Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#121 14/06/2016 17:55:57

Strannik
Ta'veren
Date d'inscription: 09/05/2015
Messages: 203

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

Ton avis ne m'étonne pas: ces textes faisaient 3-4 pages et servaient de toile de fond à une intrigue développée dans une campagne contenue dans les suppléments. Visiblement, ils n'ont pas été réécrits pour correspondre au format roman...

ça fait vraiment exploitation des fonds de tiroir avec juste un bel emballage.

Dernière modification par Strannik (14/06/2016 18:05:41)

Hors ligne

 

#122 09/07/2016 12:34:19

Tybalt
Elbakinien d'Or
Lieu: France
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1948
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

Je rejoins l'avis d'Aerendhyl. J'ai acheté le livre parce que je n'avais pas tous les suppléments du jeu de rôle et que la réédition en livre me permet d'avoir enfin l'histoire complète. Mais en dehors des afficionados du jeu de rôle, l'intérêt de cette parution est très limité.

Le potentiel était énorme, comme toujours avec cet univers qui (je ne me lasserai jamais de le répéter) est une création magnifique, déjà bonne dans les romans de Gaborit et encore enrichie par le jeu de rôle et ses fanzines (comme Souffre-Jour, toujours actif). Mais le livre ne se donne pas les moyens de devenir un véritable nouveau volume des Royaumes Crépusculaires. Les nouvelles en elles-mêmes étaient simplement conçues comme des introductions aux différents suppléments, ces derniers contenant tous les détails, descriptions et éléments d'ambiance que les nouvelles n'avaient matériellement pas la place de développer en 2-3 pages chacune. Ce n'est pas le cas au format livre et un travail de réécriture plus important s'imposait. Car non seulement ces textes font très maigre, mais ils sont difficilement compréhensibles pour les lecteurs des romans qui ne connaissent pas du tout le jeu de rôle, car le jeu de rôle apporte énormément de personnages, de lieux et de concepts à l'univers des romans (et cela fait beaucoup de nouveautés, même si Gaborit a inclus certains éléments du jeu dans ses dernières rééditions de ses romans).

Or qu'a-t-on pour se familiariser avec toutes ces nouveautés ? Une introduction rapide, extrêmement dense, par Coralie David, qui est bien faite en tant que synthèse d'informations mais très étouffe-chrétien en termes de narration. Par la suite, au fil des nouvelles, tous les concepts et factions du jeu sont brassés à toute vitesse, sans que rien ne soit posé, décrit, installé correctement. Les transitions sont abruptes, nombre de scènes sont coupées en plein milieu par un changement d'épisode/chapitre. C'est logique, puisque dans le format d'origine ça n'était pas le principe. Mais ça ne passe pas une fois rassemblé en volume.

(Edit : Cela dit, je suis très curieux de lire des avis de gens qui ne connaîtraient que les romans et pas du tout le jeu de rôle Agone, pour voir dans quelle mesure ils peuvent apprécier cette histoire.)

Surtout, la fin, qui ne surprendra pas les rôlistes ayant lu le supplément Dramatis Personae, aura de quoi étonner les simples lecteurs des romans. Et que ce soit en tant que fan des romans ou que rôliste ayant adoré Agone, je ne peux que m'indigner : ça ne peut pas se terminer comme ça !

Spoiler:

Agone devenu un des Costumes du Masque, les Âmes de plusieurs cités importantes de l'Harmonde également aux mains du Masque... Dans les suppléments du jeu, c'était un défi de taille à relever pour les joueurs. Mais dans un roman, ce n'est qu'une fin abrupte et déprimante. Si Gaborit et Cassagnac doivent faire se rejoindre les Crépusculaires des romans et ceux du jeu de rôle, alors, où sont les Inspirés pour faire reculer le Masque ? Depuis des années que les groupes de rôlistes le tiennent en échec, avons-nous si mal joué que ça ? :-p

Dois-je ajouter que la mise en page est incroyablement aérée et que je grince encore des dents d'avoir dû payer 18 euros pour ça ? Heureusement, ce qui rattrape ce prix excessif au regard de la quantité de texte, ce sont les dessins de Julien Delval (bien connu des rôlistes puisqu'il a illustré le jeu de rôle), toujours aussi agréables et extrêmement adaptés à l'univers de fantasy baroque des Crépusculaires. Mais cela reste quand même un peu léger. Il aurait fallu, soit mieux retravailler le texte pour qu'il soit digne de la collection et de la comparaison avec les romans, soit ajouter davantage d'illustrations et en faire un beau livre, soit intégrer directement les nouvelles à titre de bonus dans une intégrale.

Je suis sévère, comme tout fan déçu, parce que cet univers est beaucoup trop beau pour mériter un tel traitement à la va-vite, et parce que j'ai l'impression que tout le monde a été paresseux dans cette affaire, les auteurs comme l'éditeur. L'Harmonde mérite mieux !
Déjà, le jeu de rôle Agone qui est un classique du jdr français et aurait dû en toute bonne logique être réédité chez un autre éditeur après la disparition de Multisim, a été empêché de revoir le jour à cause d'un conflit juridique lamentable que tous les créateurs ayant contribué à l'univers devraient se faire une priorité de résoudre. Mais qu'au moins, sur le plan des livres, on ne traite pas les Crépusculaires de façon si désinvolte ! L'Harmonde avait eu droit à une belle parution avec le guide d'Abyme : quelle mouche a donc piqué Mnémos pour sortir maintenant un volume si maigre ? A croire qu'ils veulent se tirer une balle dans le pied en écornant la réputation d'un de leurs univers-phares, dont ils doivent au contraire prendre soin.

Ces critiques faites, la réédition de ces textes est en soi une bonne chose puisqu'elle peut intéresser certains rôlistes. Et les dessins de Delval restent toujours agréables. Mais en l'état, cette parution présente un intérêt trop limité. Sa place logique aurait été dans une intégrale. Ou alors, il aurait fallu se servir de ces nouvelles comme base pour un authentique troisième volume des Crépusculaires.

Espérons tout de même que d'autres parutions entretiendront la vie de l'Harmonde, de façon un peu plus étoffée. D'autant qu'encore une fois, l'histoire ne peut pas se terminer comme ça !

Dernière modification par Tybalt (09/07/2016 14:30:45)

Hors ligne

 

#123 10/07/2016 19:57:55

Strannik
Ta'veren
Date d'inscription: 09/05/2015
Messages: 203

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

Déjà, les simples lecteurs qui passeraient des chroniques à cette oeuvre vont avoir du mal à comprendre pourquoi Agone se balade. ou ce qu'est le Centresprit. Et pour cause  :

--> 1995-96 : parution des Crépusculaires sous leur première version
--> 1999 parution du jeu de rôle
--->fin 1999, parution de l'intégrale... dont la troisième partie a largement été réécrite !

Spoiler:

exit le centresprit, bonjour le souffre-jour de Lorgol de l'ombre duquel Agone ne peut s'éloigner...

Si on ajoute que chaque supplément du jdr Agone a été écrite par une personne différente (ce qui explique les problèmes qu'a rencontré le jeu pour une réédition), on obtient un beau bazar.


Bref, une réécriture totale des textes était une condition sine qua non pour que le texte soit tout simplement potable. Ce n'est pas le cas : passez votre chemin, Gaborit et l'Harmonde, c'est bien fini.

Dernière modification par Strannik (10/07/2016 19:59:20)

Hors ligne

 

#124 10/07/2016 20:12:46

Tybalt
Elbakinien d'Or
Lieu: France
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1948
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

Techniquement, le déplacement d'Agone se justifie dans le livre.

Spoiler:

Il est devenu l'un des Costumes du Masque, donc on peut supposer qu'il n'est plus qu'un simple simulacre de ce qu'a été le "vrai" Agone (une apparence creuse, en somme), donc ça le dérange moins de quitter l'ombre du Souffre-Jour.

Quant au Centresprit, il ne joue pas vraiment de rôle dans ce livre.

Je crois que le problème de la compatibilité des versions se posera aussi peu que possible, car cela fait longtemps que Gaborit a réécrit son roman, pour le rendre plus cohérent avec le jeu mais aussi pour en améliorer la fin (qui avait été assez critiquée et dont il me semble qu'il n'était pas content lui-même).

Ensuite, l'univers du jeu Agone est une oeuvre collective, mais c'est plutôt normal pour un jeu de rôle et ça n'a jamais empêché les univers de jeux de rester cohérents quand le travail est bien fait. Raphaël Granier de Cassagnac, lui, est un contributeur de longue date du jeu et aussi l'un des auteurs qui ont contribué à faire vivre l'Harmonde après la disparition de Multisim. Donc il connaît le truc.

Mais malgré cela, je pense moi aussi qu'une réécriture aurait été préférable, parce que le résultat reste difficile pour les lecteurs des romans. Je crois qu'il y a tout un tas de concepts et de lieux qui n'y sont pas expliqués ou trop rapidement pour que ce soit très agréable.

J'ai sans doute été sévère, hein, parce qu'en tant que fan de cet univers, j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver l'Harmonde et à suivre cette aventure (en dehors de sa fin : ça ne peut pas se finir comme ça !). Je trouve simplement dommage que l'ensemble n'ait pas été mis à la portée d'un lectorat plus large. Ne serait-ce que d'un point de vue bassement commercial, parce que je ne sais pas trop qui va acheter ce livre en dehors des gens qui sont à la fois fans des romans et fans du jeu mais qui n'auraient pas déjà tous les suppléments contenant les nouvelles...

Dernière modification par Tybalt (10/07/2016 20:16:20)

Hors ligne

 

#125 21/07/2016 21:50:46

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7710
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#126 22/07/2016 16:40:01

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 37674
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

Et merci à lui ! smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#127 29/04/2018 19:29:20

Tybalt
Elbakinien d'Or
Lieu: France
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1948
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

http://www.mnemos.com/wordpress/wp-content/uploads/2018/03/C1-cite%CC%81-exsangue-OK-732x1024.jpg

Il y a quelques jours est paru le début d'un nouveau cycle de fantasy de Mathieu Gaborit situé dans l'univers de l'Harmonde : Les Nouveaux Mystères d’Abyme, dont le premier tome s'intitule La Cité exsangue. Le tout chez Mnémos, comme d'habitude avec cet univers.

Voici le quatrième de couverture de l'éditeur :

Abyme, ville merveilleuse et baroque, est aussi l’unique cité des Royaumes crépusculaires où les peuples mortels peuvent cohabiter avec les démons et leurs seigneurs infernaux… Jusqu’à aujourd’hui. Après dix ans d’absence, Maspalio, farfadet flamboyant et ancien Prince-voleur de renom revient dans sa cité de coeur sur une énigmatique injonction de son ancienne amante Cyre. Mais dès son arrivée, rien ne se passe comme prévu. Abyme a changé et souffre d’une mystérieuse affliction. Aspiré dans un tourbillon de mésaventures, l’arrogant Maspalio devra se révéler d’une improbable humilité pour venir à bout des fléaux qui s’abattent sur lui et les siens…

Avec cette œuvre située dans le même univers qu’Agone ou Abyme, titres comptant parmi les grands romans fondateurs de la fantasy française, Mathieu Gaborit nous emmène battre le pavé de cette cité fantasque, à la fois sublime et tragique. Dans cette course effrénée, on rencontre des personnages cabossés, on virevolte de toit en toit, on échappe de peu à la milice, on laisse des cendres derrière soi. Une nouvelle fois, Mathieu Gaborit signe un récit exceptionnel, halluciné et semblable à aucun autre, où démesure rime avec aventure.

Dans le même temps, Mnémos réédite une intégrale des Royaumes crépusculaires qui regroupe Les Chroniques des Crépusculaires et Abyme (mais pas les nouvelles de La Confrérie des Bossus... Il faut dire que c'est déjà un sacré pavé comme ça avec 550 pages).

Hors ligne

 

#128 29/04/2018 22:22:45

Coeurdechene
Sbires en goguette
Lieu: Grenoble
Date d'inscription: 07/04/2008
Messages: 2175

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

ce nouveau recueil est des ma PAL.
De mon côté, j'attends avec impatience l'annonce d'une réédition (par Mnémos ou n'importe qui d'autre) du JdR Agone.
Là ouais, ce serait cool smile


Coeur de Chêne, Nain Porte Kwâh
Grand Hachoir de Tregor
Buveur invétéré, Guerrier avéré
Espèce : invertébrés...

Hors ligne

 

#129 02/05/2018 12:58:58

Tybalt
Elbakinien d'Or
Lieu: France
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1948
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

A ma connaissance, le jeu de rôle Agone n'a pas été réédité à cause de bisbilles de droits d'auteurs entre certains anciens de Multisim (l'éditeur du jeu) et/ou de l'équipe des concepteurs. Ça dure depuis des années et il serait vraiment temps que les gens se remettent autour d'une table et se réconcilient, dans l'intérêt de cet univers, qui est pour moi l'un des "grands" univers littéraires et ludiques de la fantasy française. Ce jeu avait une excellente gamme et mérite clairement une 2e édition !

Hors ligne

 

#130 15/06/2018 19:57:28

Lÿr
Pierre philosophale
Date d'inscription: 28/04/2002
Messages: 1505
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

La couverture, que je trouve magnifique, m'a poussé à l'achat compulsif aux Imaginales... D'autant que la cité d'Abyme est tout de même fascinante, avec son côté barqoque, foireux, grandiose, etc.
Après lecture, je suis un peu mi-figue mi-raisin... Aucun regret de mon achat mais j'ai trouvé qu'il ne se passait, paradoxalement, pas grand chose dans ce premier tome. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas de surprises, loin de là !, mais il y aussi quelques éléments un peu convenus (de mon point de vue), qui font qu'il m'a manqué un petit quelque chose pour être totalement emballée...
D'autres ont lu ?

Hors ligne

 

#131 15/06/2018 22:20:34

Tybalt
Elbakinien d'Or
Lieu: France
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1948
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

Lu aussi ! Et je me suis retrouvé à le dévorer en deux jours. Sans être un chef-d'oeuvre, c'est un bon redémarrage. Je ne pense pas qu'on puisse dire qu'il ne s'y passe pas grand-chose, parce qu'il y a tout de même beaucoup d'action. En revanche, cela reste essentiellement un tome de mise en place, dont l'intrigue ne se tient pas toute seule.

Maspalio retrouve Abyme dans de très mauvaises conditions. Il s'en prend plein la figure, et une bonne partie du roman tourne autour de ce personnage de Maspalio lui-même, qui doit à la fois retrouver sa ville chérie qui a complètement changé et est en sale état elle aussi, survivre, et essayer de se reconstruire une crédibilité envers les autres et envers lui-même (pour des raisons directement liées au dénouement du premier diptyque sur Abyme, que je ne vais pas révéler ici au cas où tout le monde ne l'aurait pas lu).

En dépit (et peut-être à cause) de son démarrage bourré d'action, le roman met un peu de temps à démarrer. Comme Maspalio, j'ai mis un moment à retrouver l'atmosphère propre à l'Harmonde et à Abyme. La première scène avec l'ogresse m'a donné l'impression de m'être égaré dans un tome du Bâtard de Kosigan, et j'ai un peu tiqué devant la vulgarité de Maspalio. Le rôliste en moi a soupçonné la raison de cette vulgarité, et vers la fin du tome il y a une phrase allusive mais qui en fournit l'explication que j'attendais. Ce qui signifie aussi que cela changera peut-être en même temps que le personnage dans la suite de l'intrigue.

Spoiler:

(Maspalio, pendant son séjour dans les Abysses, a accumulé beaucoup de Ténèbre, dont la vulgarité est l'un des signes, tout comme son égocentrisme et son cynisme.)

Rassurez-vous, ce n'est pas du Virginie Despentes non plus ! Peu à peu, dès que l'intrigue se pose un peu, on retrouve les personnages typiques des Crépusculaires... et surtout ses lieux à l'aura si puissante. Alors on a droit à des scènes grandioses, dignes des lieux des premiers romans de Gaborit dans le même univers.

Spoiler:

J'ai particulièrement apprécié la Mangrove d'Abyme.

Avertissement aux amoureux et amoureuses d'Abyme, cependant : Abyme est en sale état. L'Acier en a pris le contrôle. Et le volume baigne dans une atmosphère sombre, pour ne pas dire noire (ceux qui connaissent bien les romans et nouvelles de Gaborit savent que c'est une tendance qui n'est pas nouvelle chez lui). Certaines scènes relèvent de la description de régime totalitaire. Ce que Gaborit fait très bien. Mais ce n'est pas ce à quoi on a été habitués dans l'Harmonde, et paradoxalement cela peut sembler manquer de personnalité à côté du reste de l'univers. Mais il faut bien des "méchants" pour faire une histoire, et c'est logique qu'ils soient peu sympathiques. Ici, non seulement ils le sont peu, mais en plus ils paraissent vraiment tout puissants et on en sait très peu sur eux ou sur leurs points faibles. Il n'y a même pas vraiment de chef : c'est une administration, un régime impersonnel, voire une idéologie toxique, qui semble avoir pris le contrôle de la ville. Ce point particulier est original et réaliste : la dictature ne se résume pas à une seule figure de chef maléfique, c'est une idéologie qui a des sympathies dans la population d'Abyme elle-même, ce qui va rendre la tâche difficile à ceux qui y résistent.

Je lirai donc la suite avec beaucoup d'intérêt quand elle paraîtra, en espérant qu'on obtienne un peu plus d'informations sur les tenants et les aboutissants de l'histoire. En dépit de ses quelques tâtonnements pour trouver son ton propre, le volume m'a bien plu : c'est une excellente chose que de savoir qu'à nouveau l'Harmonde vit et va continuer à s'étoffer de nouvelles histoires !

Hors ligne

 

#132 17/06/2018 13:40:24

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 13681
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

#133 04/02/2020 17:10:48

Tybalt
Elbakinien d'Or
Lieu: France
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1948
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

J'avoue attendre la suite avec beaucoup de curiosité. Je me demande si ce sera pour cette année.

Hors ligne

 

#134 11/01/2022 19:14:24

Luigi Brosse
Six-string samurai
Lieu: In another castle!
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 6673
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

Tybalt a écrit:

J'avoue attendre la suite avec beaucoup de curiosité. Je me demande si ce sera pour cette année.

Avril 2022
https://i1.wp.com/mnemos.com/wp-content/uploads/2021/12/04_LaCiteExsangue.jpg


"Float away, little butterfly. Just flutter away. I got a gig in Vegas. And the wastelands ain't no place for kids."

Hors ligne

 

#135 12/01/2022 12:30:56

Ekimus
Ain Posteur
Lieu: Chez mon chien
Date d'inscription: 17/08/2018
Messages: 480

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

cool.
J'adore ce monde


Mettez trois philosophes dans une pièce et vous obtiendrez trois versions différentes d'une même histoire.

Hors ligne

 

#136 12/01/2022 13:43:24

Tybalt
Elbakinien d'Or
Lieu: France
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1948
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

Ah, chouette ! J'espère qu'Abyme va se remettre un peu, elle était... heu... très exsangue dans le tome précédent.

Hors ligne

 

#137 07/05/2022 08:21:41

Tybalt
Elbakinien d'Or
Lieu: France
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1948
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

Et le second tome est paru smile Je vais tâcher de le récupérer à la première occasion !

Abyme, la cité baroque et grandiose n’est plus que l’ombre d’elle-même. Terne et défigurée, elle s’étiole sous le joug de lois austères et liberticides.

Mais Maspalio, célèbre Prince-voleur revenu des Abysses, ne compte pas laisser sa cité périr. Au sein du labyrinthique et sulfureux quartier des Mille Portes, il a découvert que la révolte grondait dans les entrailles de la ville.

Le vieux farfadet, aidé par une ogresse et cinq gamins des rues, se relève pour défier le pouvoir implacable et rendre à la Cité des Ombres son âme perdue.

Exaltant, poignant, démesuré, tragique, et surtout, flamboyant, ce récit d’une rare puissance conclut l’un des plus grands cycles de la fantasy française. Habité par ce souffle enlevé et ardent, Mathieu Gaborit nous livre un dernier tome audacieux et épique au style prodigieux de poésie, à l’image de son univers dont les images ont marqué au fer rouge l’imaginaire de nombreux lecteurs depuis plus de vingt ans.

Série en deux tomes
• Les nouveaux mystères d’Abyme
• Flamboyance

Dernière modification par Tybalt (07/05/2022 08:37:32)

Hors ligne

 

#138 19/05/2022 18:49:10

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7710
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#139 20/05/2022 11:29:11

S'ren
Elbakinien d'Argent
Lieu: Dans les nuages
Date d'inscription: 21/04/2021
Messages: 409

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

Merci pour la chronique smile
J'avais lu un ou deux livres sur Abyme il y a plusieurs années, et ça me donne envie de replonger dedans happy


"Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents " La Horde du Contrevent
"Je suis coureuse de route et chien de guerre" Les seigneurs de Bohen

Hors ligne

 

#140 20/05/2022 19:17:48

Nephtys
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 18/08/2014
Messages: 871

Re: Critique ! [Les Chroniques des crépusculaires, Abyme, ...]

N hésite pas, la beauté étrange de cet univers happe en une phrase à peine !

Hors ligne

 

Pied de page des forums