Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#1 16/02/2020 17:21:07

Muetdhiver
Apprenti
Date d'inscription: 31/10/2019
Messages: 28

Périphériques - W. Gibson

Bonjour, quelqu'un a lu le dernier opus de Gibson ? Il est sorti il y a quelques temps en anglais, et vient de paraître au Diable Vauvert.
Je suis preneur d'avis, car j'ai dévoré Gibson pendant ces 2 premières trilogies (celles de la conurb surtout, mais aussi celle du "pont"), mais j'ai lâché sur les 3 romans suivants, qui ont des qualités, mais m'ont semblé moins forts que ses premiers.
Que donne celui-là ? Il a l'air d'être retourné vers une SF plus franche...

Dernière modification par Muetdhiver (16/02/2020 17:21:44)

Hors ligne

 

#2 17/02/2020 12:08:12

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35354
Site web

Re: Périphériques - W. Gibson

J'ai vu passer quelques articles, mais perso, pas lu, désolé ! sad


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#3 28/04/2020 11:17:13

Muetdhiver
Apprenti
Date d'inscription: 31/10/2019
Messages: 28

Re: Périphériques - W. Gibson

J'ai démarré la lecture. Je dirai ce que j'en ai pensé ici, mais pour l'instant, j'accroche bien davantage que cela n'a été le cas pour la dernière trilogie de Gibson (celle avec Hubertus machin chose).

Hors ligne

 

#4 06/06/2020 23:18:16

Muetdhiver
Apprenti
Date d'inscription: 31/10/2019
Messages: 28

Re: Périphériques - W. Gibson

Bon, j'ai terminé. Au final, je reste assez mitigé sur ce livre (la preuve, j'ai mis du temps à le lire). Il a été un succès critique, notamment en Amérique du mord, mais même en France, j'ai vu, par exemple, qu'il avait droit à sa petite critique positive dans Télérama. Je crois que je comprends pourquoi ce livre a eu un succès critique, il brasse quelques thèmes d'actualité, mais sans grand brio non plus. Cela reste un livre plaisant, meilleur que les 3 précédents de Gibson, mais en dessous de ceux qu'il a écrits avant. Ou alors, c'est moi qui suis nostalgique de ma découverte de ses premiers ouvrages...
Le livre souffre quand même d'un problème de rythme, il y a un long passage où il se passe peu de chose. Cela nuit un peu à la lecture, même si Gibson en profite pour amener parmi ses thèmes les plus intéressants. Je n'en dis pas trop, car à mon avis, le mieux est de ne pas connaitre l'histoire avant de lire ce livre. Les critiques en disent déjà trop, à mon avis.
Cela reste un livre plaisant, mais il ne faut pas être dérouté par l'écriture de Gibson, qui est parfois obscure, et que le profane peut peiner à comprendre. Il pousse assez loin le principe selon lequel il ne faut rien expliciter. Il parle donc de façon naturelle de chose qu'il invente, comme si le lecteur connaissait d'évidence ce dont il s'agit. L'effet produit est intéressant, pas toujours certes, mais demande des efforts conséquents au lecteur. Disons que pour ceux qui sont familiers, il n'y a rien de nouveau à sa façon d'écrire, mais il pousse un peu trop le principe par moment.
Je recommande tout de même ce livre, qui souffre de quelques défauts, mais qui aborde néanmoins des thèmes intéressants.

Dernière modification par Muetdhiver (06/06/2020 23:20:40)

Hors ligne

 

Pied de page des forums