Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#1 17/10/2015 18:57:55

Witch
Wandering
Lieu: In a phone box
Date d'inscription: 25/08/2008
Messages: 7432

Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Podcast dans lequel nous parlerons donc des .... nouvelles en fantasy tongue

Comme vous en avez pris l'habitude n'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez avant et ... on verra ce qu'on en dit après wink


yeah arrow http://www.editionsduriez.fr/products-p … -de-loups/
Deux nouvelles de cette anthologie ont été nommées au Prix Imaginales 2014 applau

"Some spend so much time trying to fit it into a box that they miss the STORY." Nnedi Okorafor

Hors ligne

 

#2 19/10/2015 10:11:28

Daodi
Ta'veren
Date d'inscription: 14/06/2013
Messages: 208

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Coucou,


D'abord un petit mot sur le sujet du podcast. C'est tellement rare qu'a mon avis les romans one shot de moins de 500 pages peuvent tout à fait rentrer dans le cadre d'un podcast "faire court en fantasy" whistling

Suite à mes dernières lectures de fantasy, je pense que la fantasy est bcp trop souvent constituée de livres trop long pour leur bien.

Pavés eux même regroupés en cycle d'au moins 3 volumes, voir beaucoup plus 

Le moindre cycle de fantasy c'est 1500 pages et je trouve que ça vaut assez rarement le coup.

Par exemple la je viens de lire Les mensonges de Locke Lamora. C'était sympa mais franchement trop long de 200 pages au détriment du rythme du livre. On a des flash back qui certes participent au wordl building mais qui ne sont pas indispensables et qui cassent le rythme de l'histoire principale. Du coup me taper les suites, je ne suis que moyen chaud même si globalement c'était sympathique.

Cette année j'ai apprécié La guerre des fleur mais c'était aussi trop long et un peu chiant, j'ai lu Pevel qui en 500 page ressort plusieurs fois la même description mot pour mot etc etc...

Je comprend le besoin d'immersion des lecteurs dans un univers mais j'ai personnellement souvent le sentiment de lire des histoires délayées pour "faire gros et riche", "regardé comment mon univers il es trop riche, je vais vous le présenter sur 4300 pages"....


Si je prend certains cycles "historiques" de la fantasy (Conan, Moorcock et le champion éternel, Les princes d'ambre...) ils étaient certes constitués de bcp de volume mais chaque volume était assez court et rythmé, on découvrait l'univers "in media res" et c'était très bien

A l'inverse j'ai le sentiment que depuis des années, pour "faire riche" on fait des livres de plus en plus gros mais pas franchement de plus en plus intéressant, on délai juste l'histoire, on ajoute des éléments de world buidings pénibles parce qu'on c'est fait chier à construire un univers complexe. Cela au détriment de l'histoire, des personnages, du rythme de narration mais personnellement j'aime  lire des romans pas des suppléments de JDR.....


Du coup je suis de plus en plus attiré par les one shot, si possible pas trop long, ou les nouvelles. De plus je trouve que immerger le lecteurs en quelques phrases est un exercice bcp plus difficile qu'avec 2354 pages.

Voila mon avis, le court en fantasy c'est très bien et la tendance à faire long, ca devient vraiment pénible.

Dernière modification par Daodi (19/10/2015 10:41:24)

Hors ligne

 

#3 26/10/2015 18:00:44

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35005
Site web

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Nous aurons droit au passage à des interventions de Mélanie Fazi et Lionel Davoust ! smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#4 26/10/2015 19:13:00

Tzeentch
Magique
Date d'inscription: 03/04/2015
Messages: 792

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Vivement ce podcast, le sujet m'intéresse beaucoup ! :-)

J'espère que tout, ne tournera pas autour des nouvelles quand même. Comme Daodi l'a souligné, ce serait cool que les one-shot, ou les cycles court soient abordés. whistling

Dernière modification par Orion (28/10/2015 08:38:05)

Hors ligne

 

#5 26/10/2015 19:36:56

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12796
Site web

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Rappelons au passage que le Seigneur des Anneaux est un one shot (même si on peut le trouver en plusieurs parties).

Hors ligne

 

#6 26/10/2015 20:18:35

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35005
Site web

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Orion a écrit:

J'espère que tout, ne tournera pas autour des nouvelles quand même. Comme Daodi l'a souligné, ce serait cool que les one-shot, ou les cycles court soient abordés.

Ah, perso, pour moi, ce n'est pas la même problématique. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#7 27/10/2015 08:53:48

mamath1234
Sedai
Date d'inscription: 09/02/2015
Messages: 135

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Pour le coup, je suis d'accord, les one shot c'est un autre sujet.

Par contre vous pouvez parler des Novella du type de la musique du silence de Rothfuss (même si je l'ai pas encore lu au vu du prix proposé).

Je ne suis pas un grand lecteur de nouvelles, mais je viens de terminer la lecture de Janua Vera de Jaworski. Personnellement j'ai eu beaucoup de mal, la qualité de l'écriture n'est pas en cause mais je n'ai pas accroché avec toutes les nouvelles.
Par contre ce qui est intéressant c'est la nouvelle qui est utilisée pour créer un univers, ici le vieux royaume, et au travers de plusieurs "petites histoires" on découvre le background qui servira ensuite dans Gagner la guerre. Par "petites histoires" j'entend des récits qui s’intéressent à des personnages dans grande responsabilité : Une petite fille de la campagne, un chevalier d'un ost, un copiste, ...

Hors ligne

 

#8 27/10/2015 10:17:20

Eloniel
Adhérent
Date d'inscription: 29/08/2011
Messages: 530

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

J'apporte ma petite contribution, je ne sais pas si c'est le cas de beaucoup de personnes mais personnellement lire des nouvelles je trouve ça sympa mais que si je suis en territoire connu, dans un univers bien établi qui s'appuie sur un cycle ou alors un recueil de nouvelles dans le même univers/même personnage (Conan). Lire une nouvelle random par ci par là j'ai plus de mal, pour moi c'est plus un complément aux gros cycles (en même temps j'adore les cycles de plusieurs milliers de pages...).

Je vais probablement enfoncer une porte ouverte mais si on trouve peu de nouvelles en fantasy (c'est moins le cas en SF) en français c'est que nous y sommes moins sensible que les anglo-saxons, après le pourquoi du comment...

Il pourrait aussi être intéressant de parler des romans "novelisés" vous savez les romans qui étaient publiés chapitre par chapitre dans des magazines (ce qui se fait maintenant avec les mangas), le format final est plus long mais il y a quand même un rythme plus proche des nouvelles pour garder le lecteur en haleine.


Top séries: Le Trône de Fer / La Compagnie Noire !
Ma Bibliothèque

Une seule règle: ne plus lire de cycles qui ne sont pas terminés...

Hors ligne

 

#9 27/10/2015 10:29:34

Eria
Ta'veren
Lieu: Suisse
Date d'inscription: 10/04/2013
Messages: 206

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Personnellement, j'aime beaucoup les anthologies de nouvelles: ça permet de découvrir de nouveaux univers, de nouveaux auteurs, des choses qu'on aurait peut-être pas lu autrement.
En tout cas, je me réjouis d'entendre ce podcast et ses invités smile

Hors ligne

 

#10 27/10/2015 11:03:35

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12796
Site web

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

On en avait parlé à propos d'un prix genre Locus (il y a quelques années), certains auteurs arrivent à faire du roman, des cycles et des nouvelles tandis que d'autres ne parviennent pas à se faire à ce format.

Hors ligne

 

#11 27/10/2015 12:06:56

Curunir
Istar
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 176
Site web

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Je pensais ne pas aimer du tout le format nouvelle en fantasy et la première fois que j'ai lu le cycle des épées de Leiber je n'avais pas du tout aimé et j'ai abandonné assez vite la lecture. Puis j'ai refait un essai quelques années plus tard et j'ai adoré. La culture pulp est sans doute importante pour ce format, plus pour la science fiction à mon avis que pour la fantasy (je pense à Bradbury, Cordwainer Smith, voire Asimov) , mais j'imagine que la politique éditoriale depuis des décennies, depuis le Seigneur des anneaux en fait, n'est pas très favorable à ce format qui ne semble pas le plus efficace commercialement parlant.

Hors ligne

 

#12 27/10/2015 14:34:17

dwalan
Immortellement mort
Lieu: dans la nuit
Date d'inscription: 11/09/2007
Messages: 5641
Site web

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Gillossen a écrit:

Nous aurons droit au passage à des interventions de Mélanie Fazi et Lionel Davoust ! smile

Ah ben j'espère qu'il aura l'occasion de dire si La Volonté du Dragon est une novella ou un roman :-)


„ Il est des mystères que l’on peut à peine imaginer, et que l’on ne résoudra qu’en partie. “
Bram Stoker

Hors ligne

 

#13 27/10/2015 20:40:44

Tzeentch
Magique
Date d'inscription: 03/04/2015
Messages: 792

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

mamath1234 a écrit:

Pour le coup, je suis d'accord, les one shot c'est un autre sujet.

C'est pas faux, effectivement, c'est plus approprié de parler uniquement des nouvelles. Cela évite de partir dans tous les sens et le sujet a de quoi être suffisamment consistant.

Les one-shot, c'est quelque chose pour lequel j'ai une grande affection, voilà pourquoi mon envie d'en entendre parler mais ce sera pour une prochaine fois. smile L'enthousiasme, ça ne se contrôle pas toujours.

En ce qui concerne le sujet des nouvelles, et bien je ne suis pas un grand fan et pourtant:

Pourtant, c'est idéal pour étoffer de façon dynamique un univers. Janua Vera de Jaworski ou encore La Route de la Conquête de Lionel Davoust sont pour moi, de très bons exemples. Je trouve que ce sont des passages qui, inséré dans un roman, peuvent d'une certaine façon, casser le rythme. Hors, en les incluant à part, cela apporte une épaisseur tout à fait appréciable. C'est ce que j'avais pu constater, notamment avec des recueils se déroulant dans l'univers de l'Hérésie d'Horus (warhammer 40000). Le fait de pouvoir évaluer un univers sous un autre regard, est un plus.

Ensuite, il y a des exceptions. Je pense notamment à la Ménagerie de Papier de Ken Liu. Je ne suis pas très nouvelles comme je l'ai déjà dit, et pourtant, les bonnes critiques m'ont encouragé et donné envie de tenter le coup. Désormais, j'espère voir un jour, The Grace Of Kings, du côté de chez nous. Bélial' si tu passes par là !!! :-)
Parallèlement cela permet donc de découvrir un auteur et de donner envie de.

Finalement, beaucoup de positif et pourtant ce n'est pas quelque chose que j'affectionne particulièrement sans pour autant pouvoir l'expliquer. La preuve, je crois que si on ajoute, Le Sentiment du Fer, à ceux que j'ai précédemment cité, et bien nous avons fait le tour de mes connaissances en matière de nouvelles, autrement dit, un niveau égal ou en-dessous à celui de la mer.

À la librairie, je vois souvent que le terme "nouvelles" est un terme frein pour le lecteur potentiel. Et comme moi, cette même réticence pour finalement vouloir privilégier le roman. Fausse impression d'avoir affaire à un morceau de et non à quelque chose de concret. J'ai l'impression que cela s'apparente peut-être à cette histoire de publication dans des magazines, ce côté pulp. J'ai pas l'impression que cela renvoi une image positive, pas que le pulp ne le soit pas mais qu’inconsciemment, cela alimente "peut-être" une idée reçue. Et donc d'avoir une éventuelle déception ou le sentiment de rester sur sa faim.

En tout cas je suis curieux de lire vos avis et d'entendre ce podcast. C'est carrément intéressant ! happy

Dernière modification par Orion (27/10/2015 20:52:42)

Hors ligne

 

#14 28/10/2015 17:38:34

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35005
Site web

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Merci pour ton point de vue de libraire ! smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#15 28/10/2015 17:50:08

Daodi
Ta'veren
Date d'inscription: 14/06/2013
Messages: 208

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Orion a écrit:

À la librairie, je vois souvent que le terme "nouvelles" est un terme frein pour le lecteur potentiel. Et comme moi, cette même réticence pour final

Il est assez connu qu'en France et ailleurs aussi, les nouvelles ca se vend très très mal, quelque soit le genre.

Concernant le sujet du podcast, pourquoi pas uniquement sur les nouvelles.

Mais je me demande quelles œuvres vont être évoquées parce que a part les grands anciens qui publiaient dans des revues c'est une forme extrêmement rare dans le domaine de la fantasy.

Tout le monde parle de Janua Vera et de La ménagerie de papier parce que dans la production récente ils sont quasiment unique. Ca n'est pas comme en SF ou en fantastique par exemple où cette forme est bcp bcp plus fréquente.

La fantasy n'est pas ce que je lis le plus mais je lis les review, suit l'actualité et des recueils de nouvelles je n'en vois pas beaucoup passer

Il faut aussi a mon avis distinguer

-- les nouvelles "pures" qui racontent une histoire isolée

- les nouvelles qui composent des cycles (comme Conan, Le cycles des épées et cie), qui sont lu en recueil et qui en fait sont plus proche de chapitre de roman.

Est ce que Conan c'est vraiment "faire court en fantasy" alors que c'est composé essentiellement de texte court ?  Un court roman comme Chien du Heaume me semble bcp plus proche du "court en fantasy" qu'un cycle composé de 200 nouvelles qui s'étale sur 3000 pages.

Dernière modification par Daodi (28/10/2015 17:55:21)

Hors ligne

 

#16 28/10/2015 21:12:16

Eria
Ta'veren
Lieu: Suisse
Date d'inscription: 10/04/2013
Messages: 206

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Au niveau des œuvres à évoquer, il y a toujours les anthologies de certains festivals (Imaginales, Trolls et Légendes cette années...) : ce n'est pas forcément super ancien.

Hors ligne

 

#17 29/10/2015 11:03:34

wizardine
Sedai
Date d'inscription: 06/08/2014
Messages: 111

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Même si les one shots ne sont pas le sujet, ce serait bien de donner une définition qui les distingue clairement de la nouvelle. On m'a toujours dit que la nouvelle était un court récit, sauf que c'est difficile de savoir où finit le court et ou commence le long, et j'ai tendance à qualifier les longues nouvelles de petits romans. Après, je ne fais peut-être pas la différence simplement parce que je ne lis pas beaucoup de nouvelles. Si quelqu'un peut éclairer ma lanterne...

Hors ligne

 

#18 29/10/2015 11:06:05

Saffron
Écureuil sous caféine
Date d'inscription: 29/03/2012
Messages: 1688
Site web

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

wizardine a écrit:

j'ai tendance à qualifier les longues nouvelles de petits romans.

C'est pour ça qu'on a inventé le terme "novella", qui signifie exactement ça : trop long pour une nouvelle, trop court pour un roman. wink


I do not wish to evade the world
Yet I will forever build my own
-- "My Walden", Nightwish

Hors ligne

 

#19 30/10/2015 15:46:53

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35005
Site web

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Concernant Conan, effectivement, à mon avis, il ne sera pas vraiment au menu. wink


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#20 06/11/2015 18:16:06

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35005
Site web

Re: Podcast n°54 - C’est pas la taille qui compte

Enregistrement demain, quelques ultimes remarques ? smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

Pied de page des forums