#1 11/12/2018 13:15:03

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 11089
Site web

Critique ! [Circ - Madeline Miller]


Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trnes, et sur l'un d'eux tu dois siger en tant que roi.

Hors ligne

 

#2 11/12/2018 14:11:56

Anna
Mage
Date d'inscription: 10/12/2016
Messages: 79

Re: Critique ! [Circ - Madeline Miller]

Trs belle critique et qui donne envie !
Ce nest absolument pas raisonnable, mais il est dans la PAL (tout en haut).

Hors ligne

 

#3 11/12/2018 16:55:01

Eldwyst
Au service de la Dame
Date d'inscription: 23/07/2014
Messages: 691

Re: Critique ! [Circ - Madeline Miller]

Effectivement a donne envie !

Hors ligne

 

#4 11/12/2018 17:04:19

Aerendhyl
Adhrent
Date d'inscription: 27/05/2016
Messages: 408

Re: Critique ! [Circ - Madeline Miller]

Il entre directement dans ma pile acheter. neutral


Alea Jacta Est.

Hors ligne

 

#5 11/12/2018 17:33:22

alklas
Apprenti
Date d'inscription: 26/08/2015
Messages: 37

Re: Critique ! [Circ - Madeline Miller]

pareil !
( en esprant le trouver dans ma librairie spcialise littratures de l'imaginaire. )

Hors ligne

 

#6 11/12/2018 21:24:11

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 6934
Site web

Re: Critique ! [Circ - Madeline Miller]

Merci pour la chronique, dans la liste pour Nol !wink


Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise   - The Broken Sword - Poul Anderson               
Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ? - Le Crpuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#7 12/12/2018 12:38:58

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33392
Site web

Re: Critique ! [Circ - Madeline Miller]

Eh bien, voil des ractions qui font plaisir. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#8 12/12/2018 19:03:14

Azeann
Apprenti
Date d'inscription: 10/04/2018
Messages: 25

Re: Critique ! [Circ - Madeline Miller]

Il me donne tellement envie ce roman avec sa couverture VO superbe ! J'espre qu'il sera sous le sapin cette anne !

Hors ligne

 

#9 13/12/2018 04:49:34

relax67
Ta'veren
Date d'inscription: 22/01/2013
Messages: 222

Re: Critique ! [Circ - Madeline Miller]

Une critique qui met en joie. Dans ma PAL

Hors ligne

 

#10 13/12/2018 09:40:27

Akallabeth
At work...
Lieu: Sur mon clavier
Date d'inscription: 26/03/2009
Messages: 2894

Re: Critique ! [Circ - Madeline Miller]

Idem...
Trop de bouquin dans ce bas monde ! wub


"The Golden Crane flies to Tarmon Gaidon!"

Hors ligne

 

#11 13/12/2018 15:38:52

Lauriaen
Princesse d'Ambre
Lieu: Entre les Ombres
Date d'inscription: 10/09/2013
Messages: 514

Re: Critique ! [Circ - Madeline Miller]

Pas pour moi, mais a me donne une trs belle ide cadeau pour ma soeur Nol, merci ! wink


Bibliothque

Image de base pour l'avatar : Llewella d'Ambre

Hors ligne

 

#12 14/12/2018 12:17:14

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33392
Site web

Re: Critique ! [Circ - Madeline Miller]

Si je peux aider... happy


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#13 21/12/2018 12:32:13

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33392
Site web

Re: Critique ! [Circ - Madeline Miller]

J'essaie vraiment de prcher la bonne parole partout. tongue


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#14 10/02/2019 13:18:49

Anna
Mage
Date d'inscription: 10/12/2016
Messages: 79

Re: Critique ! [Circ - Madeline Miller]

Il y a bien des faons dtre un homme ou une femme, que deux-mille ans de culture chrtienne domine par la doctrine paulinienne ont, aprs laurore hellne, ramen la norme dune virilit conqurante, blanche, htrosexuelle, crasante pour les femmes comme pour les hommes. Une des vertus de notre sicle sera peut-tre davoir permis de commencer en sortir.
Les deux livres publis et traduits de Madeline Miller, que jai eu le plaisir de dcouvrir grce la critique dElbakin et puisent, comme de juste, dans la mythologie grecque, ajoutent sans doute une pierre ldifice, travers leurs hros respectifs Patrocle dans Le Chant dAchille, et Circ dans louvrage ponyme. Un homme et une femme qui semblent dabord rduits aux archtypes de leur genre, mais voluent au fil des chapitres vers une singularit qui outrepasse toute catgorisation. Lune des qualits de Madeline Miller est dailleurs dviter les cueils du discours htronorm  comme ceux du communautarisme, qui rduiraient le dsir et ses multiples expressions des rgions aux frontires impermables. Dans les premiers chapitres du Chant dAchille, Patrocle a tout du clich gay , effmin , diraient daucuns, timide, prsentant peu daptitudes aux exercices guerriers auxquels Achille excelle.

Spoiler:

Cest pourtant une accusation de meurtre qui amne le tout jeune Patrocle dans la maison dAchille ; le garon sest en vrit dfendu dune agression, mais fils dune maison patricienne, la victime accidentelle doit tre venge, et Patrocle arrive chez le roi Pele en prince dchu de son nom et de son titre.

Cest ainsi, anonyme parmi la cour dadmirateurs qui entoure le jeune prince Achille, que Patrocle sprend du demi-dieu. La fulgurance de leur attirance na rien dvident, et si le roman crit la premire personne nous laisse extrieurs aux motifs dAchille, on comprend que cest lui, en vrit, qui initie les premiers pas dun amour irrmdiable. Et ainsi, peu peu, les rles qui auraient pu apparatre au dpart comme allant de soi sgalisent subtilement. La tension rotique crot avec lge, la sparation refuse, les retrouvailles dans la fabuleuse retraite de Chiron, et linitiation amoureuse est finalement dcrite avec pudeur et sensualit. Ensuite, les pisodes bien connus de la guerre de Troie senchanent implacablement, avec la mme verve pique et la densit tragique que dans le Lavinia dU. Le Guin : bien quon connaisse la fin de lhistoire peut-tre dailleurs cause de cela , on ne peut sempcher desprer quelle se droulera autrement. 

Spoiler:

Mais la fureur guerrire sempare dAchille, et finalement de Patrocle, et les amants rejoignent le mythe.

Spoiler:

La fin, avec le retour de la nymphe Thtis et ses rapports conflictuels avec Patrocle, est aussi douce et amre quune lgie.

Le roman, nanmoins, nchappe pas quelques dfauts, parmi lesquels une tendance rabattre les videntes qualits du texte sous quelques clichs de la romance, qui peuvent nuire parfois aux dialogues. Le style de Madeline Miller na rien de remarquable par ailleurs, un peu plat, mme, par moments.
Ce dernier dfaut est largement amend dans Circ. Rcit plus mr, la structure plus complexe, bien que conservant la narration la premire personne. Jenchrirais sur presque tous les points positifs mis en avant par Gillossen dans sa critique : une rcriture du mythe la fois rudite et humaine, qui fait vivre une hrone fminine parfaitement crdible, au-del des contingences historiques. Une rserve cependant : l o la voix de Patrocle ma touche ds les premires lignes, jai mis un certain nombre de pages pour mattacher Circ. Aprs-coup, je dirais que son statut de desse na pas aid. Toute la priode au palais d'Hlios, qui prcde son exil, me semble la plus faible du roman, les personnages y sont un peu mcaniques , enferrs dans leurs attributs divins, et Circ elle-mme nest gure crdible en desse. Elle lest beaucoup plus en femme dont on finit par oublier la filiation,

Spoiler:

sur lle o elle rencontrera Ulysse

. partir de l, lhistoire est irrsistible, poignante, et trs proche de ce que jai ressenti en lisant U. Le Guin. mon sens, Madeline Miller soutient vraiment la comparaison.

Spoiler:

Peu avant larrive dUlysse, la scne de viol est bouleversante. Raconte sans complaisance ni, linverse, circonvolutions manires, ce moment o une femme non pas desse, personnage tir dune mythologie ancestrale, mais une parmi les milliers qui continuent den tre victimes na plus dautre recours que de se dconnecter de son corps, ses motions et sensations, et attendre que son violeur ait fini, est ici dcrit avec une prcision et un ralisme psychologique qui laissent des traces.

Spoiler:

Circ aurait pu twitter me too , voil ce que jai ressenti en la lisant, ce qui nest pas donner dans une quelconque victimisation , ou prcher un moralisme bridant la libert d'expression, mais affirmer que oui, cest en crivant ce genre de texte quon dbusquera la culture du viol partout o elle se loge et malheureusement, la fantasy, y compris dans ses titres et auteurs les plus renomms, est loin den tre exempte.

Deux livres avals en une semaine, un plaisir y dcouvrir une mythologie grecque vivante, qui dit quelque chose de notre poque, et nous emporte dans les mandres du dsir sans jamais les simplifier, voil ce que je retiendrai de cette lecture.
Navre, encore, pour la longueur de lavis. Il ny avait pas de sujet ddi au Chant dAchille, et je nai pas voulu en crer un avant une ventuelle critique du site.

Dernire modification par Anna (10/02/2019 21:15:25)

Hors ligne

 

#15 11/02/2019 11:46:15

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33392
Site web

Re: Critique ! [Circ - Madeline Miller]

Merci pour ce superbe avis ! smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

Pied de page des forums