Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#41 27/04/2016 08:26:48

Benedick
Adhérent
Date d'inscription: 26/06/2013
Messages: 732

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Pour ma part, une écoute qui fut fort agréable et intéressante.smile

Je connaissais Kay par ma lecture des Chevaux célestes et sa réputation auprès des bonnes gens d'Elbakin

J'aime bien l'alternance de ton d'Alethia entre phrasé académique et pointe humoristique pertinente. smile

Beaucoup aimé les divers explications d'Alana sur Kay et son œuvre. En particulier l'image du "cireur de chaussure de Napoléon" dans la narration de Kay.

J'ai le même sentiment que Saffron qu'en j'entends parlé les lecteurs de Kay : chacun donne l'impression de lire un livre différent. Ce qui prouve le talent du Bonhomme.

J'ai la même définition que Akallabeth sur l'aspect romantique de la fantasy de Kay.

Je me permet de préciser ce que j'entends par "romantisme" : une force incontrôlable et séductrice contre laquelle on ne veut pas lutter même si on prétend le contraire.

On peut juste essayer de gérer les sentiments qu'on éprouve.
(EDIT: Damned la phrase pompeuse qui veut rien dire)

C'est pour cela que j'ai été séduit par les Chevaux célestes.

Et finalement, si j'ai bien compris, faut lire les Lions d'Al-rhassan. big_smile

Dernière modification par Benedick (27/04/2016 08:31:50)


Il n'y a rien qui plaise autant, même au plus bourgeois des peuples, que les spectacles des guerres et des violences

Hors ligne

 

#42 27/04/2016 09:27:31

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7059

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Tout à fait d'accord avec Aka sur la meilleure façon de découvrir Kay : Les Lions d'Al-Rassan. Il est pas forcément supérieur aux autres grands romans de Kay, mais il a l'avantage d'être relativement court (ou moins longs que les autres) et d'avoir une ambiance ensoleillée et européenne qui peut nous parler plus facilement. C'est très représentatif du style de Kay et c'est moins intimidant que ces autres gros pavés.
Sinon, La Mosaïque du Sarance, mais c'est un peu plus long et tranquille (j'avais du faire une pause dans ma lecture à un moment).

Tigane, j'ai pas dû le lire au bon moment, mais j'ai trouvé ça terriblement long, d'autant plus que je ne suis pas du tout rentré dans l'univers.

Pas du tout d'accord avec Aya concernant la ressemblance entre le Cook des Instrumentalités de la Nuit et Kay. Outre le côté pseudo-historique, rien n'est proche entre les deux : l'ambiance, les relations entre les personnages, le style, la place de la magie...

Merci pour le podcast, en tout cas !


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

#43 27/04/2016 11:35:51

Akallabeth
At work...
Lieu: Sur mon clavier
Date d'inscription: 26/03/2009
Messages: 3006

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Merwin Tonnel a écrit:

Merci pour le podcast, en tout cas !

J'ai envie de dire : Merci à toi ! wink


"The Golden Crane flies to Tarmon Gaidon!"

Hors ligne

 

#44 27/04/2016 15:53:43

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35388
Site web

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Hiémain a écrit:

Oui mais on attend quand même toujours d'entendre Gillossen en qualité HD surround 7.1 dts ultra fx studio du coup ;p

Ça devrait être bon pour la prochaine fois. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#45 27/04/2016 15:59:18

No'wens
Rêveuse de mondes
Lieu: Réunion
Date d'inscription: 01/02/2011
Messages: 1251

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Bon, bilan du podcast : lisez  Les Lions d'Al-Rassan en mangeant de la pizza, c'est ça ? tongue


"POURQUOI, demanda-t-il, EST-CE QUE VOUS VOUS BALADEZ AVEC UN CANARD SUR LA TETE ?
_ Quel canard ?
_ AH. PARDON."

biblio Booknode | biblio Babelio

Hors ligne

 

#46 27/04/2016 16:33:54

Daodi
Ta'veren
Date d'inscription: 14/06/2013
Messages: 208

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Podcast bien sympa sur un auteur qui vaut le détour.

Je vais me permettre une toute petite remarque : Comme souvent, vous faites beaucoup de débat sur la question de "lequel pour commencer ? comment commencer Kay si on n'est lecteur de fantasy, si on n'est pas lecteur de fantasy etc etc, comment commencer Kay si on a lu 32 livres de fantasy, 25 polar, 12 classiques et qu'on a mangé du riz hier soir...."

perso je trouve ca un peu vain puisque vous ne pourrez pas couvrir tout les profils de lecture et que ca vous conduit à avoir recours trop souvent aux petits cases et à cloisonner les profils de lecture :  "le lecteur de blanche" "le lecteur de fantasy" "le lecteur de polar"

Bref vous êtes beaucoup plus intéressant quand vous parlez des livres, de ce que vous avez aimé ou pas, que quand vous vous questionnez sur la cible potentielle du livre. Après chacun est assez grand pour faire ses choix.

Pour Kay le meilleurs choix c'est de prendre celui dont l'époque colle le plus à ce qu'on a aime ou ce qu'on a envie de lire. (La Chine, L'Espagne, Byzance...)

Dernière modification par Daodi (27/04/2016 16:36:15)

Hors ligne

 

#47 27/04/2016 17:14:27

K.
Féru de mauvais genres
Lieu: Lisière de Brocéliande.
Date d'inscription: 13/10/2013
Messages: 1504

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Je ne vois également pas de Kay idéal pour commencer et tout dépendra du lieu ou de la période vous tentant le plus. La mosaïque de Sarance est pour l'instant de ceux que j'ai lu (Tapisserie de Fionavar, Lions d'Al Rassan, Mosaïque de Sarance, Chevaux célestes) celui qui m'a le plus marqué sur le long terme mais Constantinople est un des rares noms de villes a m'avoir toujours fait rêver et j'ai toujours été charmé par les mosaïques de Ravenne... un autre eut probablement pu être plus sensible aux charmes d'Al Andalus.

Pour revenir sur l'intérêt de faire autant de recherches, si méticuleuses, pour ne point écrire de romans historiques, c'est un bon moyen pour avoir un univers fouillé, cohérent et vraisemblable : donner aux gens l'impression de sentir et de vivre Constantinople tout en y ajoutant le sel de l'imprévu  ; en jetant un voile d'incertitude sur le futur des personnages ou le devenir de la cité en une uchronie fantaisiste aux libertés d'autant plus grandes que tout en vous criera Constantinople tout en sachant pertinemment que vous êtes dans un ailleurs.

Pour ce qui est de la chronologie, concernant plus précisément les Lions d'Al Rassan, la date n'en est pas si "précise", les évènements y sont resserrés, accélérés. C'est d'ailleurs un autre intérêt de se plonger dans la documentation et d'en faire un monde différent. Les évènements du roman, abordés en l'espace d'une vie, démarrent en 1036

Spoiler:

chute du califat Omeyyade de Cordoue, début de l'époque des Taifas

évoquent toutes les grandes phases suivantes et notamment la fin du XIème

Spoiler:

Débarquement des berbères Almohavides

ainsi que les moments majeurs des XIIIème et XVème siècles.

Spoiler:

Chute complète d'Al-Andalus, de Cordoue, Séville, Grenade

oui, je sais, c'est idiot de mettre des évènements historiques réels sous balise spoilers mais si vous ignorez tout de l'histoire de la péninsule ibérique cela dévoile deux-trois choses tongue

Dernière modification par K. (27/04/2016 17:16:24)


Ma bibliothèque en SF et Fantasy

« Cet hiver sera mon dernier. Pourvu que je me baigne dans le sang des Bolton avant de mourir. Je veux le sentir m’éclabousser la face quand ma hache mordra profondément dans un crâne de Bolton. Je veux le lécher sur mes lèvres, et mourir avec ce goût sur ma langue. »
Le Grand Quartaut.

Hors ligne

 

#48 27/04/2016 17:25:56

Aion
Chat bibliovore
Date d'inscription: 12/07/2007
Messages: 456

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Je n'ai pas encore eu le temps d'écouter tout le podcast, donc mon avis ne sera que partiel.

Un podcast très agréable à suivre, malgré le très vil coup de Jarnac du début. Taper dans l'arcane des épées en l'absence de ses supporters, pour en rajouter une couche avec le trône de fer (et oser qualifier ce cycle de "punchy", mais où va-t-on ma bonne dame! tongue), c'était un bien vil croc-en jambe! tongue (Second degré, hein!!!)

Concernant Kay, comme je l'ai dit, je n'ai pour l'instant lu que le dernier rayon du soleil, que j'ai adoré.

Je rejoins l'avis de Daodi sur l'intérêt de parler davantage des livres en eux-mêmes, d'autant plus que le critère de sélection qu'il a cité correspond exactement à la démarche que j'ai eue vis-à-vis du dernier rayon du soleil (d'ailleurs, c'est pour cette raison que je suis moins attiré par le reste de l'oeuvre de Kay, malgré les éloges dithyrambiques qui sont faits dessus : l'Espagne ou Byzance m'attirent moins. J'aime la forêt, le mystère et la brume, en somme.).

J'ai en effet choisi ce livre en tant qu'histoire sur les celtes et les vikings, pas en tant que Kay. Du coup, mon cadre de référence est plutôt constitué de livres comme les elfes de Fetjaine, la rune du loup de M.D.Lachlan, La Moïra et Gallica de Loevenbruck (si, si!), la Reine Celte de Manda Scott, un monde sans Dieux de Brian Ruckley ou le cycle d'Arthur de Bernard Cornwell (que je dois continuer, d'ailleurs) que de l'approche panoramique "pays par pays" de Kay.

C'est probablement ce qui explique que j'aie apprécié différemment ce roman, et que j'aie vu comme des qualités les défauts qui sont souvent cités pour faire de ce livre un Kay "moyen".

L'un des intervenants a fait une analyse très intéressante, et que je trouve pertinente, de cette oeuvre : les personnages seraient moins flamboyants parce que les cultures évoquées sont rudes.

Je suis entièrement d'accord avec ce point, qui est à mes yeux une grande qualité de ce roman, et non un défaut.

Par ailleurs, je n'ai pas perçu les personnages comme des éléments centraux du récit. J'ai plutôt eu l'impression que les véritables personnages de ce roman étaient les contrées évoquées, les peuples qui y vivent, et la notion de destin. Il m'a du coup semblé que les personnages humains n'étaient que les vecteurs permettant de raconter cette histoire,qui ne tourne en définitive pas autour de leur personnalité. C'est sans doute ce qui explique que cette personnalité n'ait pas eu besoin d'être développée autant que dans d'autres romans (que je n'ai pas lus, je spécule donc).

En y réfléchissant, je pense même que des personnalités plus dévelopées auraient gâché l'oeuvre, car elles auraient parasité les véritables héros du roman évoqués plus haut, tout en nuisant à l'ambiance générale brodée à travers le récit.

Enfin, ce n'est que ma perception des choses. smile

Edit :

Pour revenir sur l'intérêt de faire autant de recherches, si méticuleuses, pour ne point écrire de romans historiques, c'est un bon moyen pour avoir un univers fouillé, cohérent et vraisemblable : donner aux gens l'impression de sentir et de vivre Constantinople tout en y ajoutant le sel de l'imprévu  ; en jetant un voile d'incertitude sur le futur des personnages ou le devenir de la cité en une uchronie fantaisiste aux libertés d'autant plus grandes que tout en vous criera Constantinople tout en sachant pertinemment que vous êtes dans un ailleurs.

Je partage entièrement ces propos, qui sont en plus très bien dits. smile

Dernière modification par Aion (27/04/2016 19:03:28)

Hors ligne

 

#49 28/04/2016 14:22:09

Aléthia
Petite fille curieuse
Date d'inscription: 08/06/2008
Messages: 3268
Site web

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Merci pour vos retours, il est très agréable d'avoir vos retours smile

Pour ce qui est de par quel livre commencer, j'ai pourtant bien l'impression que nous avons dit distinctement qu'effectivement, cela devait se faire en fonction des affinités historiques et des goûts de chacun - donc exactement ce que dit Daodi et ce sur quoi Aion et K rebondissent. Alors sauf si dans notre dos, Merwin retouche le podcast, je ne comprends pas bien où est le soucis, du coup big_smile

Hors ligne

 

#50 28/04/2016 15:27:45

K.
Féru de mauvais genres
Lieu: Lisière de Brocéliande.
Date d'inscription: 13/10/2013
Messages: 1504

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

D'où le également. Je rejoins totalement votre avis sur la question et il n'y a aucun soucis. P
Mon message s'intéressait surtout à un point évoqué qui me semblait principal, à savoir l'intérêt d'une telle documentation pour en faire un monde "secondaire", en revenant entre autres sur la façon dont il tort la chronologie pour Al-Rassan (qui est certes précis chronologiquement mais fort accéléré. La durée historique abordée est un peu comme si un livre vous condensait la révolution industrielle de l'invention de la machine à vapeur à celle d'internet en une vie)


Ma bibliothèque en SF et Fantasy

« Cet hiver sera mon dernier. Pourvu que je me baigne dans le sang des Bolton avant de mourir. Je veux le sentir m’éclabousser la face quand ma hache mordra profondément dans un crâne de Bolton. Je veux le lécher sur mes lèvres, et mourir avec ce goût sur ma langue. »
Le Grand Quartaut.

Hors ligne

 

#51 28/04/2016 17:01:41

Aléthia
Petite fille curieuse
Date d'inscription: 08/06/2008
Messages: 3268
Site web

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

C'est surtout que je me suis dit que je perdais la boule big_smile wink

Oui, je pense aussi que nous sommes d'accord : c'est un travail de fourmi pour donner du corps à son univers de façon très tangible.

Hors ligne

 

#52 28/04/2016 19:32:44

Hiémain
Vala
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 31/10/2015
Messages: 354

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Encore un bon podcast smile

Tout à fait d'accord avec Aka sur la meilleure façon de découvrir Kay : Les Lions d'Al-Rassan.

Je suis bien d'accord et c'est ce que j'ai fait il y a peu. J'ai franchement aimé. A vous écouter en revanche, je suis refroidi pour poursuivre la lecture de Kay si c'est un peu lent sur ces autres oeuvres. :s

Hors ligne

 

#53 28/04/2016 23:15:51

Gilthanas
Défenseur de la fantasy à papa
Lieu: Saint Saulve (59)
Date d'inscription: 23/01/2012
Messages: 2671
Site web

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Écouté dans le bus entre Montréal et Québec, et bien aimé aussi. Je suis d'accord avec Aka quand il conseille de débuter par les Chevaux Célestes quand on ne connait pas Kay : j'ai débuté par celui-là et je ne le regrette pas !


Lecture en cours : Je suis Providence, de S.T Joshi

Hors ligne

 

#54 29/04/2016 17:47:58

K.
Féru de mauvais genres
Lieu: Lisière de Brocéliande.
Date d'inscription: 13/10/2013
Messages: 1504

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Même si dans ton cas cela correspond pas mal au conseil, dirigez-vous vers le lieu et la période vous tentant le plus, non? J'imagine que la mention d'un ouvrage bien documenté et bien écrit ayant pour cadre la Chine devait t'être pour le moins alléchant tongue


Ma bibliothèque en SF et Fantasy

« Cet hiver sera mon dernier. Pourvu que je me baigne dans le sang des Bolton avant de mourir. Je veux le sentir m’éclabousser la face quand ma hache mordra profondément dans un crâne de Bolton. Je veux le lécher sur mes lèvres, et mourir avec ce goût sur ma langue. »
Le Grand Quartaut.

Hors ligne

 

#55 30/04/2016 21:34:23

Mayliandra
Rayon prismatique
Lieu: Somewhere over the rainbow...
Date d'inscription: 20/01/2013
Messages: 215

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Pour ma part, j'ai lu dans l'ordre La Tapisserie de Fionavar, La Mosaïque de Sarance, Les Derniers Rayons du Soleil et Les Chevaux Célestes.

J'avoue ne pas avoir beaucoup de souvenirs de la Tapisserie de Fionavar et des Derniers Rayons du Soleil que j'ai lus il y a assez longtemps. Je n'ai pas beaucoup de souvenirs non plus de la Mosaïque de Sarance (j'ai un peu une mémoire de poisson rouge j'avoue), mais je sais que sur le coup j'avais beaucoup beaucoup aimé.

J'ai acheté les Chevaux Célestes sur recommandations d'une certaine Elbakinienne, et je reconnais qu'il est très bien écrit, très poétique etc, mais le style d'écriture (ce côté poétique justement) et l'univers (trop proche de notre monde à nous) ne me correspondent pas.

En ce qui me concerne, pour savoir quel livre conseiller, il faut :
- oui bon d'abord arriver à se souvenir un minimum des livres de l'auteur,

- en effet, savoir ce que la personne lit généralement, si elle a déjà lu de la fantasy ou non, parce qu'après avoir lu plusieurs livres avec des elfes des nains et une quête certes, on finit par être lassé mais par exemple, après avoir lu le premier tome du Seigneur des Anneaux, ma grand-mère m'a sorti que c'était un livre pour les mômes !. Je conseillerai Les Chevaux Célestes à ma mère ou ma grand-mère, par ce côté poétique, et historique, mais pas à ma cousine de 22 ans à qui je conseillerai surement La Tapisserie de Fionavar ou Sarance,

- savoir aussi ce que la personne recherche en se plongeant dans un livre. Personnellement, je n'aime pas les histoires se passant dans notre monde et je n'aime pas les styles d'écriture que je trouve lourds ou trop poétiques, pour moi un nom commun n'a pas à être obligatoirement suivi par un adjectif (je n'ai pas accroché au style de Jaworski par exemple). J'ai été surprise du coup par le style des Chevaux Célestes parce que je ne gardais pas ce souvenir du style de Kay, de ce côté si fouillé, détaillé de ce monde. Une évolution de l'auteur ? de ma façon de lire en prenant de l'âge ? Il faut donc que je relise la Mosaïque de Sarance...

Je partage cependant un peu l'avis de Daodi, c'est un peu dommage d'avoir passer autant de temps (presque 40 minutes je crois) sur quel livre choisir pour découvrir Kay et pour ne pas vraiment en conclure grand chose parce que justement, ça dépend...

Kay fait vraiment un travail très poussé pour créer ses mondes dans chacun de ses livres, pour décrire une civilisation en particulier, et du coup je me demande comment il fonctionne, est-ce que Kay commence par avoir l'idée de la civilisation dans laquelle il veut créer son monde et fait ses recherches en fonction, ou est-ce que sa découverte d'une culture, d'une civilisation lui donne envie de baser l'un de ses mondes sur elle ? (j'avoue avoir écouté la fin du podcast d'une oreille seulement puisque j'étais entrain d'écrire tout ça alors je m'excuse par avance si le sujet a été traité dans le podcast ou si j'aurais pu trouver la réponse sur un forum ou le net)

Je n'ai pas bien fait avancer le débat mais voilà mon humble avis big_smile.


Lecture en cours : Chevauche-Brumes- Thibaud Latil-Nicolas

Hors ligne

 

#56 02/05/2016 10:09:01

Akallabeth
At work...
Lieu: Sur mon clavier
Date d'inscription: 26/03/2009
Messages: 3006

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Merci pour vos remarques !
Soyons honnêtes la question de par quel livre commencer n'était un peu qu'un prétexte pour parler des livre sans faire catalogue. Mais si ça marche pas on essayera de faire mieux la prochaine fois ! wink


"The Golden Crane flies to Tarmon Gaidon!"

Hors ligne

 

#57 04/05/2016 16:43:41

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35388
Site web

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Et ça fait plaisir de voir M. Kay réagir sur Twitter. smile
J'espère que je pourrais le croiser à Québec le 2 juin. happy


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#58 16/05/2016 20:25:46

Mayliandra
Rayon prismatique
Lieu: Somewhere over the rainbow...
Date d'inscription: 20/01/2013
Messages: 215

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Merci à ce podcast de m'avoir donné envie de relire la Mosaïque de Sarance, mon souvenir a été confirmé, je suis ravie de m'être replongée dans cet univers. wink


Lecture en cours : Chevauche-Brumes- Thibaud Latil-Nicolas

Hors ligne

 

#59 17/05/2016 13:54:30

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35388
Site web

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Merci à toi ! smile

D'autres écoutes ? smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#60 17/05/2016 19:01:20

Kik
Agent dormant de Féerie
Lieu: plus prêt qu'on ne croit
Date d'inscription: 18/08/2014
Messages: 735

Re: Podcast n°57 - Guy Gavriel Kay

Il m'arrive d'écouter des podcasts à propos d'auteurs ou d'œuvres dont je ne connais pratiquement rien.

Cette fois-ci, on aura réussi à me convaincre...
du moins d'acheter Les Lions d'Al-Rassan à petit prix, mais le livre est comme neuf.

Sa lecture attendra l'été je pense. Après, je dirai si le talent est du côté de l'auteur, des promoteurs, ou des deux.  wink


"Seul le pénitent pourra le passer"

Hors ligne

 

Pied de page des forums