Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#1 13/01/2014 13:14:34

Aléthia
Petite fille curieuse
Date d'inscription: 08/06/2008
Messages: 3275
Site web

Critique manga ! [Samidare de Satoshi Mizukami]

Une fois n'est pas coutume, nous vous proposons directement une critique d'une série terminée !

http://decitre.di-static.com/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/3/5/1/8/9782351806982FS.gif

Achevée en dix tomes, Samidare raconte les péripéties d'un groupe d'adolescents qui tentent d'empêcher un marteau géant d'écraser la terre. Alors oui, il y a de la magie, des orbes tactiles et il y a même un lézard qui parle (et accessoirement chevalier).
Le dernier tome de la série est sorti le 12 décembre dernier chez Ototo.

C'est une série qui bouscule pas mal les codes du shonen, avec pas mal d'humour et ça fait du bien. En plus, j'apprécie l'idée que ce soit une série courte. Mes étagères apprécient  smile Voici la critique d'Aya Sakuraba :

arrow Samidare, Lucifer and the Biscuit Hammer

Hors ligne

 

#2 13/01/2014 13:40:08

Aléthia
Petite fille curieuse
Date d'inscription: 08/06/2008
Messages: 3275
Site web

Re: Critique manga ! [Samidare de Satoshi Mizukami]

Critique en ligne wink

Hors ligne

 

#3 13/01/2014 13:40:23

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35435
Site web

Re: Critique manga ! [Samidare de Satoshi Mizukami]

Jamais entendu parler, donc vraiment merci pour la découverte !


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#4 13/01/2014 13:49:04

Aya Sakuraba
Mage
Date d'inscription: 01/10/2008
Messages: 148

Re: Critique manga ! [Samidare de Satoshi Mizukami]

Bien qu'elle ait reçu de bonnes critiques à sa sortie, la série a hélas fait peu de remous, peut être un manque de publicité, ou son style un peu spécial. Elle gagnerait à être plus connue. En tout cas, c'est une excellente série, que j'ai pris plaisir à dévorer. J'espère qu'elle te plaira si tu t'y plonges. wink

Hors ligne

 

#5 13/01/2014 16:24:13

Benedick
Adhérent
Date d'inscription: 26/06/2013
Messages: 785

Re: Critique manga ! [Samidare de Satoshi Mizukami]

Aya Sakuraba a écrit:

Bien qu'elle ait reçu de bonnes critiques à sa sortie, la série a hélas fait peu de remous, peut être un manque de publicité, ou son style un peu spécial. Elle gagnerait à être plus connue. En tout cas, c'est une excellente série, que j'ai pris plaisir à dévorer. J'espère qu'elle te plaira si tu t'y plonges. wink

Cool une bonne série finie smile

Les "seulement" 10 tomes sont-ils du aux "méventes" ou la série semble avoir été déjà prévu pour cette longueur ?


Il n'y a rien qui plaise autant, même au plus bourgeois des peuples, que les spectacles des guerres et des violences

Hors ligne

 

#6 13/01/2014 18:06:42

Glaurung
Outrepasseur de la tripartition sacerdotale
Date d'inscription: 07/04/2010
Messages: 3813

Re: Critique manga ! [Samidare de Satoshi Mizukami]

Pareil que Gillo, j'vais y songer smile


Conil. Du latin cuniculus. Lapin.

Hors ligne

 

#7 13/01/2014 19:24:52

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7354
Site web

Re: Critique manga ! [Samidare de Satoshi Mizukami]

Alors non, 10 tomes c'était la durée prévue.
Pour le coup l'éditeur français a vraiment fait des efforts, notamment en rééditant la série avec des couvertures nettement plus jolies (à mon avis) que la première version.

Sur la série elle-même, c'était vraiment une de mes chouettes lectures de 2013.

En gros, Samidare, c'est dès le départ un 1er tome complètement frappé, avec son héroïne qui veut sauver la terre pour mieux la détruire et un héros complètement incapable, plus un lézard parlant et des perso secondaires bien allumés eux aussi !

L'auteur soigne ses personnages, en y mettant ce petit grain qui les fait sortir de la masse. Le ton oscille entre le comique et le tragique, avec une conclusion qui prend le temps de nous montrer toute la troupe réunie une dernière fois avant le tomber de rideau.

Bref, beaucoup aimé.smile
Merci pour la critique !wink


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

Pied de page des forums