#221 20/06/2017 13:15:30

Lauriaen
Princesse d'Ambre
Lieu: Entre les Ombres
Date d'inscription: 10/09/2013
Messages: 373

Re: Infos ! [American Gods adapté]

L'épisode 8 était très bon, une nouvelle fois, surtout la deuxième moitié chez Ostara ! smile

C'est trop court, des saisons de 8 épisodes x) Vivement la saison 2 !

Dernière modification par Lauriaen (20/06/2017 13:16:13)


Bibliothèque - En cours : Lady Helen - Le Club des Mauvais Jours, Alison Goodman

Image de base pour l'avatar : Llewella d'Ambre

Hors ligne

 

#222 21/06/2017 15:26:33

Littlefinger
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 31/03/2011
Messages: 826
Site web

Re: Infos ! [American Gods adapté]

Hop, comme promis sur un autre topic, je copie l'ensemble de ma critique de cette saison 1 dans l'ensemble très bonne mais inégale.

En 2011, l'auteur américain Neil Gaiman annonce un projet d'adaptation d'une de ses œuvres les plus connues, American Gods, en collaboration avec la prestigieuse chaîne HBO. Après de multiples rebondissements, le projet prend l'eau et c'est finalement la chaîne Starz qui récupère la série. Pour s'occuper de cette première saison, Starz fait appel à des poids lourds du domaines : Bryan Fuller (Pushing Daisies, Hannibal), Michael Green (The River, Logan) et David Slade (Hard Candy, 30 jours de Nuit). La première saison affiche 8 épisodes au compteur et un casting des plus alléchants notamment avec le retour d'un certain Ian McShane (Deadwood) et de l’évanescente Emily Browning (Sucker Punch, The Sleeping Beauty). Le problème, c'est que le roman de Gaiman reste une adaptation très complexe du fait de la richesse de son monde et des nombreuses mythologies impliquées. Malgré la présence de l'auteur lui-même au poste de scénariste, American Gods peut-il passer au format série TV sans perdre ce qui faisait son charme original ?

Tout d'abord, résumons pour les deux du fond ce qu'est American Gods. Dans l'Amérique d'aujourd'hui, Shadow Moon (aka Ombre) sort de prison après avoir purger une peine de plusieurs années pour tentative de vol dans un casino. A sa libération, il apprend que sa femme, Laura, est décédée dans un accident de voiture et qu'elle le trompait avec son meilleur ami. En route pour l'enterrement, il fait la connaissance d'un homme mystérieux du nom de Wednesday (aka Voyageur) qui lui demande d'entrer à son service. Après une longue réflexion et quelques shots, Shadow Moon accepte. Il ne se rend pas compte qu'il vient de pactiser avec une puissance bien au-delà de sa compréhension. Une guerre se prépare en Amérique et opposera les Dieux d'antan aux Dieux modernes. Et Shadow Moon vient de choisir son camp...
Voilà, peu ou prou, le sujet d'American Gods, du moins pour tenter de résumer une oeuvre aussi énorme et vaste que celle créée par Neil Gaiman. De surcroît, la série intègre des éléments de la "suite", Anansi Boys, faisant du projet un formidable défi créatif et narratif.

Un défi qui semblait taillé sur mesure pour Bryan Fuller et David Slade, deux habitués des œuvres esthétiquement exigeantes et qui n'ont pas froid aux yeux. Le pilot, très efficace, souffle pourtant le chaud et le froid. Pour présenter l'univers d'American Gods et sa cohorte impressionnante de Dieux, les créateurs de la série choisissent de prendre leur temps et d'insérer de multiples histoires/légendes dans leur récit pour introduire chaque divinité. Cette excellente idée est pourtant à double tranchant, mais nous y reviendrons. Ainsi, le premier épisode s'ouvre sur l'arrivée d'un Dieu viking dans le Nouveau Monde. Et là...énorme déception. On retrouve vingt figurants sur une plage déserte, des effets numériques cheap et du sang par hectolitres pendant des ralentis gratuits. Malgré une idée de base excellente, on retrouve là en réalité tous les défauts des séries estampillées Starz depuis Spartacus. Au cours du pilot, on s'aperçoit de l'omniprésence de filtres ainsi que du recours aux images de synthèse. Le véritable problème, c'est que Starz ne dispose pas d'une équipe de qualité pour ce genre de choses et le résultat s'avère totalement inégal. Il peut être génial (L'animation en début d'épisode 5 !) ou d'une médiocrité affolante (le jardin d'os de l'épisode 1, les portes de la mort...). Autre point immédiatement contestable, Starz est resté bloquée à une certaine époque racoleuse (HBO par exemple faisait de même dans les premières saisons de Game of Thrones) en ajoutant du sang par hectolitres et des nude full-frontal pour faire oser. Sauf que le résultat se révèle juste putassier.

Ce genre de défauts que l'on constate dans l'épisode pilot se retrouve par la suite de façon plus ou moins prégnante. Heureusement, American Gods peut compter sur beaucoup d'autres choses. A commencer par un casting parfait où s'illustre Ricky Whittle qui compose un Shadow Moon impeccable, où Ian McShane retrouve enfin un rôle à sa juste mesure en Wednesday et où de nombreux rôles secondaires brillent par leur charisme. On citera l’excellente Gillian Anderson en Marilyn Monroe/David Bowie,  le génial Pablo Schreiber en MadSweeney ou encore le terrible Peter Stormrare en Czernobog. Dans le même ordre d'idée, le show fourmille d'idées de mise en scène et de tableaux esthétiquement magnifiques. Il faut reconnaître à Fuller et à Slade de savoir parfaitement magnifier leurs créations, tant sur le plan des univers dévoilés que sur celui des dieux purement et simplement. La série, à l'instar du roman, développe une mythologie délectable pour le spectateur en opposant Dieux anciens et Dieux de l'ère Moderne (Média, communication,TV ,  etc...). Ces derniers sont d'ailleurs l'une des plus grandes réussites de cette première saison, non seulement grâce aux excellents acteurs qui les incarnent, mais aux multiples idées visuelles pour les mettre en scène.

American Gods rappelle d'ailleurs par moment Penny Dreadful lorsqu'il capitalise sur des quasi-loners (épisodes 4 et 7) qui sont, de loin, largement meilleurs que les autres. Le long de ces huit premiers épisodes, la série nous captive par son monde d'une immensité désarmante, rempli de créatures et de dieux tous plus fascinants les uns que les autres. C'est là aussi que réside le principal défaut de la série, à savoir son rythme. Bryan Fuller est tellement préoccupé par son esthétisme et par les histoires qu'ils insèrent au cours des épisodes qu'il transforme la première saison en une longue introduction où le récit fait du sur-place les trois quarts du temps. Le pari est osé mais il est aussi à double-tranchant comme nous le disions plus haut. D'un côté, le spectateur visite un univers foisonnant et passionnant, de l'autre côté, l'aventure n'avance quasiment pas, si bien qu'on est un peu au même point en fin de saison qu'après les quelques premiers épisodes. American Gods joue les équilibristes et risque en fait la chute à tout moment. C'est assez dommage car quelques petites prouesses viennent améliorer cette narration ultra-lente. L'épisode 7, par exemple, en forme de conte populaire, est un petit chef d'oeuvre de même que le passage dans la ville de Vulcain. Tout le problème de cette première saison réside dans le fait qu'il faut être prêt à visionner huit heures d'introduction...en espérant que la future saison 2 passe la seconde (enfin!).
Il manque enfin une dernière chose à la série : un fond fort et moderne. Pour le moment, la question de la religion n'a été qu'effleurée par les créateurs. Du coup, la première saison reste un pur divertissement qui ne questionne pas encore réellement son matériel de base. Le résultat ? Du divertissement qui manque d'une véritable portée symbolique.

Globalement, American Gods s'en sort très bien. Un casting magnifique, une mise en scène souvent excellente à peine gâchée par quelques images de synthèses/idées contestables, et un univers sublime. Reste que cette introduction forte en promesses demande maintenant à aboutir à quelque chose de plus marquant en ne sacrifiant pas son rythme narratif sur l'autel de l'esthétisme pur et dur.
A ce petit jeu, The Handmaid's Tale corrige sévèrement la série de Starz.

Hors ligne

 

#223 14/07/2017 09:36:04

Yksin
Cooper
Lieu: Loin
Date d'inscription: 21/08/2012
Messages: 4650
Site web

Re: Infos ! [American Gods adapté]

J'ai enfin vu les 8 épisodes qui composent cette première saison et je dois dire que je suis plutôt mitigé. Comme je l'ai dit précédemment je n'ai jamais lu le bouquin de Neil Gaiman donc je ne ferai aucune comparaison entre l'oeuvre d'origine et la série.

Les points positifs sont nombreux. Déjà les acteurs, Ricky Whittle (que j'avais déjà adoré dans les 100) est excellent, au même titre que Ian McShane et tous les autres (petite pouce en l'air pour Yetide Badaki qui est vraiment sublime wink). Ensuite, la réalisation est au top niveau, les images sont sublimes, du générique jusqu'à la dernière image de chaque épisode.
Il y a une intrigue qui court tout le long de ces quelques 8 heures et qui nous tient en haleine. Les histoires racontées sont aussi très intéressantes même si elles ont parfois tendance à hacher le rythme général de la série.
Et c'est là où viennent les points négatifs...
C'est lent. Très lent. Tellement lent que j'ai eu l'impression de regarder une longue (très longue) introduction à une oeuvre majeure. On a parfois la sensation qu'il ne se passera quasiment rien (et c'est presque le cas il me semble...).
En bref, c'est une très belle série, dotée d'images magnifiques mais il ne s'y passe pas grande chose.
Mais bon... la fin laisse présager une très bonne suite avec, je l'espère, beaucoup plus d'action.

Petite question aux lecteurs de l'oeuvre originale : est-ce qu'on peut s'attendre à la venue de nouveaux protagonistes charismatiques ?


C’est une forme d’immortalité. La mémoire est une forme d’immortalité. La nuit, quand le vent se tait et que le silence règne sur la plaine de pierre scintillante, je me souviens. Et tous revivent. Les soldats vivent. Et se demandent pourquoi.
En ce moment : Druss La Légende
Ma bibliothèque

Hors ligne

 

#224 30/11/2017 13:44:09

Renardeau
Chapardeuse de fromage
Date d'inscription: 01/04/2016
Messages: 490

Re: Infos ! [American Gods adapté]

Les showrunners quittent la série
arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/249 … -le-navire

Hors ligne

 

#225 30/11/2017 19:02:02

No'wens
Rêveuse de mondes
Lieu: Réunion
Date d'inscription: 01/02/2011
Messages: 1117

Re: Infos ! [American Gods adapté]

Ah ben ça sent le sapin cette 2e saison... hmm


"POURQUOI, demanda-t-il, EST-CE QUE VOUS VOUS BALADEZ AVEC UN CANARD SUR LA TETE ?
_ Quel canard ?
_ AH. PARDON."

biblio Booknode | biblio Babelio

Hors ligne

 

#226 30/11/2017 19:52:15

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12297
Site web

Re: Infos ! [American Gods adapté]

Voilà qui n'est pas banal, mais souvenons-nous qu'il y a déjà eu un projet qui a vu partir son scénariste-réalisateur, et qui a fini par se faire, il n'y a pas si longtemps.

Hors ligne

 

#227 01/12/2017 12:59:15

Renardeau
Chapardeuse de fromage
Date d'inscription: 01/04/2016
Messages: 490

Re: Infos ! [American Gods adapté]

Hors ligne

 

#228 01/12/2017 13:12:06

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 6612

Re: Infos ! [American Gods adapté]

Foradan a écrit:

Voilà qui n'est pas banal, mais souvenons-nous qu'il y a déjà eu un projet qui a vu partir son scénariste-réalisateur, et qui a fini par se faire, il n'y a pas si longtemps.

C'est pas si banal que ça les départs de showrunners.

Le truc, c'est que l'ADN de Fuller et de Green est tellement présent dans la saison 1 que j'ai du mal à voir comment la série peut garder le même cap sans eux. Et vu que je suivais la série plus pour la vision de Fuller que celle de Gaiman, je suis pas très intéressé pour poursuivre l'histoire juste pour la poursuivre.

Je tenterai la saison 2 quand même, mais j'espère que celui ou celle qui reprendra les rennes aura de sacrées épaules.

Dommage que Fuller ait laissé ST : Discovery de côté pour seulement une saison d'American Gods.

Allez, on bosse sur Hannibal saison 4 maintenant ? tongue

(Fuller c'est quand même un showrunner un peu maudit, donc la comparaison avec Del Toro n'est pas si bête tongue)


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

#229 01/12/2017 19:22:26

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12297
Site web

Re: Infos ! [American Gods adapté]

Merwin Tonnel a écrit:

(Fuller c'est quand même un showrunner un peu maudit, donc la comparaison avec Del Toro n'est pas si bête tongue)

(Ca m'arrive).

Hors ligne

 

#230 06/01/2018 23:02:40

Renardeau
Chapardeuse de fromage
Date d'inscription: 01/04/2016
Messages: 490

Re: Infos ! [American Gods adapté]

Gillian Anderson quitte la série
arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/249 … nvier-2018

Dernière modification par Renard d'eau (06/01/2018 23:15:18)

Hors ligne

 

#231 08/01/2018 19:34:59

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33927
Site web

Re: Infos ! [American Gods adapté]

C'est tout de même très très flou.
J'espère encore que Fuller va revenir du coup, c'est peut-être pour ça qu'il n'y a pas encore eu d'annonce concernant un remplaçant.


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#232 08/01/2018 19:37:24

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 6612

Re: Infos ! [American Gods adapté]

Gillian Anderson n'était pas le personnage principal, mais c'est quand même loin d'être rassurant pour la suite de la série...


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

#233 13/01/2018 18:19:09

Renardeau
Chapardeuse de fromage
Date d'inscription: 01/04/2016
Messages: 490

Re: Infos ! [American Gods adapté]

Petite mise au point sur la saison 2
arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/249 … -en-est-on

Hors ligne

 

#234 13/01/2018 19:48:10

Caravage
Lige
Date d'inscription: 19/08/2017
Messages: 57

Re: Infos ! [American Gods adapté]

Pour le départ de Gillian Anderson, ça ne veut peut-être rien dire, apparemment elle quitte aussi X-Files (ouiiiiii booooooon). C'est peut-être juste qu'elle quitte la télé pour se consacrer à sa carrière de joueuse de frisbee ou je sais pas. sad

Mais enfin c'est sûr que cette implication potentielle "d'une manière ou d'une autre" des anciens showrunners n'est pas très rassurante.


« Il y a un petit objet de métal au-dessus de lui. Le Kraken se déploie. Et dix milliards de sushis hurlent vengeance. »
terry pratchett.neil gaiman.patrick marcel

Hors ligne

 

#235 13/01/2018 20:22:50

Lauriaen
Princesse d'Ambre
Lieu: Entre les Ombres
Date d'inscription: 10/09/2013
Messages: 373

Re: Infos ! [American Gods adapté]

En même temps, son perso (Media) n'a qu'un rôle assez secondaire. Et peut au pire être remplacée par une autre actrice.
Je m'inquiéterais quand Ian McShane ou l'acteur jouant Shadow annonceront leur départ, pas avant tongue


Bibliothèque - En cours : Lady Helen - Le Club des Mauvais Jours, Alison Goodman

Image de base pour l'avatar : Llewella d'Ambre

Hors ligne

 

#236 03/02/2018 21:39:51

Renardeau
Chapardeuse de fromage
Date d'inscription: 01/04/2016
Messages: 490

Re: Infos ! [American Gods adapté]

Hors ligne

 

#237 04/02/2018 13:00:26

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12297
Site web

Re: Infos ! [American Gods adapté]

Ah, la courbe de la malchance commence à s'inverser pour cette série.

Hors ligne

 

#238 04/02/2018 22:46:31

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33927
Site web

Re: Infos ! [American Gods adapté]

Il va quand même devoir composer visiblement avec des exigences budgétaires plus... affirmées du côté de la chaîne !


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#239 08/02/2018 13:36:02

Lisbei
Lectrice de passage
Lieu: Sud
Date d'inscription: 19/04/2005
Messages: 759
Site web

Re: Infos ! [American Gods adapté]

Espérons que la saison 2 voie le jour, vu la fin très suspensive de la saison 1.


Même le soleil se couche

Hors ligne

 

Pied de page des forums