#1 08/05/2017 18:15:05

Pekan
Apprenti
Date d'inscription: 30/03/2017
Messages: 27

Critique BD ! [Les Ogres-Dieux]

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_230942.jpg




Du plus jeune et plus petit des Ogres, c’est toute l’histoire d’une famille et de ses membres qui nous est contée. Héritage, coutumes, tiraillements… Un superbe récit gothique autour du déterminisme familial.

Petit est le fils du Roi-Ogre. À peine plus grand qu’un simple humain, il porte sur lui le signe de la dégénérescence familiale qui rend chaque génération plus petite que la précédente à force de consanguinité. Son père veut sa mort, mais sa mère voit en lui la possible régénération de la famille puisqu’il pourrait s’accoupler à une humaine tel que le fit jadis le Fondateur de la lignée. Elle le confie alors à la tante Desdée, la plus ancienne d’entre eux, qui déshonorée en raison de son amour pour les humains, vit recluse dans une partie de l’immense château. Seulement voilà, contrairement au souhait de sa mère, elle tentera d’élever Petit à l’inverse des mœurs familiales… Tiraillé entre les pulsions violentes dont il a hérité et l’éducation humaniste qu’il a reçue de Desdée, Petit trouvera-t-il sa place ? Et survivra-t-il à l’appétit vorace de sa famille ?




Une très jolie découverte ! Je suis tombée dessus par hasard : la tranche m'avait fait de l’œil dans un gros rayon de romans graphiques et j'ai été tout de suite séduite par l'objet. C'est un superbe livre ! Plutôt imposant, la couverture est soignée, de la typo du titre à l'illustration principale. Je suis restée dans la librairie à le feuilleter pendant 30mn en hésitant « je le prends ? Je le prends pas ? » ? neutral Je l'ai laissé, en lui préférant « Strange Fruit ». Deux semaines plus tard, rongée par le remord, je suis retournée dans la librairie acheter les Ogres Dieux.


Le récit tout d'abord est très accrocheur ! Les bases sont celles d'un récit initiatique plutôt simple en apparence avec une bonne référence au mythe de Chronos en premier plan, mais derrière se cache une arborescence de détails plongeant le lecteur dans une mythologie riche et originale.
Le monde des Ogres-Dieux est tout à fait immoral et violent. C'est tellement sombre que la plupart des personnages sont antipathiques . On trouve un peu de chaleur chez Desdée, la tante de Petit, mais malgré tout, l'univers est assez plombant. Ça ne m'a pas empêché de tout lire d'une traite ; on est toujours un peu dérangé par cette ambiance sombre, mais ça ne m'a pas gâché la lecture, bien au contraire.


J'ai adoré la construction du livre, où l'on passe des planches de BD aux textes illustrés qui apportent une vraie bouffée d'oxygène au milieu d'une histoire assez glauque. Ces passages nous en apprennent plus sur l'histoire des Ogres-Dieux, et peuvent être lus avant, pendant ou après la trame narrative principale. J'ai tendance a être très indulgente avec le fond d'une BD, si le dessin me convient. Avec Petit j'ai eu le beurre et l'argent du beurre lol


Parce que les dessins sont dingues ! Le trait est précis et faussement simple et les masses des noirs et des blancs sont incroyablement réparties. Elles m'avaient parues un peu brutes au début et c'est aussi pour cette raison que j'avais un peu hésité à prendre le livre, par peur d'être déçue..., mais elles servent très bien le récit  et participent bien à l'ambiance générale. Gatignol maîtrise à merveille les corps et les expressions et c'est un vrai plaisir de voir des personnages avec de vraies émotions et pas continuellement figés dans la même moue du début à la fin de l'histoire.
Et à côté de tout ça le travail des proportions. Tout est démesuré, on se sent minuscule en tombant sur des planches incroyables de château gothiques aux proportions gargantuesque, le tout avec un joli travail du détail. Tout ça donne lieu à des superbes cadrages et des plans en grand-angle très bien traités.
En bref, une force du style qui sert magnifiquement l'histoire !

Petit bémol cependant, les transitions peuvent être très abruptes. Il y a des ellipses quelques fois un peu énervées quand on passe d'une planche à une autre. Je n'ai pas trop compris la justification de ces coupures, si ce n'est pour dynamiser les actions, mais j'ai trouvé ça bizarrement fait. Ce n'est pas systématique non plus et pas vraiment méchant...


Je vous invite à dévorer cette BD. Et si l'aventure ne vous tente pas, vous pouvez, comme moi la première fois, lire les histoires des ancêtres de Petit disséminées dans le livre.

Demi-sang, le tome 2 des Ogres-Dieux est sorti en juin de l'année dernière. Ce n'est pas la suite directe de Petit, mais une histoire parallèle. Je pense que ce sera mon prochain achat wink)

Edit :
arrow Critique d'Aventurine

Dernière modification par John Doe (23/01/2018 18:08:56)

Hors ligne

 

#2 08/05/2017 18:50:25

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33699
Site web

Re: Critique BD ! [Les Ogres-Dieux]

Merci pour cette présentation ! smile
(En passant, je t'avais envoyée un MP concernant ton précédent sujet, je ne sais pas si tu l'as vu ? wink )


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#3 08/05/2017 19:21:28

Pekan
Apprenti
Date d'inscription: 30/03/2017
Messages: 27

Re: Critique BD ! [Les Ogres-Dieux]

(Ah oui, je viens seulement de le voir, je t'ai répondu)
Je n'en avais pas du tout entendu parler avant et pourtant elle a obtenu le prix de la meilleure BD de science-fiction aux Utopiales de 2015 et le tome 2 était dans la sélection officielle du festival d’Angoulême 2017

Dernière modification par Pekan (08/05/2017 19:22:46)

Hors ligne

 

#4 10/05/2017 18:12:35

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33699
Site web

Re: Critique BD ! [Les Ogres-Dieux]

Tout roule. wink


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#5 23/01/2018 17:50:14

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 6652
Site web

Re: Critique BD ! [Les Ogres-Dieux]


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#6 23/01/2018 21:35:26

Tybalt
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1324

Re: Critique BD ! [Les Ogres-Dieux]

C'est amusant, le résumé fait penser à Mauprat de George Sand, mais avec des ogres à la place des humains lol Et le dessin a l'air très beau. Je le zyeuterai en librairie.

Hors ligne

 

Pied de page des forums