#41 26/05/2019 10:18:17

Zajabel
Mage
Date d'inscription: 03/01/2018
Messages: 82

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Saffron a crit:

Fabien Lyraud a crit:

Le problme ne vient ni des auteurs, ni des diteurs.
Le souci il vient de la distribution. La fantasy on la trouve dans les librairies des grandes villes et des villes moyennes les plus dynamiques. Ailleurs l'offre est indigente ou inexistante. Et dans les bibliothque c'est souvent un peu mieux.

D'accord avec Joxer007 : l'heure d'Internet et de la consommation en ligne, cet argument ne tient pas. Mes beaux-parents vivent 30 minutes de route de la ville (et donc de la librairie) la plus proche, et ce sont les plus gros lecteurs de SFFF que je connaisse hors Elbakin.net. Ils ont simplement appris depuis longtemps se servir d'Amazon. On peut penser ce qu'on veut d'Amazon, ils ont rsolu eux seuls le problme de "l'approvisionnement" en fantasy (et c'est encore plus vrai quand on lit en anglais).

Franchement, oui et non.

La fantasy est un genre trs divers et il y a des choses que tu peux aimer ou pas. Amazon va te proposer ce qu'il se vend (ce qui ne veut pas dire mauvais loin de l) mais pour des raisons de mode, c'est souvent assez semblable. Autour de mois, les gens sont convaincus que la fantasy c'est invariablement un gamin qui vit une aventure et qui bat un gros mchant. videmment, ils ne vont pas aller chercher autre chose sur Amazon, ils ne savent mme pas qu'autre chose existe. Et si tu vas sur AMazon, c'est 90% du temps ce qui est mis en avant aussi.

Maintenant, tu peux aller dans une grosse librairie de ta ville en te disant que bah l ils ont des libraires comptents et qu'ils sauront de quoi ils parlent. J'ai fait a quand ma soeur m'a demand de lui offrir un unique livre pour voir ce qu'tait la fantasy, je ne savais pas trop quoi prendre qui rsume le genre. Quand le libraire m'a coll l'pe de vrit entre les mains comme tant un chef d'oeuvre de fantasy, j'ai t bien triste pour le genre.

Alors oui, il y a des librairies spcialises mais il faut avoir l'ide d'y aller. Et l, tu auras des conseils de haut vol. Mais malheureusement, tant que la fantasy ne sera pas dignement reprsente dans les grandes librairies (non seulement en terme de choix mais en terme de conseils aviss des libraires), elle restera un sous-genre.

J'ai eu la chance de vivre dans une ville o la fantasy tait trs bien reprsente dans la grande librairie de la ville. Je dois beaucoup leur libraire de fantasy : il m'a fait dcouvrir des choses que jamais je n'aurais dcouverte ailleurs. Et puis il y a eu Elbakin... big_smile Mais pour commencer, a a chang beaucoup de choses.

l'inverse, Amazon a l'norme avantage de te permettre d'acheter des choses introuvables ailleurs, ou directement en VO. Mais il faut savoir quoi chercher.

Tiens, l tu vois, je me retrouve bien embte. J'apprends l'allemand et un truc qui me motiverait bien pour m'amliorer en allemand c'est de lire de la fantasy allemande/autrichienne/suisse. Je ne sais mme pas quoi chercher, j'ai beau avoir pas mal trainer sur Elbakin, pas un seul nom d'auteur ne me vient l'esprit. Si a se trouve, il y a des ppites en fantasy allemande, mais sans rien y connaitre trouver qui a crit ce qui a des chances de me plaire, avec un niveau de langue adapt mon niveau, est juste impossible.

Hors ligne

 

#42 26/05/2019 10:18:52

Lisbei
Lectrice de passage
Lieu: Sud
Date d'inscription: 19/04/2005
Messages: 912
Site web

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Fabien Lyraud a crit:

Et si on doit citer les auteurs franais talentueux, j'aimerais bien qu'on n'oublie pas les autrices : Sylvie Denis, Catherine Dufour, Estelle Faye, Nathalie Henneberg (dont Les dieux verts a t publi pour la 1re fois en 1961), Sylvie Lain, Lea Silhol, pour ne citer qu'elles, ont un vrai talent et un style trs personnel. Et ce n'est pas que j'oublie Jeanne-A Desbats ou Christine Renard, mais elles crivent ou ont crit plutt de la SF, ou du fantastique, comme d'ailleurs Anne Dugul.

Nathalie Dau, Elie Darco, Emilie Quebalec, Catherine Loiseau.

Merci toi et Benedick d'en avoir rajout :-). Pardon celles que je n'avais pas mentionnes, mais je ne prtendais pas l'exhaustivit non plus !

Merci aussi Fabien Lyraud pour tes rappels "historiques" bienvenus, et pour avoir dirig mon attention vers le roman de Marge Nantel, que j'ai trs envie de lire, du coup, en vieille fan que je suis du roman d'aventure ;-).

En ce qui concerne les achats, j'en fais une partie sur Internet (notamment les romans en VO anglaise), mais j'aime bien aussi aller flner en librairie, et pouvoir ouvrir un bouquin et en lire qq paragraphes afin de me faire une ide du style de l'auteur-e, qui fait toujours partie des lments conditionnant mon apprciation du roman.


Mme le soleil se couche

Hors ligne

 

#43 26/05/2019 10:19:40

Anna
Mage
Date d'inscription: 10/12/2016
Messages: 95

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Si ce choix est bas sur son propre ressenti, il ny a aucune raison quil relve de la connerie

Alors dabord il ntait pas seulement question de choix de lecture mais de jugement sur la qualit dauteurs, tous rassembls, sans exception, sous ltiquette franais , puisque bien sr crivant en franais et vivant en France, ils crivent TOUS de la mme manire.
Ensuite, si je suis ce raisonnement, au nom du ressenti (colre ? Plaisir ? Animosit ?) tous les choix seraient justifis ?? L, cela nous conduit quand mme assez loin du ct du relativisme : tout se vaut, et donc tout le monde a le droit de dire, faire, penser ce quil veut parce que cest son opinion, son sentiment, sans aucune rflexion sur une norme, des valeurs objectives ou communes. Donc si mon ressenti cest de dtester mon voisin parce quil ne pense/parle/mange autrement que moi, mon choix daller linsulter est justifi ?

Dernire modification par Anna (26/05/2019 10:21:01)

Hors ligne

 

#44 26/05/2019 10:32:35

Zajabel
Mage
Date d'inscription: 03/01/2018
Messages: 82

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Joxer007 a crit:

Il faut souligner que beaucoup d'auteurs ont un travail en parallle et ceux qui en font leur mtier plein temps doivent produire beaucoup plus vite que les autres. La qualit peut s'en trouver impacte , plaide Stphanie Nicot, qui rappelle que les crivains franais de fantasy connaissent souvent des fins de mois difficiles. On constate effectivement une disparit qualitative en fonction du temps de rdaction des romans, notamment entre un premier tome et sa suite. Tu viens de raliser ton rve en publiant un bouquin, dcrit Jrme Vincent, tu as des critiques positives sur Babelio et des blogs et tu es invit par des libraires et des salons o tu fais des ddicaces. Mais sans deuxime livre, tout s'arrte, donc tu continues, car tu es aussi pouss par ton diteur.

Son argument est douteux, les mmes contraintes s'appliquent aux crivains de tout les pays.

Euh ce n'est pas forcment vrai.

Une de mes collgues est ici 80% (elle ne travaille pas le vendredi). Le vendredi est le jour o elle crit. Elle publie un livre par an peu prs. En moyenne, grce sa plume, elle gagne chaque anne entre 20 000 et 40 000 euros. Ce n'est videmment pas en France (et elle n'crit pas de la fantasy) mais le fait que sa plume lui permette de gagner autant chaque anne les consquences suivantes :
- elle est 80% et a donc du temps pour crire (et lire) : en consquence, a avance plus vite que si elle n'avait pas de temps.
- elle a du temps de qualit pour crire (pas le soir fatigue en rentrant du boulot)
- elle a du temps pour faire la promotion de ses livres (ddicaces, salon) sans que son travail en souffre
- elle a un quilibre entre ses deux mtiers passion : sa littrature nourrit le premier et le premier nourrit sa littrature.

Il ne faut quand mme pas nier que la grande prcarit des auteurs franais ne peut qu'avoir un impact ngatif sur leur production. Et il faut bien le dire, le monde de l'dition franaise a sa part de responsabilit dans cet tat de fait.

Hors ligne

 

#45 26/05/2019 10:34:36

Tarann
Istar
Date d'inscription: 04/03/2018
Messages: 172

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Gwendal a crit:

Toute gnralisation est une connerie, quelque soit le ressenti.

O est-ce que tu lis une gnralisation ? Tu lis plusieurs bouquins et t'en ressors avec l'avis que moins d'un quart t'a plu. Ce qui serait une gnralisation serait d'affirmer que tous les auteurs franais de fantasy sont mauvais (ce qui n'est bien videment pas le cas) ou bons.


Anna a crit:

Ensuite, si je suis ce raisonnement, au nom du ressenti (colre ? Plaisir ? Animosit ?) tous les choix seraient justifis ??
Donc si mon ressenti cest de dtester mon voisin parce quil ne pense/parle/mange autrement que moi, mon choix daller linsulter est justifi ?

Qu'est-ce que tu me racontes lol On parle de quoi dans ce topic: de bouquins ou de sujets de comptoir ? Relis ma phrase: "Si ce choix". Je parle uniquement du choix d'acheter plus anglo-saxons que franais parce que mon exprience m'a appris que je suis plus satisfait des premiers que des seconds. Et a m'tonnerait que je sois le seul dans ce cas.

Hors ligne

 

#46 26/05/2019 10:43:52

Anna
Mage
Date d'inscription: 10/12/2016
Messages: 95

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Larticle de dpart gnralise clairement sur les auteurs franais . Il me semble que cest bien le cur du dbat.
Quant renvoyer le problme du relativisme du jugement, esthtique ou moral, des propos de comptoir , eh bien ... ma foi, a fait un paquet dauteurs philosophiques (Kant, pour ne citer que lui) qui doivent tre alcooliques. Lexemple que je donnais est tristement rpandu, je crois. Il ne te visait pas toi en particulier, Tarann. Ctait une analogie pour transposer la question esthtique sur le plan moral, et essayer de souligner ainsi les limites de ce genre de raisonnement, quel que soit le sujet (littraire ou de comptoir ).

Dernire modification par Anna (26/05/2019 10:44:28)

Hors ligne

 

#47 26/05/2019 10:48:30

Gwendal
Lucha Libre Style
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2538

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Tarann a crit:

Gwendal a crit:

Toute gnralisation est une connerie, quelque soit le ressenti.

O est-ce que tu lis une gnralisation ? Tu lis plusieurs bouquins et t'en ressors avec l'avis que moins d'un quart t'a plu. Ce qui serait une gnralisation serait d'affirmer que tous les auteurs franais de fantasy sont mauvais (ce qui n'est bien videment pas le cas) ou bons..

La raction de Benedick parlant de connerie parlait de l'article, tu n'tais donc pas vis.e dans mon intervention. Juste dire les auteurs franais sont : ..... c'est une connerie. Aprs que ton exprience avec certains soit mauvaise je le conois sans soucis.

Dernire modification par Gwendal (26/05/2019 10:48:54)


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Si vous n'aimez pas la mer, si vous n'aimez pas la montagne, si vous n'aimez pas la ville. Allez vous faire foutre ! " - A bout de souffle

Hors ligne

 

#48 26/05/2019 10:55:36

Tarann
Istar
Date d'inscription: 04/03/2018
Messages: 172

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Anna a crit:

Larticle de dpart gnralise clairement sur les auteurs franais .

Gwendal a crit:

La raction de Benedick parlant de connerie parlait de l'article

L'article manque de finesse, je suis aussi d'accord. Ce que je cherchais dire, c'est qu'il est possible qu'il y ait un semblant de vrit l dedans.

Si on me demande pourquoi je n'achte pas beaucoup franais, je ressortirais ce que j'ai cris plus haut. Et si je pense a, ce doit tre le cas pour d'autres. a pourrait donc tre une piste de rflexion.

Hors ligne

 

#49 26/05/2019 11:17:48

Arckhangelos
Lige
Date d'inscription: 19/05/2016
Messages: 41

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Zajabel a crit:

Maintenant, tu peux aller dans une grosse librairie de ta ville en te disant que bah l ils ont des libraires comptents et qu'ils sauront de quoi ils parlent. J'ai fait a quand ma soeur m'a demand de lui offrir un unique livre pour voir ce qu'tait la fantasy, je ne savais pas trop quoi prendre qui rsume le genre. Quand le libraire m'a coll l'pe de vrit entre les mains comme tant un chef d'oeuvre de fantasy, j'ai t bien triste pour le genre.

Pour faire la fois dans le franais et dans le bon, je t'aurais conseill Ayesha, en trilogie directe compile en intgrale, vu l'paisseur du bouquin.


Zajabel a crit:

Tiens, l tu vois, je me retrouve bien embte. J'apprends l'allemand et un truc qui me motiverait bien pour m'amliorer en allemand c'est de lire de la fantasy allemande/autrichienne/suisse. Je ne sais mme pas quoi chercher, j'ai beau avoir pas mal trainer sur Elbakin, pas un seul nom d'auteur ne me vient l'esprit. Si a se trouve, il y a des ppites en fantasy allemande, mais sans rien y connaitre trouver qui a crit ce qui a des chances de me plaire, avec un niveau de langue adapt mon niveau, est juste impossible.

Pour de l'allemand, il y a toute la srie des Nains de Markus Heitz. C'est de la fantasy assez basique. Mme si l'histoire n'est pas gniale (en tout cas les premiers volumes), a doit rester accessible (difficult lire).

Concernant l'achat en ligne vs l'achat en librairie et les conseils de lecture, je n'ai pas d'avis tranch car j'utilise ses deux moyens pour acheter des livres et sans relles distinctions plus que dans les deux cas, je sais ce que je veux. Et c'est valable, je dirais pour plus de 90% des bouquins que j'ai. Les 10% restants, c'est souvent des cadeaux "non dsirs".
Il y a plus de facilit pour que je craque pour une couverture (ou sa 4me) ou acheter un livre que j'avais dans ma liste de livre lire un jour (pour qu'il dorme X annes dans la pile ou au contraire soit lu directement) en librairie ou lors d'un festival.

Je ne suis pas d'accord avec l'avis de Samantha Bailly, je dcorrlerai pour partie, la rmunration de la qualit de l'criture. Par contre, je suis d'accord sur la problmatique de la profusion de titre publie qui nuit la captation du lectorat et la difficult autour de la promotion.

Hors ligne

 

#50 26/05/2019 11:52:36

Temliw
Adhrent
Lieu: Lige
Date d'inscription: 22/05/2017
Messages: 530

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

En Allemand tu as aussi la chronique des immortels de Wolfgang Hohlbein, mais c'est une "beaucouplogie" qui s'essoufflait un peu la fin des deux derniers tomes parus en franais.

Hors ligne

 

#51 26/05/2019 12:33:02

Zajabel
Mage
Date d'inscription: 03/01/2018
Messages: 82

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Arckhangelos a crit:

Pour faire la fois dans le franais et dans le bon, je t'aurais conseill Ayesha, en trilogie directe compile en intgrale, vu l'paisseur du bouquin.

Ah merci je ne connais pas. J'ai finit par lui prendre Rothfuss (qu'elle a beaucoup aim) et Wielstadt (qu'elle n'a pas encore lu). Mais disons qu'heureusement que je m'y connaissais un peu...

Pour de l'allemand, il y a toute la srie des Nains de Markus Heitz. C'est de la fantasy assez basique. Mme si l'histoire n'est pas gniale (en tout cas les premiers volumes), a doit rester accessible (difficult lire).

En Allemand tu as aussi la chronique des immortels de Wolfgang Hohlbein, mais c'est une "beaucouplogie" qui s'essoufflait un peu la fin des deux derniers tomes parus en franais.

Merci tous les deux pour vos suggestions, je vais regarder big_smile

Hors ligne

 

#52 26/05/2019 12:53:31

Fabien Lyraud
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 13/10/2008
Messages: 1590

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Par contre, je suis d'accord sur la problmatique de la profusion de titre publie qui nuit la captation du lectorat et la difficult autour de la promotion.

On est plus en sous consommation qu'en surproduction. On a une marge de progression du lectorat.

Je prconiserais que pour le volet populaire on se contente des francophones ( on a publi beaucoup de n'importe quoi bas de gamme anglo-saxon une poque) et que l'on garde les auteurs trangers que pour les titres les plus ambitieux. Je considre que c'tait une faute de publier Goodkind alors que Bragelonne avait l'poque dans son colimateur un jeune auteur franais de BCF.


Venez chez Pulp Factory, l'diteur de la fantasy et de la SF pulp moderne francophone.
http://pulp-factory.ovh/
https://www.facebook.com/Pulp-Factory-1233133706774124/

Hors ligne

 

#53 26/05/2019 16:13:09

Joxer007
Apprenti
Date d'inscription: 26/06/2018
Messages: 23

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Alors oui, il y a des librairies spcialises mais il faut avoir l'ide d'y aller. Et l, tu auras des conseils de haut vol. Mais malheureusement, tant que la fantasy ne sera pas dignement reprsente dans les grandes librairies (non seulement en terme de choix mais en terme de conseils aviss des libraires), elle restera un sous-genre.

Un bon libraire il conseille ce qu'il a en stock tongue

Hors ligne

 

#54 26/05/2019 20:38:08

Arckhangelos
Lige
Date d'inscription: 19/05/2016
Messages: 41

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Fabien Lyraud a crit:

Par contre, je suis d'accord sur la problmatique de la profusion de titre publie qui nuit la captation du lectorat et la difficult autour de la promotion.

On est plus en sous consommation qu'en surproduction. On a une marge de progression du lectorat.

Oui, il y a une marge au niveau du lectorat, mais la denre n'tant pas vraiment prissable, il y a donc quoiqu'il en soit surproduction. Et d'ailleurs, rien ne dit que ce nouveau lectorat ne va pas se cantonner aux titres dj parus et/ou mis en avant qui aura comme impact de faire toujours grossir les mmes auteurs/diteurs. D'autre part, nos portefeuilles (et temps de lecture) ne sont galement pas extensibles foison.

Difficile de dire si la publication de Goodkind par Bragelonne est en soit une mauvaise chose. Oui, le cycle en lui-mme n'est pas fameux (et mme si cette opinion est assez partage sur Elbakin, les ventes ne semblent pas mauvaises). Mais est-ce que cela a permis de jeunes de mettre un premier pas dans la fantasy (d'ailleurs conseill par un libraire Zajabel) ? qu'en est-il en terme de rentabilit des titres ? Quelle influence a pu avoir cette rentre d'argent sur des prises de risques ultrieures ? sur la possibilit de rcuprer les droits sur d'autres titres du mme diteur/agent de l'auteur ?
Ca fait aussi partie du boulot de l'diteur, d'une certaine tambouille interne qu'il est difficile de juger.

Hors ligne

 

#55 27/05/2019 06:18:43

Gilles Dumay
Sedai
Date d'inscription: 16/01/2018
Messages: 130

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Fabien Lyraud a crit:

Il faut voir aussi que les diteurs sont assez frileux l'ide de publier des sries longues. Quand un auteur annonce travailler sur une dcalogie aujourd'hui l'diteur lui demande si tous les tomes sont rdigs. Tout a pour viter le syndrome Martin.
Dommage parce que je pense qu'on pourrait avoir de bonnes surprises.

Bonjour,
J'ai lu tout le fil et je ragis sur a.

Au speed-dating des Imaginales  j'ai prcis plusieurs reprises que je ne voulais pas de sries inacheves et que je ne voulais certainement pas de choses que je ne peux pas publier en un an maximum, donc une trilogie au maximum.
Un diteur indpendant fait ce qu'il veut, un artisan fait ce qu'il veut. Moi je travaille dans une grosse maison gnraliste et j'essaye d'embarquer cette maison (avec plus ou moins de russite) dans un imaginaire assum plus pointu que l'imaginaire grand public de Bernard Werber et Maxime Chattam. Autrement dit avec des fuses et des dragons.
Je rencontre beaucoup de libraires, je discute beaucoup avec eux, et les libraires me parlent des lecteurs, pas des connaisseurs qui interviennent sur les forums, pas des fans qui connaissent mieux les genres qu'eux, mais des "lecteurs".
Ces gens-l ont deux questions "Quand est-ce que a sort en poche ?" ce qui traduit l'ide que "le livre c'est cher".
"Quand-est-ce que ce sera fini ?" et souvent ils rajoutent "parce que je me suis fait avoir avec XXXX et plus jamais a".
Quand vous perdez dans le meilleur des cas 20% de lecteurs par tome d'une srie, que vous commencez 10 000 ex, puis 8000, puis 6400 ex disons, c'est "supportable". Avec des ventes moyennes 1500 ex, a ne l'est plus. Vous commencez 2000 (vous perdez de l'argent), puis 1600 (vous perdez beaucoup d'argent), puis 1200 (c'est presque impossible de justifier la sortie du livre). Actuellement l'attrition, la baisse de ventes d'un volume n+1 vis vis d'un volume n, c'est plutt 50% que 20%.
Dans un march en surchauffe, dont le gteau n'augmente pas et dont les parts se rduisent chaque anne, la premire chose laquelle moi (l'affreux industriel qui bosse pour le ct obscur de l'dition) je pense, c'est quand mme rduire les risques de "flinguer" un auteur en commercialisant son uvre n'importe comment.
Dieu merci, je ne suis pas le seul diteur en France. Et d'autres ont des stratgies beaucoup moins frileuses.
Un auteur c'est une personne, un auteur qui porte une uvre c'est parfois une personne trs sensible.

Et pour finir, je maintiens ce que j'ai dit en interview, mme si la retranscription est forcment condense (j'ai discut avec Lloyd Chry presque 40 minutes) : pour avoir des succs exceptionnels, il faut des auteurs exceptionnels. Aprs chacun pense ce qu'il veut de ce que peut tre un auteur exceptionnel. D'une certaine faon, Anne Robillard est une autrice exceptionnelle.
Pour moi (et donc et avis n'engage que moi) un auteur exceptionnel c'est un auteur qui porte quelque chose qui n'appartient qu' lui, comme Jean-Michel R avec sa Fleur de Dieu (dsol c'est de la SF), Jean-Michel n'est pas le plus grand styliste de la plante, mais il a quelque chose raconter / partager que je n'ai jamais lu chez quelqu'un d'autre. C'est un raconteur, et c'est de mon point de vue un raconteur exceptionnel (dans le sens "d'exception").

Moi je veux bien qu'on continue inlassablement opposer auteurs et diteurs, chacun fait comme il veut, mais j'essaye de travailler avec mes auteurs pour toucher leur lectorat potentiel au maximum (c'est dans notre intrt commun). Et je crois que c'est un travail d'quipe et une relation qui, par certains cts, peut ressembler une "relation de couple". C'est pourquoi il y a plein de projets, sans doute formidables, que je ne retiens pas car je sais (ou plutt je sens) qu'en tant qu'diteur je vais me planter. J'ai dj du mal vendre ce que je dfends bec et ongles, mes coups de cur, alors si on n'entre mme pas dans cette catgorie...
Et puis je suis humain, je suis faible, il y a certes luvre que je commercialise, mais l'auteur compte aussi beaucoup, il faut qu'il se passe quelque chose avec l'auteur. Que je "tombe amoureux" d'une certaine faon. Il faut qu'on ait des "valeurs communes", si tant est que cette expression puisse avoir un sens.

Il y a plein d'autres choses hyper intressantes dans ce fil, notamment, sur la rmunration des auteurs, mais je ne vais pas avoir le temps aujourd'hui de ragir point par point, c'est la grand runion "libraires" chez Albin Michel. Demain je suis en runion commerciale. La terre ne s'arrte pas de tourner, mais si vraiment vous avez des questions spcifiques, j'essaierai d'y rpondre.

Bonne journe tous,

GD

Hors ligne

 

#56 27/05/2019 07:17:31

Goldberry
En dplacement
Lieu: Enferme dehors
Date d'inscription: 30/05/2002
Messages: 4934
Site web

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Tarann a crit:

L'article manque de finesse, je suis aussi d'accord.

C'est le moins que l'on puisse dire. hmm Entre le ct succs de ventes = qualit (dans ce cas, l'Epe de Vrit est un chef d'oeuvre, super), cette notion de chef d'oeuvre justement (par dfinition rare), tous "les Franais" dans le mme sac, la conclusion sans aucun contradicteur (je prcise que je ne parle pas des interventions diteurs, forcment condenses), la mise en ligne en plein pendant les Imaginales Heureusement qu'on trouve mieux sur le Point, parce que l, je trouve qu'on est clairement dans le "La raison n3 va vous surprendre, cliquez !" neutral Et comme si les diteurs amricains ne mettaient pas en avant leurs auteurs. C'est vraiment conu pour faire parler et heureusement qu'il y a les commentaires ici pour relever le niveau.

Dernire modification par Goldberry (27/05/2019 07:22:11)

Hors ligne

 

#57 27/05/2019 11:10:14

Fabien Lyraud
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 13/10/2008
Messages: 1590

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Moi je veux bien qu'on continue inlassablement opposer auteurs et diteurs, chacun fait comme il veut, mais j'essaye de travailler avec mes auteurs pour toucher leur lectorat potentiel au maximum (c'est dans notre intrt commun).

Si l'on m'avait dit qu'un jour je serais d'accord avec un argument de Gilles Dumay....
Plus srieusement auteur et diteur sont coproducteurs et doivent tirer ensemble. Chez Pulp Factory je travaille en troite collaboration avec eux et j'essaye de crer un esprit famille. Je leur cherche des salons. Parfois eux ont des plans de leur ct. L'on se partage le travail de promotion et je commence en sentir les effets sur le CA.


Venez chez Pulp Factory, l'diteur de la fantasy et de la SF pulp moderne francophone.
http://pulp-factory.ovh/
https://www.facebook.com/Pulp-Factory-1233133706774124/

Hors ligne

 

#58 27/05/2019 15:46:39

Guigz
Coach Guigzson
Lieu: Au vestiaire
Date d'inscription: 04/06/2009
Messages: 3051

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Aprs lecture de l'article, je suis partag. Les questionnements sont intressants mais finalement tu enlves 10 ans et hormis les mentions Game of Thrones et la nouvelle srie de Jaworski et tu peux retrouver exactement le mme article publi en 2009, avec les mmes interrogations et les mmes acteurs d'ailleurs.

En cela je veux dire que je rejoins l'avis de Goldberry, je trouve l'analyse trs en surface.
C'est bien de vouloir publier un article, mais encore faut-il essayer d'apporter quelque chose de neuf, or ce dbat j'ai l'impression de l'avoir vu se drouler 10 000 fois avec les mmes chiffres, les mmes rfrences et les mmes solutions sortis du mme chapeau.

Il serait pourtant intressant de s'intresser la perce progressive du genre dans l'inconscient collectif, sauf que pour a on manque encore de recul. Il y a 10 ans on avait beaucoup moins d'vocation rien que du terme "fantasy" dans un mdia grand public par exemple. Game of Thrones est arriv et rdite d'une autre manire la tendance cre en son temps par Le Seigneur des Anneaux, est-ce que cela montre cette fois-ci une certaine porosit de ces oeuvres vers le genre fantasy ? Ou formule autrement, est-ce qu'une ou un amateur de ces films ou srie va automatiquement se dire aprs visionnage "Bordelo, depuis Game of Thrones je kiffe les dragons ! Donnez moi des histoires avec des gros dragons !" Personnellement j'en doute, au moins sur un court terme.

En fait, en se posant la question du genre, je me demande tout simplement si on ne prend pas la question par le mauvais bout surtout.

Si je questionne une personne lambda fan de GoT sur pourquoi elle apprcie cette srie, elle pourra me sortir exactement les mmes arguments que pour une autre srie qu'elle apprcie gnralement sans mentionner quelque chose comme "et en plus, c'est de la fantasy !" le genre ne rentrera gnralement pas en ligne de compte, ce qui compte c'est la qualit du matriau de divertissement amha.

Je pense aussi que citer encore et toujours Hobb ou Martin c'est surtout invoquer des best-sellers qui appartiennent au genre fantasy plutt que des oeuvres de fantasy qui sont des best-sellers.

De plus, je pense surtout que les adaptations ont simplement la capacit de s'auto-alimenter elles-mme sans que a dborde vraiment. Si The Witcher fait un carton sur le petit cran, alors il permettra surtout aux livres The Witcher de se vendre, mais peut-on vraiment dire que le genre auquel appartient The Witcher en profitera ? C'est surtout cette question qui m'intresse vrai dire.


Nota Bene : Cet article m'a rappel un colloque organis par Anne Besson en juin 2009 et auquel participait Stphane Marsan (j'y avais notamment rencontr Luigi Brosse qui intervenait pour Elbakin). A l'poque, cette question de la fantasy franaise qui se vendait mal tait dj au coeur du colloque et on se demandait encore quelles en taient les spcificits, on comparait dj la fantasy franaise la fantasy anglo-saxonne, etc.


Ainsi le peuple attendit un hros capable de soulever l'pe sacre et de ramener la paix dans le monde. Aujourd'hui, les derniers sages de la Terre s'accordent pour dire que cette arme qui porte en elle le destin du monde se nomme en ralit : Pnis-de-Guigz"

Ecrit de la main droite par la trs Vnre Mre Wintonelle, scribe royale de la cit-impriale d'Elbakin-Poinete.

Hors ligne

 

#59 27/05/2019 16:16:01

Temliw
Adhrent
Lieu: Lige
Date d'inscription: 22/05/2017
Messages: 530

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Mais du coup, comment on s'en sort ?

Si je suis bien, d'un ct on a Gilles Dumay qui dit "on publie trs rarement des oeuvres non finies ou plus longues qu'une trilogie" (je globalise hein, mais "trs rarement" a me semble correct - et pour reprendre l'exemple Jaworski ; quand on dpasse on morcelle les livres)

D'un autre on a Guigz qui nous dit "La situation n'volue pas du tout depuis dix ans et les solutions proposes n'voluent pas", + les adaptations ne changent  peut tre pas tant la donne que a.


Et en fait de solutions, part Fabian Lyraud qui nous propose de se montrer plus (sans virer proslytisme, bien sr), on a quand mme vraiment pas grand chose.  Les diteurs risquent trs peu de changer leur fusil d'paule (ou de ne pas se casser la gueule en le faisant), le public volue moins vite que les auteurs ne prolifrent, et on ne sait toujours pas l'avance ce qui marche ou pas.

Est-ce qu'on a des souvenirs, dossiers d'archives, des gens qui l'ont vcu... Qui savent comment la fantasy volu du ct Anglo-saxon ?  C'tait comment, il y a 50 ans quand a a dbut ?  Quelles oeuvres ont lanc le mouvement ? Quels diteurs les ont publies, avec quels moyens, pour quel public ?

La question de la population de lecteurs est-elle pertinente ?  Le march anglo-saxon est-il ce point plus important que le francophone ? (Sans compter les francophones et autres qui lisent en VO).  Cel pourrait-il suffire expliquer le problme ?

Peut on renverser le phnomne ? Y a-t-il des auteurs franais traduits, lesquels, et surtout : Comment a marche chez les anglo saxons ?

Voil, a fait pas mal de questions mais a me semble intressant et important d'exporter un dbat qui tourne quand mme un peu en rond...

Hors ligne

 

#60 27/05/2019 16:24:16

Folio SF
Lige
Date d'inscription: 06/06/2012
Messages: 66

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Je n'ai vraiment pas le temps, et c'est bien dommage, mais n'y aurait-il pas un biais cet article : son titre ? Parce que, la fantasy franaise se vend mal, moi, je veux bien, mais... Ah bon ?

Hors ligne

 

Pied de page des forums