#141 27/10/2016 19:05:43

Horizons
Sedai
Date d'inscription: 26/04/2015
Messages: 132

Re: Infos [Harry Potter au théâtre]

J'ai bien aimé cette fanfiction, même si son prix est un peu élevé. smile

Plus sérieusement, et pour développer un peu, après lecture, je comprends que certaines personnes puissent qualifier ça de "mauvaise fanfiction" et que les notes soient plutôt moyennes. Et franchement, le prix est un peu élevé pour ce que c'est (le volume du livre est bien gonflé artificiellement, bon je le savais avant de l'acheter, et c'est assez courant). Vu mon avis, ça n'aurait pas été un drame si je ne l'avais pas eu dans ma bibliothèque. Au moins, comme ça, je pourrais le prêter à quelques personnes intéressées de mon entourage.

Mauvaise, je n'irai pas jusque là. J'ai apprécié la lecture mais mon avis est moins positif que ce que j'ai pu lire pour certains ici, par exemple.
C'est agréable de retrouver un certain nombre de personnages et d'en découvrir de nouveaux. À quelques moments, c'est un petit peu émouvant, mais pas du tout au même point qu'un certain nombre de moments de la série principale (pas de risque de verser une larmichette).
Je dois reconnaitre que l'histoire, le rythme et les événements m'ont surpris. Je m'attendais à un truc plus intimiste et moins "épique" que ça peut l'être par moments. Et je n'avais pas réfléchi aux indications de temps

Spoiler:

j'ai donc été surpris de voir qu'on reprenait à l'épilogue des Reliques de la Mort (même si après les années s'enchainent rapidement).

Par contre, l'histoire en elle-même, je l'ai régulièrement trouvée invraisemblable (approchant dangereusement du ridicule par moments...), assez incohérente ou même contradictoire avec ce qu'on avait vu auparavant, comme si les auteurs bidouillaient l'univers pour faire rentrer ce qui leur passait par la tête. Ce n'est pas non plus forcément très fin

Spoiler:

(j'espère franchement que le but est qu'on devine dès les premières pages que Delphi est un personnage plus que louche et souhaite le retour de Voldemort ou quelque chose du genre...)

et un peu trop rempli de fan service (et vas-y que je t'insère un maximum de personnages, d'événements ou de choses de la saga originale dans l'histoire, de manière directe ou sous forme de référence).
Certains anciens personnages me semble parfois agir étrangement (bon, les années ont passé, vous me direz...). Les nouveaux ont aussi des moments ou répliques assez absurdes (voulus, on peut l'imaginer).

Fanfiction, je pourrais presque le croire (bon je ne lis quasiment jamais de fanfiction, mais j'imagine que ça pourrait ressembler à ça). Je serais curieux de savoir à quel point JK Rowling a participé à l'élaboration de l'histoire. Juste quelques idées de base ? Un plan détaillé des événements ?
En tout cas, je trouve qu'on voit clairement que ce n'est pas elle qui a vraiment écrit cette histoire. Ça me donne une impression de "Jack Thorne (& John Tiffany ?) write JK Rowling". Il y a sans doute aussi le fait que ce soit une pièce de théâtre (je n'ai pas l'habitude d'en voir/lire), mais c'est le fond et pas seulement la forme qui me dérange. Ça rend sans doute bien sur scène (mise en scène, etc...) mais niveau scénario...

C'est bien le premier ajout à cet univers qui ne me convainc pas totalement (tous les petits textes sortis en livre ou sur Pottermore m'ont plu), en même temps c'est le premier qui n'est pas 100% Rowling. Pas une catastrophe, ça reste bien sympathique à lire et je n'en attendais pas plus que ça, mais j'ai du mal à voir ça comme une extension officielle et pas un genre d'hommage licencié sous forme d'une suite. Clairement pas "la huitième histoire" que les pubs pour le livre tentent de nous vendre et loin d'être mémorable.

J'ai plus d'espoirs pour les films à venir, où JK Rowling semble être bien plus impliquée dans le scénario, et je pense qu'ils risquent de me plaire bien plus que les films Harry Potter, qui, avec le recul, souffrent vraiment de la comparaison avec les livres.

Dernière modification par Horizons (27/10/2016 19:25:31)

Hors ligne

 

#142 27/10/2016 19:29:35

Zakath Nath
Prisonnière de Zenda
Date d'inscription: 12/01/2006
Messages: 2106
Site web

Re: Infos [Harry Potter au théâtre]

Le qualificatif de fanfiction revient souvent, généralement pour critiquer, mais ce n'en est pas une pour autant: le fait que ce soit supervisé par l'auteur d'origine, et payant, suffit à ne pas faire entrer la pièce dans la définition mais surtout, les défauts relevés ne sont pas propres aux fanfictions (qui n'ont rien inventé, de ce point de vue), le fanservice, le fait de trop ré-exploiter des éléments de l’œuvre de base... ce sont des reproches compréhensibles (même si c'est discutable) mais qu'on peut trouver dans des suites ou des préquelles, de films, de livres signés de la main du même auteur parfois (est-ce qu'on qualifie La Mallorée de fanfiction de La Belgariade, par exemple?), de comics, de romans dérivés, de séries télés...
Je trouve que le terme est un peu trop utilisé parce que la formule est pratique mais totalement inexact, en fait.

Dernière modification par Zakath Nath (27/10/2016 19:31:16)


http://zakath-nath.joueb.com/images/whosig.jpg

Hors ligne

 

#143 27/10/2016 20:12:49

Horizons
Sedai
Date d'inscription: 26/04/2015
Messages: 132

Re: Infos [Harry Potter au théâtre]

En effet. Comme je l'ai dis, je n'irai pas jusqu'à qualifier l'Enfant Maudit de fanfiction (sauf pour les besoins de ma blague en première ligne), mais dans mon esprit ça pourrait s'en approcher, dans le sens où j'ai du mal à voir Rowling derrière cette histoire où les incohérences et artifices exagérés sont assez présents.
Mais c'est un avis bien personnel et ça tient aussi au fait que je n'ai pas vraiment en tête d'autres exemples d'histoires d'un auteur qui reviendraient dans un univers établi et donneraient l'impression que c'est une autre personne qui les a écrites (en littérature en tout cas). Ça existe sans aucun doute, mais je n'ai pas lu Belgariade et Mallorée, par exemple.

Il y a bien évidemment des produits licenciés qui sont simplement approuvés par le ou les auteurs qui sont dans ce cas, mais c'est plutôt logique. Et parfois, c'est même plus cohérent ou vraisemblable que certaines choses ici, je trouve. Rowling est créditée comme étant derrière cette histoire (en tout cas, c'est ce que j'en ai compris), mais je serais curieux de savoir si elle a juste donnée une ou des idées générales et basiques sur la direction de l'histoire ; ou bien si elle a été dans les détails du scénario, ce qui semblerait étonnant au vu de certaines situations (ou bien elle a souhaité s'affranchir du souci de devoir garder une crédibilité totale pour avoir plus de liberté, pourquoi pas).

En fait, en y réfléchissant, ça semble presque par moments être une version comique et exagérée (over the top) d'Harry Potter (c'est peut être voulu). Je pense aussi pour le coup que le rythme rapide du format "pièce de théâtre" accentue cette impression.

Dernière modification par Horizons (27/10/2016 20:28:20)

Hors ligne

 

#144 27/10/2016 20:43:03

Zakath Nath
Prisonnière de Zenda
Date d'inscription: 12/01/2006
Messages: 2106
Site web

Re: Infos [Harry Potter au théâtre]

Pour l'implication de Rowling dans la création de la pièce, je pense quand même qu'il y a eu pas mal de suivi, elle souhaite quand même garder le contrôle de son univers. Après, c'est parfois difficile de juger, par exemple sur les films elle a donné des conseils et mis son veto sur certaines idées, mais à côté a laissé passer des éléments qui me semblent pourtant bien plus en contradiction avec l'esprit de son œuvre. Après elle n'était pas sur le tournage en permanence, et de plus il s'agissait d'adaptations donc forcément une version alternative de ses livres vus par d'autres personnes et pas une suite ou une préquelle officielle.

(Pour La Belgariade et La Mallorée, ce n'est pas tant l'impression qu'un autre auteur l'aurait écrite - au contraire même - mais plutôt qu'on pourrait lui reprocher le fan-service et les redites de situation du premier cycle dans la suite, au point où même les personnages le font remarquer, et que c'est donc un exemple où ce genre de défauts est loin d'être exclusif à la fanfiction).

Si je réagis c'est surtout parce que depuis la publication de la pièce je suis tombée sur le terme un nombre incalculable de fois dans des avis et que ça semble un genre de réflexe de parler de fanfiction (parce qu'on n'a jamais parlé autant de fanfictions que ces dernières années même si le phénomène est plus ancien qu'internet) alors que tous les problèmes relevés se trouvent ailleurs que dans les fanfics et que ça ne date pas d'hier (après, si on trouve beaucoup de ça dans les fanfics, c'est surtout parce qu'elles sont dans la grosse majorité des cas écrites par des amateurs, qu'il n'y a pas un travail éditorial derrière à part à la limite quelqu'un pour vérifier l'orthographe, et donc qu'on y trouve toutes les erreurs possibles que peut commettre un écrivain).

En fait, en y réfléchissant, ça semble presque par moments être une version comique et exagérée (over the top) d'Harry Potter (c'est peut être voulu).

En fait, même si je ne pense pas qu'il y a d'intention parodique et qu'il y a des thèmes traités avec sérieux (tout ce qui traite des relations entre les personnages, principalement Harry et Albus), je ne pense pas que l'intrigue de la pièce qui fournit tous les rebondissements doit être pris avec sérieux. Pas dans le sens où c'est juste une grosse blague mais il y a quand même l'idée, à mon avis, de s'amuser avec l'histoire que l'on connait déjà, plus que d'ouvrir vers de nouvelles aventures.

Spoiler:

D'où le jeu avec les univers alternatifs et un aspect "ce à quoi vous avez échappé" mais qui sert surtout à conclure que si les choses se sont passées ainsi dans les livres c'était pour une bonne raison, la preuve, regardez comment ça tourne dès qu'on bidouille un élément.

L'histoire est plus un prétexte finalement pour que les personnages principaux réalisent certaines choses et soient confrontés à certains autres personnages ou problèmes, alors que dans les livres l'intrigue principale était plus solide (à part peut-être dans les tomes 5 et 6 mais ça avait plus un côté "transition" que "prétexte", du coup de ce point de vue, la pièce peut paraître décevante par rapport aux romans qui étaient nettement plus rigoureux (même si on peut toujours trouver des incohérences) mais je pense que les ambitions n'étaient pas non plus les mêmes.

Dernière modification par Zakath Nath (27/10/2016 20:44:56)


http://zakath-nath.joueb.com/images/whosig.jpg

Hors ligne

 

#145 27/10/2016 20:59:17

Horizons
Sedai
Date d'inscription: 26/04/2015
Messages: 132

Re: Infos [Harry Potter au théâtre]

Je suis d'accord avec ton analyse, et en effet la pièce n'a pas les mêmes ambitions que les romans. Il n'y a pas eu d'énorme incohérence qui m'ait fait complétement sortir de l'histoire et ça reste une lecture agréable et amusante.

C'est surtout une accumulation de nombreuses choses qui semblent en désaccord avec ce qu'on peut connaitre ou bien sont vraiment des "très grosses ficelles", ce qui fait que je me suis dis "hummmmmm.... ok, d'accord" régulièrement un peu tout du long.

Hors ligne

 

#146 28/10/2016 16:17:04

Goldberry
En déplacement
Lieu: Enfermée dehors
Date d'inscription: 30/05/2002
Messages: 4779
Site web

Re: Infos [Harry Potter au théâtre]

Mangesonge a écrit:

Ce qui serait merveilleux, c'est que JK autorise les petites troupes amateurs à monter la pièce et ainsi à démocratiser le texte. (Ce serait merveilleux et extrêmement improbable, quand on connait le personnage)

Pourquoi ça ? Elle semble avoir une image plutôt cool. smile

Hors ligne

 

#147 01/11/2016 05:17:38

Mangesonge
Elbakinien d'Argent
Lieu: Suisse
Date d'inscription: 10/08/2015
Messages: 475
Site web

Re: Infos [Harry Potter au théâtre]

Goldberry a écrit:

Mangesonge a écrit:

Ce qui serait merveilleux, c'est que JK autorise les petites troupes amateurs à monter la pièce et ainsi à démocratiser le texte. (Ce serait merveilleux et extrêmement improbable, quand on connait le personnage)

Pourquoi ça ? Elle semble avoir une image plutôt cool. smile

Ah oui, ce n'était pas une critique. Mais JK Rowling, c'est aussi cette auteure qui ne souhaite pas autoriser la sortie d'un jeu de rôle Harry Potter parce qu'elle n'aime pas l'idée que d'autres écrivent des histoires dans son univers. Je la vois donc mal autoriser des troupes à monter son spectacle sans sa supervision.

Dernière modification par Mangesonge (01/11/2016 05:18:48)


En train de lire:
En train d'écrire:

Hors ligne

 

#148 01/11/2016 09:23:19

Zakath Nath
Prisonnière de Zenda
Date d'inscription: 12/01/2006
Messages: 2106
Site web

Re: Infos [Harry Potter au théâtre]

Elle n'est pourtant pas hostile à l'idée des fanfictions, contrairement à d'autres auteurs, or cela consiste justement à écrire dans son univers. Elle n'a rien contre les fanfilms non plus, ni contre les comédies musicales de Starkid (qui devaient entrer dans le cadre d'une parodie, je pense, donc pas de problèmes de droits). Cela dit, il n'y a pas de questions de profit financier dans la fanfiction, ce qui peut jouer aussi.

Pour les jeux de rôle, je n'ai pas trop suivi l'affaire mais on peut comprendre sa réticence à ce que des éléments qu'elle n'ait pas supervisé soient considérés comme faisant parti de son univers, déjà que les adaptations en film entretiennent une certaine confusion (après, je ne vois pas trop ce qui l'empêche de superviser l'écriture d'un jeu de rôle, justement, pour que le problème ne se pose pas).

En ce qui concerne la pièce, donc, puisque le texte a son aval, je ne vois pas trop pourquoi à terme les amateurs n'auraient pas le droit de se lancer aussi (s'ils ont les moyens parce que ça n'a pas l'air d'être la pièce la plus simple à mettre en scène). Mais là, le spectacle avec l'équipe d'origine n'a même pas commencé à tourner, c'est peut-être un peu tôt pour juger.


http://zakath-nath.joueb.com/images/whosig.jpg

Hors ligne

 

#149 02/12/2016 19:29:18

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33519
Site web

Re: Infos [Harry Potter au théâtre]

Alors, Hamilton ou Harry Potter ? ph34r

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/244 … embre-2016


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#150 07/12/2016 10:47:48

Akallabeth
At work...
Lieu: Sur mon clavier
Date d'inscription: 26/03/2009
Messages: 2663

Re: Infos [Harry Potter au théâtre]

Bon j'ai lu l'Enfant Maudit et... j'ai pas aimé ! sad

Premièrement je trouve que le media pièce de théâtre ne se prête pas du tout à ce scénario. Trop de changements, peu de dialogues vraiment intéressant, scènes extrêmement courtes,... Quand je lit du théâtre j'aime à pouvoir m’imaginer des acteurs sur scène. Si je veux m'imaginer des personnages de fiction dans un décors de fiction avec des actions spectaculaires, je lit un roman ! Ici on a un peu l'impression que c'est un moyen de ne pas avoir à s’embêter avec une véritable mise en scène et de véritable description... Encore une fois les dialogues son généralement peu crédible ce qui n'améliore pas la qualité de la pièce.

Sur le scénario, si c'est sympa de retrouver l'univers, il y a plusieurs choses qui me déplaisent. Premièrement et avant tout :

Spoiler:

Voldemort une fille ? blink WTF ? Franchement un mec immortel qui ne pense qu'à lui n'a aucune raison de s'encombrer de progéniture ! Franchement Voldy n'est pas très haut dans mon estime mais là c'en est carrément incroyable ! La je vois ce que les gens veulent dire dans le coté Fanfic : on dirait qu'ils se sont dit qu'il faut toujours un lien parental c'est plus crédible alors on fout un fille sans penser à ce que ça implique... ce livre a été ecrit par Albus Potter ! tongue

D'autre part je n'ai vraiment pas accroché aux personnages (qu'est-ce que c'est que ce traitement de Ron ? Avant il était un peu le comique de l'histoire mais là c'en est ridicule !) excepté Drago qui est assez bien rendu ! Enfin le problème des voyages dans le temps c'est que ça bourre le récit d'incohérence dès qu'on y réfléchit un peu... Le seul qui soit vraiment bien c'est Le Maitre des Montagne de la série Thorgal : il est tellement alambiqué qu'on arrive pas à comprendre qu'est-ce qui se passe et du coup on trouve pas les incohérences... tongue

En un mot : je n'ai pas aimé... sad


"The Golden Crane flies to Tarmon Gaidon!"

Hors ligne

 

#151 20/01/2017 23:25:48

Ivy Baggins of Bywater
Préposée aux zappings
Lieu: Suisse
Date d'inscription: 11/12/2004
Messages: 1378

Re: Infos [Harry Potter au théâtre]

Hors ligne

 

#152 04/05/2017 23:54:59

Glaurung
Outrepasseur de la tripartition sacerdotale
Date d'inscription: 07/04/2010
Messages: 3386

Re: Infos [Harry Potter au théâtre]


Conil. Du latin cuniculus. Lapin.

Hors ligne

 

#153 23/05/2017 10:08:09

Temliw
Istar
Lieu: Liège
Date d'inscription: 22/05/2017
Messages: 186

Re: Infos [Harry Potter au théâtre]

Suis-je le seul à avoir trouvé cette pièce vraiment mauvaise et à refuser catégoriquement de l'introduire dans ma vision de l'univers "Harry Potter" autrement que comme une FanFiction ?

Je m'explique.

Le choix d'un format en pièce de théâtre est intéressant et possède un côté "très anglais" qui a un intérêt réel.

MAIS déjà, je suis avant tout très difficile en ce qui concerne

Spoiler:

les histoires de voyage dans le temps, car les conséquences sont incalculables, et les incohérences trop faciles à créer.
Ici, ce n'est pas trop mal fait même si par moment cela m'a semblé bien simplifié.

Mais ce qui me gêne le plus, c'est l'évolution psychologique des personnages.

En vrac :

Spoiler:

- Nous avons un Harry qui ne sait pas se comporter en père après avoir eu des mentors comme Lupin et Sirius. Moui, à la rigueur, pourquoi pas... Mais pourquoi diable Ginny reste-t-elle si effacée ? C'est son fils aussi...

- Ron et Hermion qui ont besoin de Krum pour se rendre compte de leur amour ? Sérieusement ? Ils se tournent autour pendant 4 ans, et même dans le "nouveau présent", ils rougissent en se voyant. On pourrait dire que c'est pour le fan service du roman jeunesse, mais je trouve ça fort simple.

- Cédric Diggory qui passe mangemort ? Honnêtement, je ne suis pas psychologue. Mais c'est d'un simplissime béatifiant, un mec qui était si stable dans sa psychologie tout au long des premiers livres qui fait un 180 comme ça ? Une fois de plus, pourquoi pas, mais sans rien pour l'amener nulle part, ça fait vraiment "DEUS EX MACHINA".

- Rogue qui fait de la résistance avec Ron et Hermione ? C'est pas parce qu'on est dans le même camp qu'on devient qu'on devient aussi proche. Vu la personnalité des personnages, Ron n'aurait jamais accepté Rogue et Rogue aurait préféré ruminer seul ses échecs jusqu'à la fin de ses jours. Hermione est la seule un peu crédible à ce moment.

- Amos Diggory qui en voudrait à Harry pour la mort de son fils, je dis oui. Mais qui s'aveugle au point d'oublier qu'ensuite ce dernier à vaincu Voldemort ?! Il a vécu le premier âge sombre, il sait ce que c'est ! Qui oublie les dangers d'un retourneur de temps ? Je n'y crois pas non plus. Je pense que tous les sorciers savent pourquoi on ne doit pas jouer avec le temps, et effectivement seuls des jeunes comme Scorpius et Albus pouvaient prendre ce risque.

- Malefoy qui devient "proche" d'Harry ? Une fois de plus, je comprends que ce genre de malheur puisse rapprocher par l'inquiétude pour son fils. Mais, compte tenu de la personnalité de Malefoy il serait plus crédible de le voir s'enfermer dans une intransigeance vis à vis des Potter et de leurs amis. J'ai l'impression que le Happy end est cherché à tous prix pour un des seuls trucs qui restaient un  peu obscurs dans la saga et je trouve ça extrêmement dommage.

- "C'est pas grave d'être serpentard". Non, mais à la bataille de Poudlard, rappelons nous : on doit forcer les jeunes gryffondor à rentrer chez eux car ils veulent tous se battre, les plus âgés des poufsouffles et des serdaigles sont présent en nombre, et AUCUN serpentard, PAS UN SEUL ne reste. De toute façon on ne leur fait pas confiance et ils sont évacué avant les autres. Il n'y en a pas un seul pour rattraper les autres.  Je trouve surprenant que d'un coup, Rowling modifie toute sa perception de cette maison (même si je trouvais son avis peu nuancé, par soucis de cohérence avec un univers qu'elle a elle-même créé je trouve ça dommage. )

- Et le pire de tout. Voldemort a une fille ?? - Avec Bellatrix Lestrange ?
Mais je hurle de rire, là c'est un viol pur et simple de l'oeuvre ! Une fois de plus je n'expose que mon avis. Mais je vois Voldemort comme un être limite asexué, bien au delà des envies du sexe et de la chair. Rien que l'imaginer copuler est risible. L'idée qu'il puisse juste succomber aux plaisirs de la chaire également : le voldemort tel que nous le connaissons est le mage noir suprême, au delà de toute tentation. Dans un livre plus réaliste, ça aurait moins gêné, mais ici Voldemort est un archétype, un monstre au delà de ça.
L'idée de faire un enfant ? Pour un homme qui recherche l'immortalité afin de régner seul et à jamais ? Il n'a pas besoin de procréer pour établir une dynastie, donc il n'a pas besoin d'enfants. Un tel monstre d'égoïsme qui aurait même envie d'en faire un, c'est inconcevable.
Enfin même si le mage noir avait rêvé d'une descendance, jamais il n'aurait choisi Bellatrix Lestrange. Pour lui cette femme est un jouet, une amusante petite chose qu'il peut mépriser et dont il peu jouer avec les sentiments. Jamais il ne la verrait comme une égale, comme quelqu'un de suffisamment intéressant pour porter son enfant. Je le verrais plutôt prendre de force quelqu'un qui lui a résisté, dont il reconnait la force, hors pour lui Bellatrix (comme tous les mangemort) n'en a pas : ce ne sont que des suiveurs.

Pour toutes ces raisons, il a été impossible pour moi d'entrer dans l'histoire.

Pourtant j'ai eu plaisir à retrouver l'univers. Pourtant j'ai apprécié rentrer dans ces lieux connus. J'ai pu savourer certains échanges entre personnages.
Au final, je n'ai pas passé un mauvais moment dans ma lecture.

Mais je ne peux pas prendre ça pour une suite canon, trop de choses changent, trop de choses ne collent pas avec l'idée que je me fais des personnages, et je n'arrive pas à accrocher à la psychologie de ceux-ci.

Bref.
J'ai pas aimé tongue

Hors ligne

 

#154 31/07/2017 10:23:35

Renard d'eau
Maïa
Date d'inscription: 01/04/2016
Messages: 299

Re: Infos [Harry Potter au théâtre]

Des billets à prix réduits pour les représentations du 1er septembre
arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/ani … ant-maudit

Hors ligne

 

#155 04/08/2017 00:05:20

Glaurung
Outrepasseur de la tripartition sacerdotale
Date d'inscription: 07/04/2010
Messages: 3386

Re: Infos [Harry Potter au théâtre]

Le point sur les dates de l'an prochain à Broadway
arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/248 … -aout-2017


Conil. Du latin cuniculus. Lapin.

Hors ligne

 

Pied de page des forums