Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#1 15/03/2016 18:51:40

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7741
Site web

Critique BD ! [Providence - Alan Moore]

Chronique signée Gilthanas :

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/bd/cycle/providence-1339

Pas encore lu pour ma part (j'avais plutôt aimé Néonomicon, dans l'ensemble]


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#2 09/09/2016 20:23:58

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7741
Site web

Re: Critique BD ! [Providence - Alan Moore]

Et celle du tome 2

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/bd/l-abime-du-temps-5011

(pas encore lu le tome 1, mais je suis de plus en plus curieux.)


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#3 12/09/2016 17:00:50

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 37861
Site web

Re: Critique BD ! [Providence - Alan Moore]

Surtout que maintenant que l'auteur dit vouloir en finir avec sa carrière dans ce domaine...


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#4 26/07/2017 18:34:22

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7741
Site web

Re: Critique BD ! [Providence - Alan Moore]

Suite à fin avec la chronique du tome 3, toujours par Gilthanas :

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/bd/l-indicible-5191

J'ai lu les deux premiers tomes et je n'avais pas été complètement convaincu, les intermèdes "journal" m'ayant semblé un brin longuets. Par contre, la folie suitante était merveilleusement (enfin, je ne sais pas si le mot est bien choisi !tongue) bien rendue.
Hâte de lire le tome 3.


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#5 15/09/2017 14:05:58

elric77
Ta'veren
Date d'inscription: 31/08/2012
Messages: 241

Re: Critique BD ! [Providence - Alan Moore]

Fini de lire la série.
Une ambiance lovecraftienne tout au long de ces 3 tomes. La partie 12 est clairement barrée ! N'ayant pas lu le"Neomicon" je suis passé à côté de quelques références je pense...
Tout au long de la lecture on ressent parfaitement une grande connaissance de l'auteur de l'œuvre  de Lovecraft. Le ton est juste et l'on vit le périple du protagoniste principal à ses côtés tout au long de son voyage, qui devient de plus en plus immersif. On referme le dernier tome en n'ayant qu'une envie, relire toutes les nouvelles auxquelles Moore fait référence tout au long de la lecture.
Bref, à lire puis relire pour tout fan de Lovecraft


"Le sommeil, Madame, est l'occupation qui m'ennuie le plus".

Hors ligne

 

#6 05/02/2018 09:02:05

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7489

Re: Critique BD ! [Providence - Alan Moore]

J'en suis au tome 1 (lu les 3 premiers chapitres) et j'avoue que je ne vois pas trop l'intérêt du truc. Je suis pas un gros fan de Lovecraft et de ses univers, mais je comprends pas bien où veut aller Moore.

Le héros mène une sorte d'enquête littéraire et chaque chapitre/étape de son enquête fait référence à un récit de Lovecraft. Ok, et ? J'arrive pas à voir ce qu'il y a de plus que l'hommage à Lovecraft, surtout que Moore oublie de raconter une histoire : pour le moment, chaque chapitre est une discussion avec une nouvelle personne et c'est blindé de dialogues qui ne sont là que pour faire de l'exposition. A aucun moment les personnages ne prennent forme, surtout le héros qui est fade au possible. On ajoute à ça des extraits de journaux qui te réexpliquent ce que tu viens de lire en BD ou des extraits de bouquins pour y ajouter encore un peu d'exposition si t'en as pas eu assez.

J'ai l'impression de lire du Moore qui parodie du Moore : ça déborde de culture que l'auteur adore étaler dans tous les formats possibles au point d'en oublier de raconter quelque chose.

Je vais finir le dernier chapitre du tome 1 et on verra si un déclic se fait. Mais j'y crois pas trop.


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

Pied de page des forums