Le forum va prochainement être mis à jour.
Merci de vérifier que l'adresse email renseignée dans votre profil est valide et que vous l'utilisez encore.
Vous pourriez en avoir besoin prochainement ;)

#61 19/08/2020 11:45:24

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 38247
Site web

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

Le pitch fait très classique mais j'imagine que le traitement ne le sera pas. smile
Sinon pour Le Livre de M, si d'autres l'ont lu, c'est par ici : http://www.elbakin.net/forum/viewtopic.php?id=9776 wink


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#62 21/09/2020 09:38:31

Gilles Dumay
Maïa
Date d'inscription: 16/01/2018
Messages: 257

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

Les éditions Albin Michel ont acquis pour leur département éditorial Albin Michel Imaginaire les droits de traduction en langue française du second roman de Derek Künsken, The Quantum Garden, la suite directe du Magicien quantique.

GD

Hors ligne

 

#63 23/09/2020 17:48:36

John Coltaine
Ta'veren
Date d'inscription: 14/08/2019
Messages: 217

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

Excellente nouvelle !! J'ai lût il y a peu le Magicien Quantique et même si il m'a fallut un peu de temps pour rentrer dans l'univers j'ai bien apprécié les protagonistes et surtout le peuple des fantoches et  leur rapport aux dieux , donc bien partant pour la suite  !!

J'en profite pour remercier Mr Dumay pour l'ensemble de son travail sur la collection Albin Michel Imaginaire
Anatèm et Terminus ont été des coups de coeurs .
American ElseWhere  et Une Cosmologie de Monstre de la bonne "Lovecrafterie"
Semiosis une belle aventure intelligente
Mage de bataille un bon moment de fantasy "classique" mais efficace avec un vrai plaisir de lecture

La trilogie la Fleur de dieu est pleine de trés bonne idée et à pour moi réussi le pari de la littérature "engagée" et réfléchie tout en gardant une vraie histoire prenante ; même si j'ai un bémol avec le dernier tome qui m'a moins embarqué que les deux autres.

Un Ocean de rouille est plus "pif paf poum" mais c'est divertissant aussi de temps en temps

Moins convaincu par la cité de l'orque et le chant du soleil

Je n'ai pas encore acquis le livre de M qui me fait de l'œil

Bref de beaux ouvrages et on sent une vraie connaissance et passion du milieu à travers vos interview et vos choix d'éditions , j'espère que vous pourrez continuer longtemps dans cette voie et nous faire profiter de beaucoup de bons livres.

Hors ligne

 

#64 24/09/2020 07:29:56

Gilles Dumay
Maïa
Date d'inscription: 16/01/2018
Messages: 257

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

@John Coltaine
Normalement vous devriez trouver votre bonheur au premier semestre 2021 avec :
- Émissaires des morts d'Adam-Troy Castro en janvier
- Gnomon T1 et T2 de Nick Harakaway en février et mars
- Les Maîtres-enlumineurs de Robert Jackson Bennett en avril
- Demain et le jour d'après de Tom Sweterlitsch en mai

GD

Hors ligne

 

#65 01/11/2020 10:11:08

Amaryan
Chouette, des livres !
Lieu: Paris
Date d'inscription: 03/10/2008
Messages: 645
Site web

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

Je viens pour ma part de terminer Quitter les monts d'automne, une superbe lecture et une plume immersive avec beaucoup de finesse. J'ai énormément apprécié le rythme lent qui prend le temps d'amener chaque élément par petites touches, et tout le concept de fond.

J'avais aussi adoré Les étoiles sont légion au moment de sa sortie, dans un registre très différent !

Hors ligne

 

#68 23/12/2020 20:33:06

Littlefinger
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 31/03/2011
Messages: 975
Site web

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

Tiens, Y : The Last Man en roman...

Hors ligne

 

#69 01/01/2021 18:40:41

Tarann
Ta'veren
Date d'inscription: 04/03/2018
Messages: 245

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

J'ai lu aujourd'hui Avec du sang sur les mains et j'ai vraiment passé un bon moment.

L'auteur nous avoue en préambule adorer son (anti)héroïne Andrea Cort et je comprends tout à fait pourquoi : à peine quelques pages de lues et je ressentais déjà un certain attachement pour le personnage.

Je reprocherai tout de même au récit d'être un poil invraisemblable puisque tout le monde semble éviter de se poser une question qui m'est pourtant tout de suite venue à l'esprit au regard de la situation. J'ai cru qu'on allait avoir le droit à un gros retournement de situation (la ficelle, que dis-je, la poutre étant tellement grosse), mais non.

Mais je pinaille, j'ai bien accroché au texte : c'est bien construit et j'ai vraiment envie d'en savoir plus sur Andrea.

Hors ligne

 

#70 01/01/2021 23:01:48

John Coltaine
Ta'veren
Date d'inscription: 14/08/2019
Messages: 217

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

Idem , j'ai lu la nouvelle ce jour et malgré la même réserve  que Tarann sur le fait que seul l'héroïne semble voir l'évidence, je suis rentré dans le texte et cela donne envie d'en apprendre plus sur cet univers et ce personnage.
Hameçon bien gobé en ce qui me concerne donc affaire et auteur à suivre !

Hors ligne

 

#71 26/01/2021 09:12:47

Gilles Dumay
Maïa
Date d'inscription: 16/01/2018
Messages: 257

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

Les éditions Albin Michel ont acquis les droits pour leur département Imaginaire du roman de Romain Lucazeau La Nuit du faune.

Le lien vers l'annonce.

GD

Hors ligne

 

#72 26/01/2021 09:22:12

Symedelic
Apprenti
Date d'inscription: 20/08/2019
Messages: 24

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

Gilles Dumay a écrit:

Les éditions Albin Michel ont acquis les droits pour leur département Imaginaire du roman de Romain Lucazeau La Nuit du faune.

Le lien vers l'annonce.

GD

Waouh, voilà qui est plus qu'alléchant, j'avais vraiment adoré Latium !
Septembre c'est loin, mais bon, y a aussi largement de quoi lire d'ici là smile

Hors ligne

 

#73 26/01/2021 10:06:55

Anna
Istar
Date d'inscription: 10/12/2016
Messages: 197

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

Personnellement, j'avais lâché Latium au bout d'une centaine de pages, mais je ne désespère pas d'apprécier cet auteur à côté duquel je suis très certainement passée, et la présentation de La nuit du faune a tout pour me plaire. Très original dans le paysage éditorial, je trouve. Et comme d'habitude, G. Dumay a l'art de transmettre sa passion et son enthousiasme.
Est-ce un texte de même ampleur que Latium, ou plus court ?

Dernière modification par Anna (26/01/2021 10:10:15)

Hors ligne

 

#74 26/01/2021 10:51:56

Gilles Dumay
Maïa
Date d'inscription: 16/01/2018
Messages: 257

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

Anna a écrit:

Est-ce un texte de même ampleur que Latium, ou plus court ?

C'est beaucoup (beaucoup) plus court. 300 pages, une fois maquetté.

GD

Hors ligne

 

#75 26/01/2021 11:29:01

Anna
Istar
Date d'inscription: 10/12/2016
Messages: 197

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

Donc en effet, la comparaison avec le conte philosophique s’entend. Je prends date pour septembre !

Hors ligne

 

#76 29/01/2021 19:34:59

Tarann
Ta'veren
Date d'inscription: 04/03/2018
Messages: 245

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

Je viens de terminer Émissaires des morts.

Et avant toute chose, je tiens à saluer la démarche d'AMI d'avoir proposé dans un seul et même bouquin quatre nouvelles puis un roman. En tant que lecteur, j'ai adoré découvrir Andrea de cette façon. Je cite Gilles : "si se contenter de publier le premier roman aurait été beaucoup plus facile d’un point de vue strictement commercial, cette perspective aurait été nettement plus discutable d’un point de vue éditorial, car les lecteurs auraient alors perdu une bonne partie de ce qui fait le sel de ces histoires : découvrir l’évolution de ce personnage complexe.

Concernant le livre en lui-même : j'ai beaucoup aimé les nouvelles (particulièrement les trois premières); le roman, un peu moins.

Car c'est quelque chose que j'ai oublié au fil de ma lecture : les textes ne sont pas publiés dans leur ordre de rédaction. Et je trouve que ça se sent. Je trouve Andrea particulièrement bien écrite, définie, avec plus de prestance, de présence dans les premiers textes que dans le roman. Plus touchante et plus crédible aussi.

C'est donc un sentiment assez étrange que d'avoir l'impression qu'un personnage régresse alors qu'il devrait, au contraire, gagner en autorité / force / assurance (c'est en tout cas mon idée du personnage). Parce que je le redis, les trois premières nouvelles sont vraiment géniales.

Maintenant direction Gnomon !

Hors ligne

 

#77 30/01/2021 09:21:16

Gilles Dumay
Maïa
Date d'inscription: 16/01/2018
Messages: 257

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

Tarann a écrit:

C'est donc un sentiment assez étrange que d'avoir l'impression qu'un personnage régresse alors qu'il devrait, au contraire, gagner en autorité / force / assurance (c'est en tout cas mon idée du personnage). Parce que je le redis, les trois premières nouvelles sont vraiment géniales.

A mon avis tu touches l'essence même du projet d'Adam-Troy Castro, Andrea Cort s'humanise et en s'humanisant elle faiblit, ou du moins elle se craquelle. Castro sous-entend (à mon sens) que cette faiblesse apparente pourrait être l'ultime forme de courage dont serait capable Andrea.
Il y a là-dessous toute une métaphore du duel (immortel) qui oppose la civilisation à la barbarie. Il est plus facile d'être barbare que civilisé, à moins que ça ne soit l'inverse...
Un peu comme quand, à regret, Riddick se rend compte que : "They civilized me".

"Ils m'ont civilisé."

Peut-être qu'Andrea se rend compte à regret qu'elle s'humanise. Réponse en juin, dans La troisième griffe de Dieu.

Hors ligne

 

#78 30/01/2021 12:29:26

Tarann
Ta'veren
Date d'inscription: 04/03/2018
Messages: 245

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

Gilles Dumay a écrit:

A mon avis tu touches l'essence même du projet d'Adam-Troy Castro, Andrea Cort s'humanise et en s'humanisant elle faiblit, ou du moins elle se craquelle. Castro sous-entend (à mon sens) que cette faiblesse apparente pourrait être l'ultime forme de courage dont serait capable Andrea.
Il y a là-dessous toute une métaphore du duel (immortel) qui oppose la civilisation à la barbarie. Il est plus facile d'être barbare que civilisé, à moins que ça ne soit l'inverse...
Un peu comme quand, à regret, Riddick se rend compte que : "They civilized me".

"Ils m'ont civilisé."

Peut-être qu'Andrea se rend compte à regret qu'elle s'humanise. Réponse en juin, dans La troisième griffe de Dieu.

Remarque tout à fait pertinente et avis que je partage.

J'ai effectivement manqué de finesse en mettant en avant ces 3 traits de caractères : ce que j'aurais dû dire, plus simplement, c'est que je trouve le personnage mois bien écrit dans le roman que dans les nouvelles.

Andrea s'humanise dans le roman, c'est certain. Et pour elle, qui se considère comme un monstre depuis des années, ce processus la fragilise. Sur ce point, il y a une totale cohérence dans le cycle de lecture nouvelles / roman (et ça, comme tu as pu le dire, c'est une super démarche éditoriale).

Mais même en sachant ça, je trouve l'Andrea du roman moins bien écrite que celle des nouvelles.

Réponse en juin, dans La troisième griffe de Dieu.

Et je croise les doigts pour que le troisième roman puisse suivre.

Hors ligne

 

#80 03/04/2021 08:06:26

Kaellis
Petit cauchemar ambulant
Lieu: Nancy
Date d'inscription: 14/09/2014
Messages: 1748

Re: Albin Michel Imaginaire - acquisitions SF

Quelle bonne nouvelle !


Memento Mori

Hors ligne

 

Pied de page des forums