#241 29/05/2017 10:24:27

Guigz
Coach Guigzson
Lieu: Au vestiaire
Date d'inscription: 04/06/2009
Messages: 2898

Re: Les animes de 2014-2016

J'ai pas encore vu Re:Zero, mais l'analyse qu'en a fait Le Chef Otaku me douche un peu je dois dire neutral


Ainsi le peuple attendit un héros capable de soulever l'épée sacrée et de ramener la paix dans le monde. Aujourd'hui, les derniers sages de la Terre s'accordent pour dire que cette arme qui porte en elle le destin du monde se nomme en réalité : Pénis-de-Guigz"

Ecrit de la main droite par la très Vénérée Mère Wintonelle, scribe royale de la cité-impériale d'Elbakin-Poinete.

Hors ligne

 

#242 29/05/2017 14:04:22

Benedick
Adhérent
Date d'inscription: 26/06/2013
Messages: 578

Re: Les animes de 2014-2016

Guigz a écrit:

J'ai pas encore vu Re:Zero, mais l'analyse qu'en a fait Le Chef Otaku me douche un peu je dois dire neutral

Ce qui est intéressant dans l'analyse du Chef Otaku, ce n'est pas de savoir si RE:zero est une série à regarder ou pas.

Ou si un genre "Isekai" existe en dehors de 2-3 topics sur les forums américains, source numéro 1 des youtubers français smile.

Non, le truc intéressant car récurrent, c'est LA raison pour laquelle les avis peuvent être polarisés à propos d'une série. A savoir, la caractérisation d'un protagoniste dans un récit où il est le moteur narratif principal.

C'est ce que j'avais essayé d'expliquer dans mon article après la première saison : l'aspect bloquant et risqué de Re:Zero vient du fait que l'histoire se centralise sur UN protagoniste et que ce dernier n'est pas montré de manière valorisante et agréable pour lui et, surtout, pour le spectateur. C'est LA limite de Re:Zero.

Néanmoins, cette narration est compatible avec les deux thématiques de Re Zero: le retour en arrière centré sur le héros et la problématique de l'intégration dans un univers inconnu de ce même héros.

Cependant, ce qui peut faire éprouver de l'empathie chez le spectateur ("j'accepte sa réaction"), de la compréhension ("ah, oui, c'est plausible ce comportement") peut aussi un rejet viscéral ("putain, mais t'es qu'un sale pleurnichard !) ou rationnel  ("tu pourrais pas faire ça,...ça... Tu n'avanceras jamais comme ça !!!")

Donc le plaisir de visionnage est dépendant de la perception / identification / recul du spectateur.

Après, il y a une discussion à avoir sur la meta-lecture concernant le personnage de Subaru et ce qu'il renvoie à une certaine population des cultures de l'imaginaire.

Dernière modification par Benedick (29/05/2017 17:24:35)


Certains sont amoureux de leur colère car elle les flattent et les galvanisent. Puis, ils découvrent qu'ils ont plus de limites que de talents. Et la colère à laisser ses déchets corporels, ses séquelles mentales. Je préfère négocier avec la patience.

Hors ligne

 

#243 24/10/2017 20:07:46

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33350
Site web

Re: Les animes de 2014-2016

Bon, j'ai maté toute la première saison des Kabaneri en deux jours.
Et j'ai kiffé. Malgré tout ce qui fait penser à l'Attaque des Titans, malgré certains trucs vraiment mal gérés, malgré le méchant qui semble sorti d'un Tales of... ohmy


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#244 24/10/2017 21:12:49

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12188
Site web

Re: Les animes de 2014-2016

Oui, le bad guy est bien en dessous de mes attentes également.

Hors ligne

 

Pied de page des forums