Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#61 19/08/2015 02:08:42

Mangesonge
Elbakinien d'Argent
Lieu: Suisse
Date d'inscription: 10/08/2015
Messages: 476
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Aslan a écrit:

Euh, il y a un sujet épinglé juste au-dessus quand même.
Je vous y renvoie.

http://www.elbakin.net/forum/viewtopic.php?id=7125

Mille excuses, je n'ai pas été attentif.

Merci pour ces explications, Kaellis!


Julien Hirt

Hors ligne

 

#62 20/08/2015 17:54:39

dragonnia
blue jeweled queen
Lieu: en route vers Kelsingra
Date d'inscription: 08/02/2010
Messages: 1980

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

aucune insertion présentant sous un jour favorable le banditisme

C'est marrant, j'ai tout de même l'impression qu'il y a des romans parlant de hors la loi ou d'assassins à capuche...
Tout dépend de la définition de bandit...


Birds called to one another, and up above her, she heard the rustling passage of squirrels, monkeys ans other small creatures. Something very like peace settled over her.
The dragon keeper de Robin Hobb

Hors ligne

 

#63 14/04/2017 23:25:55

Lord of Crows
Vala
Lieu: Nulle part
Date d'inscription: 12/04/2017
Messages: 356

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Peut-on considérer le Nom du Vent comme littérature jeunesse ?


C'est le récit tragique de Melniboné, l'Île aux Dragons. Le récit de grandes ambitions, de passions monstrueuses. Le récit de sorcelleries, de trahisons, le récit de nobles idéaux, de souffrances et de joies cyniques, le récit du tourment de l'amour et de la douceur de la haine.

- Chronique de l'épée noire -

Hors ligne

 

#64 02/10/2017 12:35:05

Aventurine
Rêveuse d'histoires
Lieu: Dans mon imaginaire
Date d'inscription: 25/06/2014
Messages: 1779
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Je viens par ici suite à une discussion en dehors du forum sur une lecture classée jeunesse. Et il en est ressorti que, parce que c'était une lecture jeunesse, le caractère des personnages et l'intrigue simpliste étaient "normaux".

Et ça m'interroge beaucoup sur l'image des lectures Jeunesse aujourd'hui. J'ai tellement d'exemples sous la main (l'Épouvanteur, Féerie, Harry Potter, Tobie Lolness...) qui montrent qu'une lecture Jeunesse aujourd'hui ne veut pas dire : caractère enfantin (pour des personnages qui ont plus de dix ans) et une intrigue si simple que tout peut être deviné à l'avance. On trouve du très bon dans les livres Jeunesse actuels : de l'intensité, des personnages originaux et très attachants (sans être tête à claque parce que c'est "un enfant") et même des intrigues non pas complexes, mais au moins travaillées et crédibles !

En fait, je trouve ça dommage qu'on se dise : puisque c'est une lecture jeunesse, on doit accepter les incohérences et les irrégularités. Je ne suis pas d'accord, on peut exiger des livres de qualité sans nécessairement que ce soit hors de la portée des enfants à qui ils sont à l'origine destinés ! Nous sommes dans une époque où les livres classés "Jeunesse" ont beaucoup évolué et ne sont plus ce qu'ils étaient autrefois, on ne cherche plus à donner n'importe quoi aux enfants sous prétexte que c'est juste pour les divertir et que ça doit être facile. On peut tout à fait vouloir une intrigue légère, je ne dis pas qu'il faut que ce soit sombre ou intense, mais au moins crédible !

Voilà, c'était mon cri du cœur du jour ! rougi

Dernière modification par Aventurine (02/10/2017 12:35:13)


Booknode

« Having one soulmate in this life is enough » The Untamed

Hors ligne

 

#65 02/10/2017 13:52:22

Temliw
Adhérent
Lieu: Liège
Date d'inscription: 22/05/2017
Messages: 564

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

J'ai le même avis que toi. Dans ceux que tu n'as pas cité, les monde d'Ewilan de Boterro et le Hobbit ne sacrifient pas l'intrigue sous prétexte d'un lectorat jeune.

Pour moi le livre jeunesse évite juste certains passage trop "crus", où les laisse sous silence. Il évite quelques thèmes plus politisés, et en général se concentre plus sur l'évasion que sur le réalisme cru. (Maladies et mendicité dans une ville par exemple). Pas parce que les enfants ne sont pas prêts à lire ça (chacun a son vécu et ils sont souvent plus mature qu'on le croit) ni parce qu'il faudrait les protéger (avec internet aujourd'hui, c'est juste une blague) mais parce que c'est une littérature qui, pour moi, prête encore plus à s'évader que la fantasy adulte dans laquelle je chercherai plus un sens profond, une philosophie ou un suspens et de bons retournements de situation.

Hors ligne

 

#66 02/10/2017 15:32:05

dwalan
Immortellement mort
Lieu: dans la nuit
Date d'inscription: 11/09/2007
Messages: 5641
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Je viens d'écouter un podcast intéressant sur le sujet, avec des analyses complexes et intéressantes sur le sujet arrow http://www.lacellule.net/2017/09/podcas … re-de.html

Dernière modification par dwalan (02/10/2017 16:02:56)


„ Il est des mystères que l’on peut à peine imaginer, et que l’on ne résoudra qu’en partie. “
Bram Stoker

Hors ligne

 

#67 16/06/2019 17:13:34

Greed Gobelin
Istar
Date d'inscription: 08/11/2018
Messages: 155

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Récemment, Antoine Dole (MrTan) un auteur de BD à publié ça (aussi sur son facebook). Je savais pas trop où le mettre alors ici :
Antoine Dole : Monsieur, pour les “vrais auteurs”, c’est ailleurs

Je trouve ça triste qu'aujourd'hui encore et malgré que beaucoup tentent de changer les mentalités, on ait toujours un tel comportement vis à vis de la " jeunesse ". sad

Personnellement, sans cette même " jeunesse", je ne me serais jamais intéressé à la fantasy, voir même pas à la littérature. Et j'en lis toujours.
Je pense que aujourd'hui on devrait même changer les termes pour " public général " au lieu de " public jeunesse ".

Hors ligne

 

#68 16/06/2019 19:29:02

Gwendal
Lucha Libre Style
Lieu: Ar brezhoneg eo ma bro
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2639

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Merci pour le partage Green Gobelin. Je ne pensais pas que c'était à ce point. J'ai 51 balais et je vais toujours faire un tour en jeunesse et j'y trouve toujours de quoi augmenter ma pal. J'ai beaucoup aimé le Ueno Park d'Antoine Dole d'ailleurs (même si pas fantasy). C'est couillon de réagir comme ça, car c'est quand même grâce à ces auteurs qu'une grande partie des jeunes sont revenus à la lecture. La France en littérature est vraiment particulière sad


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Wake the fuck up samouraï, we have a city to burn" - Johnny Silverhand

Hors ligne

 

#69 17/06/2019 11:57:58

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35740
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

C'est moche, c'est clair.


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#70 29/11/2019 11:44:43

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 12474
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

#71 02/12/2019 09:10:07

Lisbei
Lectrice de passage
Lieu: Sud
Date d'inscription: 19/04/2005
Messages: 916
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Intéressant : cet article a au moins le mérite de soulever le lièvre. Les fables de La Fontaine comme lecture d'été, c'est hallucinant !


Même le soleil se couche

Hors ligne

 

#72 02/12/2019 10:37:36

d_bruno
Vala
Date d'inscription: 10/12/2009
Messages: 312

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

C'est un mal général de la société. On a beaucoup tendance à dénigrer sans vraiment connaitre. Notre cerveau fait automatiquement des raccourcis, il faut une certaine maturité pour s'en prémunir et en général cela se fait en se confrontant à la vie (l'expérience).
Ce qui m'agace ce n'est pas forcément ces raccourcis (on en fait tous et en général on se reprend en prenant conscience de l'idiotie de la chose), mais c'est la méchanceté sous-jacente. Il ne faut vraiment pas avoir d'empathie pour sortir des trucs comme ça. Indépendamment du fait de l'énormité (les réflexions sont vraiment complètement c..s), Les personnes savent très bien que cela va blesser.

Ensuite les éditeurs sont un peu hypocrites, le gars qui vend plus d'un million de livres, ils ne vont pas cracher sur les revenus, ils pourraient au moins les respecter. Ceux sont les mêmes qui maintenant doivent dire que J. K. Rowling est une auteur magnifique en public, mais doivent toujours penser que ses livres sont nuls en privé ...


"Les plantes rétroannuelles sont celles qui poussent à rebrousse-temps. Vous les semez cette année et elles poussent l'année dernière." Les annales ...

Hors ligne

 

#73 02/12/2019 14:46:52

Coeurdechene
Sbires en goguette
Lieu: Grenoble
Date d'inscription: 07/04/2008
Messages: 1898

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Merci Aslan pour le partage de cet article du Monde que j'avais raté.
Intéressant de lire le début (je ne suis pas abonné, je n'ai donc que les premiers paragraphes). Et maladroit.
Déjà, dès le départ, c'est planté. La photo illustrant l'article montre Aristophania et Katanga, deux excellentes séries BD, mais totalement adulte dans le propos. Du moins compliquées à lire avant 16 ans à mon avis (violence, psychologie...).


Coeur de Chêne, Nain Porte Kwâh
Grand Hachoir de Tregor
Buveur invétéré, Guerrier avéré
Espèce : invertébrés...

Hors ligne

 

Pied de page des forums