Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#1 23/08/2019 17:21:28

Monis Enidra
Novice
Date d'inscription: 30/06/2019
Messages: 11

[Débat] La fantasy, une résurgence du romantisme européen ?

Yo !

Je ne sais pas si ce sujet a déjà été discuté et si c'est le cas, je m'en excuse.

Nous connaissons bien les racines victoriennes, en particulier préraphaélites, de la fantasy, avec ses grands anciens comme Morris. L'évidence nous entraîne aussi à considérer le merveilleux médiéval européen, les mythes et les contes de la tradition orale puis écrite, comme des ancêtres, des inspirations, des sources palpitantes d'actualité au sein de notre genre favori.
Il me semble aussi clair que le merveilleux est une partie intégrante de la psyché humaine, aussi loin que nous puissions remonter, dans la limite des textes collectés, nous pouvons apprécier ses traces, ses réalisations. Le merveilleux a été au cœur des débats passionnés sur l'art : faut-il le représenter ? L'art doit-il mimer la réalité et exclure les fantasmagories et les reléguer au rang et au rôle de poisons, de nuisibles ?
Au cœur de ces débats a été le conflit opposant les classiques et les romantiques. Débats qui en font que réactualiser des problématiques millénaires, en les adaptant au contexte de la fin du XVIIIe et au cours de la première moitié du XIX (si ce n'est plus, mais ça ce sont des querelles d'universitaires qui peuvent apparaître stériles, donc comme on dit "j'men ballékouilles frère").
Le romantisme, en particulier allemand, puise son inspiration dans un moyen-âge fantasmé et place le conte (le Märchen) comme un genre prédominant, permettant de s'élever au dessus du cloisonnement de la pensée, pour retrouver les sensations, l'harmonie avec la nature. Toussa toussa. Honnêtement, quand je lis les contes de Tieck ou l'Henri Von Ofterdingen de Novalis, je retrouve les sensations que je peux éprouver quand je lis de la très bonne fairy-tale fantasy, cette sensation de toucher au plus près du merveilleux, de l'indicible. Je retrouve assez clairement les sensations que je peux éprouver en lisant la Fille du roi des elfes de Dunsany, par exemple.
Bref, je retrouve beaucoup de points communs entre le romantisme et la fantasy, c'est pourquoi je m'interroge sur une fantasy comme une résurgence ou une continuité du romantisme, lui-même résurgence ou continuité du rapport de l'art avec le merveilleux !

Qu'en pensez-vous ?

Hors ligne

 

#2 23/08/2019 18:00:46

Dieter Mitt
Lige
Date d'inscription: 05/08/2019
Messages: 57
Site web

Re: [Débat] La fantasy, une résurgence du romantisme européen ?

La fantasy trouve une bonne partie de ses sources au XIXème siècle, c'est certain, et elle partage avec le romantisme sa fascination pour le Moyen-Âge. Mais on sent bien que d'autres mouvements sont passés par là.

Elle n'est pas que fantasmagorie, elle s'efforce aussi souvent de présenter des actions réalistes et un système cohérent, dans le cadre d'un monde alternatif. Le fait de raconter un monde, autant qu'un destin personnel, est complètement étranger, voire contradictoire, avec le romantisme. Aussi, dans le déroulé de ses récits et de ses intrigues, on retrouve beaucoup d'attributs de la littérature réaliste, qui est apparue en réaction au romantisme.

On pourrait juste dire qu'elle est une réaction, ou une alternative, au tournant très formaliste pris par la littérature du XXème siècle, en rétablissant le primat de l'histoire, de l'imaginaire et du romanesque, sur la forme. Mais évidemment, c'est le cas de beaucoup d'autres littératures populaires. Et puis la fantasy est tellement large qu'il serait difficile de généraliser. Il y a de la littérature fantasy romantique (c'est exactement l'impression que m'a fait Moorcock avec le personnage d'Elric, quand je l'ai découvert), mais il y a d'autres littératures fantasy.

Hors ligne

 

#3 23/08/2019 20:06:17

Monis Enidra
Novice
Date d'inscription: 30/06/2019
Messages: 11

Re: [Débat] La fantasy, une résurgence du romantisme européen ?

Merci pour ta réponse ! smile

Je suis tout à fait d'accord avec le fait qu'on ne puisse pas généraliser la fantasy dans l'absolu et qu'il est assez inutile de cloisonner un mouvement/un genre dans une case définie. Cependant, je trouve qu'il est difficile de raisonner autrement et j'ai tendance à me complaire dans mes petites cases. happy

Pour ce qui est du réalisme, je suis d'accord avec un point : on retrouve dans beaucoup d'ouvrages de fantasy la structure du roman traditionnel. Donc il y a, effectivement, cet apport qui est indéniable. Cependant, la limite que je me permet d'ajouter, c'est que ce canon du roman traditionnel était déjà visible pour les auteurs de romans à qui on colle l'étiquette du romantisme, si je ne dis pas de bêtises. Je pense à Stendhal. Le roman était encore bien jeune à cette époque, somme toute.

J'suis d'accord avec ce que tu dis concernant la cohérence nécessaire des mondes secondaires, c'est un point théorisé par Tolkien dans son essai Du conte de fées et il semble suivi par les auteurs postérieurs (que je connais du moins). J'émets un doute quant à la fairy tale fantasy (je pense à Dunsany), mais c'est vraiment pour chipoter car, comme tu le dis, la fantasy est très vaste et on peut trouver facilement des contre-exemples démentant une tentative de structure du genre.

C'est très intéressant ce que tu avances sur la réaction/alternative au formalisme (et d'ailleurs aux déconstructivismes comme le Nouveau Roman), je n'y avais pas pensé !

Oui complètement pour Elric, il fait beaucoup penser aux héros torturés du romantisme français. Il y a d'ailleurs un clin d'oeil aux Souffrances du jeune Werther dans la dernière nouvelle, avec un personnage dénommé... Werther qui est complètement parodique et qui s'entiche d'Elric, si mes souvenirs sont bons. Donc, l'inspiration est très possible !

Hors ligne

 

#4 23/08/2019 21:18:52

Luigi Brosse
Résistance active
Lieu: In another castle!
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 6411
Site web

Re: [Débat] La fantasy, une résurgence du romantisme européen ?

Je ne suis pas assez calé sur le romantisme pour en dire quoi que ce soit, mais ce que vous écrivez est très intéressant à lire.


"Se prépare pour la fin du monde, mais en musique."

Hors ligne

 

#5 24/08/2019 01:21:53

Temliw
Adhérent
Lieu: Liège
Date d'inscription: 22/05/2017
Messages: 559

Re: [Débat] La fantasy, une résurgence du romantisme européen ?

Je ne connais pas parfaitement les codes du romantisme, mais il me semble que la fantasy s'en éloigne par deux aspects.

1) le fait de s'ancrer dans un univers crédible, réaliste qui peut à la fois parodier le notre mais aussi mettre en exergue ses défauts et qualités.  Même si l'auteur n'a pas de messages à faire passer, des personnages comme Leonide Ducatore (Gagner la guerre, Jaworski) ou Tywin Lannister (Game of thrones, Martin) nous renvoient à la manière d'exercer le pouvoir et nous font relativiser sur ce qui est bien ou pas.  Certaines réflexions comme celles de Duiker (Les portes de la maison des morts, Erikson) vont jusqu'à étudier profondément la nature humaine et ce que nous devenons quand nous sommes amenés à nous battre pour survivre et à tuer régulièrement et "machinalement". 
On ne retrouve pas du tout cela dans le romantisme qui est plus une invitation à rêver et à "montrer le beau" sans réfléchir à son aspect philosophique.

2) Une focalisation sur l'intrigue et l'évolution des personnages.  C'est quelque chose qui existe aussi dans le romantisme (sinon il n'y aurait pas d'histoire) mais qui est un moyen et non une fin.  Dans le romantisme, l'accent  est mis (il me semble) sur le merveilleux et la manière de le montrer, qu'il soit beau ou terrible.  En fantasy, le merveilleux c'est la petite (ou grosse) originalité qui va distinguer une histoire d'une autre.  La magie de Jaworski n'est pas celle de Martin et encore moins celle de Cook.  Celle de Tolkien n'est comparable à aucune, etc etc.

Difficile pour moi d'aller plus loin dans l'analyse vu mes connaissances du genre malheureusement.

Hors ligne

 

#6 24/08/2019 09:35:07

Sarmate
Mage
Date d'inscription: 06/08/2009
Messages: 83

Re: [Débat] La fantasy, une résurgence du romantisme européen ?

Quoique l'esthétique soit une composante majeure du romantisme, ce courant est très loin de se limiter à la recherche du beau. Bien au contraire, le romantisme est profondément engagé sur le plan politique et philosophique. Chateaubriand est un auteur monarchiste et chrétien, dans l'opposition au bonapartisme ; le jeune Victor Hugo est également monarchiste et engagé (qu'on pense à sa prise de position précoce contre la peine de mort). Pour Hugo, le poète est un voyant dont la fonction est de guider le peuple vers le progrès, raison pour laquelle sa production littéraire est résolument engagée. N'oublions pas que Chateaubriand fut ambassadeur et ministre, Hugo député de Paris, Lamartine candidat à la présidence de la république… En fait, le romantisme est si profondément engagé qu'il provoquera en réaction l'apparition du Parnasse et de la théorie de l'art pour l'art, qui rejette tout autre fonction qu'esthétique à la poésie. Littérairement parlant, c'est donc un contresens de nier toute dimension philosophique, politique ou anthropologique au romantisme. La littérature romantique offre une réflexion beaucoup plus riche sur l'homme, la société, l'histoire et les religions (à commencer par l'exaltation du moi, qui est sans doute aux sources de l'individualisme actuel, et par la redécouverte de la nature qui porte les germes de l'écologie) que toute la production fantasy.

Cela dit,  je suis d'accord avec Monis Enidra pour faire un lien entre romantisme et fantasy. A ses références, j'ajouterai certains contes de Charles Nodier (comme Trilby ou La fée aux miettes), la poésie en prose historico-fantastique d'Aloysius Bertrand dans Gaspard de la Nuit ou certaines sections de La Légende des siècles de Victor Hugo (comme Les chevaliers errants). Par ailleurs, il faudrait s'intéresser à la façon dont la poésie ossianique, prétendument traduite (et surtout inventée) par James Macpherson au XVIIIe siècle, a contribué à la naissance du romantisme européen (le barde Ossian fut une référence pour Gœthe, Chateaubriand et… Napoléon Ier !…) alors qu'il s'agit quasiment d'une œuvre de fantasy, puisque c'est une épopée écossaise en grande partie inventée, mais présentée comme recomposée à partir de la tradition orale.

Dernière modification par Sarmate (24/08/2019 09:39:57)

Hors ligne

 

#7 24/08/2019 11:00:45

Sarmate
Mage
Date d'inscription: 06/08/2009
Messages: 83

Re: [Débat] La fantasy, une résurgence du romantisme européen ?

Esprit de l'escalier…

Dans le précédent post, j'évoquais le Parnasse, courant issu en réaction contre l'engagement romantique. Dans le Parnasse aussi, on trouve une capillarité évidente avec les thèmes de la fantasy. A lire en particulier les Poèmes barbares (1862) de Leconte de Lisle, où le recueil traite de mythologies et de traditions littéraires et folkloriques non classiques. On y trouve pas mal de poèmes inspirés par les littératures finnoise, scandinave et celtique, et même un texte intitulé Les Elfes. Voilà un exemple parmi d'autres qui illustre la façon dont des thèmes appelés par la suite à inspirer les cosmologies fantasy ont déjà été exploités par divers courants littéraires du XIXe siècle.

Hors ligne

 

#8 24/08/2019 11:01:45

Dieter Mitt
Lige
Date d'inscription: 05/08/2019
Messages: 57
Site web

Re: [Débat] La fantasy, une résurgence du romantisme européen ?

Je ne pense pas que qui que ce soit ait nié la dimension engagée et politique du romantisme. J'ai juste l'impression qu'on lui a opposé le réalisme "gris", terre-à-terre et anti-manichéen de la fantasy moderne à la Martin et Erikson (ou Jaworski en France).

Hors ligne

 

Pied de page des forums