Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#1 19/12/2014 15:28:29

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 12779
Site web

Critique ! [Les âmes envolées]


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

#2 19/12/2014 16:17:40

Saffron
Écureuil sous caféine
Date d'inscription: 29/03/2012
Messages: 1709
Site web

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

Mon homme l'a acheté pour le Noël de son père. Quand il m'a lu le résumé je me suis demandé comment j'avais pu passer à côté d'un roman pareil, mais maintenant je sais : je suis devenue flemmarde et j'attends qu'Elbakin.net remplisse ma pile à acheter à ma place. tongue

Allez hop, achat immédiat après les fêtes !


I do not wish to evade the world
Yet I will forever build my own
-- "My Walden", Nightwish

Hors ligne

 

#3 19/12/2014 16:47:22

K.
Féru de mauvais genres
Lieu: Lisière de Brocéliande.
Date d'inscription: 13/10/2013
Messages: 1552

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

Que rajouter? Je n'ai pas cessé de me dire pendant ma lecture que cela pourrait donner matière à une belle adaptation au cinéma ou comme série courte à la télévision.

Je suis curieux d'avoir vos avis sur ce roman car bien que n'étant guère familier du genre Steampunk (du moins en ce qui concerne les romans) ce fut une lecture plaisante. A voir ce qu'en pensent des lecteurs plus chevronnés de ce type d'ouvrages.


Ma bibliothèque en SF et Fantasy

« Cet hiver sera mon dernier. Pourvu que je me baigne dans le sang des Bolton avant de mourir. Je veux le sentir m’éclabousser la face quand ma hache mordra profondément dans un crâne de Bolton. Je veux le lécher sur mes lèvres, et mourir avec ce goût sur ma langue. »
Le Grand Quartaut.

Hors ligne

 

#4 19/12/2014 19:44:51

Anarion
Primarque
Lieu: Terra
Date d'inscription: 07/12/2003
Messages: 6303
Site web

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

Belle critique, pour un roman qui a l'air fort original, je garde au chaud smile.


"Un p'tit tour de magie peut-être? Ce crayon, je vais le faire disparaître. TADAAAM!! Il a...dis-pa-ru..."

Hors ligne

 

#5 07/03/2015 16:42:09

K.
Féru de mauvais genres
Lieu: Lisière de Brocéliande.
Date d'inscription: 13/10/2013
Messages: 1552

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

Saffron a écrit:

Allez hop, achat immédiat après les fêtes !

J'attends ton retour une fois que tu l'auras acheté et lu  smile
A-t-il trouvé une place sur tes étagères?


Ma bibliothèque en SF et Fantasy

« Cet hiver sera mon dernier. Pourvu que je me baigne dans le sang des Bolton avant de mourir. Je veux le sentir m’éclabousser la face quand ma hache mordra profondément dans un crâne de Bolton. Je veux le lécher sur mes lèvres, et mourir avec ce goût sur ma langue. »
Le Grand Quartaut.

Hors ligne

 

#6 07/03/2015 17:03:14

Saffron
Écureuil sous caféine
Date d'inscription: 29/03/2012
Messages: 1709
Site web

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

Il est acheté, lu... et pour l'instant il n'est pas rangé sur mes étagères mais posé sur la petit table de la bibliothèque, en attente de re-survolage rapide. Je m'explique dans un instant.

J'ai apprécié la lecture, car le cadre est très original. Le steampunk à la française est toujours un ravissement pour moi, cette Belle Époque fantasmée me parle peut-être encore plus que le siècle victorien du steampunk anglais. Louis Lépine est un personnage vraiment intéressant à détourner, et son côté McGyver m'a beaucoup amusée. L'action ne manque pas, la romance non plus, on ne s'ennuie pas une seconde. Je reproche seulement à Nicolas Le Breton un style parfois très ampoulé, surtout passée la moitié du livre, mais rien de très grave.

Ce qui me fait dire que j'ai "apprécié" et pas "beaucoup aimé", ce sont toutes les fautes dont est émaillé le livre. Deux fois par page, j'étais brutalement sortie de l'histoire par une horrible faute d'orthographe, de grammaire, de typographie, voire, dans un cas ou deux, par un bout de phrase carrément manquant. J'en ai parlé à mon beau-père, à qui nous avons offert le livre à Noël, et qui m'a dit n'avoir pas du tout fait attention (alors qu'il se transforme en nazi de l'orthographe et de la typo quand il repère des fautes dans des sous-titres de film). J'ai même relu ta critique, K., pour voir si tu en faisais mention, mais non. Du coup je me demande si je suis devenue particulièrement intolérante à la moindre erreur (après tout, mon boulot se compose pour moitié de relecture) ou si je suis tombée sur une édition bancale... C'est la raison pour laquelle je dois survoler à nouveau le livre : pour faire une liste des fautes sur quelques dizaines de pages, afin de voir si mon beau-père a les mêmes et de contacter éventuellement les Moutons. Je trouve ça vraiment dommage, pour moi la note dégringole à cause de ce problème d'immersion ratée...


I do not wish to evade the world
Yet I will forever build my own
-- "My Walden", Nightwish

Hors ligne

 

#7 07/03/2015 17:41:06

K.
Féru de mauvais genres
Lieu: Lisière de Brocéliande.
Date d'inscription: 13/10/2013
Messages: 1552

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

Saffron a écrit:

Ce qui me fait dire que j'ai "apprécié" et pas "beaucoup aimé", ce sont toutes les fautes dont est émaillé le livre. Deux fois par page, j'étais brutalement sortie de l'histoire par une horrible faute d'orthographe, de grammaire, de typographie, voire, dans un cas ou deux, par un bout de phrase carrément manquant. J'en ai parlé à mon beau-père, à qui nous avons offert le livre à Noël, et qui m'a dit n'avoir pas du tout fait attention (alors qu'il se transforme en nazi de l'orthographe et de la typo quand il repère des fautes dans des sous-titres de film). J'ai même relu ta critique, K., pour voir si tu en faisais mention, mais non. Du coup je me demande si je suis devenue particulièrement intolérante à la moindre erreur (après tout, mon boulot se compose pour moitié de relecture) ou si je suis tombée sur une édition bancale..

Je n'ai rien remarqué à ce niveau la, sans cela je l'aurais mentionné. Cela pourra m'intéresser d'avoir la liste des coquilles afin que vérifie sur mon exemplaire. Il est regrettable que cela aie diminué le plaisir que tu as pu éprouvé à la lecture.


Ma bibliothèque en SF et Fantasy

« Cet hiver sera mon dernier. Pourvu que je me baigne dans le sang des Bolton avant de mourir. Je veux le sentir m’éclabousser la face quand ma hache mordra profondément dans un crâne de Bolton. Je veux le lécher sur mes lèvres, et mourir avec ce goût sur ma langue. »
Le Grand Quartaut.

Hors ligne

 

#8 10/05/2015 23:39:49

belgarion
Chevalier du Guet
Lieu: Top secret
Date d'inscription: 21/09/2002
Messages: 5991

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

Je viens de terminer ce livre dont la belle couverture et le résumé alléchant me faisaient de l'oeil depuis quelques temps. Et je n'ai pas été déçu: ça a été un très bon moment de lecture.

Le monde du début du 19ème siècle avec l'arrivée de la première guerre mondiale, le développement de l'industrialisation et l'art déco a déjà inspiré de multiples uchronies de type steampunk, mais les âmes envolées réussit à reprendre ces inspirations sans les copier pour créer un monde aérien trépidant où les dirigeables règnent en maître sur les airs. C'est un vrai plaisir de plonger dans cette atmosphère pleine de vapeur, d'inventions abracadabrantesques et de course en avant de la technologie (en bien comme en mal). L'histoire avance sans temps morts et commence sous forme d'enquête policière avant de plonger dans le roman d'aventure.

Les personnages sont truculents à souhait avec une mention spéciale à Louis Lépine, ce préfet de police génial et atypique (avec un gros coup de coeur pour l'intervention en guest star de Edmond Locard) ainsi que pour l'aventurière émérite Léontine.

Spoiler:

Leur relation est des plus touchantes.

Je suis plus réservé quant aux 2 acolytes jouant le rôle des méchants: leur charisme est limité par leur manichéisme, et leur résilience peut énerver.

Le style d'écriture quant à lui est très agréable à lire avec un bon sens de la formule et un don pour les descriptions de lieux exotiques comme lesl eux familiers (étant lyonnais et ayant travaillé dans le Chablais je me suis régalé des passages très détaillés qui y faisaient mention). A l'inverse, l'édition souffre de trop nombreuses coquilles (substitution de lettres, disparition de mots...) et c'est vraiment dommage vu le bel objet.

Quant à la fin, je ne peux dire que je l'ai aimée, mais elle surprend indéniablement et est très joliment tournée

Spoiler:

(qui aurait imaginé que les méchants gagneraient dans cette histoire où comme tout lecteur je pensais la menace écartée? Le clin d'oeil à Adolph Hitler était également très bon, même si au final c'est remplacer la peste par e choléra)

. Elle appelle un autre tome dans ce monde foisonnant, non? wink


"Les enfants croient que tout est possible,
Les jeunes pensent qu'il leur est possible de tout faire,
Les adultes s'efforcent de faire leur possible,
Les vieux ont l'impression d'avoir couru après l'impossible toute leur vie."  PIerre Bordage, Terra Mater

Hors ligne

 

#9 11/05/2015 07:02:42

K.
Féru de mauvais genres
Lieu: Lisière de Brocéliande.
Date d'inscription: 13/10/2013
Messages: 1552

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

Ravi de voir que tu l'as apprécié. Le côté inattendu de la fin est en effet plaisant. Comme indiqué dans ma chronique je partage ton avis concernant une suite, même si le livre se suffit à lui-même.


Ma bibliothèque en SF et Fantasy

« Cet hiver sera mon dernier. Pourvu que je me baigne dans le sang des Bolton avant de mourir. Je veux le sentir m’éclabousser la face quand ma hache mordra profondément dans un crâne de Bolton. Je veux le lécher sur mes lèvres, et mourir avec ce goût sur ma langue. »
Le Grand Quartaut.

Hors ligne

 

#10 17/06/2015 19:30:50

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35434
Site web

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

Je remonte quelques sujets mais on en discute dans le sujet dédié : wink

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/234 … innet-2015


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#11 18/06/2015 12:17:33

Siriane
flaire le bon bouquin
Date d'inscription: 25/06/2009
Messages: 1615

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

Pas encore lu mais en bonne position dans ma PAL !


Lecture en cours :

A reader lives a thousand lives before he dies. The man who never reads lives only one.

Hors ligne

 

#12 14/07/2015 18:56:19

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 12779
Site web

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

D'après l'auteur lui-même :

La suite des "Ames envolées" vient de dépasser le cap fatidique des 200 000 signes. One third, two to go !


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

#13 14/07/2015 19:35:11

belgarion
Chevalier du Guet
Lieu: Top secret
Date d'inscription: 21/09/2002
Messages: 5991

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

Content de voir que la fin des âmes envolée qui restait très ouverte aura une suite! ET une suite bien avancée qui plus est. smile


"Les enfants croient que tout est possible,
Les jeunes pensent qu'il leur est possible de tout faire,
Les adultes s'efforcent de faire leur possible,
Les vieux ont l'impression d'avoir couru après l'impossible toute leur vie."  PIerre Bordage, Terra Mater

Hors ligne

 

#14 14/07/2015 22:52:27

K.
Féru de mauvais genres
Lieu: Lisière de Brocéliande.
Date d'inscription: 13/10/2013
Messages: 1552

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

En espérant que sa nomination pour le prix suscitera d'autres lectures. smile


Ma bibliothèque en SF et Fantasy

« Cet hiver sera mon dernier. Pourvu que je me baigne dans le sang des Bolton avant de mourir. Je veux le sentir m’éclabousser la face quand ma hache mordra profondément dans un crâne de Bolton. Je veux le lécher sur mes lèvres, et mourir avec ce goût sur ma langue. »
Le Grand Quartaut.

Hors ligne

 

#15 15/07/2015 07:42:17

Astarthee
Elbakinienne du dimanche
Lieu: Suisse
Date d'inscription: 06/05/2014
Messages: 1252

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

je l'ai commencé, car il attendait bien sagement dans ma pal et j'avoue que je peine à accrocher (et je sais pas trop pourquoi en fait)


Si les contes de fées sont plus vrais que vrais, ce n'est pas parce qu'ils disent que les dragons existent mais parce qu'ils disent que les dragons peuvent être vaincus.
GK Chesterton

Hors ligne

 

#16 16/12/2015 23:13:11

Astarthee
Elbakinienne du dimanche
Lieu: Suisse
Date d'inscription: 06/05/2014
Messages: 1252

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

La suite est en préparation

http://www.moutons-electriques.fr/livre-405


Si les contes de fées sont plus vrais que vrais, ce n'est pas parce qu'ils disent que les dragons existent mais parce qu'ils disent que les dragons peuvent être vaincus.
GK Chesterton

Hors ligne

 

#17 18/12/2015 23:34:23

belgarion
Chevalier du Guet
Lieu: Top secret
Date d'inscription: 21/09/2002
Messages: 5991

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

Bonne nouvelle! Le résumé m'a l'air très alléchant et la couverture, proche de la première, est superbe. En revanche dans le résumé il y a un absent de taille...


"Les enfants croient que tout est possible,
Les jeunes pensent qu'il leur est possible de tout faire,
Les adultes s'efforcent de faire leur possible,
Les vieux ont l'impression d'avoir couru après l'impossible toute leur vie."  PIerre Bordage, Terra Mater

Hors ligne

 

#18 19/12/2015 13:07:49

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7349
Site web

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

belgarion a écrit:

En revanche dans le résumé il y a un absent de taille...

Effectivement !

Le casting est très alléchant.smile


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#19 03/02/2016 14:53:10

di-stephano
Mage
Date d'inscription: 01/02/2016
Messages: 84

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

Hello,
Je viens de le terminer à l'instant et pour casser l'ambiance, autant le dire tout de suite: je suis terriblement déçu !

Les points positifs, j'adore le mouvement steampunk et je suis ravis d'en retrouver les éléments, le style de l'auteur est riche et agréable à lire, c'est un vrai plus !

Mais,
Mais cela ne suffit pas, il y a déjà les coquilles qui me dérangent même si ce n'est pas la faute de l'aueteur (j'ai énormément de mal à me relire, donc si j'en ai repéré, c'est qu'il doit vraiment y en avoir beaucoup !), ensuite et surtout je trouve que l'histoire n'a ni queue ni tête. Sans dé fleurer le texte j'ai passé ma lecture à me dire: "Pourquoi lui ? Pourquoi à cet endroit ? Pourquoi comme ça ?".

En comparaison, Les Voies d'Anubis de Tim Power son une merveille de complexité mais chaque personnage est à sa place, chaque évènement se déroule là ou il devrait se produire, chaque astuce, chaque idée est au service du récit.

Là j'ai plus l'impression d'avoir une suite de clichés SF victorien / Steampunk alignés à la suite sans but précis, une série d'éléments "à la mode" qui s'enchainent, un peu "d'heureux hasard" pour que ce ne soit pas complétement incohérent. Je ne parle pas de la chronologie...

Une suite est annoncée... j'y jetterais un coup d'œil par curiosité, mais bon l'alignement de beaux noms ne m'insitera surement pas à faire plus.

Hors ligne

 

#20 14/06/2016 14:36:10

Aerendhyl
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 27/05/2016
Messages: 556

Re: Critique ! [Les âmes envolées]

Et la suite est sortie au début du mois...

http://www.moutons-electriques.fr/livre-405

Actuellement en plein dans la lecture et, après une centaine de pages, c'est du même calibre que le premier tome. Dès le début, ça démarre au quart de tour dans cette ambiance zeppeline à souhait big_smile

En tout cas, je suis toujours aussi fan de l'illustration de la couverture !

Un petit edit puisque je viens de terminer le livre...

Alors je suis toujours autant fan de l'ambiance et de l'enchaînement. Tout va très vite, il n'y a presque pas de temps mort dans l'action si ce n'est certains passages pour poser plus calmement le déroulement et expliciter un peu plus le pourquoi du comment.
Le style reste à peu près le même, l'auteur reste dans sa ligne en créant une uchronie crédible à coup d'apparitions de personnages historiques. On retrouve les personnages principaux du premier tome, rien ne change de ce côté-là, mention spéciale pour Adélaïde que j'ai adoré big_smile

En fait c'est du très bon dans l'ensemble mais je dois quand même apporter une certaine nuance. La fin. On se retrouve dans une aventure épique à la sauce steampunk et la lutte se termine aussi simplement que ça... Un peu déçu, ça m'a semblé un peu trop facile, un peu bâclé.

Spoiler:

Se dire que l'Empire d'Überlin trouve sa chute par le simple fait d'amener un oeuf de Shangri-La au coeur de la cité volante et d'aspirer l'énergie de tous les oeufs des Überzeppelin... Un peu trop simple à mon goût pour un Empire qui dévorait tout sur son passage neutral

Par contre les dernières pges et l'épilogue apporte un petit retournement de situation des plus appréciables alors que je me disais que la tournure des événements était, encore une fois, un peu trop simple vu l'avancée de l'histoire.

J'ai été moins enjoué que le premier tome malgré tout. L'ambiance, bien que prenante, n'est plus aussi surprenante. Il n'y a plus cet effet de surprise et je dois dire qu'aucun des personnages n'a le charisme qu'apportait Lépine dans le premier tome. Certains en sont même agaçants

Spoiler:

J'ai détesté le personnage d'Armand qui, selon moi, n'apportait rien dans le récit. Il disparaît à la moitié du tome pour réapparaître dans les 10 dernières pages pour, au final, ne servir à rien...
Et que dire de la relation entre Léontine et Lawrence... J'ai trouvé ça d'un niais huh

Bref, il fallait une fin à ce dyptique steampunk et, bien que plaisante, ça ne restera pas dans les annales. Il n'est pas à la hauteur du premier...

Dernière modification par Aerendhyl (20/06/2016 08:16:56)


Alea Jacta Est.

Hors ligne

 

Pied de page des forums