Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#1 22/10/2019 06:36:27

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 12292
Site web

Critique ! [Une Cosmologie de monstres - S. Hamill]

Après American Elsewhere, nouvelle réussite ?

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/roman/un … stres-5678


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

#2 28/10/2019 18:26:15

Tzeentch
Magique
Date d'inscription: 03/04/2015
Messages: 787

Re: Critique ! [Une Cosmologie de monstres - S. Hamill]

Lecture du moment et pour l'instant, c'est cool. Je ne suis pas un grand lecteur de King, Lovecraft non plus, j'ai voulu essayer par curiosité et je ne suis pas déçu.
L'ambiance est vraiment excellente, la famille Turner est une curiosité qui cumule les ennuis et les bizarreries. L'auteur tient bien son histoire et ses personnages, le tout constellé de références à la culture fantastique. smile

Dernière modification par Tzeentch (01/11/2019 12:39:59)

Hors ligne

 

#3 31/10/2019 14:47:35

Igitur
Novice
Date d'inscription: 06/08/2015
Messages: 10

Re: Critique ! [Une Cosmologie de monstres - S. Hamill]

Un bon roman fantastique mais je suis quand même moins emballé que l'auteur de la critique.
Une Cosmologie de monstres ressemble à un "Stephen King light". Moins terrifiant, moins fouillé qu'un livre du maître de Castle Rock mais évitant la lourdeur des anciens clones du maître (Masterton, Koontz...) : l'histoire table moins sur le gore que sur les relations entre les personnages.

Par contre, même si c'est assez bien mené et très correctement écrit, peut-être certains défauts viennent du fait que c'est un premier roman.

Par exemple, l'histoire suit une famille sur deux générations. Ambitieux mais du coup, on se détache des personnages sur lesquels se concentraient le récit (les parents, puis les sœurs), ce qui a nui à mon immersion.

L'aspect lovecraftien ensuite. Que l'auteur balance quelques références, c'est plutôt sympa en background. Par contre, titrer les chapitres en s'inspirant directement de nouvelles de Lovecraft, c'est un peu lourd ; d'autant que Une Cosmologie de monstres n'a que peu de rapport avec les écrits de cet auteur. Vraiment, encore une fois, c'est plutôt Stephen King qui semble avoir inspiré S. Hamill. Le Stephen King du Talisman par exemple.

Les monstres décrits m'ont aussi un peu laissé sur ma faim.

Mises bout à bout, ces critiques pourraient faire croire que je n'ai pas passé un bon moment de lecture. Bien au contraire mais ce livre pêche un peu par excès d'ambition. Défaut de jeunesse d'un auteur que je suivrai avec attention.

Hors ligne

 

#4 01/11/2019 12:06:45

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35380
Site web

Re: Critique ! [Une Cosmologie de monstres - S. Hamill]

Igitur a écrit:

Un bon roman fantastique mais je suis quand même moins emballé que l'auteur de la critique.

Je n'ai pas été tout à fait "emballé". A vrai dire, j'ai même hésité avec un 7.5.
Mais le positif l'a, assez facilement certes, emporté sur les aspects plus mitigés, on va dire. smile
Après, j'ai largement préféré American Elsewhere, chez le même éditeur.


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#5 01/11/2019 19:32:15

Igitur
Novice
Date d'inscription: 06/08/2015
Messages: 10

Re: Critique ! [Une Cosmologie de monstres - S. Hamill]

Euh, si mes souvenirs sont bons, tu avais écrit que "Il faut, à mon sens, déjà voir 7 comme une (très) bonne note. Comme je l'ai souvent dit par le passé, c'est Mention Bien au Bac après tout." (je m'étonnais que Espérer le soleil de Nelly Chadour n'ait eu que 6,5) wink

Mais c'est vrai qu'en relisant ta critique, elle est assez pondérée. Il faut vraiment que je me détache de ces notes...

Hors ligne

 

#6 02/11/2019 09:16:58

toon
Mage
Date d'inscription: 09/03/2013
Messages: 103

Re: Critique ! [Une Cosmologie de monstres - S. Hamill]

Igitur a écrit:

Euh, si mes souvenirs sont bons, tu avais écrit que "Il faut, à mon sens, déjà voir 7 comme une (très) bonne note. Comme je l'ai souvent dit par le passé, c'est Mention Bien au Bac après tout." (je m'étonnais que Espérer le soleil de Nelly Chadour n'ait eu que 6,5) wink

Mais c'est vrai qu'en relisant ta critique, elle est assez pondérée. Il faut vraiment que je me détache de ces notes...

L'impression que l'on peut avoir d'un roman dépend de nombreux facteurs (ton envie du moment, ton humeur du jour, ton "passif" en fantasy etc etc) et ne peux reposer sur rien de vraiment "objectif".

Gilo a mis 10/10 au Cycle d'Ea de Zindell, je pense que j'aurais pu y mettre un 7 ou 7,5 mais pas + alors qu'en général je suis relativement en phase avec lui smile.

Et cela donne du coup tout l'intérêt au forum d'avoir un ensemble d'opinion plutôt qu'une seule.

Dernière modification par toon (02/11/2019 09:17:32)

Hors ligne

 

#7 04/11/2019 11:46:43

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35380
Site web

Re: Critique ! [Une Cosmologie de monstres - S. Hamill]

Eh oui, les notes, ça reste un "détail" par rapport à la chronique elle-même, du moins, le plus souvent, j'espère. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#8 05/11/2019 11:55:23

Kaellis
Petit cauchemar ambulant
Lieu: Nancy
Date d'inscription: 14/09/2014
Messages: 1343

Re: Critique ! [Une Cosmologie de monstres - S. Hamill]

Lu ce dimanche (en une journée, oui ça se lit vite !) et j'ai bien aimé. Pas un mega coup de cœur, mais j'ai aimé cette famille avec tant de failles et de doutes, et que se dévoile peu à peu la vérité. La fin est parfaite

Spoiler:

douce amère, et le coup du sacrifice pour protéger la famille m'a beaucoup plus tongue

Par contre, je n'ai pas vraiment vu de parallèle avec Lovecraft. Ok, la famille aime les récits du Maître de Providence, ok il y a des monstres

Spoiler:

et des tentacules,

mais c'est vraiment tout. Comme dit plus haut, j'ai plus senti l'inspiration/hommage dans American Elsewhere.

Mais cela reste une bonne lecture, pas vraiment effrayante, mais plutôt touchante.


Memento Mori

Hors ligne

 

#9 13/11/2019 14:31:35

Nephtys
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 18/08/2014
Messages: 625

Re: Critique ! [Une Cosmologie de monstres - S. Hamill]

De mon côté, j'ai décidé d'avoir un coeur de pierre en lisant ce livre lol

L'histoire marche surtout si l'on a de l'empathie pour les personnages, hors ce n'était pas mon cas. Plusieurs facteurs à cela avec en premier lieu (pour moi) les sauts dans le temps.
Ensuite, les personnages...
Ils sont bien décrits, ont de la substance (rien à voir avec les ersatz de romans d'horreur comme on peut voir parfois avec juste des personnages-fonctions) mais ne correspondent pas à ce qui m'intéresse (et ceux qui m'intéresse tongue).
J'ai plusieurs fois soufflé très fort pour Sydney

Spoiler:

et sa manière d'être toujours en conflit avec sa mère/d'aduler le père. Certaines conversations ont été plus que pénibles à lire de ce côté là... Ce qui ironiquement est aussi un point fort parce que même si je n'ai pas aimé, cela tient en grande partie au fait que justement c'est crédible et TRES pesant.

J'ai cependant eu de l'intérêt pour un personnage ultra secondaire

Spoiler:

Hubert, qui aurait pu apporter une émotion intéressante concernant les différentes réflexions sur la solitude... Malheureusement on le voit assez peu

Plutôt qu'être proche des personnages, du narrateur, je préférais les juger tout au long de ma lecture. Là encore, peut-être était-on un peu trop auprès d'eux pour moi...

Enfin, concernant le surnaturel

Spoiler:

J'ai eu une déception pour le monstre, la Cité et l'ambiance en général. J'ai également bien roulé des yeux pour l'histoire d'amour entre le héros et le monstre, notamment sur le fait que ça ait fait battre un peu (beaucoup) le coeur de pierre de Leannon (contrairement au mien) pour le gamin puis l'adulte.
De fait, le sacrifice final m'a semblé froid.

Malgré tout, j'ai lu le roman en entier et j'ai apprécié qu'il sache trouver sa propre identité également sans que l'on voit non plus des idées déjà utilisées ailleurs.

En conclusion, tant pis pour moi ! wink

Hors ligne

 

#10 20/11/2019 18:53:21

Cobra-laineux
Apprenti
Date d'inscription: 06/11/2019
Messages: 33

Re: Critique ! [Une Cosmologie de monstres - S. Hamill]

De mon côté, c'est le style d'écriture simpliste qui me déçoit. Je comprends que c'est un premier roman et que la structure narrative est efficace jusqu'à la toute fin. Je ne partage pourtant pas le plein enthousiasme le concernant. Ce titre supportera bien mal la comparaison avec American Elsewhere de la même collection. En revanche, pour les lecteurs fondus de Stephen King, c'est une aubaine parce qu'Hamill vient très précisément jouer sur le même terrain.

Dernière modification par Cobra-laineux (20/11/2019 18:54:59)


"Plague, ravage, rot and death", Liber Chaotica

Hors ligne

 

#11 11/12/2019 07:40:06

Zakath Nath
Prisonnière de Zenda
Date d'inscription: 12/01/2006
Messages: 2369
Site web

Re: Critique ! [Une Cosmologie de monstres - S. Hamill]

De mon côté j'ai bien aimé même s'il y a quelques défauts. Notamment, j'ai trouvé le narrateur un peu lent à la détente

Spoiler:

pour faire le lien entre "Ami" et les disparitions. D'accord, il est très jeune quand il fait sa connaissance, est sous son emprise et ensuite la créature n'est pas responsable de celles qui ont lieu après celle de Sydney, mais le fait qu'il mette des années à se poser des questions était assez fustrant.

Comme Nephtys, j'ai trouvé le personnage

Spoiler:

d'Hubert escamoté sur le fin, il devient touchant et Noah et sa sœur admettent eux-même qu'ils n'ont pas été très tendres avec lui et...  on le laisse sur la touche tandis qu'Eunice peut enfin convoler avec Brin. Je suis contente pour elles mais c'est un peu sec.

En revanche, j'ai beaucoup aimé l'ambiance, les références à Lovecraft et le fait qu'elles ne soient pas plus exploitées que ça, que ce soit en fond ne m'a pas franchement dérangée, j'ai apprécié l'histoire de cette famille marquée par des tragédies diverses, surnaturelles ou non, et le bon l'emporte finalement largement sur le plus approximatif, à mes yeux.


http://zakath-nath.joueb.com/images/whosig.jpg

Hors ligne

 

Pied de page des forums