#1 08/01/2018 16:56:47

Aerendhyl
Maïa
Date d'inscription: 27/05/2016
Messages: 261

Les Centaures - André Lichtenberger

Quelqu'un a-t-il pu lire ce vieux roman récemment publié par les éditions Callidor ?

Aux centaures la plaine luxuriante, aux faunes la forêt centenaire et aux tritons l’océan infini. Protecteur des Trois Tribus et gardien des animaux, Klévorak, le roi du peuple aux six membres, maintient la paix entre tous, imposant sa loi. Mais celle-ci vient d’être violée, et voilà que les eaux se déversent du ciel crevé et que la race impie des hommes, frères du froid et de la mort, menace l’équilibre de la nature… Pris entre la mer salée, immense et terrible, et les glaives de bronze des Écorchés, les centaures et leurs frères vont devoir faire un choix.

C'est une lecture qui m'a magnifiquement enchanté. A la fois prenante et bouleversante. L'impression de lire un sublime conte, un récit biblique, une fable homérique... Un délicieux mélange.

L'auteur a la capacité de fédérer, de capter l'attention avec sa plume poétique. Les pérégrinations du peuple Roi m'ont tenu en haleine tout le long. Suivre leurs joies futiles, leurs craintes perceptibles...  Une certaine magie se dégage de ce récit ; grâce au langage utilisé, au contexte et à la sensation de vivre-lire une histoire particulière, véritable, nous prenant au coeur bien qu'entièrement imaginaire.
André Lichtenberger nous évoque des contrées, des paysages, de la végétation, différentes espèces qui nous parlent. Parce qu'elles font partie de nous, de notre Monde, de notre légendaire, de notre imaginaire. A qui les Centaures n'évoquent rien ? Les Faunes ?

C'est une lutte de classe. Prenant place dans un Monde imaginaire, le contexte n'en reste pas moins d'actualité. L'emprunte de l'Homme sur son environnement. Un écho particulier vu l'actualité du moment.

Les éditions Callidor réalisent, à mes yeux, un sans faute depuis leurs créations. L'Âge d'or de la fantasy est une collection magistrale qui m'a permis de lire des plumes exceptionnelles. Il est impossible de passer à côté... C'est... Beau !


Alea Jacta Est.

Hors ligne

 

#2 08/01/2018 17:11:25

Aventurine
Voyageuse de l'imaginaire
Lieu: Un autre monde
Date d'inscription: 25/06/2014
Messages: 1479
Site web

Re: Les Centaures - André Lichtenberger

Tu m'intrigues beaucoup ! Je ne connaissais pas. Ton avis et également ceux trouvés sur d'autres sites me donnent vraiment envie d'essayer cette lecture. Merci pour le partage ! smile


Bibliothèque : Babelio et Booknode
Groupe de Lecture Elbakin : Les neufs princes d'Ambre de Roger Zelazny

Hors ligne

 

#3 08/01/2018 17:19:08

Aion
Chat bibliovore
Date d'inscription: 12/07/2007
Messages: 452

Re: Les Centaures - André Lichtenberger

Pareil pour moi! smile

Par contre, j'ai lu que ce récit (français!) date de 1920. Le style a-t-il bien vieilli, ou faut-il un temps d'adaptation pour rentrer dedans?

Hors ligne

 

#4 08/01/2018 18:14:00

Tzeentch
The Red
Date d'inscription: 03/04/2015
Messages: 592

Re: Les Centaures - André Lichtenberger

Aerendhyl a écrit:

Les éditions Callidor réalisent, à mes yeux, un sans faute depuis leurs créations. L'Âge d'or de la fantasy est une collection magistrale qui m'a permis de lire des plumes exceptionnelles. Il est impossible de passer à côté... C'est... Beau !

Oui oui oui !!! C'est super ce que fait Thierry Fraysse. Une maison d'édition qui gagne à être connue. 

D'ailleurs, j'en profite pour ajouter la couverture du roman, signée Victor Prouvé :

https://static.wixstatic.com/media/19fc81_c0f899b7b34e404ab0bb4833b7af3919~mv2_d_1558_2383_s_2.jpg/v1/fill/w_315,h_451,al_c,q_80,usm_0.66_1.00_0.01/19fc81_c0f899b7b34e404ab0bb4833b7af3919~mv2_d_1558_2383_s_2.jpg

Dernière modification par Tzeentch (08/01/2018 18:15:12)

Hors ligne

 

#5 08/01/2018 19:37:20

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33699
Site web

Re: Les Centaures - André Lichtenberger

Oui, la chronique de Gilthanas est au programme. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#6 08/01/2018 20:17:02

Aerendhyl
Maïa
Date d'inscription: 27/05/2016
Messages: 261

Re: Les Centaures - André Lichtenberger

Aion a écrit:

Pareil pour moi! smile

Par contre, j'ai lu que ce récit (français!) date de 1920. Le style a-t-il bien vieilli, ou faut-il un temps d'adaptation pour rentrer dedans?

Une première publication en 1904 même ! Je dois avouer que j'avais la même crainte et le côté lyrique de l'auteur m'a immédiatement plongé dans le récit.

Tu m'intrigues beaucoup ! Je ne connaissais pas. Ton avis et également ceux trouvés sur d'autres sites me donnent vraiment envie d'essayer cette lecture. Merci pour le partage !

J'ai lu quelques avis, ça rejoint vraiment la sensation que j'en ai eu. J'ai hâte de lire la chronique de Gilthanas.

Je dois ajouter que les illustrations incluses dans le récit sont sublimes. L'objet en lui-même est un véritable bijou. Je suis vraiment sous le charme des éditions.


Alea Jacta Est.

Hors ligne

 

#7 09/01/2018 15:28:39

Gilthanas
Cultiste
Lieu: Valenciennes (59)
Date d'inscription: 23/01/2012
Messages: 2473
Site web

Re: Les Centaures - André Lichtenberger

Je finis le Serpent Ouroboros et j'attaque ça wink


Lecture en cours : Retour à Gauntlgrym 3 - Héros, de R.A Salvatore

Hors ligne

 

#8 10/01/2018 17:37:25

Kissifrott
Novice
Date d'inscription: 03/03/2013
Messages: 13
Site web

Re: Les Centaures - André Lichtenberger

Je suis en train de lire Les Centaures... et je rejoins totalement l'avis Aerendhyl, c'est très bon, avec une plume assez sublime.

Hors ligne

 

#9 11/01/2018 19:46:00

Tybalt
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1324

Re: Les Centaures - André Lichtenberger

Je l'ai zyeuté avec curiosité en librairie et vos avis sont très alléchants : je l'ajoute à mes futurs achats smile

Hors ligne

 

#10 28/01/2018 15:35:19

Tybalt
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1324

Re: Les Centaures - André Lichtenberger

J'ai donc acheté ce roman, j'en suis au premier quart et pour le moment je me régale ! Lichtenberger est vraiment en très bonne place pour être qualifié de "premier auteur de fantasy français" : son roman, paru en 1904, déploie un univers inspiré des mythologies gréco-romaines et influencé par les romans animaliers d'un Kipling, mais qui décrit trois peuples aux coutumes détaillées et aux aventures trépidantes, dans des paysages grandioses et mis en valeur par une langue magnifique, d'une richesse et d'une précision de vocabulaire impressionnante sans tomber dans l'érudition (pour ceux qui s'inquiétaient plus haut : je n'ai pas du tout trouvé la langue vieillie).

Centaures et centauresses, tritons et sirènes, faunes, Ecorchés infâmes : cet univers met en avant des peuples merveilleux, pour la plupart hybrides, au point qu'on pourrait se croire dans une extension de Magic : l'Assemblée ou dans un roman mythologique de Thomas Burnett Swann. Mais le cadre semble être l'ère quaternaire de la Terre... ou du moins une version alternative, bien sûr. On y croise en effet ours géants et mammouths, et les glaciations ne sont pas loin. Il y a un côté La Guerre du feu ou Niourk par endroits.

L'intrigue a un souffle épique certain, mais les personnages sont bien approfondis tout de même (pour ce que j'ai pu en voir). Ayant lu il y a peu La Plaine étincelante, publié en 1890 par William Morris, autre fondateur de la fantasy (de l'autre côté de la Manche), je suis surpris en bien par Les Centaures car ces derniers laissent une bien meilleure place aux personnages féminins (là encore : pour ce que j'en ai lu).

Je tiens à ajouter que je suis particulièrement convaincu par le travail éditorial réalisé par Callidor, qui, non content de rééditer le texte (tombé dans le domaine public, à ma connaissance), y ajoute les belles illustrations de Victor Prouvé parues dans la réédition de 1924, ainsi qu'une postface traduite de Brian Stableford (en fin de livre) et une préface inédite par Thierry Fraysse qui fournit des éléments très utiles pour replacer le livre dans son contexte. Il y a un travail soigné sur la ligne graphique et les couvertures. En plus, j'aime bien le format et la police de caractères choisie pour le texte.
Un beau travail éditorial qui n'a pas volé son prix littéraire et qui me donne très envie de regarder le reste de la collection, notamment Lud-en-Brume de Hope Mirrless (serait-elle la première écrivaine à avoir publié de la fantasy ?).

Dernière modification par Tybalt (28/01/2018 15:43:47)

Hors ligne

 

#11 28/01/2018 15:42:34

Kissifrott
Novice
Date d'inscription: 03/03/2013
Messages: 13
Site web

Re: Les Centaures - André Lichtenberger

Oui, vraiment, les éditions Callidor font un travail formidable. Comme le dit Tybalt, préface et postface sont top, et le texte est vraiment excellent. Il y a un petit aspect conte philosophique, sûrement influencé par la pensée de Rousseau sur la nature. Un texte définitivement à lire pour ma part, avec du style et du contenu.

Et j'attaque la lecture du reste des éditions Callidor, parce que Callidor, j'adore big_smile

Hors ligne

 

#12 04/02/2018 20:03:36

Tybalt
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1324

Re: Les Centaures - André Lichtenberger

J'ai terminé le roman ce matin et la lecture complète a confirmé largement ma première impression : Les Centaures est une épopée mythologique pleine de souffle et de puissance, sans pour autant manquer de finesse ou de subtilité. Il est porté par un style somptueux, qui fait naître dans l'esprit non pas des images mais de véritables tableaux vivants riches en détails, qui flattent les cinq sens et montrent un sens du grandiose et du merveilleux digne des effets spéciaux d'une superproduction hollywoodienne. Ce roman peut même se targuer de personnages féminins intéressants (à commencer par la centauresse Kadilda), ce qui est loin d'être le cas de beaucoup d'autres romans de fantasy de la même époque !
L'ensemble rappelle par certains aspects Kipling ou Edgar Rice Burroughs (les Tarzan), mais il s'inscrit pleinement dans l'imaginaire symboliste du début du XXe siècle, tout en annonçant les univers de Thomas Burnett Swann, dont il partage la nostalgie d'une faune mythologique paisible vivant en harmonie avec la nature, un passé révolu où les humains n'ont pas le beau rôle.
Une seule conclusion s'impose : lisez-le, vous ne le regretterez pas !

Hors ligne

 

Pied de page des forums