#81 09/01/2017 21:31:52

Benedick
Adhérent
Date d'inscription: 26/06/2013
Messages: 581

Re: La saga Fallout

Gillossen a écrit:

My pleasure. wink
Je me demandais d'ailleurs : Fallout aurait-il un équivalent fantasy ? Je pense surtout aux deux premiers, donc ne me répondez pas Skyrim. wink

planescape torment


Certains sont amoureux de leur colère car elle les flattent et les galvanisent. Puis, ils découvrent qu'ils ont plus de limites que de talents. Et la colère à laisser ses déchets corporels, ses séquelles mentales. Je préfère négocier avec la patience.

Hors ligne

 

#82 10/01/2017 17:22:17

Asavar
The Wanderer
Lieu: Abri 111
Date d'inscription: 13/02/2012
Messages: 1406

Re: La saga Fallout

Benedick a écrit:

Gillossen a écrit:

My pleasure. wink
Je me demandais d'ailleurs : Fallout aurait-il un équivalent fantasy ? Je pense surtout aux deux premiers, donc ne me répondez pas Skyrim. wink

planescape torment

Ouais tout pareil.
Après dans le mode "jeu qui a compté dans son genre avec un avant et un après ce jeu", je dirais Baldur's Gate.


War never changes

Hors ligne

 

#83 23/02/2017 07:04:50

Mangesonge
Elbakinien d'Argent
Lieu: Suisse
Date d'inscription: 10/08/2015
Messages: 475
Site web

Re: La saga Fallout

Bon alors. J'ai finalement installé Fallout 4.
Je lance le jeu, je constate qu'il ne fonctionne pas à la définition de mon écran. Je bidouille les fichiers, je relance.
Premier constat: ça ressemble quand même beaucoup à Fallout 3.
A la première tentative de crocheter une serrure, je constate qu'elle est invisible. Je bidouille les fichiers, je relance.
Première quête: tuer tous les méchants. Je le fais, mais le jeu ne s'en aperçoit pas et m'empêche de progresser. Sur le net, on me suggère de tout recommencer depuis le début.
Je désinstalle le jeu.


En train de lire:
En train d'écrire:

Hors ligne

 

#84 30/09/2017 20:28:19

Benedick
Adhérent
Date d'inscription: 26/06/2013
Messages: 581

Re: La saga Fallout

le premier est gratuit sur  steam jusqu'à ce soir 30 septembre 2017 !


Certains sont amoureux de leur colère car elle les flattent et les galvanisent. Puis, ils découvrent qu'ils ont plus de limites que de talents. Et la colère à laisser ses déchets corporels, ses séquelles mentales. Je préfère négocier avec la patience.

Hors ligne

 

Pied de page des forums