Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#41 12/11/2009 00:08:35

Ainulindalë
A fini la Roue du Temps...
Lieu: Dijon
Date d'inscription: 21/12/2006
Messages: 877

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

+1 avec Luigi! le début est vraiment plus que classique/prévisible avec des héroïnes stéréotypées et agaçantes puis Mieville tord le coup à se roman et là ça devient un enchainement de trouvailles. Persiste!


Tarmon Gaidon is coming

Hors ligne

 

#42 06/02/2010 14:30:52

Altan
Adhérent
Date d'inscription: 09/11/2006
Messages: 3581
Site web

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

Lu il y a moins d’un mois, j’y ai retrouvé les points forts de Miéville, et les défauts de ses qualités.

Miéville prouve qu’il est bien l’un des tous meilleurs écrivains façonneurs. Les habitants créent entièrement ses villes. Lombres n’est pas un décor, pas même le théâtre de l’action. Elle est l’action, un fatras vivant en constante construction/destruction. Avec sa créativité, Miéville inculque, plus doucement mais plus pleinement que dans ses autres romans, le pouvoir des lettres, le pouvoir des histoires. C’est dans cette même visée que, s’attaquant au roman jeunesse, il véhicule des messages simples et claires dont il connait la portée : la diversité des habitants de Lombres fait sa richesse, l’héroïne est une fille, elle n’est pas l’élue d’une prophétie qui capote, il y a toujours des solutions à chercher et la fin est une ouverture.

Tout ceci est un pied de nez à une partie de la fantasy - on connait la position de Miéville face à certains classiques comme le SdA ou Narnia -, un hommage à une autre, celle de Carroll ou Gaiman. Mais China n’est pas le premier à le faire. Je trouve Pullman, pour ne citer que lui, bien plus évocateur. Le défaut principal que je reproche souvent à Miéville, c’est de pêcher dans le rythme. L’action est au rendez-vous dans Lombres, pas de soucis, mais il n’y a pas assez de silence, il me semble, pour apprécier les aventures successives. Il manque cette petite magie qui fait tourner les pages, la petite touche d’émotion, d’appréhension. L’effet a sans doute mieux marché chez d’autres lecteurs, j’admets sans problème que Lombres est truffée de curiosités. Je trouve seulement que la part de mystérieux n’est pas assez poussée et que le scénario ne s’emballe pas comme à la fin de Perdido. La traduction n’a peut-être pas aidée à bien retranscrire pleinement le comique.

Finalement, malgré quelques maladresses (j’ai senti Miéville par moment mal à l’aise avec son jeune personnage, par manque d’habitude, mais aussi avec l'écriture plus "simple"), je suis certain que Lombres résonnera chez un enfant comme Nouvelle-Crobuzon chez une personne plus adulte. La mission est remplie. C’est un roman éveilleur et cool à la fois, contre-moralisant. J’ai eu du mal à être emballé, mais je ne peux que le conseiller aux chasseurs de créatures tour à tour loufoques, délicates et terrifiantes.

Hors ligne

 

#43 21/08/2010 19:53:51

dwalan
Immortellement mort
Lieu: dans la nuit
Date d'inscription: 11/09/2007
Messages: 5641
Site web

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

Je viens de découvrir que China Miéville est très "porté" sur les jeux de rôles : il a entre autre participé à l'écriture de Pathfinder Chronicles : Guide to the River Kingdoms. Moi qui suit complètement passé à côté de cet auteur (sans vraiment de raison), je vais peut-être m'y attarder. La lecture des interviews et des critiques est également une bonne source d'incitation !


„ Il est des mystères que l’on peut à peine imaginer, et que l’on ne résoudra qu’en partie. “
Bram Stoker

Hors ligne

 

#44 01/09/2010 17:36:49

Publivore
Intermittent de la lecture
Lieu: Autre Monde
Date d'inscription: 15/05/2002
Messages: 4822

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

Une très bonne lecture, à n'en pas douter. Le prix Elbakin.net n'est pas volé, y compris pour le traducteur, Christophe Rosson, qui a sans aucun doute dû s'employer sur cet ouvrage. Certes, il a parfois buté sur quelques jeux sur les mots, tels que le nom du maître des barrapluies, mais franchement, dans l'ensemble, il s'en tire très bien !

Côté histoire, j'avoue que je n'étais pas très enthousiaste après une toute petite centaine de pages, mais il suffit d'un twist bien placé... et là, ça devient un vrai plaisir de lecture devant l'inventivité, le rythme sans temps morts et les angoisses parfois toutes adolescentes qu'affrontent l'héroïne.

A découvrir absolument... même en français ! wink

Hors ligne

 

#45 04/10/2010 09:43:27

alana chantelune
Sous l'eau
Lieu: Essonne
Date d'inscription: 20/03/2007
Messages: 3257
Site web

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

J'ai commencé hier ce généralissime roman, et j'en suis déjà à la moitié !!
Ma bibliothèque l'avait rangé section adulte de par sa taille, mais il mérite son prix Elbakin.net !!
Quel univers incroyable !!
Caillet me fait penser au caillou d'Eusèbe dans De Cape et de Croc !!!

Hors ligne

 

#46 04/10/2010 20:02:54

Coeurdechene
Sbires en goguette
Lieu: Grenoble
Date d'inscription: 07/04/2008
Messages: 1888

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

Je suis en cours de lecture, et je dois avouer que pour l'instant je ne boude pas mon plaisir. J'ai été séduit d'emblée par le style de l'auteur et l'univers qui se créé. Bref, je me régale smile


Coeur de Chêne, Nain Porte Kwâh
Grand Hachoir de Tregor
Buveur invétéré, Guerrier avéré
Espèce : invertébrés...

Hors ligne

 

#47 04/10/2010 23:57:09

Ainulindalë
A fini la Roue du Temps...
Lieu: Dijon
Date d'inscription: 21/12/2006
Messages: 877

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

Alana a écrit: Caillet me fait penser au caillou d'Eusèbe dans De Cape et de Croc !!!

Je ne sais pas si j'ai fait tout de suite le rapprochement avec Eusèbe et son caillou mais j'ai aussi trouvé ce carton de lait adorable et plein de surprise

Spoiler:

le fait qu'il ne serve absolument à rien dans l'histoire m'a fait extrêmement sourire car j'ai attendu son moment de gloire jusqu'au bout... j'aime les surprises!


Tarmon Gaidon is coming

Hors ligne

 

#48 14/11/2010 16:39:27

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35348
Site web

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

Pour celles et ceux qui n'auraient pas vu. wink

arrow http://www.elbakin.net/edition/13325-Ch … Elbakinnet


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#49 14/11/2010 19:55:12

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7213
Site web

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

L'auteur est très agréable "en vrai", ce qui ne gâte rien. Un auteur décidemment à suivre pour ceux qui ne le connaitraient pas encore.smile


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#50 14/11/2010 20:42:50

Auryn
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 28/03/2007
Messages: 588

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

Voilà des Utopiales auxquelles j'airais bien aimé être présente wink

Hors ligne

 

#51 15/11/2010 09:42:53

Akallabeth
At work...
Lieu: Sur mon clavier
Date d'inscription: 26/03/2009
Messages: 3006

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

Va vraiment falloir que je me l'achète celui la ! (ou que je l'emprunte ! whistling )


"The Golden Crane flies to Tarmon Gaidon!"

Hors ligne

 

#52 15/11/2010 18:35:10

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12763
Site web

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

John Carter a écrit:

Voilà son article sur Tolkien : http://www.socialistreview.org.uk/artic … umber=7813

Ecrit en 2002, posté en 2007, et je le découvre maintenant...et j'aurais des choses à dire si c'était le bon sujet (si j'avais lu plus tôt, j'aurais peut-être même écrit une lettre pour qu'elle lui soit remise à une dédicace, mais je suppose que d'autres l'ont fait depuis et c'est tant mieux).

Donc, si je comprends bien, "lombres" est la traduction de "Un Lun Dun" (ou UnLondon) ? C'est pour faciliter la recherche chez mon libraire pas vraiment spécialisé.

Hors ligne

 

#53 15/11/2010 21:23:31

almaarea
Trahie par Zaza
Date d'inscription: 18/02/2004
Messages: 4498
Site web

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

Miéville me semblait déjà dans ses interviews quelqu'un de très intéressant mais savoir qu'il est aussi sympa et chaleureux en vrai ne fait que renforcer mon estime pour cet auteur !

Hors ligne

 

#54 14/12/2010 10:18:38

dwalan
Immortellement mort
Lieu: dans la nuit
Date d'inscription: 11/09/2007
Messages: 5641
Site web

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]


„ Il est des mystères que l’on peut à peine imaginer, et que l’on ne résoudra qu’en partie. “
Bram Stoker

Hors ligne

 

#55 15/12/2010 00:18:24

Auryn
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 28/03/2007
Messages: 588

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

Whaaaaaa, vraiment intéressant. Les réponses sont tellement argumentées, si réfléchies. J'ai l'impression qu'il cherche à être le plus honnête possible, à pondérer les choses, les expliquer le plus clairement possible afin d'être compris.

Ils sont de la chance les étudiants britanniques, ça doit être mieux d'écouter China Miéville que les vieilles chouettes qui me faisaient cours à la fac, mimant la gestuelle de la gamine de l'exorciste...

Hors ligne

 

#56 17/12/2010 13:48:27

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7213
Site web

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

Interview intéressante, la marque d'un écrivain talentueux (et au goût très sur, lui qui cite Moorcock parmi ses écrivains préférés).smile


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#57 06/01/2011 06:11:08

kalliste
Perchée...
Lieu: Là où souffle le vent
Date d'inscription: 28/03/2007
Messages: 479

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

J'ai eu quelques difficultés à franchir les premières cent pages, parce que peut-être trop 'mièvres', même si cela était voulu par l'auteur. En général, c'est plutôt parce que les premiers chapitres d'un Miéville sont coriaces que je m'accroche.
Les critiques enthousiastes m'ont encouragée à persévérer, merci donc !  J'ai ainsi eu le grand plaisir de suivre cette non-héroïne à la poursuite de sa non-quête, et de me régaler en découvrant tous ces jeux avec les mots qui créaient, même sans les dessins pourtant magnifiquement intégrés au récit, cet Unlondon miroir de nos rebuts.
Une merveille !
Si je devais chercher une certaine correspondance avec d'autres lectures, ce n'est pas à Alice au pays des merveilles, mais plutôt à une Thursday Next jeune au pays des mots que je penserais...
Je ne pourrais en tout cas citer tous les passages qui m'ont réjouie, car plus que l'histoire, c'est bien l'attente des prochains mots et images détournés qui me faisait tourner les pages avec empressement.
Je garderai quand même en mémoire ces passages et tant d'autres :

Spoiler:

- Les postiers tenaces qui essaient sans cesse de distribuer leur courrier aux propriétaires des maisons de Puzzleborough, maisons qui passent leur temps à se déplacer.
- L'ascension dans la bibliothèque de Deeba l'Unchosen pour accéder à Unlondon, j'ai trouvé ce passage magnifique.
- la forêt dans la maison, l'oiseau-homme, la rivière-toilette qui entre en crue...
- Les origines du Klinneract et des Armets ! tongue

-" Many of the tribes of moil ( Midly Obsolet IN London ) have leaders of various calibers. Like that princess of discarded typewriters.
"What's her name?" Zanna said.
"Can't pronunce it," Lectern said. "It's all punctuation marks

Le traducteur a vraiment dû jongler avec les mots !
J'aurais bien aimé savoir comment il s'en était sorti avec

Spoiler:

Parisn't, No York, Lost Angeles et Romeless

Et pour conclure, je citerai notre jeune héroïne pour les inconscients qui oseraient ouvrir ce livre : "It's true, In Unlondon, giraffes aren't cute."

Hors ligne

 

#58 06/01/2011 10:57:26

Gwendal
Lucha Libre Style
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2605

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

Alors Kalliste on va  dire que le traducteur a contourné le problème tongue voila la traduction pour la phrase :

Spoiler:

"Si le coeur vous en dit, vous pouvez embarquer pour No York, BerlinCeul, PerDublin, Sans Francisco, MarraKaché, MosCouvert. Ou Rio Dé Jéneiré ..... Un terminus"

Dernière modification par Gwendal (06/01/2011 10:57:43)


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Si vous n'aimez pas la mer, si vous n'aimez pas la montagne, si vous n'aimez pas la ville. Allez vous faire foutre ! " - A bout de souffle

Hors ligne

 

#59 06/01/2011 11:17:43

kalliste
Perchée...
Lieu: Là où souffle le vent
Date d'inscription: 28/03/2007
Messages: 479

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

Merci Gwendal ! smile

Je dirais que c'est plutôt pas mal, même si le train a pris quelques voies de traverse ! wink
Voici la VO  pour ceux qui n'ont pas les deux versions :

Spoiler:

" If you're brave enough to try, you might be able to catch a train from UnLondon to Parisn't, or No York, or Helsunki, or Lost Angeles, or Sans Francisco, or Hong Gone, or Romeless... It's a terminus."

Hors ligne

 

#60 06/01/2011 23:50:24

Auryn
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 28/03/2007
Messages: 588

Re: Critique ! [Lombres - China Miéville]

Je suis entrain de le lire (p. 150) et pour l'instant je n'accroche pas. Ca me déçoit car j'attendais beaucoup de ce livre, qui est mon premier Miéville. Je trouve l'univers de Lombres fantastique mais pour moi, l'histoire tarde à décoller. Et si je n'ai pas d'histoire...

Alors je lui laisse encore une chance de 200 pages, mais mais il a intérêt à me mettre un peu de conflit et de tension là-dedans.

Hors ligne

 

Pied de page des forums