#1 02/12/2014 15:10:23

Eolan
Le Rêveur
Date d'inscription: 14/04/2011
Messages: 821

Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Aeternia est le nouveau cycle de Gabriel Katz.

Le premier tome : La Marche du Prophète sort le 22 Janvier 2015 chez Scrineo

http://static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/41/c8/60/6342721/1507-1.jpg



Leth Marek, champion d'arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu'il connaît à peine. C'est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu'il choisit de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu'il croise la route d'un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l'ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos.
À Kyrenia, où l'on adore la Grande Déesse et les puissants du Temple s'entredévorent, une guerre ouverte éclate entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang...

Le plus violent des combats est celui que l'on mène contre ses propres croyances.

Sur le site de la BNF, on peut lire la première page.
Intéressant smile et très belle couv'


Edit : critique d'Aléthia : http://www.elbakin.net/fantasy/roman/la … phete-4596

Dernière modification par Eolan (12/04/2015 00:19:17)


Si nous avons chacun un objet et que nous les échangeons, nous avons chacun un objet.
Si nous avons chacun une idée et que nous les échangeons, nous avons chacun deux idées.

Hors ligne

 

#2 02/12/2014 15:26:16

Saffron
Écureuil sous caféine
Date d'inscription: 29/03/2012
Messages: 1534

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Série ajoutée dans ma liste et date de sortie notée avec beaucoup d'intérêt, merci !


I do not wish to evade the world
Yet I will forever build my own
-- "My Walden", Nightwish

Hors ligne

 

#3 02/12/2014 17:47:52

Gilthanas
Cultiste
Lieu: Valenciennes (59)
Date d'inscription: 23/01/2012
Messages: 2485
Site web

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Le pitch à l'air intéressant effectivement !


Lecture en cours : Le Roue du Temps 1 - L'Oeil du Monde, de Robert Jordan

Hors ligne

 

#4 02/12/2014 17:58:49

Flykillerman
Diablo Loco
Lieu: à peu près
Date d'inscription: 27/03/2008
Messages: 1557

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

On a une idée sur le public visé? La trilogie précédente n'était-elle pas YA?


Ras le bol des pleurnichards

Hors ligne

 

#5 02/12/2014 19:32:43

indy620
Barbare
Lieu: Beuvry 62
Date d'inscription: 03/11/2013
Messages: 1152

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Scrineo n'est pas un éditeur Young adult? Mais bon les romans de Katz ont l'air sombre en general pour du jeunesse.


En cours : Loredan KJ PArker

Hors ligne

 

#6 03/12/2014 13:48:42

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34029
Site web

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Sujet déplacé. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#7 04/12/2014 15:53:12

Sciezka
Sedai
Lieu: Périgueux
Date d'inscription: 07/11/2014
Messages: 127

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Je suis en train d'écouter le podcast "Prix Elbakin.net" et dans l'interview, l'éditeur le classe en adulte.


http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_520429Sciezkasignature.jpg
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Antoine de Saint-Exupéry

Hors ligne

 

#8 08/12/2014 13:05:54

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34029
Site web

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Sujet redéplacé. mrgreen


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#9 19/12/2014 17:08:43

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 10372
Site web

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Scrineo a écrit:

3 questions à Gabriel Katz...

Dans Aeternia, tu abordes le thème du pouvoir et de la manipulation au travers de la religion, qu'est ce qui t'a inspiré ?

Je me suis longtemps intéressé à la mécanique des sectes, dont on retrouve un peu l’approche perverse dans ce roman. Et puis il y a l’Histoire, les premiers cultes monothéistes, la frontière toujours fragile entre persécutant et persécuté… Bien que la religion dans un univers de fantasy reste parfaitement imaginaire, j’avoue avoir un peu flirté avec le monde réel. Je ne me voyais pas mettre dos à dos le bien et le mal, ou se faire affronter de « vrais » dieux, dans la grande tradition épique. C’est l’angle humain qui m’intéresse, et les jeux de pouvoirs sous l’or des temples.
         

Tes personnages sont malmenés quel que soit leur situation, quelle est ta volonté ?

Les personnages d’Aeternia sont confrontés à un déchaînement  de violence, un paradoxe quand on sait que ce cycle se déroule dans une ville extrêmement civilisée.
Lorsqu’on met en scène un bon vieux barbare débarqué en pleine guerre pour casser du troll, on sait à quoi s’attendre, et lui aussi. Dans Aeternia, la violence tombe sur des gens qui ne s’y attendent pas – comme dans la vraie vie. C’est à la fois dévastateur et révélateur…

Enfin, quel est ton message aux futurs lecteurs d'Aeternia ?​

Ne faites confiance à personne. Enfin si, faites-moi confiance, mais que ça reste une exception...


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

#10 24/12/2014 14:52:43

Astarthee
Elbakinienne du dimanche
Lieu: Suisse
Date d'inscription: 06/05/2014
Messages: 1200

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

ça m'a l'air sympathique comme tout cette histoire.
l'inconvénient d'être coincée au bureau aujourd'hui c'est que cela me laisse tout le temps pour parcourir le forum et le site ... ma liste de futurs achats s'en ressent ! tongue


Si les contes de fées sont plus vrais que vrais, ce n'est pas parce qu'ils disent que les dragons existent mais parce qu'ils disent que les dragons peuvent être vaincus.
GK Chesterton

Hors ligne

 

#11 26/01/2015 18:04:13

Den
Éminence grise
Lieu: Entre ténèbres et lumières...
Date d'inscription: 21/07/2013
Messages: 843

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Hmmmm.... Voilà un pitch vraiment intéressant. De plus, ce qu'en dit l'auteur est alléchant.

Je me laisserai bien tenter...

Allez! Je l'achèterai bientôt! big_smile


Tout ce qui est or ne brille pas, Tous ceux qui errent ne sont pas perdus, Le vieux qui est fort ne dépérit point. Les racines profondes ne sont pas atteintes par le gel. Des cendres, un feu s'éveillera. Des ombres, une lumière jaillira; Renouvelée sera l'épée qui fut brisée, Le sans-couronne sera de nouveau roi

Hors ligne

 

#12 27/01/2015 06:17:49

Igguk
Ta'veren
Date d'inscription: 17/05/2014
Messages: 217
Site web

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman, à la fois léger, plein d'action, des personnages efficaces et travaillés et avec un scénario plus subtil qu'il n'y parait, abordant le fanatisme religieux de manière très intéressante.

Et la couv' est superbe !

Hors ligne

 

#13 27/01/2015 08:49:23

Yksin
Cooper
Lieu: Loin
Date d'inscription: 21/08/2012
Messages: 4650
Site web

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Je trouve aussi la couverture splendide et un scénario intriguant je dirai (et qui donne envie de s'y plonger). Mais bon, faut-il encore avoir le temps ! smile


C’est une forme d’immortalité. La mémoire est une forme d’immortalité. La nuit, quand le vent se tait et que le silence règne sur la plaine de pierre scintillante, je me souviens. Et tous revivent. Les soldats vivent. Et se demandent pourquoi.
En ce moment : Druss La Légende
Ma bibliothèque

Hors ligne

 

#14 27/01/2015 11:03:16

Den
Éminence grise
Lieu: Entre ténèbres et lumières...
Date d'inscription: 21/07/2013
Messages: 843

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Yksin a écrit:

Je trouve aussi la couverture splendide et un scénario intriguant je dirai (et qui donne envie de s'y plonger). Mais bon, faut-il encore avoir le temps ! smile

C'est vrai que le temps nous fait souvent défaut. Mais, pour un livre qui a l'air si prometteur, je trouverai bien le temps de m'y plonger:)


Tout ce qui est or ne brille pas, Tous ceux qui errent ne sont pas perdus, Le vieux qui est fort ne dépérit point. Les racines profondes ne sont pas atteintes par le gel. Des cendres, un feu s'éveillera. Des ombres, une lumière jaillira; Renouvelée sera l'épée qui fut brisée, Le sans-couronne sera de nouveau roi

Hors ligne

 

#15 27/01/2015 21:50:59

Kaellis
Petit cauchemar ambulant
Lieu: Nancy
Date d'inscription: 14/09/2014
Messages: 824

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Je l'ai emprunté au boulot, je le lis dans la semaine happy


Memento Mori

Hors ligne

 

#16 28/01/2015 13:57:52

Witch
Wandering
Lieu: In a phone box
Date d'inscription: 25/08/2008
Messages: 7432

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Pas le temps de faire long mais voilà un livre à commencer toutes affaires cessantes.

L'auteur manie parfaitement la construction d'univers, il était facile de s'en rendre compte à la lecture du Puits des Mémoires et nous voilà repartis dans une saga qui promet surprises et rebondissements.

Je ne peux pas en dire plus sans gâcher le plaisir de la découverte à mon sens mais si vous avez aimez sa première trilogie jetez vous sans réfléchir dans ce tome d'ouverture qui présente assez peu des travers habituels : longue mise en place, description laborieuse de l'univers, tout cela n'a pas de place.

On fonce, on se lance dans l'action et comme le héros mi-pléplum mi-barbare d'Aeternia s'accroche à ses convictions, on est accroché par l'histoire et par les personnages.
Les dialogues sont percutants, rien ne traîne, on comprend les enjeux mais rien n'est simple.

Bref comme vous vous en doutez j'ai été conquise. A tel point que j'ai repassé en diagonale le tome 1 du Puits pour savoir si l'auteur, ce roublard, ne nous avait pas semé quelques indices. Il l'a fait le bougre mais tellement finement que c'est à peine décelable
D'ailleurs, pas la peine d'aller chercher : vous risqueriez de vous gâcher le plaisir ce qui serait dommage vu le mal que s'est donné Gabriel Katz pour vous entrainer à fond la caisse dans son histoire.

Aeternia ce qui serait vraiment bien ce serait de ne pas trop attendre pour la suite en fait ! big_smile


yeah arrow http://www.editionsduriez.fr/products-p … -de-loups/
Deux nouvelles de cette anthologie ont été nommées au Prix Imaginales 2014 applau

"Some spend so much time trying to fit it into a box that they miss the STORY." Nnedi Okorafor

Hors ligne

 

#17 28/01/2015 14:37:48

Gilthanas
Cultiste
Lieu: Valenciennes (59)
Date d'inscription: 23/01/2012
Messages: 2485
Site web

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Il vaut mieux lire la première trilogie avant alors ?


Lecture en cours : Le Roue du Temps 1 - L'Oeil du Monde, de Robert Jordan

Hors ligne

 

#18 28/01/2015 14:59:41

Witch
Wandering
Lieu: In a phone box
Date d'inscription: 25/08/2008
Messages: 7432

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Nope, totalement indépendant.

Même univers cependant.

Mais si tu vas relire le Puits avec les éléments d'Aeternia en tête, y'a des petits détails qui prendront sens wink

Genre tu n'as pas besoin absolument d'avoir tout lu sur Morgoth pour comprendre qui est Sauron.


yeah arrow http://www.editionsduriez.fr/products-p … -de-loups/
Deux nouvelles de cette anthologie ont été nommées au Prix Imaginales 2014 applau

"Some spend so much time trying to fit it into a box that they miss the STORY." Nnedi Okorafor

Hors ligne

 

#19 28/01/2015 15:29:26

Gilthanas
Cultiste
Lieu: Valenciennes (59)
Date d'inscription: 23/01/2012
Messages: 2485
Site web

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

Ok wink

Je vais commencer par le Puits des Mémoires 1 pour voir si l'auteur me plaît, et si c'est le cas, je prendrai celui-ci à Trolls & Légendes big_smile


Lecture en cours : Le Roue du Temps 1 - L'Oeil du Monde, de Robert Jordan

Hors ligne

 

#20 28/01/2015 20:47:44

Igguk
Ta'veren
Date d'inscription: 17/05/2014
Messages: 217
Site web

Re: Critique ! [Aeternia - Gabriel Katz]

J'confirme pour l'indépendance par rapport à la trilogie du puits des mémoires, j'ai jamais lu mais j'ai pu apprécier aeternia sans soucis.

D'ailleurs voici mon avis en plus complet :

Voilà donc le petit pavé qui arrive à la maison : Aeternia Tome 1, La marche du prophète, premier constat : Scrineo a fait un super boulot sur l’objet avec cette illustration méga-classe d’un certain Aurélien Police, j’ai scotché sur la couv’ un petit moment mais il est temps d’ouvrir le machin. Deuxième constat : Ah ben merde alors, j’ai déjà fini ! La lecture est super fluide, des chapitres plutôt courts, un rythme sans temps mort, les critiques branchés appellent ça un « page turner » ce qui, quand on y réfléchit, est une expression un peu couillonne…

Oui, je sais, j’ai encore fait la conclusion au début de l’article, j’ai aucune discipline ! Parlons plutôt de l’histoire : Ce roman suit Leth Marek, gladiateur invaincu qui commence à avoir du gras au bide donc il décide de prendre sa retraite. Son ex-femme, dans le genre réactive, lui dit « ben puisque t’as plein de thunes, tiens, prends nos deux fils adolescents que t’as jamais vus et paye-leur une bonne éducation ». Voilà donc le champion qui se rend à Kyrenia, cité de la culture, des gens civilisés et raffinés, il y a acheté une maison et compte bien donner à ses fils la meilleure vie qui soit. Évidemment, tout ne se passe pas comme prévu. En chemin ils vont croiser la routes d’un culte itinérant qui se rend aussi à Kyrenia pour prêcher la parole de leur dieu, s’opposant ainsi à la religion « officielle » et faisant grincer des dents les grands prêtres du coin qui ne comptent pas se laisser faire.

Marek est embarqué malgré lui dans ce conflit opposant les deux cultes quand une prêtresse d’Ochin, le dieu challenger, se fait sérieusement rossé par des brigands. Notre  baraque au grand cœur va évidemment s’interposer et corriger les malandrins, easy,  sans forcer, mais le retour de bâton va être rude pour notre héros, la tragédie attend son heure, puis la vengeance et la colère suivront. Et faut pas énerver une montagne avec une hache, non monsieur, pas bonne idée…

L’univers d’Aeternia reste dans du classique de la fantasy, l’auteur se focalise surtout sur ses personnages très travaillés et charismatiques. Leth Marek est évidemment impressionnant et rudement bien écrit (c’est pas que du muscle, vous voyez, y’a un p’tit cœur qui bat là-dessous), mais on suivra aussi en parallèle le parcours de Varian, un jeune prêtre débrouillard arrivant à Kyrenia plein d’ambition mais qui nous montre vite l’envers du décor, nous donnant ainsi une vision des deux facettes du conflit. On fera aussi la connaissance de Desmeon, mercenaire arrogant qui va se battre aux côtés du héros, lui donnant la réplique dans des scènes de dialogues fines et drôles qui compensent un peu le côté sombre de l’histoire. Ce dernier est vraiment une réussite, sa construction progressive et l’aura qu’il dégage fait un contre-poids idéal face au gladiateur. Beaucoup d’autres bons personnages gravitent autour de ces trois-là mais je vais pas tout dévoiler non plus, à vous de découvrir.

On arrive à un savant mélange entre action rythmée, intrigues fines (mais pas prises de tête non plus) et personnages badass équilibrés, ce qui suffit largement à faire un bon bouquin pour moi. Mais la valeur ajoutée d’Aeternia est l’importance de la religion et des conflits qu’elle engendre. Ce qui d’habitude ne constitue qu’un élément de background quasi-obligatoire dans le genre est ici moteur de l’histoire et on va découvrir les complots et manipulations qui gangrènent les deux côtés. On assiste à de grands jeux de manipulation politique dans le milieu religieux, profitant des faiblesses du peuple, des croyances, des rancœurs et de l’effet de masse (et si ça c’est pas d’actualité, je sais pas ce qu’il vous faut !). Et nos personnages sont ballotés dans ce joyeux bordel, en essayant de faire bien quand ils peuvent, et limiter la casse le reste du temps. En dire plus reviendrait à révéler trop de choses sur l’histoire, mais ce qui nous est décrit ici, en plus d’être divertissant, offre un regard fort pertinent sur le sujet.

A noter que La marche du prophète est le premier tome d’Aeternia, et que la fin vous fera hésiter entre couvrir Gabriel Katz d’insultes (respectueuses, courtoises et civilisées) et le prier de se bouger les fesses pour nous sortir la suite. Je ne peux que conseiller ce roman, et moi je vais fouiller l’internet pour trouver les autres bouquins de monsieur, parce que s’ils sont aussi bons que ce dernier, j’vais devoir encore agrandir la pile de bouquins en stand-by…

Dernière modification par Igguk (28/01/2015 20:48:20)

Hors ligne

 

Pied de page des forums