but en soi. L'intérêt n'est pas spécialement de nous épater par des tours de magie, c'est de voir comment réagissent des personnages placés dans des situations qui seraient impossibles dans la vie réelle. Quels sont les questions, les dilemnes, les choix qui surgissent.
J'aime aussi tout particulièrement son rapport à ses personnages. J'ai l'impresion que jamais elle ne se place à l'extérieur de l'histoire pour décider "celui-là, ce sera ce genre là, celui-ci sera plus comme ça...". Elle les laisse venir, spontanément. Résultat, on a des personnages plus que crédibles, quasi réels... Elle a créé les personnages que je préfère de toutes la fantaisy : Fitz (même si j'ai envie de lui foutre des baffes), Oeil-de-Nuit, Vérité, Paragon... et surtout, surtout, le Fou... Boulversant, magique, brillant... les mots manquent... (1512)#i

Elle agit d'ailleurs de la même manière en ce qui concerne l'hsitoire : il n'y a pas un schéma tout tracé (comme chez Tad William) : elle laisse une tonne de détails ou de petits faits intervenir, c'est terriblement foisonnant, et finalement, elle arrive à tout "raccorder" avec une harmonie incroyable.
Toujours dans le même ordre d'idée, elle n'impose jamais les thèmes de ces romans, elle n'appuye pas le propos (sauf pour la malchance de Fitz, OK, mais vu qui il était à la base, c'était difficile que tous les maheurs du monde ne lui tombent pas dessus).
En gros, c'est un écrivain subtile qui me bluffe complètement.

Pour en revenir à Molly, moi ausis je trouvais leur histoire d'amour insipide au possible. Puis récement, j'ai relu le début de l'histoire, et je me suis rendu compte que c'était loin d'être le cas. D'abord, ils ont grandit ensemble. Par intermittence, OK, c'est peu raconté en plus, OK, mais ils ont beaucoup plus en commun que ce que je n'aurais pu croire. D'autre part, à la relecture, Molly m'est apparu sous un tout autre jour : courageuse, déterminée déjà toute gamine et terriblement réaliste. Comme toujours en fait, le problème c'est que Fitz est un crétin social fini.

Quant à Royal, c'est Pourri qu'il aurait fallu l'appeler. Pourri gâter d'abord, pourri tout court ensuite. Même pas la dureté de la méchanceté réemmlle et froide, non, juste un sale gamin moisi au coeur... Beurk. Préfère encore Kennit, c'est dire (cf. Les bateaux vivants).

Anka

Hors ligne

 

#36 12/02/2004 13:27:14

lambertine
Hobbitte ambrienne
Date d'inscription: 17/09/2002
Messages: 966
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Molly m'ennerve parfois aussi, mais je l'aime bien quand même. Je m'explique. C'est au départ la fille d'un petit artisan alcoolique, et c'est ce qu'elle reste, psychologiquement, durant toute l'histoire. "Elevée" ( si on peut dire... ) de façon très libre ( malgré les coups ) elle s'est faite toute seule, et ne parvient pas à concevoir cette notion de devoir qui mène la vie des autres personnages. Elle est totalement étrangère au monde qui est celui de Fitz.

SPOILER dernier tome

Et une remarque concernant les Pirates Rouges : la forgisation des Outrîliens était une conséquence de la guerre, ce qu'on appellerait aujourd'hui un "dommage collatéral". Dans la vengeance outrîlienne, elle est intentionnelle.

Hors ligne

 

#37 12/02/2004 16:17:57

Sworld
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 14/05/2003
Messages: 422

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

Non, mais puis quoi encore, d'autres critiques envers Royal ? Je vais me vexer.
Qu'est-ce qu'il vous a fait ? Il est gentil, bon, efficace, et aurait fait un très bon roi, sans la présence de ce maudit batard qui sort de nul part.

[size=14]ATTENTION SPOILERS[/size]

Il ne fait que se défendre face au batard de Chevalerie. Bien évidemment être fils de Chevalerie cela donne de l'ambition à ce pauvre batard, qui devrait pas en avoir et remercier le monde de le laisser vivre.
Trois personnes se dresse devant son ambition : Subtil, Vérité et Royal.
Seul Royal, par sa présence d'esprit voit le danger que Fitz représente. Malgrè tout ses efforts il ne peut empecher le maudit batard d'assassiner Subtil.
Fitz compte faire échouer le mariage entre Kettricken et Vérité, mais s'aperçoit qu'il peut aisement manipuler Kettricken et par ce biais éliminer Vérité en l'envoyant dans les montagnes à la recherche des Anciens (une idée bien saugrenue).
Royal sera le dernier à résister, mais pliera son les coups répétés du Batard.

Il a encore beaucoup de tares le batard. Souvenez-vous, il va nourir les forgisés, et leur montre le chemin (comme le petit poucet en semant du pain) de CastelCerf afin de terroriser la population.
Il possède cette magie infame, qui lui permet de se transformer en loup pour attaquer ses ennemies par surprise et survivre à la mort (n'est-ce pas infâme sorcellerie que ça ?).
Il assassine l'héritier de Vérité, alors que celui-ci n'est même pas encore né.
Il est colérique, brutal, méchant, sans scrupule.

Sa fausse mort, ne lui permet plus d'atteindre son but, mais cela ne le décourage pas.
En enfantant Kettricken par la ruse, son fils sera donc le futur Roi des six-duchés, et lui permet en partie d'atteindre son but.
Bah, quel infâme traitre.

Alors qu'en face Royal, fait toujours face à son rang.
Dès qu'il s'aperçoit, qu'il ne peut plus défendre tous les six-duchés, ils concentre les forces sur les duchés de l'intérieur des terres, afin de reposer les troupes et préparer un contre d'envergure afin de renvoyer les pirates rouges loin des cotes.
Mais toujours attaqué par le Fitz et la "soit disante" Reine, il doit d'abord se concentrer, à raison, sur l'élimination de ce fléau de Fitz.
C'est donc calomnie de dire que Royal ne pense pas au bien des six-duchés.

FIN SPOILERS

Ne vous faites pas aveugler par le récit à la première personne, le monstre ce n'est pas Royal, mais bien Fitz Chevalerie !!!


Sworld

Hors ligne

 

#38 12/02/2004 16:42:00

Thys
Maman Poule
Lieu: Clermont-Fd
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 4549
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

lol
Tu cherches la bagarre on dirait! wink

C'est pas moi qui vait l'engager maintenant...je voulais juste dire qu'effectivement Royal est sans doute moins mauvais si l'on se place de son point de vu (bonne idée d'aileurs!), et certaines de ses revendications sont justifiées...mais bon, de là à la défendre! rolleyes

Thys


"La mort de tout homme m'amoindrit parce que je fais partie de l'humanité ; c'est pourquoi, ne demande jamais pour qui sonne le glas, il sonne pour toi."

Hors ligne

 

#39 12/02/2004 19:10:05

gordianus
Ta'veren
Date d'inscription: 22/11/2003
Messages: 203
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

À mon avis, Royal n'est pas méchant, il est juste peureux et égoïste : peureux, car il a peur d'affronter les pirates rouges, ou même de laisser un rival au trône en vie... Égoïste car il ne pense qu'à "ses" duchés, à "son" pouvoir, etc... Mais ce n'est pas un "gros méchant" style Murmandamur, Sauron, Voldemort, Gorlois, Melkor ou même dans une moindre mesure, Garen... Quand je ne sais plus qui (désolé rougi ) se demande si il est celui par qui le monde est enu, je réponds : "oui". En fait, même les Outrîliens ne sont pas plus méchants que nous autre occidentaux quand on organisait une "reconquête" de territoire qui n'étaient plus notres depuis 150 ans en Espagne, quand on organisait des croisades, ou même plus récemment lors de la colonisation...

@+
Gordianus


"Le travail est la maladie des classes alcooliques." - Oscar Wilde

Hors ligne

 

#40 12/02/2004 19:18:12

Aléa
Fille de la Terre
Lieu: Québec
Date d'inscription: 18/09/2003
Messages: 1770
Site web

Re: Critique ! [L'Assassin Royal - 1ère époque - The Farseer Trilogy]

lol Point de vue interessant... wink

SPOILER

Je pourrais presque me mettre à soutenir Royal tongue ...enfin presque hein.. wink parce que je pardonnerais jamais à Royal la scène des cachots (particulièrement bien écrite d'ailleurs; j'ai fait des grimaces pas possibles à la lire, limite je sentais le goût du sang dans la bouche..) : regarder qqun se faire tabasser...Hum huh C'est pas de la méchanceté pure ça? Pas vraiment noble comme comportement... Non à la violence! angry Puis j'aime pas les gens qui se pavanent dans leurs beaux atours dry rolleyes


Hey dol, merry dol, ring a dong dillo!

Hors ligne

 

Pied de page des forums