#1 23/08/2019 17:21:28

Monis Enidra
Novice
Date d'inscription: 30/06/2019
Messages: 10

[Dbat] La fantasy, une rsurgence du romantisme europen ?

Yo !

Je ne sais pas si ce sujet a dj t discut et si c'est le cas, je m'en excuse.

Nous connaissons bien les racines victoriennes, en particulier prraphalites, de la fantasy, avec ses grands anciens comme Morris. L'vidence nous entrane aussi considrer le merveilleux mdival europen, les mythes et les contes de la tradition orale puis crite, comme des anctres, des inspirations, des sources palpitantes d'actualit au sein de notre genre favori.
Il me semble aussi clair que le merveilleux est une partie intgrante de la psych humaine, aussi loin que nous puissions remonter, dans la limite des textes collects, nous pouvons apprcier ses traces, ses ralisations. Le merveilleux a t au cur des dbats passionns sur l'art : faut-il le reprsenter ? L'art doit-il mimer la ralit et exclure les fantasmagories et les relguer au rang et au rle de poisons, de nuisibles ?
Au cur de ces dbats a t le conflit opposant les classiques et les romantiques. Dbats qui en font que ractualiser des problmatiques millnaires, en les adaptant au contexte de la fin du XVIIIe et au cours de la premire moiti du XIX (si ce n'est plus, mais a ce sont des querelles d'universitaires qui peuvent apparatre striles, donc comme on dit "j'men ballkouilles frre").
Le romantisme, en particulier allemand, puise son inspiration dans un moyen-ge fantasm et place le conte (le Mrchen) comme un genre prdominant, permettant de s'lever au dessus du cloisonnement de la pense, pour retrouver les sensations, l'harmonie avec la nature. Toussa toussa. Honntement, quand je lis les contes de Tieck ou l'Henri Von Ofterdingen de Novalis, je retrouve les sensations que je peux prouver quand je lis de la trs bonne fairy-tale fantasy, cette sensation de toucher au plus prs du merveilleux, de l'indicible. Je retrouve assez clairement les sensations que je peux prouver en lisant la Fille du roi des elfes de Dunsany, par exemple.
Bref, je retrouve beaucoup de points communs entre le romantisme et la fantasy, c'est pourquoi je m'interroge sur une fantasy comme une rsurgence ou une continuit du romantisme, lui-mme rsurgence ou continuit du rapport de l'art avec le merveilleux !

Qu'en pensez-vous ?

Hors ligne

 

#2 23/08/2019 18:00:46

Dieter Mitt
Apprenti
Date d'inscription: 05/08/2019
Messages: 35
Site web

Re: [Dbat] La fantasy, une rsurgence du romantisme europen ?

La fantasy trouve une bonne partie de ses sources au XIXme sicle, c'est certain, et elle partage avec le romantisme sa fascination pour le Moyen-ge. Mais on sent bien que d'autres mouvements sont passs par l.

Elle n'est pas que fantasmagorie, elle s'efforce aussi souvent de prsenter des actions ralistes et un systme cohrent, dans le cadre d'un monde alternatif. Le fait de raconter un monde, autant qu'un destin personnel, est compltement tranger, voire contradictoire, avec le romantisme. Aussi, dans le droul de ses rcits et de ses intrigues, on retrouve beaucoup d'attributs de la littrature raliste, qui est apparue en raction au romantisme.

On pourrait juste dire qu'elle est une raction, ou une alternative, au tournant trs formaliste pris par la littrature du XXme sicle, en rtablissant le primat de l'histoire, de l'imaginaire et du romanesque, sur la forme. Mais videmment, c'est le cas de beaucoup d'autres littratures populaires. Et puis la fantasy est tellement large qu'il serait difficile de gnraliser. Il y a de la littrature fantasy romantique (c'est exactement l'impression que m'a fait Moorcock avec le personnage d'Elric, quand je l'ai dcouvert), mais il y a d'autres littratures fantasy.

Hors ligne

 

#3 23/08/2019 20:06:17

Monis Enidra
Novice
Date d'inscription: 30/06/2019
Messages: 10

Re: [Dbat] La fantasy, une rsurgence du romantisme europen ?

Merci pour ta rponse ! smile

Je suis tout fait d'accord avec le fait qu'on ne puisse pas gnraliser la fantasy dans l'absolu et qu'il est assez inutile de cloisonner un mouvement/un genre dans une case dfinie. Cependant, je trouve qu'il est difficile de raisonner autrement et j'ai tendance me complaire dans mes petites cases. happy

Pour ce qui est du ralisme, je suis d'accord avec un point : on retrouve dans beaucoup d'ouvrages de fantasy la structure du roman traditionnel. Donc il y a, effectivement, cet apport qui est indniable. Cependant, la limite que je me permet d'ajouter, c'est que ce canon du roman traditionnel tait dj visible pour les auteurs de romans qui on colle l'tiquette du romantisme, si je ne dis pas de btises. Je pense Stendhal. Le roman tait encore bien jeune cette poque, somme toute.

J'suis d'accord avec ce que tu dis concernant la cohrence ncessaire des mondes secondaires, c'est un point thoris par Tolkien dans son essai Du conte de fes et il semble suivi par les auteurs postrieurs (que je connais du moins). J'mets un doute quant la fairy tale fantasy (je pense Dunsany), mais c'est vraiment pour chipoter car, comme tu le dis, la fantasy est trs vaste et on peut trouver facilement des contre-exemples dmentant une tentative de structure du genre.

C'est trs intressant ce que tu avances sur la raction/alternative au formalisme (et d'ailleurs aux dconstructivismes comme le Nouveau Roman), je n'y avais pas pens !

Oui compltement pour Elric, il fait beaucoup penser aux hros torturs du romantisme franais. Il y a d'ailleurs un clin d'oeil aux Souffrances du jeune Werther dans la dernire nouvelle, avec un personnage dnomm... Werther qui est compltement parodique et qui s'entiche d'Elric, si mes souvenirs sont bons. Donc, l'inspiration est trs possible !

Hors ligne

 

#4 23/08/2019 21:18:52

Luigi Brosse
Rsistance active
Lieu: In another castle!
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 6408
Site web

Re: [Dbat] La fantasy, une rsurgence du romantisme europen ?

Je ne suis pas assez cal sur le romantisme pour en dire quoi que ce soit, mais ce que vous crivez est trs intressant lire.


"Se prpare pour la fin du monde, mais en musique."

Hors ligne

 

#5 24/08/2019 01:21:53

Temliw
Adhrent
Lieu: Lige
Date d'inscription: 22/05/2017
Messages: 524

Re: [Dbat] La fantasy, une rsurgence du romantisme europen ?

Je ne connais pas parfaitement les codes du romantisme, mais il me semble que la fantasy s'en loigne par deux aspects.

1) le fait de s'ancrer dans un univers crdible, raliste qui peut la fois parodier le notre mais aussi mettre en exergue ses dfauts et qualits.  Mme si l'auteur n'a pas de messages faire passer, des personnages comme Leonide Ducatore (Gagner la guerre, Jaworski) ou Tywin Lannister (Game of thrones, Martin) nous renvoient la manire d'exercer le pouvoir et nous font relativiser sur ce qui est bien ou pas.  Certaines rflexions comme celles de Duiker (Les portes de la maison des morts, Erikson) vont jusqu' tudier profondment la nature humaine et ce que nous devenons quand nous sommes amens nous battre pour survivre et tuer rgulirement et "machinalement". 
On ne retrouve pas du tout cela dans le romantisme qui est plus une invitation rver et "montrer le beau" sans rflchir son aspect philosophique.

2) Une focalisation sur l'intrigue et l'volution des personnages.  C'est quelque chose qui existe aussi dans le romantisme (sinon il n'y aurait pas d'histoire) mais qui est un moyen et non une fin.  Dans le romantisme, l'accent  est mis (il me semble) sur le merveilleux et la manire de le montrer, qu'il soit beau ou terrible.  En fantasy, le merveilleux c'est la petite (ou grosse) originalit qui va distinguer une histoire d'une autre.  La magie de Jaworski n'est pas celle de Martin et encore moins celle de Cook.  Celle de Tolkien n'est comparable aucune, etc etc.

Difficile pour moi d'aller plus loin dans l'analyse vu mes connaissances du genre malheureusement.

Hors ligne

 

#6 24/08/2019 09:35:07

Sarmate
Mage
Date d'inscription: 06/08/2009
Messages: 83

Re: [Dbat] La fantasy, une rsurgence du romantisme europen ?

Quoique l'esthtique soit une composante majeure du romantisme, ce courant est trs loin de se limiter la recherche du beau. Bien au contraire, le romantisme est profondment engag sur le plan politique et philosophique. Chateaubriand est un auteur monarchiste et chrtien, dans l'opposition au bonapartisme ; le jeune Victor Hugo est galement monarchiste et engag (qu'on pense sa prise de position prcoce contre la peine de mort). Pour Hugo, le pote est un voyant dont la fonction est de guider le peuple vers le progrs, raison pour laquelle sa production littraire est rsolument engage. N'oublions pas que Chateaubriand fut ambassadeur et ministre, Hugo dput de Paris, Lamartine candidat la prsidence de la rpublique En fait, le romantisme est si profondment engag qu'il provoquera en raction l'apparition du Parnasse et de la thorie de l'art pour l'art, qui rejette tout autre fonction qu'esthtique la posie. Littrairement parlant, c'est donc un contresens de nier toute dimension philosophique, politique ou anthropologique au romantisme. La littrature romantique offre une rflexion beaucoup plus riche sur l'homme, la socit, l'histoire et les religions ( commencer par l'exaltation du moi, qui est sans doute aux sources de l'individualisme actuel, et par la redcouverte de la nature qui porte les germes de l'cologie) que toute la production fantasy.

Cela dit,  je suis d'accord avec Monis Enidra pour faire un lien entre romantisme et fantasy. A ses rfrences, j'ajouterai certains contes de Charles Nodier (comme Trilby ou La fe aux miettes), la posie en prose historico-fantastique d'Aloysius Bertrand dans Gaspard de la Nuit ou certaines sections de La Lgende des sicles de Victor Hugo (comme Les chevaliers errants). Par ailleurs, il faudrait s'intresser la faon dont la posie ossianique, prtendument traduite (et surtout invente) par James Macpherson au XVIIIe sicle, a contribu la naissance du romantisme europen (le barde Ossian fut une rfrence pour Gthe, Chateaubriand et Napolon Ier !) alors qu'il s'agit quasiment d'une uvre de fantasy, puisque c'est une pope cossaise en grande partie invente, mais prsente comme recompose partir de la tradition orale.

Dernire modification par Sarmate (24/08/2019 09:39:57)

Hors ligne

 

#7 24/08/2019 11:00:45

Sarmate
Mage
Date d'inscription: 06/08/2009
Messages: 83

Re: [Dbat] La fantasy, une rsurgence du romantisme europen ?

Esprit de l'escalier

Dans le prcdent post, j'voquais le Parnasse, courant issu en raction contre l'engagement romantique. Dans le Parnasse aussi, on trouve une capillarit vidente avec les thmes de la fantasy. A lire en particulier les Pomes barbares (1862) de Leconte de Lisle, o le recueil traite de mythologies et de traditions littraires et folkloriques non classiques. On y trouve pas mal de pomes inspirs par les littratures finnoise, scandinave et celtique, et mme un texte intitul Les Elfes. Voil un exemple parmi d'autres qui illustre la faon dont des thmes appels par la suite inspirer les cosmologies fantasy ont dj t exploits par divers courants littraires du XIXe sicle.

Hors ligne

 

#8 24/08/2019 11:01:45

Dieter Mitt
Apprenti
Date d'inscription: 05/08/2019
Messages: 35
Site web

Re: [Dbat] La fantasy, une rsurgence du romantisme europen ?

Je ne pense pas que qui que ce soit ait ni la dimension engage et politique du romantisme. J'ai juste l'impression qu'on lui a oppos le ralisme "gris", terre--terre et anti-manichen de la fantasy moderne la Martin et Erikson (ou Jaworski en France).

Hors ligne

 

Pied de page des forums