#1 25/05/2019 07:08:04

Joxer007
Apprenti
Date d'inscription: 26/06/2018
Messages: 23

"Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Lien article

Et vous qu'en pensez-vous ?

PAR LLOYD CHRY
Modifi le 24/05/2019 19:44 - Publi le 24/05/2019 13:45 | Le Point.fr
Alors que la production nationale n'a jamais t aussi abondante, les best-sellers se font de plus en plus rares. Mais que se passe-t-il ?

La fantasy ne s'est jamais aussi bien porte, en juger le triomphe de Game of Thrones avec ses records d'audience et ses 85 millions d'exemplaires vendus (dont 4 millions dans l'Hexagone). Autrefois cantonne un cercle de connaisseurs, elle jouit dsormais d'une popularit mondiale et prend toujours plus de place en librairie et sur les crans ( la croise des mondes cette anne, La Roue du temps et la srie drive du Seigneur des anneaux trs bientt...). Mais ce succs croissant ne semble pas bnficier la production nationale. La plupart des gens ne sont pas capables de citer un seul titre franais , regrette l'universitaire Anne Besson, qui a dirig le Dictionnaire de la fantasy. Alors qu'ils dvorent les bouquins de George R. R. Martin, Robin Hobb, David Eddings ou encore Terry Pratchett, les Franais mconnaissent leurs propres auteurs. On sait bien que nul n'est prophte en son pays , mais tout de mme, comment expliquer qu'aucun roman de fantasy franaise ne soit parvenu dpasser les 100 000 exemplaires ces dix dernires annes  ?

Pour Stphane Marsan, prsident des ditions Bragelonne, le problme est ancien : Si on compare avec les Anglo-saxons, la France a eu cinquante ans de retard. Il est vrai qu'en matire de fantasy tout, ou du moins beaucoup de choses, est parti d'Angleterre. Et que notre pays a pris son temps pour rejoindre le mouvement, en tmoignent les dates de traduction du Hobbit et du Seigneur des anneaux, publis en 1937 et 1952 outre-Manche, mais seulement en 1969 et 1972 chez nous. Il faut attendre les annes 1980 pour voir merger une premire cole franaise avec Michel Grimaud (Malakansr), Christian Charrire (La Fort d'Iscambe), Jacques Abeille (Les Jardins statuaires) et Michel Pagel (Les Flammes de la nuit). Quinze ans plus tard, la fantasy franaise prend nanmoins enfin son essor : les ditions Mnmos, cres en 1996, puis Bragelonne, en 2001, font dcoller les ventes auprs du grand public. Des crivains notables comme Mathieu Gaborit, Pierre Pevel et Jean-Louis Fetjaine font leurs apparitions tandis que Le Cycle de Ji, de Pierre Grimbert, et La Mora, d'Henry Loevenbruck, dpassent les 100 000 exemplaires, notamment grce aux ventes des poches (qui reprsentent de faon gnrale 80 % des ventes par rapport au grand format). On dcouvrait une fantasy franaise de qualit avec des romans populaires et grand public , expose Anne Besson. Au mme moment, Harry Potter fait sauter les frontires de la littrature jeunesse et de la fantasy. Avec son adaptation cinmatographique et celle du Seigneur des anneaux, c'est le genre tout entier qui explose, entranant une rue vers l'or.

De nouvelles collections et maisons d'dition se lancent alors dans la bataille pour le meilleur et pour le pire. Il y a eu une inflation cette poque qui a t au service de la quantit et non de la qualit , se remmore Stphane Marsan. On assiste alors un miettement du march ditorial , pour reprendre les mots d'Anne Besson. Or, part Bragelonne, quasiment tous les diteurs d'imaginaire franais sont de petites maisons, ce qui n'aide pas pour faire de la communication grande chelle . Michel Robert est le dernier Franais connatre un succs massif pour sa saga L'Agent des ombres, coule depuis 2004 190 000 exemplaires. Seule la littrature jeunesse gardera le vent en poupe avec Erik L'Homme (plus de 700 000 exemplaires vendus pour Le Livre des toiles) ou encore Pierre Bottero (La Qute d'Ewilan), avant d'tre plus ou moins remplace (peut-on parler de remplacement pour des genres aussi proches, le deuxime tant n du premier) par le young adult et des auteurs comme Christelle Dabos (400 000 exemplaires pour la srie du Passe-Miroir).
Lire aussi   Aujourd'hui, crire du Seigneur des anneaux serait dmod
44 maisons d'dition, 1 486 publications par an
On peut invoquer plusieurs facteurs pour expliquer ce basculement du public. Comme on l'a dit plus haut, l'miettement du march ditorial rend les choses plus complexes pour un auteur de fantasy franaise. Depuis la fin des annes 1990, les titres anglo-saxons (venus de Grande-Bretagne et d'Amrique, mais aussi du Canada, d'Australie et d'autres pays anglophones) arrivent massivement en France avec des moyens publicitaires bien plus consquents. Gilles Dumay, d'Albin Michel Imaginaire rappelle que, contrairement au polar ou la littrature gnrale, la fantasy ne bnficie jamais de campagne promotionnelle de grande envergure. Aucun diteur franais de fantasy n'a pour l'instant de budget marketing de 100 000 ou 50 000 euros. Quand on dispose de 10 000 euros pour faire un lancement, c'est inespr. Ne pas avoir les moyens de communiquer correctement alors mme que la production n'a jamais t aussi abondante, voil qui pose forcment problme. Le nombre de parutions a quasiment doubl en 15 ans, mais la place dans les librairies n'a pas augment , prcise l'diteur d'Actu SF Jrme Vincent. Les libraires n'ont pas le temps de tout lire et se retrouvent faire des conomies pour grer aux mieux leurs trsoreries. Rien que pour le march de l'imaginaire, nous avons 1 486 publications annuelles pour 44 maisons d'dition. Problme connexe la toute-puissance du march anglophone : comme il se suffit lui-mme, il ne va pas chercher ailleurs. Mme les meilleurs titres de fantasy franaise ont d mal obtenir une traduction pour se faire une place l'international. Si on fait des romans trop originaux, les Anglo-Saxons ont peur que a ne se vende pas. Et, sinon, ils estiment avoir dj tout chez eux , rsume la directrice des Imaginales Stphanie Nicot. Interrog l'occasion de notre hors-srie sur la science-fiction, Orson Scott Card pointait aussi du doigt une diffrence fondamentale qui n'arrange pas les choses : La littrature europenne est beaucoup plus descriptive et philosophique, c'est une faon compltement diffrente d'crire. Les Amricains mettent l'accent sur l'histoire avant tout : voil ce qu'il se passe et pourquoi. Alors que les Franais vont dcrire, les vtements, faire des mtaphores, etc. Ce qui les rend difficiles lire pour un public amricain habitu aller directement l'histoire.

Autre point sur lequel tout le monde s'accorde : le manque de considration des mdias gnralistes. Malgr les chefs-d'uvre qu'elle a produits, la fantasy reste encore sous-estime et n'est que trs rarement prise au srieux par la presse. Quand il s'intresse l'imaginaire, le monde mdiatique se penche surtout sur la science-fiction publie par des maisons d'dition gnralistes , regrette Jrme Vincent. La fantasy ne reprsente que 10 % des articles consacrs aux littratures de l'imaginaire (lesquels ne reprsentent que 3 % des articles toutes littratures confondues). Les auteurs de science-fiction clbres comme Bernard Werber, Michel Houellebecq (qui sont markets comme des crivains de littrature gnrale) et plus rcemment Alain Damasio sont pratiquement les seuls bnficier de critiques et d'interviews rgulires. Vous ne verrez aucun auteur de fantasy la tlvision , regrette Stphane Marsan. Ce dernier reconnat toutefois que la culture ditoriale de la spcialisation mise en place par les diteurs du genre n'a pas aid. Je pense qu'on a merd, moi comme les autres , expose-t-il franchement. Pendant trs longtemps, j'ai dit : Je suis un diteur de fantasy, avec des couvertures fantasy, au rayon fantasy, pour les lecteurs de fantasy. Il ne faut pas s'tonner aprs que cela ne dpasse pas la barrire du genre. Et si le terme fantasy n'tait lui-mme pas le bon, s'interroge de son ct l'crivain Fabien Cerutti, qui milite pour que l'on utilise plus souvent l'expression mdival-fantastique . J'ai l'impression que le grand public ne fait pas directement le lien entre Game of Thrones et le terme fantasy. Il ne catgorise pas ainsi la srie. Le mot semble d'ailleurs trop lger pour dcrire l'univers de Martin l'inverse du mdival-fantastique qui me parat plus intressant... mais c'est vrai qu'il ne correspond pas toute la fantasy.

Il faut des auteurs exceptionnels
L'absence d'adaptation tlvise ou cinmatographique de romans franais de fantasy pse galement dans la balance. Le succs mondial de George R. R. Martin s'explique principalement grce la srie de HBO. De mme, les adaptations vidoludiques sont un vecteur important de mdiatisation. Avant que The Witcher (crit par le Polonais Andrzej Sapkowski) ne soit adapt, je vendais 7 000 livres , se souvient Stephane Marsan. J'en suis plus de 650 000 maintenant. Depuis 2007, la franchise The Witcher a vendu plus de 20 millions de jeux vido et aura sa srie prochainement sur Netflix, ce qui mettra un coup de projecteur supplmentaire sur les bouquins.

Enfin, ne nous voilons pas la face, il y a aussi, l'vidence, la question de la qualit. La fantasy franaise a de bonnes plumes, mais ne compte, l'heure actuelle, que trs peu d'crivains exceptionnels. Il faut souligner que beaucoup d'auteurs ont un travail en parallle et ceux qui en font leur mtier plein temps doivent produire beaucoup plus vite que les autres. La qualit peut s'en trouver impacte , plaide Stphanie Nicot, qui rappelle que les crivains franais de fantasy connaissent souvent des fins de mois difficiles. On constate effectivement une disparit qualitative en fonction du temps de rdaction des romans, notamment entre un premier tome et sa suite. Tu viens de raliser ton rve en publiant un bouquin, dcrit Jrme Vincent, tu as des critiques positives sur Babelio et des blogs et tu es invit par des libraires et des salons o tu fais des ddicaces. Mais sans deuxime livre, tout s'arrte, donc tu continues, car tu es aussi pouss par ton diteur.


Pour avoir un succs exceptionnel la George R. R. Martin et Robin Hobb, il faut des auteurs exceptionnels , rsume Gilles Dumay. Il n'y a pas de solution marketing ou commerciale, on doit se concentrer sur l'auteur et sa personnalit : Tolkien, David Gemmell sont des personnalits part  ! Alain Damasio, Stefan Plateau et Jean-Philippe Jaworski font partie de ces auteurs d'imaginaire qui sortent de l'ordinaire, mais il n'y en a pas 500. Reste qu'identifier ces perles rares devrait tre l'affaire de tous. Ce qui est loin d'tre le cas, d'aprs Stphanie Nicot : Il y a une paresse des lecteurs qui prfrent prendre un livre anglo-saxon mdiocre plutt que de chercher un bon titre franais. Et une paresse de certains gros diteurs qui prfrent acheter des titres l'tranger plutt que de dnicher des auteurs chez nous. Pourtant, quand il est consenti, l'effort se rvle payant, en tmoigne le succs de Jean-Philippe Jaworski, dcouvert par Les Moutons lectriques. Son Gagner la guerre s'est coul plus de 60 000 exemplaires et lui vaut une renomme croissante auprs des lecteurs. Cerise sur le gteau, sa saga celte des Rois du mondepourrait mme connatre une adaptation tlvise : l'auteur vient de signer pour une saison en huit pisodes de 52 minutes avec En voiture Simone Productions. Rien n'est perdu  !

Hors ligne

 

#2 25/05/2019 10:26:55

Lisbei
Lectrice de passage
Lieu: Sud
Date d'inscription: 19/04/2005
Messages: 866
Site web

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

C'est intressant de voir ce que disent les diteurs. Je suis dgote de ne pas voir cit Francis Berthelot, qui a publi Khanaor en 1983, toutefois :-(.

Par ailleurs, il me semble qu'il peut y avoir une confusion entre fantasy et fantastique, dans cet article : je crois que Les flammes de la nuit, de Pagel, est habituellement class en fantastique, par exemple. Et d'autre part, j'aurais envie de rappeler l'existence d'une cole franaise fin XIXe / dbut XXe, laquelle on peut peut-tre rattacher Andr Lichtenberger et ses Centaures, rcemment rdit par Callidor. Je renvoie ce sujet (celui du temps pass) l'ancien mais passionnant Chasseurs de chimres, publi en Omnibus il y a une dizaine d'annes, et qui contenait des ppites de l'Imaginaire, souvent la frontire des diffrents genres qui le constituent (mme si  plutt SF. Mais les frontires entre les genres taient infiniment plus poreuses avant le raz-de-mare et les dfinitions anglo-saxonnes) rassembles par Serge Lehmann.

Enfin, avec tout le respect que je lui dois, je ne suis pas sre d'tre d'accord avec Stphanie Nicot quand elle pointe la diffrence de style d'criture entre les auteurs francophones et les anglophones, les premiers tant dcrits comme plus "descriptifs". C'est sans doute vrai des auteur-e-s anglo-saxon-ne-s les plus traduits et connus, mais par exemple Patricia McKillip est normment connue et respecte aux USA, et on ne peut vraiment pas dire que ses romans privilgient l'action, ou la clart de l'avancement de l'histoire ! D'ailleurs, 3 exceptions prs dans une oeuvre abondante, ils ne sont pas traduits en franais...

Dernire modification par Lisbei (25/05/2019 10:27:49)


Mme le soleil se couche

Hors ligne

 

#3 25/05/2019 10:38:29

Fabien Lyraud
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 13/10/2008
Messages: 1568

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Et d'autre part, j'aurais envie de rappeler l'existence d'une cole franaise fin XIXe / dbut XXe, laquelle on peut peut-tre rattacher Andr Lichtenberger et ses Centaures, rcemment rdit par Callidor.

Il y a eu une vague de proto-fantasy au 17me sicle avec la littrature de merveilleux pique ( Gombertville, la Calprende, Madame de Scudry). Mais on l'a totalement oubli.
Il y a aussi tout un terreau de sources mdivales qui est totalement ignor.

Je renvoie ce sujet (celui du temps pass) l'ancien mais passionnant Chasseurs de chimres, publi en Omnibus

On tait dans la SF ancienne, l. Mais je suis prt parier qu'il y a eu la mme poque quelques uvres relevant de la fantasy mais qu'il faudrait aller rechercher. Callidor a prvu quelques surprises dans le domaine.

Se souvenir aussi que Franois Richard l'poque o il dirigeait Fleuve Noir Anticipation refusait les manuscrits de fantasy. Il a fallu attendre 1980 et la direction de Patrick Siry pour voir paratre le premier roman de fantasy dans la collection "Tamkan le paladin" de Gabriel Jan, un des rares franais a avoir brill dans la sword and sorcery (mais pas uniquement. Quelqu'un dont il faudrait rhabiliter l'uvre).


Venez chez Pulp Factory, l'diteur de la fantasy et de la SF pulp moderne francophone.
http://pulp-factory.ovh/
https://www.facebook.com/Pulp-Factory-1233133706774124/

Hors ligne

 

#4 25/05/2019 11:02:12

Joxer007
Apprenti
Date d'inscription: 26/06/2018
Messages: 23

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Il faut des auteurs exceptionnels

Enfin, ne nous voilons pas la face, il y a aussi, l'vidence, la question de la qualit. La fantasy franaise a de bonnes plumes, mais ne compte, l'heure actuelle, que trs peu d'crivains exceptionnels.

Voila le coeur du problme de la fantasy franaise.

L'absence d'adaptation tlvise ou cinmatographique de romans franais de fantasy pse galement dans la balance. Le succs mondial de George R. R. Martin s'explique principalement grce la srie de HBO.

C'tait quand mme connu avant.


Il faut souligner que beaucoup d'auteurs ont un travail en parallle et ceux qui en font leur mtier plein temps doivent produire beaucoup plus vite que les autres. La qualit peut s'en trouver impacte , plaide Stphanie Nicot, qui rappelle que les crivains franais de fantasy connaissent souvent des fins de mois difficiles. On constate effectivement une disparit qualitative en fonction du temps de rdaction des romans, notamment entre un premier tome et sa suite. Tu viens de raliser ton rve en publiant un bouquin, dcrit Jrme Vincent, tu as des critiques positives sur Babelio et des blogs et tu es invit par des libraires et des salons o tu fais des ddicaces. Mais sans deuxime livre, tout s'arrte, donc tu continues, car tu es aussi pouss par ton diteur.

Son argument est douteux, les mmes contraintes s'appliquent aux crivains de tout les pays.

Hors ligne

 

#5 25/05/2019 13:16:12

Nirnaeth
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 16/09/2009
Messages: 534

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Joxer007 a crit:

Il faut des auteurs exceptionnels

Enfin, ne nous voilons pas la face, il y a aussi, l'vidence, la question de la qualit. La fantasy franaise a de bonnes plumes, mais ne compte, l'heure actuelle, que trs peu d'crivains exceptionnels.

Voila le coeur du problme de la fantasy franaise.

D'autant plus que les diteurs ayant l'habitude de mentir effrontment sur la qualit de leurs publications, quand un vrai chef duvre sort il est noy dans la masse de la mdiocrit et a de grandes difficults se faire connatre.

Joxer007 a crit:

Il faut souligner que beaucoup d'auteurs ont un travail en parallle et ceux qui en font leur mtier plein temps doivent produire beaucoup plus vite que les autres. La qualit peut s'en trouver impacte , plaide Stphanie Nicot, qui rappelle que les crivains franais de fantasy connaissent souvent des fins de mois difficiles. On constate effectivement une disparit qualitative en fonction du temps de rdaction des romans, notamment entre un premier tome et sa suite. Tu viens de raliser ton rve en publiant un bouquin, dcrit Jrme Vincent, tu as des critiques positives sur Babelio et des blogs et tu es invit par des libraires et des salons o tu fais des ddicaces. Mais sans deuxime livre, tout s'arrte, donc tu continues, car tu es aussi pouss par ton diteur.

Son argument est douteux, les mmes contraintes s'appliquent aux crivains de tout les pays.

Par contre je ne suis pas tout fait d'accord avec toi sur ce point. Ces contraintes s'appliquent la majorit des crivains, mais les auteurs anglo-saxons (et possiblement certains autres, tels les chinois) ont l'avantage d'un lectorat plus tendu et donc de livres plus rentables, qualit et succs quivalents.

Dernire modification par Nirnaeth (25/05/2019 13:26:02)


If I must fall, I will rise each time a better man.

Hors ligne

 

#6 25/05/2019 13:25:39

Arckhangelos
Apprenti
Date d'inscription: 19/05/2016
Messages: 36

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Mmm. Je voudrais bien avoir un parallle des rmunrations et des droits des auteurs en fonction des pays avant de se lancer dans des comparaisons douteuses. Parce que c'est bien beau de parler d'auteurs exceptionnels mais la raison se trouve peut-tre ailleurs. On oublie aussi que la taille du lectorat potentiel (quantit de "locuteur") en anglais n'est pas le mme qu'en franais, a aide ce qui facilite leur vente. Si on se dit que la proportion dans chaque langue est quivalente mais qu'il y a un diffrentiel de x10, a ne facilite pas les choses.


D'autre part, mme s'il y a un risque, je pense que traduire un auteur tranger succs, il est moindre qu'un auteur maison pour la raison simple que tu sais que cela a dj march ailleurs et le travail en amont de la publication (tous les aller-retour diteur/auteur) sont plus limits (il y en a quand mme entre le traducteur et l'diteur). Ca cote peut-tre plus, mais c'est rattrap par le risque. D'autre part, la rmunration de la traduction, il me semble se fait au forfait et non la quantit de vente.

Hors ligne

 

#7 25/05/2019 13:28:33

Gwendal
Lucha Libre Style
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2422

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Dj je ne sais pas pour vous mais je ne lis pas que des chefs-d'oeuvre (anglo-saxons et fr confondus) et ensuite je viens de me prendre le chou sur ma biblio virtuelle rajouter une tiquette "imaginaire francophone" mes bouquins et franchement j'ai un paquet d'auteurs qui n'ont pas rougir de la comparaison avec les autres pays. Je balance a de manire non exhaustive mais punaise quoi : Damasio, Jaworski, Dewdney, Platteau, Dabos, Pevel, L'Homme, Bottero, Peru, Faye, Beauverger, Cluzeau, Fetjaine, Day, Marcastel, Ferrand ........ bon j'arrte a fait liste de course.

Sans dconner il y a de la qualit l et il y en a encore un paquet. Donc le soucis ce n'est en aucun cas la qualit.


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Si vous n'aimez pas la mer, si vous n'aimez pas la montagne, si vous n'aimez pas la ville. Allez vous faire foutre ! " - A bout de souffle

Hors ligne

 

#8 25/05/2019 14:40:37

Fabien Lyraud
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 13/10/2008
Messages: 1568

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Donc le soucis ce n'est en aucun cas la qualit.

Le problme ne vient ni des auteurs, ni des diteurs.
Le souci il vient de la distribution. La fantasy on la trouve dans les librairies des grandes villes et des villes moyennes les plus dynamiques. Ailleurs l'offre est indigente ou inexistante. Et dans les bibliothque c'est souvent un peu mieux.
Mais il faut voir ce que l'on propose aussi.

Il y a des "zones blanches" pour les littratures de l'imaginaire et tant qu'on ne les aura pas effac, le problme va demeurer.
Lorsqu'ils ont fait les Aventuriales, dans l'agglo de Clermont / Riom, ils ont permis de dynamiser l'intrt pour la fantasy et la SF dans le territoire. Des emprunts qui augmentent en bibliothque, de nouveaux lecteurs qui prennent le chemin des librairies. Tout a parce que le festival avait su attirer l'attention d'un public sur l'imaginaire.
On ne peut pas utiliser les mmes moyens que la blanche ou le polar parce qu'on n'a pas les mmes ressources financires derrire. Donc on doit s'organiser autrement. En collaborant avec les passionns pour monter des festivals, des manifestations diverses pour attirer l'attention.


Venez chez Pulp Factory, l'diteur de la fantasy et de la SF pulp moderne francophone.
http://pulp-factory.ovh/
https://www.facebook.com/Pulp-Factory-1233133706774124/

Hors ligne

 

#9 25/05/2019 14:51:21

Anna
Mage
Date d'inscription: 10/12/2016
Messages: 95

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Ce genre de considration sur le caractre "exceptionnel", la "personnalit", le talent, l'originalit, etc... Franchement?
Qui pour en juger, selon quels critres? Combien de couches de dterminisme social, culturel, pour valuer qu'un tel ou un tel se distingue des autres la seule force de son (prtendu) talent? Si cela se mesure au nombre de ventes, le critre n'est plus seulement qualitatif mais quantitatif, et si j'ai peu doute quant au fait qu'un manuscrit et/ou un auteur finissent par trouver leur voie jusqu'au lecteur et rvler ainsi ce qu'ils avaient apporter au monde et leurs frres humains, je ne ferais pas l'insulte aux elbakiniens de citer le nombre d'artistes dont le travail est remarquable et qui passent leur vie dans l'anonymat le plus total. Les raisons peuvent tre multiples : la chance (le bon manuscrit, au bon moment, chez le bon diteur), la persvrance (j'ai entendu dire que le dcouragement chez les diteurs tait une mthode comme une autre pour prouver la motivation d'un auteur, et le fait qu'il est "vraiment" fait pour a), le travail, bien sr, mais aussi l'aptitude se vendre. Ce dernier critre devient tristement prpondrant l'heure o le narcissisme sur les rseaux sociaux - mon blog, mes oeuvres, mon avis sur tout et n'importe quoi, mes prcieux conseils - est de mise, et de l'avis gnral, incontournable si on veut se btir une carrire, sans parler du couperet des blogueurs qui parfois peine sortis de l'cole viennent vous expliquer ce qu'est la littrature, un bon livre, etc,  et auxquels il faut apprendre plaire.
Alors la "qualit franaise" dans la fantasy, les noms cits pour l'incarner, tout cela me semble minemment discutable, et pour le moins subjectif. Ce qui ne l'est pas, ce sont les chiffres de vente de tel ou tel. Faut-il encore ouvrir un dbat pour attester que les deux sont terriblement prilleux mettre en quation?
L'ide que tout le monde a quelque chose dire d'intressant, un talent de plume, etc., explique peut-tre que l'offre devient plthorique alors que la demande baisse globalement. C'est un autre aspect du problme, indniablement, surtout qu'en matire de fantasy, de fait, il y a moyen de se faire plaisir pour un lecteur du ct anglo-amricain.

Dernire modification par Anna (25/05/2019 14:56:33)

Hors ligne

 

#10 25/05/2019 14:55:46

Joxer007
Apprenti
Date d'inscription: 26/06/2018
Messages: 23

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Le souci il vient de la distribution. La fantasy on la trouve dans les librairies des grandes villes et des villes moyennes les plus dynamiques. Ailleurs l'offre est indigente ou inexistante.

Je suis en rgion parisienne, je n'ai pas mis le pieds dans une librairie depuis... je ne compte plus les annes... bref dans les campagnes ils ont internet comme nous (sauf rares exceptions) donc la mme offre.

A part l'alimentaire je nachte plus rien en boutique physique, que ce soit livres, meubles, vtements etc... cela permet une formidable conomie de temps et d'argent.

Hors ligne

 

#11 25/05/2019 15:20:36

Saffron
cureuil sous cafine
Date d'inscription: 29/03/2012
Messages: 1608
Site web

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Fabien Lyraud a crit:

Le problme ne vient ni des auteurs, ni des diteurs.
Le souci il vient de la distribution. La fantasy on la trouve dans les librairies des grandes villes et des villes moyennes les plus dynamiques. Ailleurs l'offre est indigente ou inexistante. Et dans les bibliothque c'est souvent un peu mieux.

D'accord avec Joxer007 : l'heure d'Internet et de la consommation en ligne, cet argument ne tient pas. Mes beaux-parents vivent 30 minutes de route de la ville (et donc de la librairie) la plus proche, et ce sont les plus gros lecteurs de SFFF que je connaisse hors Elbakin.net. Ils ont simplement appris depuis longtemps se servir d'Amazon. On peut penser ce qu'on veut d'Amazon, ils ont rsolu eux seuls le problme de "l'approvisionnement" en fantasy (et c'est encore plus vrai quand on lit en anglais).

Dernire modification par Saffron (25/05/2019 15:20:52)


I do not wish to evade the world
Yet I will forever build my own
-- "My Walden", Nightwish

Hors ligne

 

#12 25/05/2019 15:38:20

Fabien Lyraud
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 13/10/2008
Messages: 1568

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Acheter en ligne et acheter en physique sont deux actes diffrents. Acheter en ligne suppose que l'on sait ce que l'on cherche. Lorsque l'on va en librairie c'est aussi pour regarder, flner, dcouvrir.
Les petits diteurs ne peuvent exister si cette consommation picorage, n'existe plus.


Venez chez Pulp Factory, l'diteur de la fantasy et de la SF pulp moderne francophone.
http://pulp-factory.ovh/
https://www.facebook.com/Pulp-Factory-1233133706774124/

Hors ligne

 

#13 25/05/2019 15:42:38

Gwendal
Lucha Libre Style
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2422

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Donc si j'ai bien compris (j'exagre dessein mais c'est l'impression que a me donne), pas besoin de libraire, laissons Amazon nous prconiser ce que l'on doit/veut acheter (le fameux si vous avez aim tellement efficace). Pas besoin d'auteurs franais, parce que comme ils ne vendent pas c'est qu'ils sont mauvais et comme il y a de la bonne fantasy anglo-saxonnes a ne sert rien. Je lis a n'importe o ailleurs qu'ici a me fait marrer, l a m'inquite.

Je dois me faire trop vieux pour tout a, ou plus simple je ne comprends rien lol


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Si vous n'aimez pas la mer, si vous n'aimez pas la montagne, si vous n'aimez pas la ville. Allez vous faire foutre ! " - A bout de souffle

Hors ligne

 

#14 25/05/2019 15:56:26

Fabien Lyraud
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 13/10/2008
Messages: 1568

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

L'ide que tout le monde a quelque chose dire d'intressant, un talent de plume, etc., explique peut-tre que l'offre devient plthorique alors que la demande baisse globalement.

Il y a une demande non exprime. Parce qu'il y a des territoires o il n'y a pas d'offres. Le fait qu'une partie du public ne sache pas que la fantasy c'est de la littrature et pas seulement des jeux vido, du cinma et des sries et pour une minorit du jdr papier, c'est quand mme grave ( de son ct chez une partie des ados la SF est perue uniquement comme un genre cinmatographique).

Le dficit de presse, l'absence de couverture de certains vnement... joue peut tre moins qu'on le croit.
Parce qu'internet n'est pas la panace au niveau com. Parce que l'on ne recherche que des choses dont on connat l'existence. C'est les limites du rseau.
Donc pour la com, il faut des vnements. Il faut montrer au gens que a existe parce qu'ils ne le savent pas.


Venez chez Pulp Factory, l'diteur de la fantasy et de la SF pulp moderne francophone.
http://pulp-factory.ovh/
https://www.facebook.com/Pulp-Factory-1233133706774124/

Hors ligne

 

#15 25/05/2019 16:03:27

Gwendal
Lucha Libre Style
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2422

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Parce qu'il ne faut pas oublier, c'est qu'ici nous sommes entre "connaisseurs", on connait la palette de genre, on vient y chercher des infos pour nos choix, alors oui l on arrive se passer d'un libraire.

Si tu veux toucher plus de gens c'est avec une grosse promos, ce qui est rarement mis en oeuvre pour des auteurs fantasy (mme anglo-saxons hors sries tl ou films).


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Si vous n'aimez pas la mer, si vous n'aimez pas la montagne, si vous n'aimez pas la ville. Allez vous faire foutre ! " - A bout de souffle

Hors ligne

 

#16 25/05/2019 16:07:46

Anna
Mage
Date d'inscription: 10/12/2016
Messages: 95

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Il y a une demande non exprime.

Jaime moi aussi penser que cest vrai, mais jen doute de plus en plus...

il faut des vnements. Il faut montrer aux gens que a existe parce quils ne le savent pas.

Entirement daccord avec toi. Et jadmire ta foi et ton nergie le dfendre en tant quditeur.

Hors ligne

 

#17 25/05/2019 16:14:29

Joxer007
Apprenti
Date d'inscription: 26/06/2018
Messages: 23

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Acheter en ligne et acheter en physique sont deux actes diffrents. Acheter en ligne suppose que l'on sait ce que l'on cherche. Lorsque l'on va en librairie c'est aussi pour regarder, flner, dcouvrir.
Les petits diteurs ne peuvent exister si cette consommation picorage, n'existe plus.

Ce que tu dis est faux, avant je passais des plombes Gibert, la fnac et dans pleins de librairies parisiennes et pour tant je n'tait pas inform du 10 me des parutions et encore.... Une fois dans la boutique nous n'en trouvions pas non plus l'intgralit. Le petit diteur il tait en bas de l'tagre et le gros en tte de gondole.

L'argument de la dcouverte est bidon. Internet dmultipli la facilit de dcouverte et la facilit acqurir en affinant la slection.

Les petits diteurs, tous les auteurs y ont la mme exposition, et bien plus qu'ils ne l'auraient eu jadis.

Donc si j'ai bien compris (j'exagre dessein mais c'est l'impression que a me donne), pas besoin de libraire, laissons Amazon nous prconiser ce que l'on doit/veut acheter

Soyons srieux ... je n'ai pour ma part jamais t conseill par un libraire... alors que maintenant entre les critiques sur le site de vente mme, sur les blogs, les forums nous n'avons jamais eu autant de facilit trouver ce que nous recherchons.

Quand Amazon ou Fnac, certes ils vont prsenter dans la recherche par dfaut le "top vente" mais aprs rien nempche les gens d'apprendre faire une recherche.

De toute faon il est vident que la personne qui veut s'initier au genre va faire des erreurs d'achat au dbut (acheter un auteur qui ne lui plait pas), mais dans le pass galement, mais certainement dans une moindre mesure qu'auparavant grce tous les conseils de la toile.

Hors ligne

 

#18 25/05/2019 16:18:51

Saffron
cureuil sous cafine
Date d'inscription: 29/03/2012
Messages: 1608
Site web

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Gwendal a crit:

Donc si j'ai bien compris (j'exagre dessein mais c'est l'impression que a me donne), pas besoin de libraire, laissons Amazon nous prconiser ce que l'on doit/veut acheter (le fameux si vous avez aim tellement efficace).

Je confirme qu'Amazon est un problme si tu aimes flner en librairie, te laisser tenter par un bouquin au petit bonheur ou demander l'avis d'un libraire. Personnellement, je n'ai jamais, de toute ma vie de lectrice-qui-achte-ses-bouquins-avec-ses-propres-sous, compt sur un libraire pour me guider vers un livre (a doit bien exister, les libraires fans de fantasy, vu qu'il y en a ici, mais je n'en ai jamais crois dans la vraie vie). Si j'ai besoin d'ides, je vais sur les sites spcialiss, je regarde le planning de sortie des diteurs, je lis des chroniques, je pose la question aux bonnes gens du forum... ou, effectivement, je me laisse tenter par les suggestions d'Amazon (c'est comme a que j'ai dcouvert deux e mes sries prfres, les Chroniques de St Mary et InCryptid, donc je ne vais pas cracher dessus). Je ne suis pas d'accord avec l'ide du "acheter en ligne suppose que l'on sait ce que l'on cherche" ; il est tout aussi possible de craquer sur un livre au pifomtre aprs avoir tap "diteurs fantasy" dans Google et trouv une couv' et un rsum sympas sur le site de l'Atalante/ActuSF/Brage/les Moutons.

Dernire modification par Saffron (25/05/2019 16:20:49)


I do not wish to evade the world
Yet I will forever build my own
-- "My Walden", Nightwish

Hors ligne

 

#19 25/05/2019 16:20:56

Joxer007
Apprenti
Date d'inscription: 26/06/2018
Messages: 23

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Parce qu'internet n'est pas la panace au niveau com. Parce que l'on ne recherche que des choses dont on connat l'existence. C'est les limites du rseau.

La encore c'est faux.

Si tu effectues une recherche par similarit du genre :

authors/movies/Tv show similar to X

Tu verras que beaucoup de gens cherchent dcouvrir justement.

Hors ligne

 

#20 25/05/2019 16:41:05

Gwendal
Lucha Libre Style
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2422

Re: "Pourquoi la fantasy franaise se vend mal"

Saffron a crit:

Je confirme qu'Amazon est un problme si tu aimes flner en librairie, te laisser tenter par un bouquin au petit bonheur ou demander l'avis d'un libraire. Personnellement, je n'ai jamais, de toute ma vie de lectrice-qui-achte-ses-bouquins-avec-ses-propres-sous, compt sur un libraire pour me guider vers un livre (a doit bien exister, les libraires fans de fantasy, vu qu'il y en a ici, mais je n'en ai jamais crois dans la vraie vie). Si j'ai besoin d'ides, je vais sur les sites spcialiss, je regarde le planning de sortie des diteurs, je lis des chroniques, je pose la question aux bonnes gens du forum... ou, effectivement, je me laisse tenter par les suggestions d'Amazon (c'est comme a que j'ai dcouvert deux e mes sries prfres, les Chroniques de St Mary et InCryptid, donc je ne vais pas cracher dessus). Je ne suis pas d'accord avec l'ide du "acheter en ligne suppose que l'on sait ce que l'on cherche" ; il est tout aussi possible de craquer sur un livre au pifomtre aprs avoir tap "diteurs fantasy" dans Google et trouv une couv' et un rsum sympas sur le site de l'Atalante/ActuSF/Brage/les Moutons.

Je veux bien tre d'accord avec toi pour les gens qui passent par ici. Mais pour une grande partie des lecteurs qui n'ont pas les cls en fantasy, ou moins spcialiss c'est vachement moins pertinent. Je traine sur Babelio dans un groupe o il y a pas mal de jeunes lecteurs, ils ont des habitudes que je n'ai pas sur internet (achat d'auto-dition par exemple) donc connaissent l'outil fond et ils ouvrent des yeux tout rond quand je leur parle des Imaginales ou de certains auteurs trs apprcis ici (Jaworski par exemple).
Et de mon ct je dois reconnaitre que j'ouvre aussi des yeux tout rond quand ils me parlent de titres (majoritairement YA mais pas que) trs cot chez eux que je ne connais absolument pas lol

Dernire modification par Gwendal (25/05/2019 16:41:22)


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Si vous n'aimez pas la mer, si vous n'aimez pas la montagne, si vous n'aimez pas la ville. Allez vous faire foutre ! " - A bout de souffle

Hors ligne

 

Pied de page des forums