Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#1 08/12/2019 15:04:35

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7245
Site web

Critique ! [La Dernière Geste]

Chronique du 1er tome, Dans l'Ombre de Paris, par Nephtys :

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/roman/da … paris-5692


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#2 10/08/2020 15:36:04

Aerendhyl
Adhérent
Date d'inscription: 27/05/2016
Messages: 530

Re: Critique ! [La Dernière Geste]

Je dois avouer que le début de la lecture m'a laissé plutôt sceptique. Je trouvais que cela mettait du temps à démarrer, que je ne savais pas vraiment où l'autrice souhaitait m'embarquer. Au bout de 75-100 pages, je me suis même demandé si je n'allais pas arrêter parce que je ne voyais vraiment pas où cela pouvait me mener.

J'ai tenu. J'ai tenu grâce à la plume de l'autrice. Il y a une forme de poésie qui s'en dégage. Un style bien à elle qui m'a embarqué et - finalement - a fait que je ne pouvais me résigner à abandonner le roman.
Le mélange des langues m'a un peu dérouté au début, avec la sensation que l'autrice souhaitait juste montrer qu'elle "savait", comme pour gonfler "l'ego" de son roman. Puis finalement, au fil de l'histoire, on se rend compte de l'importance de ses choix, de cette façon d'écrire. Chaque détail a son importance et voilà quelque chose de plaisant...

La galerie de personnage est étoffée mais sans vraiment rentrer dans le détail pour la plupart d'entre eux. Malgré cela, ce n'est pas dérangeant parce qu'avec quelques lignes, l'autrice réussit à nous faire avoir de l'empathie pour eux. Quant aux personnages plus développés, voilà une grande réussite du roman ! C'est juste, c'est d'une finesse... Les relations évoluent au fil du roman, se découvrent au fil de la lecture, suivant notre découverte de l'ensemble. Ce n'est pas trop "brutal", l'autrice prend le temps de tisser les divers liens entre ses protagonistes pour rajouter une touche de crédibilité à l'ensemble.

D'histoire, finalement elle n'est que secondaire à mon sens. J'ai vraiment eu la sensation d'avoir affaire à un roman d'introduction. Près de 500 pages à poser un univers, à tisser des liens, à ficeler un passif à l'ensemble. Dérangeant au début, je me suis vite rendu compte que j'avais à faire là à une fresque qui peut se révéler grandiose. Grandiose par ses implications et ses enjeux. La chronique en parle avec brio et cela vaut le mérite de débuter la lecture.

J'ai hâte. Terriblement hâte de lire la suite !


Alea Jacta Est.

Hors ligne

 

Pied de page des forums