#1 14/06/2008 21:48:59

Kikidmakak
Lige
Date d'inscription: 14/06/2008
Messages: 49

HeroScape

Voici le premier chapitre d'un de mes écrits, j'ai treize ans, alors soyez indulgents!

Le ciel était noirci par les nuages, et le sol rougi par le sang des vaincus. Des débris d'armes et de machines s'ammoncelaient au milieu de la plaine où avait eu lieu le massacre.
Assis en haut de ce tas de ferraille, Drake réfléchissait. Il réfléchissait à la guerre qui venait d'éclater et qui faisait de plus en plus de morts, déchirant le monde et le plongeant dans le chaos. Cette rivalité entre tous les pays était simple: chacun avait décidé que le monde serait à lui, et tous s'étaient jetés dans la mêlée. C'était désormais la loi du plus fort qui régnait, et la bataille qui venait d'avoir lieu l'avait prouvé.
Un soldat vint le tirer de ses pensées.
-Sergent...
-Que se passe-t-il? demanda Drake.
-Nous sommes les seuls survivants.
Et alors qu'il disait cela, on pût voir apparaître les trois autres soldats qui l'accompagnait. Drake se leva, et parcourut des yeux le sol jonché de cadavres. Il vit un homme, mort les yeux ouverts, le visage figé dans une expression de terreur intense, et il prit une décision. La décision de fuir, de partir très loin, là où personne ne le reverrait jamais. Et il emménerait les soldats avec lui, car il savait qu'ils pensaient à la même chose: la fuite.
Il se retourna pour leur faire part de sa décision, et constata qu'ils n'étaient plus là. Il parcourut la plaine du regard, et les appella, mais seul le vent lui répondit. Il prit alors peur, la peur qu'ils soient partis sans lui, et surtout la peur d'être seul. Seul avec la mort autour de lui.
Il se sentit étrangement léger, sans doute se sentait-il mal. Sa vue commenca à se brouiller, et bientôt la plaine, les morts et le ciel noir disparurent, et Drake ne sentit plus le sol sous ses pieds. Il ne tombait pas, il flottait, et l'étendue de blanc où il planait s'étendait à perte de vue. Il comprit alors qu'il devait se sentir trés trés mal. C'est à ce moment qu'il tomba réellement, et le blanc devint un magnifique ciel bleu sans le moindre nuage. Le vent fouetta délicieusement son visage, et il sourit à l'idée de chuter dans une pareille trnaquilité, qui semblait si loin de la guerre.
Il apercut alors du sable sous lui, et s'y posa avec légereté, comme dans un rêve. Ses soldats étaient là, debout, et l'observait. Ils se trouvaient dans un désert qui s'étendait à perte de vue, et sur une trés haute dune, au loin, se trouvaient une énorme foule.
Il se leva et marcha, sans savoir pour quelle raison, vers la dune, arpentant le sable avec ses pieds, et le ciel avec ses yeux. Dans ce ciel se trouvaient deux planétes ayant jadis explosées l'une contre l'autre, comme un belle preuve d'amour.
Il atteignit la dune avant de se rendre compte qu'il marchait, et là, un homme l'attendait...



C’était quand le vent soufflait dans ce sable étrangement froid, brillant à la lumière de ce soleil invisible. C’était quand l’étranger se leva et descendit la dune pour rejoindre de nouveaux arrivants. C’était quand des centaines de créatures issues de toutes les époques et tous les mondes se rassemblèrent au centre de ce désert perdu aux confins d’un autre univers. C’était à ce moment précis que l’homme parla. Sa voix était forte et autoritaire, et elle correspondait à son physique de meneur d’hommes. Il portait une veste noire et, à la ceinture, un revolver argenté. Drake se perdit dans l’éclat de cette arme, pour finalement être ramené à la réalité par les paroles de l’homme.

-Drake ?

Ils parlaient la même langue, avec le même accent. Un américain.

-Vous me connaissez ?

-Oui, on nous a prévenus de ton arrivée. Nous pouvons partir, maintenant que tu es là.

Au-delà de son sentiment d’incompréhension, Drake ressentit une étrange impression de familiarité avec l’endroit où il se trouvait. Il oublia un instant  les questions qu’il se posait sur l’homme à l’arme argentée et se concentra sur cet étrange souvenir, comme une mémoire venant des ancêtres du monde.  Il avait l’impression d’être déjà venu, d’être né dans ce monde. Il sentait qu’il y était déjà allé, et il savait qu’il y avait forcément une part de vérité dans cette croyance.

-Qui êtes-vous ? demanda-t-il alors qu’il commençait à prendre conscience des forces mystiques qui régissaient le désert.

-C’est assez difficile à expliquer.

-Je veux des réponses, répliqua Drake.

L’homme se tut, et l’on deviner à travers ses lunettes noires qu’il regardait par-dessus l’épaule de Drake, vers le vague. Il semblait à la fois compréhensif mais autant perdu que les autres êtres qui s’interrogeaient et paniquaient sur la dune, il semblait aussi avoir parcouru plusieurs épreuves, parfois éprouvantes. Drake se rendit compte qu’ils étaient semblables tout les deux, et il en eut la certitude alors qu’il n’avait pas encore appris à le connaître. Mettant fin à sa réflexion, l’étranger se décida à parler.

-Nous sommes comme toi. Nous menions tous notre vie dans la guerre et avons été transporté ici. Chacun errant pour se retrouver sur la dune.

-Et que va-t-il se passer maintenant ?

-Quand je suis arrivé, les autres m’on dit qu’ils attendaient quelqu’un, et que nous partirions quand il serait là. Tu es arrivé, et je sais que c’est toi que nous attendions. Je le sens dans ta façon de te comporter, tu ne paniques pas et laisse tes questions de côté, comme si tu connaissais cet endroit. J’ai l’impression qu’on se ressemble.

Drake fut surpris de voir l’homme partager son sentiment. A peine demandait-il plus de précision sur l’endroit où ils allaient, toutes les créatures de la dune se mouvaient comme un seul homme vers l’horizon. Il suivit le mouvement, accompagnant l’homme qui continuait de lui parler.

-Je m’appelle Carr.

Et, comme s’il savait depuis le début qu’il avait à jamais quitté son monde, Drake déclara:

-Je viens de la Terre.

-Moi aussi, avoua Carr.

Il ramassa une épée qui se trouvait dans le sable à quelques pas de là et la brandit. Elle était gigantesque.

-Et voici ce que m’a offert Erland à mon arrivée ici.

-Erland ?

-Celui qui nous a accueillis quand nous sommes venus. Il sait où nous allons.

La suite sera bientôt sur mon blog:

http://fantasyblog.bloguez.com/

Hors ligne

 

#2 14/06/2008 22:18:02

Altan
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 09/11/2006
Messages: 3581
Site web

Re: HeroScape

Bonjour, cette section n'est pas dédiée aux travaux des visiteurs, tu peux toujours mettre le lien de ton blog dans ton profil ("site web") ou en signature, et libre aux gens d'y aller wink

Hors ligne

 

#3 14/06/2008 22:20:05

Kikidmakak
Lige
Date d'inscription: 14/06/2008
Messages: 49

Re: HeroScape

Merci, et désolé, j'ignorais.

Edit; Mais, au fait, à quoi sert cette section?

Dernière modification par Kikidmakak (28/06/2008 19:11:16)

Hors ligne

 

Pied de page des forums