Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#261 02/05/2021 16:57:10

Greed Gobelin
Istar
Lieu: Mon canapé
Date d'inscription: 08/11/2018
Messages: 188

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

Moi aussi j'ai voulu me lancer dans Dune, mais à chaque fois que je lisais des commentaires sur certains sites vendeurs il était mentionné une très mauvaise édition bourrée de coquilles. C'est vrai ou c'est juste un mythe ?

Je suis en train de lire l'édition presses pocket des 80s. Et j'ai vu quelques coquilles oui. Enfin pas au point d'être gênant mais bon ça se remarque quoi.
Celle-là.
https://images.noosfere.org//couv/p/pp5069-1981.jpg

Je vais continuer la lecture, je suis pas emballé mais pas non plus dégouté. Disons que pour l'instant ça passe.

Hors ligne

 

#262 03/05/2021 17:57:19

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7740
Site web

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

John Doe a écrit:

J'avais personnellement adoré le 1er roman (à l'époque de ma lecture ça correspondait à deux tomes en format poche) et bien aimé le messie de dune, le deuxième.

J'avais commencé à décrocher dans les tomes suivants, avec comme point d'orgue (attention spoiler)

Spoiler:

la transformation de Paul Leto en ver géant.

Publivore a écrit:

Tu avais dû décrocher depuis un moment, parce qu'il s'agit plutôt de

Spoiler:

Leto, son fils. Paul, devenu le Prêcheur, meurt en s'opposant à lui

wink

Pour ma part, j'ai adoré tout le cycle (il y a presque 3 décennies ... argghhh. Je fais même parti des urluberlus qui l'ont lu deux fois dans sa totalité... whistling

Spoiler corrigé, et je te confirme, c'était il y a ... un temps certain (presque trois décennies non, mais tout de même un quart de siècle, à vue de nez).


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#263 25/05/2021 11:16:50

Knight
Poudremage
Date d'inscription: 06/01/2015
Messages: 626

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

Chef d'oeuvre je ne sais mais j'ai terminé hier le culte Starship Troopers ou Étoiles garde à vous selon son titre français. J'ai passé un très bon moment. C'est simple, c'est brut de décoffrage et très "succinct" sur un tas d'aspects, la caractérisation des personnages notamment, mais ça ne vient pas gâcher le plaisir de lecture. Le côté "politique" du livre reste finalement assez en retrait. Heureux d'avoir pu lire un des livres fondateurs du genre et de l'apprécier.

Dernière modification par Knight (25/05/2021 11:17:17)


The Age of Kings is dead . . . and I have killed it.

Hors ligne

 

#264 25/05/2021 16:11:38

Yksin
Gatsu
Lieu: Loin
Date d'inscription: 21/08/2012
Messages: 5036
Site web

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

Si si, Etoiles garde à vous c'est un chef d'œuvre, je confirme. C'est totalement différent du film dans le ton employé (beaucoup plus froid) mais à mes yeux c'était quasiment la perfection.


C’est une forme d’immortalité. La mémoire est une forme d’immortalité. La nuit, quand le vent se tait et que le silence règne sur la plaine de pierre scintillante, je me souviens. Et tous revivent. Les soldats vivent. Et se demandent pourquoi.
En ce moment : La Planète Géante
Ma bibliothèque

Hors ligne

 

#265 26/05/2021 12:28:16

Ekimus
Ain Posteur
Lieu: Chez mon chien
Date d'inscription: 17/08/2018
Messages: 496

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

John Doe a écrit:

J'avais personnellement adoré le 1er roman (à l'époque de ma lecture ça correspondait à deux tomes en format poche) et bien aimé le messie de dune, le deuxième.

J'avais commencé à décrocher dans les tomes suivants, avec comme point d'orgue (attention spoiler)

Spoiler:

la transformation de Paul Leto en ver géant.

Je me suis arrêté là aussi à l'époque wink
ses discussions avec le clone de Duncan Idaho (si je me souviens bien) m'avaient lassé

Dernière modification par Ekimus (26/05/2021 12:35:39)


Mettez trois philosophes dans une pièce et vous obtiendrez trois versions différentes d'une même histoire.

Hors ligne

 

#266 26/05/2021 12:35:00

Ekimus
Ain Posteur
Lieu: Chez mon chien
Date d'inscription: 17/08/2018
Messages: 496

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

Knight a écrit:

Chef d'oeuvre je ne sais mais j'ai terminé hier le culte Starship Troopers ou Étoiles garde à vous selon son titre français. J'ai passé un très bon moment. C'est simple, c'est brut de décoffrage et très "succinct" sur un tas d'aspects, la caractérisation des personnages notamment, mais ça ne vient pas gâcher le plaisir de lecture. Le côté "politique" du livre reste finalement assez en retrait. Heureux d'avoir pu lire un des livres fondateurs du genre et de l'apprécier.

Il fait parti des "pères fondateurs" avec Arthur C. Clarke et Isaac Asimov.
Après ça veut pas dire que tu es obligé d'accrocher.

J'ai lu dernièrement le cycle complet de Fondation, ainsi que le cycle Ender. C'est pas mal, mais ça manque d'action pour moi.
Je suis plus Star wars, Star Trek, etc.


Mettez trois philosophes dans une pièce et vous obtiendrez trois versions différentes d'une même histoire.

Hors ligne

 

#267 26/05/2021 13:00:29

Ekimus
Ain Posteur
Lieu: Chez mon chien
Date d'inscription: 17/08/2018
Messages: 496

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

Bragelonne sortait un bouquin de Stephan WUL début juin à 10€ (nouvelles + la mort vivante + la peur géante + niourk).
C'est dommage, vu l'actualité, ils vont se le garder.
J'avais vu il y a quelque temps que ces bouquins étaient sortis en BD.
Je sais pas ce que ça donne, à voir

Dernière modification par Ekimus (26/05/2021 13:01:38)


Mettez trois philosophes dans une pièce et vous obtiendrez trois versions différentes d'une même histoire.

Hors ligne

 

#268 26/05/2021 15:03:10

Coeurdechene
Sbires en goguette
Lieu: Grenoble
Date d'inscription: 07/04/2008
Messages: 2188

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

Les adaptations de Wul sont assez inégales. J'avais beaucoup aimé Niourk. Beaucoup moins Oms en série que j'ai trouvé assez fouilli. Pas lu le reste, même si certaines me faisaient de l'oeil au niveau graphique.


Coeur de Chêne, Nain Porte Kwâh
Grand Hachoir de Tregor
Buveur invétéré, Guerrier avéré
Espèce : invertébrés...

Hors ligne

 

#269 26/05/2021 19:43:28

Knight
Poudremage
Date d'inscription: 06/01/2015
Messages: 626

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

Ekimus a écrit
Il fait parti des "pères fondateurs" avec Arthur C. Clarke et Isaac Asimov.
Après ça veut pas dire que tu es obligé d'accrocher.

Ah mais pour le coup j'ai vraiment bien aimé, c'est vraiment ma came la SF militaire et la on est quand même dans un truc assez poussé niveau "réalisme", dans le sens de la cohérence.


The Age of Kings is dead . . . and I have killed it.

Hors ligne

 

#270 07/07/2021 13:16:41

Greed Gobelin
Istar
Lieu: Mon canapé
Date d'inscription: 08/11/2018
Messages: 188

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

Bon je reviens aux nouvelles pour Dune. J'ai terminé le cycle original. Finalement j'ai plutôt bien apprécié. Enfin, surtout les trois premiers livres. L'histoire de Paul est vraiment mille fois plus intéressante que celle de ses héritiers.
J'ai particulièrement eu du mal avec L'Empereur Dieu de Dune. (j'ai lâché plusieurs fois d'ailleurs avant de reprendre)

Mais au final j'en tire une bonne lecture.
Ça vaut le coup de plonger dedans si on est assez patient, je pense que ça mérite bien sa réputation quand même. C'est old school mais ça vieillit pas trop mal comparé à d'autres piliers de SF du Golden Age.

Hors ligne

 

#271 12/07/2021 19:13:56

Tarann
Ta'veren
Date d'inscription: 04/03/2018
Messages: 245

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

C'était prévu depuis je-ne-sais-combien-de-temps mais j'ai enfin commencé la lecture d'Hypérion. Ça a dû me prendre 10 pages pour que je me rende compte j'allais avoir dû mal à lâcher le bouquin.

Je pense approcher de la fin du premier récit et franchement, quelle maitrise dans la narration.

Hors ligne

 

#272 13/07/2021 11:29:50

Luigi Brosse
Six-string samurai
Lieu: In another castle!
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 6698
Site web

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

Oui, j’ai relu Hyperion l’année dernière et c’est toujours aussi bon.


"Float away, little butterfly. Just flutter away. I got a gig in Vegas. And the wastelands ain't no place for kids."

Hors ligne

 

#273 15/03/2022 15:14:10

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 37841
Site web

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

Bon, je ne sais pas trop où poster ça mais :

La collection « Le Rayon imaginaire » (abritée par Hachette Heroes) nous propose de découvrir les coups de cœur éditoriaux de Brigitte Leblanc, sa directrice éditoriale, véritable passionnée de littérature de l’imaginaire. Pour la première fois traduite en français, une pépite inédite de l’un des pères fondateurs de la science-fiction arrive en librairie : Destination Outreterres de Robert Heinlein (Starship Troopers) !

RÉSUMÉ
La Terre étouffe sous le poids de sa surpopulation et se meurt lentement. Pour survivre, l’humanité a dû ouvrir de nouvelles routes de colonisation : des portails perçant des passages dans l’espace vers les Outreterres, ces planètes lointaines où la vie semble possible.
Chaque année, une Mission Survie teste les jeunes futurs candidats à l’exil. Une destination inhabitée secrète, un équipement choisi à l’aveugle, trois jours d’épreuve. Un seul conseil :  Attention aux stobors !
Mais que se passera-t-il si un portail se referme à jamais derrière un groupe envoyé à l’épreuve sur une planète inconnue ? Comment survivre ? Il faudra s’abriter, explorer, rester sur ses gardes mais aussi apprendre à faire confiance ; trouver des solutions, oser. Surtout, recréer une société. Mais comment choisir ensemble des valeurs communes, des règles, et des moyens pour les faire respecter ? En clair : comment ne pas devenir des barbares dans un monde sauvage ?
Et que se passera-t-il à nouveau si, quelques années plus tard, le portail enfin se réouvre… et le monde d’avant
fait irruption dans votre République, vous traitant comme un enfant qu’on vient sauver. Comme un sauvage ?


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#274 18/03/2022 10:15:57

LordAtticus
Magicien Mangeur de Chat
Lieu: Rouen
Date d'inscription: 11/07/2012
Messages: 531

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

Influencé par la sortie du film, j'ai enfin lu le livre! J'ai bien aimé mais, pour moi, j'ai du mal à comprendre comment il a pu devenir si culte. Evidemment, c'est personnel et il y a peut être une question de contexte, d'époque, etc...

J'ai aussi relu Fondation pour la dixième fois et c'est toujours aussi incroyable. D'ailleurs ma signature sur le forum, vu le contexte actuel, en dit long sur l'auteur!


« — Supposez que des explosions nucléaires se soient produites sur Terre... »
« — A la surface de la Terre ? Impossible. Il n'y a pas d'exemple dans toute l'histoire de la Galaxie d'une société assez stupide pour employer les explosions nucléaires comme une arme de guerre. »
Fondation, Isaac Asimov

Hors ligne

 

#275 18/03/2022 21:10:41

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7740
Site web

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

Tu parles de Destination Outreterres ou de Starship Tropers/Etoiles garde à vous ?

Je n'ai pas lu le premier, mais j'avais trouvé le second passionnant d'un point de vue philosophique.

Verhoeven en a tiré un des meilleurs films de SF des 90's, que certains critiques peu lucides n'ont vraiment... pas du tout compris, le prenant pour un film fasciste alors qu'il tournait en dérision cette idéologie (et pourtant la satire était tout ce qu'il y a d'évident).


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#276 18/03/2022 21:42:44

Muetdhiver
Sedai
Date d'inscription: 31/10/2019
Messages: 111

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

oui, pour Startship Troopers, il fallait vraiment être un abruti, désintéressé de la SF, de son métier de critique, pour prendre ce film au premier degré.
Mais à l'époque, ça m'avait marqué ces réactions stupides d'un certain nombre.

Hors ligne

 

#277 19/03/2022 13:51:23

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7740
Site web

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

Ne serait-ce que la scène où Rico s'engage dans l'infanterie, et où la personne qui l'enregistre déclare

bravo mon gars, c'est l'infanterie qui a fait de moi ce que je suis

,

Spoiler:

suivi d'un mouvement de caméra où on voit qu'il s'agit d'un ancien soldat qui a perdu ses deux jambes et un bras...

Plus tous les vrais/faux spots de propagande...


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#278 19/03/2022 21:54:51

Muetdhiver
Sedai
Date d'inscription: 31/10/2019
Messages: 111

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

Oui, rien que ça, déjà, ça aurait du mettre la puce à l'oreille de ces critiques. Sans compter la personnalité du réalisateur.

Hors ligne

 

#279 20/03/2022 07:19:00

Gwendal
Lucha Libre Style
Lieu: Ar brezhoneg eo ma bro
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2940

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

John Doe a écrit:

Plus tous les vrais/faux spots de propagande...

Would you like to know more ? big_smile

Effectivement difficile de comprendre la team premier degré sur ce film tellement c'est évident.

Hors ligne

 

#280 16/04/2022 11:13:17

Nakor
Vala
Date d'inscription: 28/08/2007
Messages: 327

Re: Chef d'oeuvre en SF ?

Relecture d'Hypérion (et sa chute) de Dan Simmons, 15 ans après une première découverte impressionnante. C'est définitivement mon chef d'oeuvre de la SF, avec de la bouteille les références et thématiques sont plus appréciables encore, et l'on mesure qu'il inaugurait vraiment, il y a plus de 30 ans, une oeuvre monstre, indémodable. Les idées sont foisonnantes, l'amour littéraire de l'auteur est communicatif (on est loin d'une SF froide), la construction virtuose et les questionnements profonds. Il faudra se lever tôt pour le déboulonner celui-là (certains estiment qu'Ada Palmer y parvient, la seule lecture du 1er volume de Terra Ignota m'empêche d'y souscrire, le début d'Hypérion/récit des pèlerins est terriblement discriminant big_smile).

Hors ligne

 

Pied de page des forums