Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#1 10/08/2020 20:07:24

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12796
Site web

Climat, canicule, météo et glaciation

C'est d'actualité toute l'année et comme je pense fantasy pratiquement tout le temps, j'ai fini par me dire :
"ok, il fait chaud, mais certainement pas plus chaud que dans le désert des Aiels et je n'ai assurément pas plus soif que Frodo quand il a traversé le Mordor, sachons relativiser"

Spoiler:

(j'ai vraiment ce genre de dialogues dans ma tête, ne me jugez pas, je l'ai déjà fait)

Entre les inondations, pluies de grêles et autres évènements, la fantasy peut faire plus que notre quotidien (y compris des hivers qui mettent des décennies à arriver), et certains auteurs ont un talent particulier pour faire ressentir l'ambiance.

(je sais que je suis bien pris dans l'histoire quand j'ai froid en même temps que mes héros).

Et vous, vos meilleurs moments météo ?

Hors ligne

 

#2 10/08/2020 20:40:00

elise
Fleur Bleue
Date d'inscription: 16/04/2003
Messages: 427

Re: Climat, canicule, météo et glaciation

Pour le froid mordant et omniprésent je pense à JV Jones et son Epées des Ombres ! J'ai rarement autant ressenti cette ambiance glacée, même Martin avec son Nord ne m'a pas fait grelotter à ce point !

Comme je suis en plein dedans, forcément je pense à Sanderson et ses Archives de Roshar où le climat est presque un personnage à part entière tellement son univers tourne autour de ce thème central. Ses orages terrifiants et dévastateurs sont une menace permanente pour les personnages. Autant il y a des mondes de fantasy où l'on aimerait bien partir en vacances, autant celui ci ne me fait absolument pas envie ! On ressent vraiment le chaos ambiant à la lecture, brrr. Nos orages bien de chez nous me fichant déjà la trouille...wacko

Hors ligne

 

#3 11/08/2020 00:15:16

Kaellis
Petit cauchemar ambulant
Lieu: Nancy
Date d'inscription: 14/09/2014
Messages: 1412

Re: Climat, canicule, météo et glaciation

Dans la trilogie des tempêtes - qui fait partie du cycle des Hérauts de Valdemar de Mercedes Lackey - il y a des tempêtes (quelle surprise) magiques qui modifient les plantes et individus qu'elles touchent, et se font de plus en plus violentes au fur et à mesure.


Memento Mori

Hors ligne

 

#4 11/08/2020 01:08:00

Kik
Agent dormant de Féerie
Lieu: plus prêt qu'on ne croit
Date d'inscription: 18/08/2014
Messages: 745

Re: Climat, canicule, météo et glaciation

Foradan a écrit:

C'est d'actualité toute l'année et comme je pense fantasy pratiquement tout le temps, j'ai fini par me dire :
"ok, il fait chaud, mais certainement pas plus chaud que dans le désert des Aiels et je n'ai assurément pas plus soif que Frodo quand il a traversé le Mordor, sachons relativiser"

Le désert des Aiels me fait penser à la vague de chaleur et la sécheresse provoquées par le Ténébreux et auxquelles vont mettre fin

Spoiler:

Nynaeve et Elayne en retrouvant la Coupe des Vents (La Roue du Temps).

Dommage qu'elles ne soient plus en activité !  wink


"Seul le pénitent pourra le passer"

Hors ligne

 

#5 11/08/2020 09:48:47

Tom Ward
Apprenti Épouvanteur
Lieu: Chipenden
Date d'inscription: 17/05/2014
Messages: 992

Re: Climat, canicule, météo et glaciation

Je suis justement en plein dans le tome 7 de La Roue du Temps, avec toute l'intrigue du climat déréglé par le Ténébreux et

Spoiler:

Elayne et Nynaeve à Ebou Dar qui cherchent la Coupe des Vents

! Du coup, aucun mal à m'imaginer la chose (même si pour ma plus grande chance l'influence du Ténébreux ne semble pas couvrir la Bretagne)... happy


"J'ai plongé mon regard dans l'obscur,
au cœur même de la noirceur.
Désormais, plus rien ne me fait peur."
                                                          Grimalkin et l'Épouvanteur, de Joseph Delaney

Hors ligne

 

#6 11/08/2020 10:15:43

Zakath Nath
Prisonnière de Zenda
Date d'inscription: 12/01/2006
Messages: 2390
Site web

Re: Climat, canicule, météo et glaciation

Niveau canicule, je pense surtout à la grande chaleur et à la sècheresse au début du règne d'Elias dans L'Arcane des Épées, déjà annonciatrices que quelque chose cloche.

Et si on parle de climat déréglé, difficile de faire l'impasse sur Le Trône de Fer et ses saisons inégales mais qui durent plusieurs années, avec des hivers bien rudes... Déjà bizarre en soi mais on évoque le fait que fut un temps, elles étaient comme les nôtres avant un mystérieux bouleversement whistling


http://zakath-nath.joueb.com/images/whosig.jpg

Hors ligne

 

#7 11/08/2020 14:21:00

Eldwyst
Au service de la Dame
Date d'inscription: 23/07/2014
Messages: 795

Re: Climat, canicule, météo et glaciation

Le premier truc qui m'est venu à l'esprit c'est la Horde du Contrevent, aussi bien les furvents que tout le passage qui suit Camp Boban

Spoiler:

notamment Krafla

Une lecture qui décoiffe et qui marque comme rarement.
Sinon, les passages dans le désert dans le Cycle des Demons, meme si je ne l'ai pas fini, l'ambiance m'a marquée.

Hors ligne

 

#8 11/08/2020 17:16:26

Kaellis
Petit cauchemar ambulant
Lieu: Nancy
Date d'inscription: 14/09/2014
Messages: 1412

Re: Climat, canicule, météo et glaciation

Eldwyst a écrit:

Le premier truc qui m'est venu à l'esprit c'est la Horde du Contrevent, aussi bien les furvents que tout le passage qui suit Camp Boban

Spoiler:

notamment Krafla

Hhhaannn mais oui, comment on a pu oublier La Horde ohmy


Memento Mori

Hors ligne

 

#9 11/08/2020 21:25:21

Dieter Mitt
Lige
Date d'inscription: 05/08/2019
Messages: 67
Site web

Re: Climat, canicule, météo et glaciation

Pour les tempêtes; Roshar évidemment.

En plus de la Horde du Contrevent, oui.

Hors ligne

 

#10 12/08/2020 08:15:02

Tybalt
Elbakinien d'Or
Lieu: France
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1645
Site web

Re: Climat, canicule, météo et glaciation

Un des voyages les plus froids que j'ai faits en littérature récemment n'est autre que La Main gauche de la nuit d'Ursula Le Guin, qui se déroule sur Gethen, une planète glacée que les autres planètes nomment Hiver ou Nivôse. Toute une partie du roman consiste en un voyage sur un glacier dans des conditions très rudes.

Difficile de ne pas repenser aux beaux souvenirs d'aventures ménagés par les romans d'aventure de Jack London comme L'Appel de la forêt ou Belliou la fumée.

En matière de changements de saison au sein d'une histoire, c'est un film d'animation qui me revient en tête : Les Enfants de la pluie, de Philippe Leclerc. Son univers est partagé entre le désert où vivent les Pyross, un peuple si adapté au soleil et à la sécheresse que la pluie est mortelle pour eux, et les Hydross, un peuple adapté aux vallons irrigués qui s'étendent de l'autre côté du désert, mais qui se changent en statue chaque fois que reviennent la chaleur et la sécheresse. Chaque année, à la saison des pluies, les dragons aquatiques venus du pays des Hydross s'aventurent jusqu'à Orfalaise, le plateau rocheux où les Hydross se claquemurent dans leur ville troglodyte. Quand revient l'été, les jeunes hommes Pyross, fanatisés par leur grand-prêtre du Soleil, entreprennent un long voyage sans retour pour gagner le pays des Hydross et en tuer un maximum jusqu'à ce que le retour de la pluie les tue eux-mêmes.

Le film est inspiré d'un roman de Serge Brussolo, A l'image du dragon, beaucoup plus sombre, cruel et érotisé que le film d'animation, avec une créativité débridée impressionnante, mais des aspects gratuitement cruels et surannés. Les deux ont leur intérêt. Le roman est assez désespéré et forme une réflexion sur le fanatisme et la spirale de la violence. Le film, sans édulcorer le roman, offre une approche plus humaniste où la paix a une chance de triompher, et a l'avantage d'être accessible aux enfants, ce qui n'est absolument pas le cas du roman.

Hors ligne

 

Pied de page des forums