Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#161 16/06/2007 12:50:38

Altan
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 09/11/2006
Messages: 3581
Site web

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

Luigi Brosse a écrit:

J'ai forwardé ton message à Damasio car je le trouvais magnifique.

M***e alors, je l'aurais mieux écrit  wink

Luigi Brosse a écrit:

Je suis toujours autant réjoui que ce livre arrive encore à provoquer de telles réactions, même avec le temps qui passe
.

Ah ce fameux 10/10 te hante  tongue . C'est dur de mettre la note parfaite car rien n'est parfait. Mais cette dernière chose veut aussi dire que 10/10 ne peut être une note de perfection ! Et puis chacun ses propres repères et envies, qui évoluent au fil du temps. Je ne sais pas pour vous mais 9/10 ne colle pas au livre (7.5 pour certains, faut pas rigoler !), il possède cette originalité, cette ambiance, cette accroche, en plus qui font la différence. Un 9.5 a été atribué à Stardust, et bien que j'adore ce livre il est pour moi en-dessous de la Horde du Contrevent. Parmi la nouvelle vague de la fantasy, plus proche du fantastique, de ce que j'ai lu, je préfère ce livre.

Hors ligne

 

#162 16/06/2007 13:09:31

LaoTseu
Sage éphémère
Lieu: Essonne (91)
Date d'inscription: 15/04/2006
Messages: 505

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

ioreck a écrit:

Wow, déjà la critique, la note, les avis, mais cet avis Altan  ! ohmy

Je suis vraiment pressé de le lire... clin d'oeuil à celui qui se reconnaitra.  whistling
tongue

Euh... wacko Ca vient ça vient!  wink
Sinon, belle critique Altan! Je crois que dès que les exams seront finis, je vais me jeter dessus!

Dernière modification par LaoTseu (16/06/2007 13:12:41)

Hors ligne

 

#163 16/06/2007 15:27:48

aerendil
Ta'veren
Lieu: Au delà de l'Océan
Date d'inscription: 06/05/2006
Messages: 210
Site web

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

Magnifique analyse, tu as exprimé parfaitement l'esprit du livre  smile
Je l'ai lu,impossible de s'arrêter avant la fin big_smile,
A lire d'urgence !!!

Dernière modification par aerendil (16/06/2007 15:30:33)


Teachers open the door, but you must enter by yourself.

Hors ligne

 

#164 20/06/2007 08:54:14

Luigi Brosse
Six-string samurai
Lieu: In another castle!
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 6672
Site web

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

Altan a écrit:

Ah ce fameux 10/10 te hante  tongue .

Au contraire, si j'avais pu avoir quelques doutes quand je l'ai mis, je crois que je n'en ai plus à l'heure actuelle, tellement les réactions ont été positives. De plus le livre a su trouver son lectorat, alors même qu'il n'était pas paru dans une collection fantasy ou SF. Comme quoi, les grands écrits se rencontrent wink


"Float away, little butterfly. Just flutter away. I got a gig in Vegas. And the wastelands ain't no place for kids."

En ligne

 

#165 20/07/2007 12:57:28

Dracarys
Istar
Date d'inscription: 20/02/2003
Messages: 150

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

Gros coup de coeur ! J'en suis déjà à la moitié et j'adore ce livre.

Je m'attendais à un récit éthéré, poétique ; j'avais peur que ce soit un peu chiant. Et bien pas du tout ! C'est un livre vraiment physique, plein de rebondissements. La horde lutte avec son corps, le vent est un ennemi parfaitement matériel.

Alain Damasio a un style superbe : passages poétiques ou plus prosaïques, scènes burlesques, sensuelles, tout y passe avec la même fluidité, le même bonheur d'expression. Le vocabulaire se fait inventif, pittoresque ; même inventés, les mots semblent familiers et font travailler l'imagination. Même en l'absence de glossaire et l'entrée abrupte dans l'action dès les premières pages, on saisit intuitivement beaucoup de choses.

L'univers : un monde où les déplacements aériens priment, peuplé de chars à voile, où la magie s'incarne dans des gestes anodins, est immédiatement séduisant. Il m'évoque certains univers de bande dessinée, comme celui de série Cyann de Bourgeon : mêmes personnages hauts en couleur, même humour parfois très terre  traversé d'élans poétiques, voire philosophiques.

La quête est un prétexte, où le voyage compte plus que le but final. On souhaite d'ailleurs ardemment qu'ils n'aillent jamais jusqu'au bout, car ça signifierait la fin de leur tâche, la réponse à toutes leurs questions, bref l'absurdité pressentie de toute leur existence !

Quant au CD, mouais, des ambiances intéressantes, mais trop de parlotte. Ce mélange de sonorités hâchées et de bribes de phrases indéchiffrables m'a pafois évoqué Recoil, mais sans plus.

Voilà pour mes premières impressions. smile

Hors ligne

 

#166 30/07/2007 14:07:30

Pumila
Montagne russe
Lieu: Trop loin de la rivière
Date d'inscription: 10/03/2006
Messages: 1567
Site web

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

Premier tiers avalé, quel bouquin ! Tout y est brillant, le monde, les personnages, le style, dans sa nature et sa diversité… C'est parfaitement ficelé, tout s'emboite à merveille, j'ai rarement (jamais ?) ressenti une telle jouissance à découvrir la perfection d'un récit. Les scènes d'action sont époustouflantes, les rencontres brillantes ou terrifiantes  et pourtant, l'essentiel (à mon niveau de lecture) et bien ailleurs, il est dans la Trace, dans le Contre, il est dans la Horde.
Si le niveau se maintien, et je n'en doute pas, voilà un bouquin que j'offrirais autour de moi, surtout à ceux qui se disent réfractaires à la fantasy, croyant que cela se réduit aux elfes-dragons-quête.
Je reviendrais en parler davantage à la fin de ma lecture.

Dernière modification par Pumila (02/08/2007 16:59:05)


L'éclat des épées que les Noldor tiraient des fourreaux était semblable à l'embrasement d'un champ de roseaux ; et si féroce et vive fut leur attaque que les plans de Morgoth faillirent être déjoués.

Les enfants de Hùrin

Hors ligne

 

#167 12/08/2007 16:41:01

Valashu
Abonné absent
Lieu: Empire Malazéen
Date d'inscription: 16/12/2005
Messages: 1129

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

En voilà un livre impressionnant. smile
J'ai rarement été aussi subjugué par un livre, son histoire, ses personnages, sa construction, son vocabulaire, sa poésie, ...  Moi qui suis habituellement friand de cycles-fleuves, qui permettent de dépeindre à merveille un univers et une histoire sans pareille, quel ne fût pas ma surprise de voir que ce livre unique est capable de reproduire la même chose en 10 fois moins de pages, de nous rendre son univers si dense et familier, ses personnages si mystérieux et proches.
La construction du roman est très poussée, le principe des points de vue multiples est ici poussé à son paroxysme, les pages numérotées à rebours prennent ici un sens beaucoup plus fort qu'une simple numérotation de pages, plus on avance plus on sent qu'on approche de la fin, de ce dénouement tragique.

Ce roman est comme le vent, passant des plus douces bises au plus violent furvent, et est une véritable réussite littéraire.  smile


And Bilbo wished again and again for his nice bright hobbit-hole. Not for the last time.

Bilbo The Hobbit

Hors ligne

 

#168 12/08/2007 20:48:49

Kif
Kanrinin
Lieu: Nivelles (Belgique)
Date d'inscription: 07/12/2004
Messages: 571
Site web

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

Après toutes les bonnes critiques je me suis dit que je me devais de le lire.
Ah, déception, à peine une vingtaine de pages passées j'ai l'impression d'étudier un texte dense et rébarbatif au lieu de me distraire wink
Je me force, je relis, me force et je décroche complètement avant la centième page lue... Argh, je ne suis peut-être pas en état de lire ce livre, je réessaierais plus tard... un jour tongue

Hors ligne

 

#169 12/08/2007 20:58:43

LaoTseu
Sage éphémère
Lieu: Essonne (91)
Date d'inscription: 15/04/2006
Messages: 505

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

Kif a écrit:

Après toutes les bonnes critiques je me suis dit que je me devais de le lire.
Ah, déception, à peine une vingtaine de pages passées j'ai l'impression d'étudier un texte dense et rébarbatif au lieu de me distraire wink
Je me force, je relis, me force et je décroche complètement avant la centième page lue... Argh, je ne suis peut-être pas en état de lire ce livre, je réessaierais plus tard... un jour tongue

Non surtout pas!
Moi j'ai exactement été comme toi. smile Et Luigi m'a dit de continuer sans essayer de comprendre tout complètement. C'est ce que j'ai fait, et maintenent, je suis à 80 pages de la fin, donc ma critique arrivera sous peu. wink
C'est le seul conseil que je peux te donner, lire sans vraiment réellement comprendre, mais vers 150-200 pages, j'ai commencé à m'imprégner de l'atmosphère si particulière de ce livre, peut être que toi aussi ça va venir. smile

Dernière modification par LaoTseu (12/08/2007 20:59:34)

Hors ligne

 

#170 13/08/2007 16:55:39

Pumila
Montagne russe
Lieu: Trop loin de la rivière
Date d'inscription: 10/03/2006
Messages: 1567
Site web

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

Bien, le roman est terminé depuis quelques jours déjà, et je vais tenter d'apporter ma modeste contribution aux critiques et commentaires qu'il a suscité. J'avais souhaité attendre un peu, pour éviter de poster "à chaud", tant mes sensations au sortir de la page 0 étaient fortes. Peine perdue, rien ne s'estompe, je suis encore, et pour quelques temps je pense, victime de l'énorme coup de massue asséné par Damasio.

ATTENTION – RISQUE DE SPOILERS –
Je ne reviendrais pas l'aspect des différents points de vue (qui m'a beaucoup plu) ni sur les différentes caractéristiques ou épisodes du récit, largement présentés et débattus tout au long du présent fuseau, non, moi ce qui m'a captivé, c'est surtout cette impression charnelle, l'impact brut de la narration.
Le lecteur est absorbé, de force, dans le Contre, il n'a aucun échappatoire,  le vocabulaire, les situations, tout est délibérément conçu pour couper toute référence à un point de repère connu. Immédiatement, cette lecture m'a évoqué Le Bruit et la  fureur de Faulkner, où l'on est prisonnier pendant le premier tiers du roman de la narration d'un simple d'esprit et où tout les événements sont perçu par le prisme "particulier" de ses perceptions. Là donc, la sensation d'emprisonnement fut semblable, ce qui ne concerne pas la Trace, la Horde ou le Contre n'est pas important, et est peu présenté. J'y ai trouvé aussi immédiatement l'énergie, la pêche, le rythme que j'avais pu trouver dans Le Seigneur des porcheries d'Egolf, bref que des références hors fantasy ou SF pour moi, ce qui m'a surpris évidemment, et excité wink.
Je me rends compte qu'il m'est difficile d'expliciter correctement ce que j'ai ressentis à la lecture de ce livre, sans doute parce que justement, du premier coup de furvent jusqu'à la fin, je n'ai pas levé la tête vers les nuages pour tenter d'apercevoir l'horizon, mais l'ai au contraire rentrer dans les épaules pour encaisser jusqu'au bout ce récit-fleuve, ou plutôt ce récit-vent.
Certes, il comporte des défauts, sans doute l'expression "la Terre est bleue comme une orange" est-elle de trop (encore que je pense que la majorité des lecteurs avaient déjà deviné à ce moment-là), le chapitre sur le vif, et l'après Norska de manière générale, aurait-il mérité d'être traité plus en profondeur et plus longuement, mais j'avoue qu'il ne m'ont pas gêné plus que ça, et j'y ai presque vu un geste de sympathie de l'auteur pour nous communiquer les derniers éléments qui nous manquaient pour comprendre son œuvre.
Bref, vous l'aurez compris, j'ai été passablement impressionné par cette lecture ; je ne sais pas s'il elle fait partie de mon "Top 5", mais je crois en tout cas qu'il s'agit là d'une œuvre majeure, francophone de surcroit.

Je m'étais réservé l'interview de l'auteur pour la fin du récit, et on peut dire que je n'ai pas été déçu. Damasio m'est apparu à la démesure du personnage que j'imaginais pour écrire La Horde. Comme cela a été noté, il a mis un peu de lui dans les personnages principaux (sauf Pietro peut-être, difficile après une seule lecture), l'orgueil de Golgoth, la virtuosité de Caracole, l'humanité de Sov. Son projet SF est ambitieux, et je suis curieux de rencontrer ce futur OVNI.

PS :
Petite anecdote post-lecture amusante. J'ai deux jours après avoir fermé le bouquin contracté un vilaine crève avec fièvre ++. Évidemment pour moi, c'est synonyme de délire, et je me suis retrouvé à préparer l'arrivée d'un furvent, à revivre la traversée de Lapsane, dans un songe fiévreux à la lisière du sommeil pendant un jour et une nuit.
Des fois, je me dis qu'il faudrait mieux que je me mette à Guillaume Musso et à Marc Lévy, ça doit être plus reposant mrgreen.


L'éclat des épées que les Noldor tiraient des fourreaux était semblable à l'embrasement d'un champ de roseaux ; et si féroce et vive fut leur attaque que les plans de Morgoth faillirent être déjoués.

Les enfants de Hùrin

Hors ligne

 

#171 21/08/2007 16:22:02

Lyell
Elbakinien d'Argent
Lieu: Im Herzen Bayern
Date d'inscription: 30/12/2006
Messages: 448

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

Ayant entendu toutes ces critiques, je me suis lancée dans l'aventure. C'est sûr que les premières pages sont déconcertantes, voire même rébarbatives (surtout que aha, je me suis rendue compte au bout de 100 pages seulement que les noms correspondant aux signes étaient marqués sur le marque-page ... blink)
Mais une fois qu'on a passé le cap, c'est vraiment entraînant, c'est simple : on ne peut pas le poser. J'avais acheté le version poche, mais je pense qu'en fait, je vais la donner à tous mes amis, et racheter la version reliée avec le disque audio pour moi mrgreen

Enfin, à savoir : surtout, ne lisez pas la fin en premier !


"Tu mords comme une femme, lui dit celui-ci.
Non, répartit Alcibiade, mais comme un lion."

Hors ligne

 

#172 21/08/2007 16:30:02

Pumila
Montagne russe
Lieu: Trop loin de la rivière
Date d'inscription: 10/03/2006
Messages: 1567
Site web

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

Lyell a écrit:

J'avais acheté le version poche, mais je pense qu'en fait, je vais la donner à tous mes amis, et racheter la version reliée avec le disque audio pour moi mrgreen

En fait, c'est une version brochée avec rabats, de format 16,5 x 23. J'en ai fait l'acquisition ce jour, moi aussi après avoir "dispersé" la version poche. De toute façon, posséder ce titre en grand format, avec le plaisir que j'ai eu à le lire, était indispensable  tongue.

Dernière modification par Pumila (21/08/2007 16:30:17)


L'éclat des épées que les Noldor tiraient des fourreaux était semblable à l'embrasement d'un champ de roseaux ; et si féroce et vive fut leur attaque que les plans de Morgoth faillirent être déjoués.

Les enfants de Hùrin

Hors ligne

 

#173 21/08/2007 16:36:02

Caracole
Mage
Lieu: espèces de poisson (ou colin)
Date d'inscription: 21/08/2007
Messages: 102

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

C'est vrai que La Horde n'est pas forcément facile au début notamment à cause des changements fréquents de narrateur, du vocabulaire inventé, ...
Mais ça vaut le coup de perservérer un peu car au final, c'est un vrai délice.


Moi, j'ai appris à lire et ben je souhaite ça à personne !

Hors ligne

 

#174 21/08/2007 18:25:18

LaoTseu
Sage éphémère
Lieu: Essonne (91)
Date d'inscription: 15/04/2006
Messages: 505

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

J'ai fini il y quelques jours La Horde du Contrevent.
Il y a une certaine atmosphère qui se dégage du livre, c'est vraie, et pour tout dire, pas trop déplaisant.
Ce livre est une merveille dans le sens où le lecteur voyage dans ce livre "fleuve" ou livre "expérence". Alain Damasio nous transporte complètement dans son monde, et je dois avouer que les changements de narrateurs sont une prouesse magnifiquement belle qui révèlent les points de vue différents de chaque protagoniste. Ca c'est une trouvaille! wink
Ce qui est drôle justement chez les personnages, c'est leurs caractères. Il est vrai qu'à l'inverse d'un livre écrit à le 3ème personne, où le narrateur décrit les pensées des personnages, ici, on est directement dans les pensées du héros. L'auteur, nous dit presque rien, on découvre toute l'étendue des caractères au fur et à mesure de l'histoire par la bouche de chaque personnage. L'identification des personnages est tout à fait réussie parce qu'on sent que les personnages crées sont humains, avec leurs forces, mais surtout, leurs faiblesses. Et ce pour chaque protagoniste!

Par contre, j'ai été complètement déboussolé par les théories de Damasio. C'est trop complexe. J'ai beau lire une phrase des dizaines et des dizaines de fois, mais rien n'y fait, on n'y comprend rien. Ses phrases sont quelquefois alambiquées. C'est tellement obscur, sibyllin... J'ai eu vraiment l'impression qu'il me taquinait avec ses thèses incompréhensibles, mais qui sont tellement superflues à la compréhension de son oeuvre. C'est ça, je n'ai pas aimé: le caractère d'écriture de Damasio parce que je ne comprenais pas grand chose à des endroits, mais il a toujours réussi à me faire aimer son oeuvre: et ça je n'ai pas supporté.

Si on me demandais combien je mettrai à une telle oeuvre, je ne mettrai ni 1, ni 2, ni 3, ni 4, ni 5, ni 6, ni 7, ni 8, ni 9 et enfin, ni 10. Pourtant, ça fait bien quelques temps que je laisse son histoire dans ma tête, pour ne pas exposer mon avis à froid. Je ne sais pas du tout combien vaut ce livre. Je pense qu'une 2ème lecture s'impose dans quelques années pour revenir peut être sur cette critique. smile Une chose est sûr, ce livre est une véritable aventure où l'on sort "transformé".

Dernière modification par LaoTseu (21/08/2007 18:28:50)

Hors ligne

 

#175 05/09/2007 19:41:11

zedd
Marshal
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 12/02/2004
Messages: 1699
Site web

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

Je l'ai lu y a un p'tit moment déjà et j'ai été à mon tour sous le charme de la horde.
Je vais tartiner des kilomètres sur ce livre car tout a été dit - je crois -ou presque.
Ce livre c'est une petite bombe, française qui plus est.
Lisez-le! C'est tout simplement immanquable!

Zedd

Hors ligne

 

#176 15/10/2007 13:29:17

Luigi Brosse
Six-string samurai
Lieu: In another castle!
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 6672
Site web

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

Voilà la première partie de notre samedi avec Alain Damasio :

arrow Damasio : questions + vidéo


"Float away, little butterfly. Just flutter away. I got a gig in Vegas. And the wastelands ain't no place for kids."

En ligne

 

#177 15/10/2007 17:50:26

ioreck
Le Fourbe
Lieu: Sud de la France.
Date d'inscription: 24/02/2006
Messages: 2380
Site web

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

Merci pour ce premier compte rendu. Cet interview  a eu l'air très intéressant ! smile

Hors ligne

 

#178 15/10/2007 18:44:56

juriss
Vala
Lieu: Mons
Date d'inscription: 04/01/2007
Messages: 369

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

Merci de vous être déplacé pour nous  big_smile La rencontre est bien décrite et l'auteur me semble bien intéressant ( vais lire ses livres dès que j'ai le temps promis juré craché)


" ONE SICK BASTARD"

Hors ligne

 

#179 15/10/2007 19:06:34

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7440

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

Rahh merci beaucoup pour ce compte rendu et ce petit teasing concernant la grosse interview. L'auteur m'a l'air toujours aussi intéressant et sympathique et quelques détails que je ne connaissais pas encore ont surgis entre les lignes smile J'ai beaucoup aimé ses remarques sur la joute verbale.
La vidéo est très sympa aussi, notamment l'explication orale de la ponctuation du vent, toujours plus claire.

Je croise très fort les doigts pour le tome 2 et je vérifie bien que j'ai mis La Zone du Dehors sur ma liste de Noël smile


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

#180 15/10/2007 19:45:47

damayaâni
Novice
Date d'inscription: 11/04/2007
Messages: 13

Re: Critique ! [La Horde du Contrevent - A. Damasio]

je n'en suis ( pour l'instant) qu'au quatrième chapître, mais je suis d'ores et dejà accro et c'est pas un euphémisme!
En effet quel style, quelle fluidité, quelle originalité: un bonheur à lire et pour que j'arrive à le lire dans les transports en commun c'est vraiment la preuve, pour mon cas, de sa qualité et de sa force narrative.
Mr Damasio, bravo pour cette oeuvre, je reviendrais vite approfondir mon avis dès que je l'aurai fini (chuis pas si pressée en fait..)
Que dire de plus sinon que je vais m'empresser de l'acheter car là je profite de l'édition de ma biblio municipale......

Hors ligne

 

Pied de page des forums