Le forum va prochainement être mis à jour.
Merci de vérifier que l'adresse email renseignée dans votre profil est valide et que vous l'utilisez encore.
Vous pourriez en avoir besoin prochainement ;)

#41 31/05/2018 20:36:28

Publivore
Intermittent de la lecture
Lieu: Autre Monde
Date d'inscription: 15/05/2002
Messages: 4912

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

Merwin Tonnel a écrit:

Sans cœur ! Monstre !

Certes, certes... Enfin, ça, c'était avant de me retourner la politesse en prouvant  ô combien j'étais mauvais en étude de marché ! whistling tongue
Merci pour l'accueil en tout cas !smile

Dernière modification par Publivore (31/05/2018 20:44:19)

Hors ligne

 

#42 01/06/2018 08:23:13

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7520

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

D'ailleurs, vu qu'on début juin, nouvelle fournée de promos sur le Kindle Store et Saffron a dû taper dans l’oreille de la personne qui fait la sélection :

Les tomes 7, 8 et 9 sont tous à 1€, tout comme le recueil de récits courts The Long and Short of It.


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

#43 01/06/2018 09:30:30

Saffron
Écureuil sous caféine
Date d'inscription: 29/03/2012
Messages: 1853
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

lol Vous n'imaginez pas l'influence que j'ai auprès d'Amazon !


I do not wish to evade the world
Yet I will forever build my own
-- "My Walden", Nightwish

Hors ligne

 

#44 12/06/2018 21:08:10

Lauriaen
Tourneuse de pages
Lieu: ...
Date d'inscription: 10/09/2013
Messages: 734

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

Lu le premier tome en français !

Ca avait tout pour me plaire... et c'est gagné !
Ca parle de voyage dans le temps, d'histoire, de chercheurs un peu fous, c'est anglais jusqu'à la dernière goutte (de thé)... et c'est vraiment complètement barré.

Ca m'a fait penser à Thursday Next de Jasper Fforde (pour le côté barré, le personnage de Max entre autres) et un peu Stargate SG1 aussi, bizarrement.

Ce n'est pas exempt de défauts, mais c'est vraiment une lecture très fun et prenante. Le plus gros est évidemment celui déjà cité par d'autres : le manque d'attachement aux personnages, tellement ils sont nombreux, et la plupart sont peu développés pour le moment.
J'avoue que je ne m'y retrouvais pas trop avec tous ces noms... J'ai mis par exemple un trèèèès long moment à comprendre que Edward = Dr Bairstow = le Boss étaient la même personne whistling

Et

Spoiler:

ce taux de mortalité ! Ils sont vraiment tous passionnés/désespérés/ravagés du cerveau pour continuer à bosser là-bas après des hécatombes pareilles tongue

Comme Aventurine, j'ai trouvé le début sympathique, mais c'est vraiment dans le dernier tiers que j'ai été happée, grâce à la "découverte" de Max et le changement d'orientation des missions de l'institut. Ca augure du bon pour la suite !

Je continuerai probablement en VO, ça m'a l'air relativement abordable comme anglais si je me concentre un peu.

En tout cas, merci Saffron pour la découverte, elle vaux le détour pour moi big_smile

Hors ligne

 

#45 27/07/2018 15:25:49

dragonnia
blue jeweled queen
Lieu: en route vers Kelsingra
Date d'inscription: 08/02/2010
Messages: 2087

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

Akallabeth a écrit:

Perso c'est ce que j'ai fait... wink

Moi aussi wink
J'ai donc lu le premier tome en VO.
Je n'étais pas trop accrochée au début: pas mal de personnages mais peu d'attachement à l'un ou l'autre, et du mal à m'y retrouver entre certaines personnes.
Cela s'est arrangé par la suite.
Quelle collection de personnages barrés !

Par contre, je reste septique sur la non intervention :

Spoiler:

quand Max est infirmière et qu'elle essaye de sauver des blessés, est-ce qu'elle ne fait pas mieux ou moins bien que quelqu'un d'autre, et donc change l'avenir ?
Certaines découvertes peuvent également changer le futur.
Et le rôle de Miss Parridge me gêne également. Peut-être parce qu'avec mon esprit cartésien, il faut que se soit bien SF, ou pas.

J'ai eu également un problème avec le temps passé par Max à Saint Mary (

Spoiler:

4 ou 5 ans, déjà ?

Pour la lecture en VO, j'avoue que je me suis parfois posé quelques questions : elle dit vraiment "truite" à ce moment la ???wacko Apparemment, c'est bien ça. Et pour une phrase : purée que le début est imagé ! Mais, je crois que je n'ai pas trop compris la fin...

Tout ça pour dire que c'est sympa, mais pas un coup de coeur non plus.


Birds called to one another, and up above her, she heard the rustling passage of squirrels, monkeys ans other small creatures. Something very like peace settled over her.
The dragon keeper de Robin Hobb

Hors ligne

 

#46 10/08/2018 18:46:49

Publivore
Intermittent de la lecture
Lieu: Autre Monde
Date d'inscription: 15/05/2002
Messages: 4912

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

J'ai lu le premier tome en VO courant Juillet et... ce n'était pas survendu par Saffron au cours de l'un des derniers podcasts : je suis tombé sous le charme, et de la plume, et du récit !big_smile

Contrairement aux quelques avis précédents, j'ai été embarqué quasiment tout de suite, et le dernier quart du roman m'a à l'opposé un rien agacé, sûrement parce que j'ai trouvé l'idée "fantastique" de Max un rien surcôtée et

Spoiler:

difficilement acceptable par la muse de l'Histoire puisque les objets censément au bord de la destruction et donc disparaissant de l'Histoire, y feron leur retour au XXIème...

ainsi que par le côté

Spoiler:

apparition divine

Pour le reste, j'ai trouvé les imbrications temporelles très bien gérées, avec finesse, en particulier sur l'influence des Historiens sur le déroulé des opérations, même si c'est un classique du voyage dans le temps. Reste la pirouette sur l'origine des pods, maligne mais un rien "lâche" de la part de l'auteur.

Comme le signale Saffron dans sa chronique, on passe également par pas mal de sentiments, et du rire aux larmes en un claquement de doigts. L'humour est omniprésent, assez pince sans rire dans bien des cas, et c'est sans doute ce qui provoque un attachement immédiat pour Max en ce qui me concerne, même si elle est un rien autiste les premiers chapitres, ou plutôt clairement traumatisée par son passé. 

Enfin, côté lecture VO, c'est sans doute abordable dans l'ensemble, mais le vocabulaire est pour le moins fleuri, et j'avoue avoir appris pas mal d'expressions... difficiles à replacer dans une conversation standard et normalement policée ! mrgreen La liseuse et son dico anglais incorporé ont été très utiles, le dico de traduction français-anglais ayant déclaré forfait plus souvent que la moyenne et pour cause !giveup

Je ne tarderai donc sans doute pas à m'attaquer à la suite de ces aventures temporelles, qui m'ont évoquées La Patrouille du Temps de Poul Anderson, mais en bien plus barré !

Hors ligne

 

#47 11/08/2018 10:41:08

Shalmy
Istar
Date d'inscription: 11/08/2018
Messages: 158

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

Je suis visiblement dans la minorité mais je n’ai pas du tout aimé le premier tome.

Je tiens d’abord à dire que j’ai une sainte horreur des voyages dans le temps ou plutôt j’ai une sainte horreur des incohérences et paradoxes qui surviennent inévitablement lorsque l’on parle de voyages dans le temps. Et je les déteste d’autant plus depuis que je sais que les recherches en physique quantique ont montré qu'il était théoriquement possible d'aller dans le futur mais rigoureusement impossible de retourner dans le passé.

Pourquoi avoir tout de même tenté l’expérience ? Parce que je suis prof d’histoire, que l’idée que des historiens retournent dans le passée pour observer des événements me semblait séduisante et que Saffron l’avait très bien vendu dans un podcast en disant notamment que l’Histoire empêchait tout paradoxe, que la plume de l’auteur était très agréable et que ça se lisait vite et bien.

Concernant les voyages dans le temps tout d’abord c’est complètement raté. Le récit est truffé de paradoxes et le tout ne tient absolument pas debout. L’auteur a décidé de ne pas tenir compte de l’effet papillon par commodité et prétend que « si la personne ou la chose n’a pas une grande importance dans l’histoire, ce n’est pas grave d’agir dessus ». Ca ne marche pas comme ça.

Juste un exemple parmi des dizaines :

Spoiler:

Farrell explique à Max que s’il manque deux capsules c’est parce que les gens de St. Mary du futur (disons temporalité cool sont retournés dans le passé (temporalité A) pour les voler en tuant au passage du personnel. Sauf que s’ils viennent de B, cela veut dire que tout ce qu’il y a entre A et B a déjà été écrit. Et que comme la capsule n’avait pas été volée, elle a eu un rôle dans l’histoire et qu’en revenant dans le passé la chercher ils changent complètement l’histoire.

Ce n’est cependant pas (uniquement) à cause des voyages dans le temps mal gérés que je n’ai pas aimé le bouquin : après tout, je n’ai jamais vu un seul auteur ou scénariste les gérer convenablement, j’aurais pu apprécier le bouquin si tout le reste avait été irréprochable.

Concernant le ton/l’écriture. C’est purement une affaire de goût et visiblement beaucoup ici apprécient mais pour ma part j’ai détesté et ce pour deux raisons.

Premièrement l’auteur n’est pas historienne or elle passe son temps à sortir des trucs comme « une panique d’historien » « l’instinct typique de l’historien de révéler aussi peu que possible » « une soirée d'historiens », etc. De mon expérience, les historiens (et j’en suis un) sont des gens extrêmement carrés, pointilleux, sérieux jusqu’à en être ridicules, qui aiment s’entendre parler et pour qui plus c’est ampoulé mieux c’est. Les historiens (pas juste Max, ils sont tous comme ça) de St Mary sont tous de grands adolescents attardés uniquement intéressés par l’alcool, le sexe et les trucs qui font boum. J’avoue ne pas avoir compris pourquoi l’auteur passait autant de temps à essayer de décrire « l’âme de l’historien » si c’est pour être à ce point à côté de la plaque. Ca n’apporte rien au récit, elle aurait tout simplement pu ne pas en parler.

Mais là encore c’est plus un petit défaut agaçant (et uniquement pour moi je suppose) que la raison principale de ma détestation. Ce qui m’a vraiment dérangé dans le ton c’est l’impression de lire un livre YA. Tout est tellement léger tout le temps que rien n’a d’importance. Les personnages se comportent tous à ce point comme des gamins et la narration est tellement superficielle que je n’ai à aucun moment réussi à m’investir émotionnellement. Je n’en avais rien à faire d’aucun des personnages y compris Max. Que l’on veuille écrire un livre au ton léger je n’ai rien contre mais si tu comptes tuer un paquet de personnages tu as intérêt à faire en sorte que l’on s’investisse émotionnellement dedans sinon leur mort n’aura aucun impact.

Mon principal problème avec le livre n’est cependant pas ce qu’il est mais ce qu’il n’est pas. C’est probablement ma faute, j’ai dû mal écouter la présentation de Saffron ou lire trop superficiellement les critiques.

Quand j’ai entendu parler d’un institut d’historiens retournant dans le passée pour observer des événements sans interagir j’imaginais que chaque livre serait consacré à un événement de l’histoire et que, pendant la quasi-totalité du livre, l’auteur (qui aurait au préalable fait des recherches à la Guy Gavriel Kay sur ladite période) s’emploierait à nous décrire l’atmosphère d’une époque, que les historiens resteraient en missions des semaines ou des mois dans le passé pour prendre le plus de notes possibles et que le principal enjeu serait de ne pas se faire repérer.

Bref, que, par exemple pour ce tome 1, après 100 pages d’introduction l’héroïne et un petit groupe seraient allés en mission en Égypte antique (par exemple) pendant X semaines afin d’y étudier la société et et que l’enjeu du récit serait d’arriver à ne pas attirer l’attention, résister à l’envie d’intervenir.

Au lieu de cela les voyages dans le passé ne représentent que quelques chapitres

Spoiler:

(et qu’est-ce que des historiens vont foutre au Crétacé franchement ? Un peu de sérieux…)

, l’auteur ne développe absolument rien sur l’époque visitée et les enjeux sont

Spoiler:

une bande de méchants venus du futur pour se faire du pognon.

Si le tome 2 sort en français je lui donnerai probablement sa chance pour voir si, passé le tome d’introduction, ça devient un peu plus costaud mais en l’état je ne peux pas vraiment conseiller cette série aux amoureux de l’histoire. Dommage, l'idée de départ était excellente.

Hors ligne

 

#48 11/08/2018 13:15:27

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 38041
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

Alors, personnellement, je ne me suis pas encore penché sur ce cycle, mais je pense que ça :

Quand j’ai entendu parler d’un institut d’historiens retournant dans le passée pour observer des événements sans interagir j’imaginais que chaque livre serait consacré à un événement de l’histoire et que, pendant la quasi-totalité du livre, l’auteur (qui aurait au préalable fait des recherches à la Guy Gavriel Kay sur ladite période) s’emploierait à nous décrire l’atmosphère d’une époque, que les historiens resteraient en missions des semaines ou des mois dans le passé pour prendre le plus de notes possibles et que le principal enjeu serait de ne pas se faire repérer.

Sur le plan "romanesque", ça me paraît tout de même compliqué à "tenir" pour maintenir l'intérêt du lecteur, ou alors très répétitif de tome en tome. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#49 21/08/2018 09:51:53

Akallabeth
At work...
Lieu: Sur mon clavier
Date d'inscription: 26/03/2009
Messages: 3266

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

En effet et oui c'est clairement une lecture légère qu'on ne peut comparer en aucun cas à un G.G. Kay (Saffron ne me contredira pas sur ce point ! wink )


"The Golden Crane flies to Tarmon Gaidon!"

Hors ligne

 

#50 21/08/2018 10:19:10

Saffron
Écureuil sous caféine
Date d'inscription: 29/03/2012
Messages: 1853
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

Il faudrait une sacrée dose de mauvaise foi pour te contredire. wink


I do not wish to evade the world
Yet I will forever build my own
-- "My Walden", Nightwish

Hors ligne

 

#51 18/10/2018 14:43:02

mamath1234
Sedai
Date d'inscription: 09/02/2015
Messages: 135

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

Merci Saffron pour la découverte, j'ai passé un bon moment en lisant ce roman. C'est vraiment fun au niveau de l'écriture  le sujet est sympa. Je comprend les critiques, surtout des rigoristes du voyage dans le temps, mais j'ai vraiment trouvé ça sympa.

A part le personnage principal, j'ai un peu de mal à m'attacher aux personnages et je reste un peu sur ma faim sur le coté immersion historique. Coté critique, je trouve aussi que la fin est pas très très bien exposée et j'ai du bien relire quelque passages pour bien comprendre certains rebomdissements (bon ou alors j'étais fatigué happy).

En tout cas, hate de lire le tome 2 et je découvre avec plaisir qu'il va paraitre la semaine prochaine !

P.S : je trouve qu'en plus le prix de la série est plutôt intéressant.

Hors ligne

 

#52 18/10/2018 18:52:13

Saffron
Écureuil sous caféine
Date d'inscription: 29/03/2012
Messages: 1853
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

Effectivement, le tome 2, D'écho en échos dans sa version française, sort le 25 octobre. Si l'éditeur tient ce rythme de traduction/parution, il ne faudra pas longtemps pour rattraper la VO ! Cela dit, j'espère pour les lecteurs français que les nouvelles ne passeront pas à la trappe, sinon il risque d'y avoir des soucis de compréhension des romans...


I do not wish to evade the world
Yet I will forever build my own
-- "My Walden", Nightwish

Hors ligne

 

#53 26/11/2018 20:20:14

Lauriaen
Tourneuse de pages
Lieu: ...
Date d'inscription: 10/09/2013
Messages: 734

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

J'ai beaucoup aimé ce deuxième tome, peut-être plus que le premier !

Le ton et l'ambiance restent les mêmes, on commence à s'attacher aux personnages, et j'ai vraiment apprécié tous les "voyages", vu que le crétacé du 1er tome c'était vraiment pas mon genre : le passage avec Jack l'Eventreur, l'Ecosse de Marie Stuart, les jardins de "Babylone", la "chasse" aux dodos sur l'Ile Maurice (mémorable lol)...

Ma seule réserve va à l'intrigue autour de

Spoiler:

Alexander Knox

que j'ai trouvé un peu tirée par les cheveux, même si elle apporte un éclairage assez intéressant sur la personnalité de Max.

Bref, c'était vraiment une bonne lecture, et hâte pour le tome 3, avec, enfin,

Spoiler:

la guerre de Troie, le saint-Graal de Max tongue

Hors ligne

 

#54 06/01/2019 12:05:25

Eria
Ta'veren
Lieu: Suisse
Date d'inscription: 10/04/2013
Messages: 206

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

Fini ce tome 2 ce week-end et c'était vraiment chouette! J'ai vraiment été prise par l'histoire et c'était difficile de le lâcher avant la fin.
J'ai aussi adoré la chasse aux dodos.
Vivement le tome 3.

Hors ligne

 

#55 07/01/2019 16:26:53

Yin
Sedai
Date d'inscription: 27/05/2013
Messages: 147

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

Je vais aussi faire partie de la minorité
J'ai trouvé le 1er tome divertissant et j'ai accroché dès le début sauf que plus on avançait plus les défauts se sont accumulés.
D'abord comme beaucoup les personnages. Ils sont parfois appelés par leur prénom, nom famille, surnom... on s'y perd surtout qu'ils ne sont pas forcément développés. Je n'arrive pas du tout à me faire une idée précise de leur âge par exemple. C'est bête mais à part savoir qu'ils sont petit/grand/brun/blond ou roux on n'en sait pas beaucoup plus. Il y a un taux de mortalité énorme et parfois je me suis même demandée pourquoi l'auteure prenait la peine de les identifier (aka les nommer par nom et prenom) alors qu'il meurt 2 pages plus loin et qu'on a pas eu le temps de s'y attacher.
Le rythme : tout va trop vite ou alors toutes les actions sont résumées et on ne garde que le côté "péripéties" sans prendre le temps. D'ailleurs j'ai été étonné

Spoiler:

qu'au bout de 200 pages on nous disent que cela faisait 5 ans que Max etait à Sy Mary alors qu'il n'y avait eu jusqu'à présent aucun indice temporel. D'ailleurs où sont passés ces 5 ans? Est ce que quelqu'un sait ? Parce qu'il reste longtemps avec peu d'historiens alors qu'ils annonçaient avoir une nouelle promotion dans 6 mois. Je n'ai pas compris quand était les missions, pendant combien de temps l'histoire d'amour avec Léon s'est developpés? la durée de la formation ? Bizarrement à partir du moment où on nous annonce que cela fait 5 ans, pendant 3 pages, ils ont bien insisté sur cs 5 années

Une personne a parlé du côté bit-lit/urban fantasy et j'ai eu le même ressenti à la lecture vis à vis du personnage principal et de sa relation

Spoiler:

amoureuse avec Leon, qui est le personnage un peu part de l'histoire (vient du futur), qu'il y a direct eu coup de foudre au bout de 150 pages ils couchent ensemble mais c'est toujours compliqué

.
J'ai aussi fini par être agacée que toutes les catastrophes soient annoncées à l'avance, au final cela a enlevé toute tension et comme ça arrive à tous les chapitres et bien le côté surprise tombe à plat.
Le côté voyage dans le temps : ça pourrait passer mais je trouve dommage que ce ne soit pas plus consistant. C'est bête mais quand

Spoiler:

Max décide de retourner au Crétacé pour leur mission de sauvetage et qu'elle décide de faire le calcul pour tomber au bon moment, j'ai trouvé facile qu'on nous dise juste j'ai fait le calcul pendant 2 heures, ca a été vérifié et c'est bon j'y vais. Juste glisser quelque chose où on précise que cela fais 3 mois et que donc par equivalence il faut que je retourne tant de jour pour les retrouver. C'est des détails mais ça ajoute un poids au récit et montre que l'auteur ne fait pas n'importe quoi. Cela m'a gênée parce que c'est un moment clé du récit et on a l'impression que c'est passé avec facilité

.
Bref pour résumer, même si ça se lit bien ça manque de subtilité et de consistance. Je trouve ça dommage car l'idée de base est vraiment sympa.

Dernière modification par Yin (07/01/2019 16:31:22)

Hors ligne

 

#56 04/09/2019 11:29:39

Lisbei
Lectrice de passage
Lieu: Sud
Date d'inscription: 19/04/2005
Messages: 916
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

Je dois dire que ça ne m'a pas emballée non plus. Je n'ai lu que le premier tome, et je m'y suis si copieusement ennuyée que je ne prévois pas de lire la suite. Sans doute parce que j'aime l'idée des voyages dans le temps en tant que ressort dramatique, et que je suis habituée à des auteur.e.s qui traitent la chose avec sérieux, que le résultat final soit le maintien de l'Histoire telle que nous la connaissons (Poul Anderson, Connie Willis) que sa modification (Ward Moore). Dans les romans des auteur.e.s que je cite, j'ai eu l'impression qu'il y avait eu des recherches en amont, et une bonne partie, sinon la totalité, de l'histoire se déroulait dans le passé, avec des interactions inévitables (interdites ou pas !) avec des gens dudit passé.

Là, j'ai eu l'impression que le voyage dans le temps ne constituait qu'un prétexte.

Spoiler:

Une Grosse Mission dans le Crétacé ? Et deux historiens font des bonds de joie ???? Non mais, franchement ! Et dans le voyage de test de Max, je me réjouissais de visiter Shrewsbury au XIVe siècle, du coup inutile de dire que j'ai été au moins aussi désappointée que Max de me retrouver dans une prairie où il ne se passe rigoureusement rien. Et à ce propos, comment l'un des apprentis (Sussman, je crois) a-t'il fait pour revenir au bout de 5 jours, si son ordi avait planté comme celui de Max ? La seule mission que j'ai trouvée crédible et intéressante, c'est celle de la Première Guerre Mondiale, en fait.

Je rejoins aussi l'avis de ceux qui critiquent les personnages, la gestion par l'auteure de la durée (5 ans ? Je n'ai pas vu d'où ça sortait, ça, et je me suis sentie d'autant + frustrée dans mes attentes de missions dans d'autres époques) et l'aspect romance m'a agacée aussi, avec son côté YA.

Et pour l'aspect

Spoiler:

des méchants qui veulent faire du fric avec les voyages dans le temps,

ça m'a rappelé une série espagnole (que je vous recommande, d'ailleurs), El Ministerio del tiempo, qui a inspiré Timeless, mais est à mon avis bien meilleure.

Dernière modification par Lisbei (04/09/2019 11:31:24)


Même le soleil se couche

Hors ligne

 

#57 02/10/2019 12:05:03

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 38041
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

Bon, pour ceux qui aiment, le tome 4 est là. wink

https://nsa40.casimages.com/img/2019/10/02/mini_191002125313319119.jpg


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#58 19/12/2019 08:03:26

Shalmy
Istar
Date d'inscription: 11/08/2018
Messages: 158

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

Ne me demandez pas pourquoi mais j'ai lu les tomes 2, 3 et 4 et... c'est de pire en pire. Jodi Taylor n'essaye même plus de conserver un semblant de crédibilité au niveau des voyages temporels/mondes parallèles et c'est un foutoir sans nom. Elle n'essaye plus non plus de prétendre que n'importe qui peut mourir puisque

Spoiler:

les personnages principaux tués sont envoyés dans un monde parallèle et que même au terme d'une bataille rangées à l'arme lourde face à une force bien entrainée, il n'y a que 4 morts dans tout l'institut. Non mais franchement...

Qu'est-ce qui en va pas ? Qu'est-ce qui va plutôt. Franchement ? Je n'ai rien trouvé.

Spoiler:

-À quoi ça sert d'avoir une "muse de l'histoire" gardienne des lignes temporelles qui est censée tuer les gens qui créent des paradoxes si ladite muse a en fait besoin de l'intervention de Max pour sauver la ligne temporelle car des méchants font n'importe quoi avec ? Qu'elle les écrase comme elle a écrasé tous els autres...

-C'était déjà le cas dans les autres tomes mais c'était moins grave à l'époque car il n'y avait pas pareille urgence. Les gens peuvent partir à une autre époque des années et tout de même se retéléporter quelques secondes après leur départ. Pourquoi l'auteur crée-t-elle des deus ex machina à la con en les faisant revenir à la dernière seconde alors que ça n'a aucune justification ?

-Toute cette histoire de monde parallèle où tout est très similaire mais pas identique ne tient pas debout. L'autrice doit décider à partir de quand les deux lignes temporelles ont divergé et ce que ça a comme conséquences. À partir de là, tout est très différent. Au lieu de ça, tout est pareil sauf ce qui arrange l'arrange. Désolé mais la création d'une police du temps dans ce monde suffit à elle seule à tout changer. Max devrait atterrir dans un monde qu'elle ne reconnait pas, pas jouer au jeu des 7 erreurs...

-Plusieurs fois dans la série, mais surtout dans ce tome, des petites réflexions des uns et des autres me font penser que, pour l'autrice, le moment durant lequel Max vit est "le présent". Pas juste le présent de Max mais "le présent" tout court. Alors, pourquoi pas, on pourrait estimer que, contrairement à ce que la science nous dit, le futur n'a effectivement pas encore eu lieu sauf qu'on sait que c'est faux puisque de nombreuses personnes viennent de ce futur.... À un moment la muse de l'histoire sort carrément "we can't change the past but we can change de future" Cette phrase à elle seule illustre bien à quel point l'autrice n'a rien compris ou se fiche éperdument de créer des incohérences. Il y a des gens qui viennent sans cesse du futur pour essayer de changer leur passé (mais le futur de Max) et, bizarrement, ça la Muse laisse faire. Tout comme elle laisse Max (ou Léon selon l'univers) sauver un Troyen et le laisser vivre au XXIe siècle mais elle tue par ailleurs les autres qui tentent de changer le passé.

-Toutes les interactions entre la police du temps, les différentes époques de St. Mary et Max/Léon violent toutes les règles édictées par l'autrice. De deux choses l'une. Soit Max peut se retrouver là et alors la police tente de changer le passé en l'éliminant et elle doit donc se faire désintégrer par l'Histoire. Soit Max ne peut pas se retrouver là et alors l'Histoire va la réintégrer. D'ailleurs, elle sert à quoi cette police puisqu'on nous explique dans le premier tome que l'Histoire sait se défendre toute seule ?

-Y en a des paquets des exemples comme ça mais prenons en un. La Police du Temps tente de prendre le contrôle de St. Mary à diverses époques mais n'a pas réussi et se concentre du coup sur celle de Max (pourquoi ? à part parce que ça arrange l'autrice, mystère). Sauf que si effectivement ils prennent le contrôle de St. Mary dans le passé, tous les événements qui ont conduit à leur création dans le futur n'auront pas lieu puisque ces événements sont liés à St. Mary qui n'existera plus (sous cette forme). Et s'ils n'existent pas, comment peuvent-ils revenir dans le passé pour changer les choses ? ...

En résumé : même si ce n'est pas mon cas, on peut aimer le ton léger du récit, les petites escapades dans le passé et les personnages barrés de St. Mary mais ne venez pas prétendre que cette série à la moindre prétention dramatique (non tout le monde ne peut pas mourir) ou de cohérence. Jodi Taylor écrit ce qu'elle veut et ignore superbement tous les paradoxes qui se mettent sur sa route.

Hors ligne

 

#59 26/02/2020 11:57:15

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 38041
Site web

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

Et maintenant le 5 !

https://nsa40.casimages.com/img/2020/02/26/200226124749361035.jpg


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#60 08/03/2020 09:54:03

Lauriaen
Tourneuse de pages
Lieu: ...
Date d'inscription: 10/09/2013
Messages: 734

Re: Critique ! [Les Chroniques de St Mary]

Toujours autant de plaisir après la lecture de ce 5e tome !

Pas d'impatience particulière à attendre chaque parution, rien de révolutionnaire, mais, dès le livre ouvert et les premières pages parcourues, c'est le sourire aux lèvres que je savoure ma lecture et me replonge dans l'ambiance un peu foldingue de l'institut et le ton délicieusement décalé de cette série. smile

Hors ligne

 

Pied de page des forums