Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#101 26/10/2011 17:23:17

Duarcan
Elbakinien d'Argent
Lieu: Suisse
Date d'inscription: 21/08/2009
Messages: 461

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

Bon roman terminé hier soir, je poste donc mon avis définitif.
J'ai vraiment eu l'impression de lire une trilogie en un seul volume. tous ceux qui ont lu le livre ont bien décrit cela.
Pour ma part, la 1ere partie je l'ai trouvée répétitive pour ne pas dire c****** . ça tire trop en longueur malgré les qualités et défauts déjà évoqués. donc j'ai pas aimé (du tout)
2nde partie: découpage trop haché du rythme entre les chapitres sur Eylir et ceux sur le narrateur. Jugement plus mitigé mais globalement j'ai pas aimé.
3ème partie: Soyons clairs, j'ai adoré (même si j'ai pas tout compris). Je trouve la quête du personnage principal bien plus intéressante et tragique que la 2nde partie du livre trop classique sur ce point ce qui permet d'occulter (en partie) certains points noirs d'ailleurs moins présents. j'ai également beaucoup apprécié que le livre n'explicite pas totalement quelle part de la vie du héros et du narrateur sont du domaine de la folie et quelle part tient de la magie. La fin arrive même à apporter 2-3 interrogations bienvenues malgré son côté convenu depuis le début.

Spoiler:

Eylir meurt-il afin d'empêcher qu'il ne mène les morts devant l'empereur ou doit-il impérativement mourir pour véritablement devenir le Roi noir

Après quelques personnages auraient gagné à être plus développés peut-être même à étre intégrés plus tôt à l'histoire

Spoiler:

Limier/le Maître (intéressant qu'on ne sache pas s'il existe vraiment ou qui il est mais il aurait pu être  plus développé, tout particulièrement la relation avec ses 3clebs et la gamine), Sadi personnage inutile? (je trouve qu'un retour en dernière partie aurait pu amener quelque chose, plus que certains interlocuteurs du narrateur)

Sinon à la fin

Spoiler:

les retrouvailles d'Eylir et de Beth: c'est bien, après sa mort que Beth le rejoint ou d'autres idées/lectures circulent sur le forum?

J'aime beaucoup la fin du narrateur

Spoiler:

à double lecture et assez bien ancrée dans la folie

.

Pour une note, je serais très ennuyé car je mettrais respectivement pour chaque partie une note différente (6, 7.5,8.5 )sans que la moyenne reflète véritablement mon impression de lecture tant l'impression d'avoir lu l'intégrale d'une trilogie est présente.

Dernière modification par Duarcan (26/10/2011 17:27:02)


“It’s when you’re safe at home that you wish you were having an adventure. When you’re having an adventure you wish your were safe at home.” -Thornton Wilder

“Security is a kind of death.” -Tennessee Williams

Hors ligne

 

#102 28/10/2011 14:49:29

almaarea
Trahie par Zaza
Date d'inscription: 18/02/2004
Messages: 4498
Site web

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

Désolée, ma lecture du roman date trop pour que je puisse apporter une réponse à ta question (et je n'ai pas le livre sous la main...)

Une lecture qui t'aura interpellé (dans le bon sens du terme) en tout cas smile

Hors ligne

 

#103 24/05/2012 15:25:29

Plume
Ombre parmi les ombres
Date d'inscription: 09/09/2009
Messages: 932
Site web

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

Je viens de finir Le Royaume Blessé et je peux maintenant dire que ce livre fait partie de mon top one-shot en première place ex-aequo avec Gagner la Guerre ce qui n'est pas rien 1512
A mes yeux, il ne mérite pas moins qu'un 9,5/10 au vu du plaisir que j'ai pris à le lire !

Je vais citer Merwin pour mon avis car il résume bien mes sentiments et l'idée que je me suis faite du livre wink

Merwin Tonnel a écrit:

J'ai terminé hier aujourd'hui ce gros roman de fantasy française et j'ai adoré de long en large. C'est superbement écrit, très fluide, très bien construit avec cette équilibre entre le récit du narrateur et ses notes  et il y a une belle variations dans les tons du récits : on commence avec de la fantasy initiatique avec l'enfance d'Eylir, puis une fantasy plus épique avec sa lutte pour le trône, puis ça devient plus intimiste, parfois heroic fantasy façon Conan ou certains récits de Moorcock, pour ensuite verser dans quelque chose de plus fantastique. Mais le roman arrive quand même à garder une vraie cohérence.

L. Kloetzer est vraiment un auteur que je vais suivre ! La Voie du Cygne, Mémoire Vagabonde et Petites Morts - avec un personnage principal dans les deux derniers qui est cité dans le RB - font d'ores et déjà partie de mes "prochaines" lectures. Il me faudra juste le temps de reprendre mon souffle smile

Je tiens aussi à signaler que je l'ai lu dans la superbe édition Lunes d'Encre ce qui a amplifié mon plaisir à lire Le Royaume Blessé wink

Dernière modification par Plume (24/05/2012 15:26:08)


Le sommeil de la raison engendre des monstres - Goya

Hors ligne

 

#104 27/05/2012 21:45:54

Albéric
nécromancien de sujets
Date d'inscription: 17/05/2007
Messages: 2629

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

@ Plume
Ap'Callaghan donc ! smile Tu n'as pas raté ton rendez-vous avec la meilleur plume de la fantasy française.
Mais attention à tes attentes, si les autres romans de l'auteur sont tous aussi bons ils sont aussi très différents de celui-ci.
Le Royaume Blessé dans son style assez particulier dégage une ambiance incroyable et un réel souffle.
Les autres romans de l'auteur possèdent eux aussi une magnifique ambiance mais le souffle épique n'est pas là.

Juste par curiosité, le demi-point qui le sépare de la perfection : où a-t-il été perdu ? wink

Dernière modification par Albéric (27/05/2012 21:46:27)


Magie Brute de Larry Correia : "Non mais sérieux, c'est du lourd ce bouquin : une absolue tuerie !" (Navym copyright )

Hors ligne

 

#105 27/05/2012 22:04:30

Plume
Ombre parmi les ombres
Date d'inscription: 09/09/2009
Messages: 932
Site web

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

Albéric a écrit:

Mais attention à tes attentes, si les autres romans de l'auteur sont tous aussi bons ils sont aussi très différents de celui-ci.
Le Royaume Blessé dans son style assez particulier dégage une ambiance incroyable et un réel souffle.
Les autres romans de l'auteur possèdent eux aussi une magnifique ambiance mais le souffle épique n'est pas là.

Pas d'inquiétude de ce côté là car l'ambiance du Royaume Blessé a (pour moi) primé sur le souffle épique wink

Juste par curiosité, le demi-point qui le sépare de la perfection : où a-t-il été perdu ? wink

Je ne saurai l'expliquer ! Même si ce livre m'a soufflé et que c'est l'un des meilleurs livres/one shot que j'ai pu lire, je ne peux pas lui donner un 10. Qui sait ? C'est peut être pyschologiquement difficile pour moi de donner un 10/10 ! tongue


Le sommeil de la raison engendre des monstres - Goya

Hors ligne

 

#106 28/06/2012 09:32:40

Albéric
nécromancien de sujets
Date d'inscription: 17/05/2007
Messages: 2629

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

@ Plume
Je t'ai titillée sur le 9,5/10, la moindre des choses est de m'expliquer moi également.
A chaud totalement immergé dans l'univers et emporté par le souffle, j'aurai mis 10/10 sans hésiter.
A froid, et bien je n'adhère pas au personnage principal et à son histoire : sur près de 750 cela fait un peu long...
Et puis Laurent Kloetzer cède une fois de plus à ces démons :
- un petit effort qui aurait été bienvenu pour rendre la fin compréhensible
- l’histoire qui devient volontairement nébuleuse à certains moments
- les filles plus au moins faciles parsemées dans tout le roman
Bref avec du recul je me serai arrêté à un bon 9+/10... qui reste un bon cran au dessus du 8/10 officiel.

Dernière modification par Albéric (28/06/2012 09:39:26)


Magie Brute de Larry Correia : "Non mais sérieux, c'est du lourd ce bouquin : une absolue tuerie !" (Navym copyright )

Hors ligne

 

#107 08/06/2013 12:39:16

Mary Ap'Callaghan
Novice
Date d'inscription: 31/05/2013
Messages: 12

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

J'ai lu ce roman, il y a quelques semaines. Ca été un sacré choc. Je ne m'y attendais pas. J'ai plongé pardon, je me suis noyé dedans.
La première partie est classique :

Spoiler:

L'histoire d'Allander m'a fait pensé à ces héros maudits (Alexandre / Marc-Antoine) avec de grave problème de femme / nymphomanie.
Le héros monte en puissance et puis la chute pathétique.

Ensuite, on entre dans les subtilités du roman, le rapport entre le narrateur et le sujet de sa narration : l'histoire dans l'histoire. J'ai trouvé ça tellement bien fait/dit/écrit.
J'ai été comme ce narrateur pathétique (Je me répète mais le roman a une bonne dose de pathos qu'il faut endurer. BDSM welcome.) courrir après ce mythe Le Roi des Rois.
Le plus délicieux / douloureux est que l'auteur n'hésite pas:

Spoiler:

Le narrateur et le héros se rencontre.

J'ai eu peur mais Kloetzer a tellement bien géré son affaire! Il y a eu des moments difficiles: "Je ne peux pas finir ce livre, c'est trop douloureux" (dans le récit, l'écriture est impeccable)

La troisième partie, hum, oui, la fin n'est pas d'une "clareté clarifiante". Surtout, alors que le propos de l'auteur tends à se dévoiler, j'y ai vu les premiers signes de maladresses :

Spoiler:

Pour le coup, il nous ai dit clairement que le Roi des Morts ne peut l'emporter parce que l'Empire ne le supporterait pas. La faute a ses fonctionnaires parce qu'au fond l'Empereur est un gentil pépère dépassé par les évènements. La sœur n'est pas traité suffisament subtilement pour que l'on comprenne ses motivations du coup l'auteur nous les livre brute de décoffrage.

C'est le seul moment du livre qui pèche.

J'ai finis ma lecture un grand vide devant moi. Comment dépasser les aventures d'Eylir? Je crois que je ne l'ai toujours pas fait.
Les premiers défauts ont commencé à surgir : la place des femmes. Leurs descriptions sont toutes succinctes. Elles m'apparaissent comme des faire valoir aux hommes.

Non mais alors du très gros spoil pour le coup :

Spoiler:

Beth est agacante. Sa personnalité se modèle en fonctions d'Eylir. De raisonnable et maternelle à aventurière intrépide... bizarre ce changement de personnalité mais bon pour les beaux yeux d'Eulir, qui est alors manchot et semi-borgne. C'est la beauté intérieur qui compte...

Enfin, il est descendu de la PAL pour y remonter parce que je le lirai bien deux fois (au moins). En plus, Kloetzer est un français (cocorico) donc pas de souci de traduction, ni rien. C'est du beau français, celui qui est subtil poétique et rythmé, (j'ai trouvé).

Hors ligne

 

#108 08/06/2013 15:43:55

Yksin
Cooper
Lieu: Loin
Date d'inscription: 21/08/2012
Messages: 4822
Site web

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

Tiens tiens, vu que je viens de l'acquérir récemment, ça me donne encore plus envie de le remonter dans ma PAL... wink Merci Mary !


C’est une forme d’immortalité. La mémoire est une forme d’immortalité. La nuit, quand le vent se tait et que le silence règne sur la plaine de pierre scintillante, je me souviens. Et tous revivent. Les soldats vivent. Et se demandent pourquoi.
En ce moment : Terremer et Poussière Fantôme
Ma bibliothèque

Hors ligne

 

#109 08/06/2013 21:08:04

Mary Ap'Callaghan
Novice
Date d'inscription: 31/05/2013
Messages: 12

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

You're welcome ;-)

Hors ligne

 

#110 12/06/2013 11:19:39

Laurent Kloetzer
Apprenti
Lieu: Paris
Date d'inscription: 27/10/2006
Messages: 21
Site web

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

Concernant les personnages féminins (je vois que c'est un sujet sensible sur ce forum), j'avais délibérément placé le roman dans un genre (l'heroic fantasy) historiquement assez macho. Le projet du roman était notamment de parcourir tout ce que j'aimais en Heroic Fantasy : histoires de conquêtes, batailles, quêtes, aventures, histoires de voleurs, etc. Mes grandes inspi lorgnaient du côté de Tolkien, Howard, Leiber... Pour moi, ça faisait partie des traits du héros avec épée d'avoir plein d'aventures féminines.
Ca m'a aussi amusé de traiter ce que les aventures "classiques" traitent rarement : une fois que le beau barbare a séduit la jolie fille, que se passe-t-il quand la jolie fille ne veut pas le lâcher et qu'elle revient avec ses enfants (le cas de Lyciane) et quand il tombe amoureux d'une autre ? (Bess). Bref, incarner peu à peu le héros, qu'on se rende compte des limites de son comportement et de ses traits...
(enfin, ça, c'était ce que j'ai voulu faire, de ce que je me rappelle... Seuls les lecteurs peuvent dire ce qu'ils y ont trouvé)

Merci en tous cas pour vos retours, c'est toujours passionnant à lire...

LK

Hors ligne

 

#111 12/06/2013 11:23:12

Temin-olt
Istar
Date d'inscription: 23/08/2009
Messages: 192

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

C'est assez sympa de lire aussi l'explication des choix de l'auteur smile

Pour ma part, ce roman n'est plus très loin dans mes futures lectures alors je ne manquerai pas non plus de donner mon ressenti!


A mort les morts!
Ange & Loki I< La Romance de Ténébreuse & La trilogie Spin >I Le sabre de sang

Hors ligne

 

#112 12/06/2013 11:35:23

Yksin
Cooper
Lieu: Loin
Date d'inscription: 21/08/2012
Messages: 4822
Site web

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

Bon, arrêtez de me torturer, je vais le lire, vous êtes contents !?

tongue


C’est une forme d’immortalité. La mémoire est une forme d’immortalité. La nuit, quand le vent se tait et que le silence règne sur la plaine de pierre scintillante, je me souviens. Et tous revivent. Les soldats vivent. Et se demandent pourquoi.
En ce moment : Terremer et Poussière Fantôme
Ma bibliothèque

Hors ligne

 

#113 28/07/2013 01:00:28

Yksin
Cooper
Lieu: Loin
Date d'inscription: 21/08/2012
Messages: 4822
Site web

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

Bon, j'aurai mis le temps (environ 3 semaines si je ne m'abuse) mais je suis enfin venu à bout de ce pavé francophone. Faut dire que divers évènements persos ne m'ont pas aidé dans ma tâche... mais on va pas se plaindre pour si peu !

Alors, premier coup d'oeil, il y a beaucoup de pages. C'est long, trèèèès long. Trop long ? Peut-être, surtout par moments où j'ai quelque peu décroché mais sans jamais complètement délaisser les pérégrinations d'Eylir et de son chroniqueur. Il faut dire que Laurent Kloetzer en avait des choses à raconter...

En tout premier lieu : l'histoire. Le récit, le voyage initiatique, le périple etc. De ce côté là, autant l'admettre tout de suite, je demeure un peu perplexe. On s'attend à beaucoup de choses mais, au final, il ne se passe pas grand-chose. Oui, je sais, je viens de me contredire mais... malgré tous les voyages entrepris par Eylir et son chroniqueur, on se demande bien où tout cela va nous mener. Où veut donc en venir Mister Kloetzer ? Mystère et boule de gomme. On a du mal à imaginer la suite du récit tant rien ne se passe comme prévu (ce qui est à la fois une bonne chose - suspense - mais également une mauvaise car cela nous laisse un peu démuni devant une histoire plutôt décousue). J'ai longtemps cru que Fitzchevalerie (le pauvre bâtard de Robin Hobb) était un martyr, un vrai de vrai qui en chie de A à Z, mais j'ai compris que ce n'était rien comparé au véritable calvaire vécu par Eylir Ap'Callaghan. Je n'en dis pas plus, sinon on va me taxer de faire des spoilers wink

Mais voilà, l'ambiance est là. Il y a des longueurs, certes, des passages plutôt confus chronologiquement parlant (surtout aux 3/4 du livre), mais ce récit à une sacré âme. Quelque chose de plutôt rare dans la fantasy à mes yeux. Il y a ce petit quelque chose qui vous fait dire : j'ai eu raison d'aller au bout, de persévérer. Tiens, en parlant de fin, je dois dire qu'elle m'a également rendu perplexe. Elle est à la fois logique et absurde si l'on considère Le Royaume Blessé comme un roman de High Fantasy. Encore un moment où l'on croit savoir comment cela va se terminer mais, en fin de compte... non, c'était pas ça.

GROS SPOIL - Ne pas lire si vous comptez entamer la lecture de cette œuvre

Spoiler:

Ok, on peut faire un très léger rapprochement avec la fin du Seigneur des Anneaux lorsque Eylir éveille les morts afin d'exiger le pardon de l'Empereur... C'est d'ailleurs ce à quoi j'ai pensé en premier lieu mais, finalement, rien à voir, ou si peu

Le style de l'auteur est bon, voire même très bon par moment. On sent que Laurent Kloetzer maitrise son sujet. Difficile de faire des comparaisons tant sa plume m'a semblé particulière, unique. Il sait parfaitement retranscrire le côté humain - un peu misérable, lâche, fragile, obsessionnel - de chacun de ses personnages.

Alors, voilà. Le Royaume Blessé c'est tragique, dramatique, étrange, mystique même. La magie y est rare mais présente en filigrane tout au long du récit. On peut néanmoins lui reprocher de traîner en longueur et de souvent cantonner les femmes à un simple rôle de "soumises" aux hommes de pouvoir (je pense que vu le nombre de filles qui croisent la route d'Allander puis d'Eylir, il y avait de quoi faire quelque chose d'autre...). Ne vous lancez pas dans cette lecture sans y être préparé, vous pourriez y laisser des plumes, je vous aurai prévenu wink

Ce Royaume Blessé a un petit quelque chose qui le rend... unique. Un bon 7/10 pour moi.


C’est une forme d’immortalité. La mémoire est une forme d’immortalité. La nuit, quand le vent se tait et que le silence règne sur la plaine de pierre scintillante, je me souviens. Et tous revivent. Les soldats vivent. Et se demandent pourquoi.
En ce moment : Terremer et Poussière Fantôme
Ma bibliothèque

Hors ligne

 

#114 03/08/2013 17:47:04

Lews Therin
Mage
Date d'inscription: 22/01/2010
Messages: 79

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

Tout juste fini Le Royaume Blessé.

J'ai bien aimé dans l'ensemble, surtout le ton du livre. Au début, on se dit qu'on va avoir droit à un livre épique et au fur et à mesure, on glisse vers quelque chose de plus intimiste et moins générique. Dans un tout autre registre, la fin du livre m'a fait penser à la forêt des Mythagos.
J'ai davantage aimé la 1ère partie du livre,

Spoiler:

quand chroniqueur court derrière Elyr

, que j'ai trouvé fluide et bien rythmée ; un peu moins la suite qui me semble plus confuse, sans véritable fil conducteur.
D'ailleurs un épisode que j'ai du lire trop vite car je n'ai pas compris lorsque

Spoiler:

Elyr est descendu de l'arbre : on a deux versions, la 1ère où il est descendu par le maître avec Beth en pleurs à ses côtés, l'autre où la tache est accomplie par ses compagnons. Cette dernière version est-elle un délire de chroniqueur ?

Comme j'ai vu que l'auteur parcourt ce forum, je serais curieux de savoir d'où lui vient le nom Argo pour le cheval ?
J'ai une référence mais peut être n'est ce pas la même....

Hors ligne

 

#115 19/09/2013 14:33:18

Laurent Kloetzer
Apprenti
Lieu: Paris
Date d'inscription: 27/10/2006
Messages: 21
Site web

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

Lews Therin a écrit:

Comme j'ai vu que l'auteur parcourt ce forum, je serais curieux de savoir d'où lui vient le nom Argo pour le cheval ?
J'ai une référence mais peut être n'est ce pas la même....

Argo vient de l'histoire de Jason. Un navire porteur de héros. Je trouvais que ça faisait un bon nom pour un bourrin destiné à être un cheval de héros.

Quant au passage qui vous trouble, vers la fin, je ne me souviens plus très bien mais il me semble que le truc était de laisser croire que le narrateur n'était pas tout le temps digne de confiance...

Merci de vos lectures, en tous cas !

LK

Hors ligne

 

#116 12/11/2013 17:59:54

indy620
Barbare
Lieu: Beuvry 62
Date d'inscription: 03/11/2013
Messages: 1152

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

Poursuivant ma decouverte de la fantasy-francais j'ai lu il y a quelques années le royaume blessé de M.KLoetzer
Un volumineux livre ,ou plutôt 2 livres en un tant la narration est differente entre le debut et la fin du livre!
J'ai beaucoup aimé la premiere partie : l'enquete du narrateur concernant Eylir suivi de la biographie de ce dernier
Le narrateur est sympathique en tant que "simple" homme et Eylir est un heros digne de ce nom qui n'aura de cesse de cofonder son royaume
On a vraiment envie de voir la reunion de ces 2 protagonistes qui se suivent mais ne se croisent
Et la deuxieme partie commence lors de la reunion de nos 2 heros et bizarrement j'ai légèrement moins apprecié ce moment ,rien de bien grave mais cette partie m'a laissé un sentiment moins fort.
Pourtant l'histoire digne des legendes celte se laisse lire avec plaisir ,le style fluide de l'auteur fait que les mots coulent tout seul, et on suit avec plaisir le destin que l'on devine tragique d'Eylir avec plaisir
Au final je n'ai pas été decu par ce roman Français qui vaut le detour
Et lunes d'Encre a fourni encore une fois un travail de qualité , de plus j'ai eu le plaisir de recevoir mon exemplaire (commandé d'occaz sur le net) avec un autographe de l'auteur (qui ne m'etais pas adressé mais je m'enfiche c'est classe quand meme)
NOTE 7,5/10


En cours : Loredan KJ PArker

Hors ligne

 

#117 21/07/2014 22:59:38

K.
Féru de mauvais genres
Lieu: Lisière de Brocéliande.
Date d'inscription: 13/10/2013
Messages: 1502

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

Callaghan!
Je viens de refermer l'ouvrage... Quand un livre contient une traduction de Taliesin et un extrait du Barzaz Breiz il n'est guère surprenant qu'il évoque en moi mélancolie, nostalgie et contrées de landes, de vents et de pluies. Les Pictes semblent dès lors un élément habituel du décors. Il est plus inattendu que le début s'inspire de l'épopée d'Alexandre le Grand et de sa lutte contre Darius. A partir de là on ne s'étonne plus guère en rencontrant un mystérieux charpentier des navires à barbe blanche au nom bien connu ou en croisant un peuple de gitans ombrageux.
Le royaume blessé est une grande fresque tragique. Comme toute tragédie on ne peut s'empêcher de la lire, page après page tout en appréhendant progressivement sa fin funeste. Bien écrit, riche en références, ce livre vaut surtout pour son ambiance, sa force d'évocation expliquant aisément son appartenance à une collection contenant de nombreux fleurons de la fantasy.
Un régal à déconseiller aux dépressifs.

Tam tam dir o dir...

Dernière modification par K. (21/07/2014 23:15:05)


Ma bibliothèque en SF et Fantasy

« Cet hiver sera mon dernier. Pourvu que je me baigne dans le sang des Bolton avant de mourir. Je veux le sentir m’éclabousser la face quand ma hache mordra profondément dans un crâne de Bolton. Je veux le lécher sur mes lèvres, et mourir avec ce goût sur ma langue. »
Le Grand Quartaut.

Hors ligne

 

#118 26/09/2014 12:56:34

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 12288
Site web

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

#119 02/10/2014 09:25:08

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 12288
Site web

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

Et ça méritait bien carrément une brève !

arrow http://www.elbakin.net/edition/22191-Le … -numerique


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

#120 03/10/2014 13:04:30

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 12288
Site web

Re: Critique ! [Le Royaume Blessé]

Et même un extrait !

http://www.belial.fr/blog/le-royaume-bl … =post-4507

Ça va, ça n'intéresse personne ou quoi ? wink


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

Pied de page des forums