Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#121 26/07/2019 12:04:43

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35487
Site web

Re: Critique ! [La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent]

Et le tome 3 vient tout juste de sortir d'ailleurs. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#122 26/07/2019 13:45:45

Shalmy
Istar
Date d'inscription: 11/08/2018
Messages: 158

Re: Critique ! [La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent]

Ah, je pensais que c'était plus tard dans l'année. Tu officieras toujours à la traduction ?

Hors ligne

 

#123 29/07/2019 12:18:51

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35487
Site web

Re: Critique ! [La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent]

J'espère bien !


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#124 04/11/2019 18:04:19

Shalmy
Istar
Date d'inscription: 11/08/2018
Messages: 158

Re: Critique ! [La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent]

Je pensais en avoir fini avec Dominion of the Fallen pour cette année mais non seulement madame de Bodard a sorti un tome 3 peu après que j'en ai eu fini avec ses nouvelles mais elle a également sorti une autre nouvelle cachée au milieu d'un recueil regroupant surtout des histoires dans son univers de science-fiction.

Un très bel objet d'ailleurs comme tout ce que fait Subterranean Press mais en même temps à ce prix-là il peut bien être beau.

L'histoire, qui s'appelle Of Birthdays, and Fungus, and Kindness, prend place entre les tome 2 et 3 et décrit un événement assez trivial : l'organisation d'un anniversaire dans la Maison aux Flèches d'Argent. Mais ce qui devait être un petit anniversaire entre amis devient un exercice politique hautement périlleux lorsque certains invités surprises débarquent.

J'ai trouvé cette (pas si) petite histoire excellente : comme d'habitude, Aliette de Bodard est à son meilleur sur le format court et elle apporte beaucoup de profondeur à certains personnages. Me reste à m'attaquer au tome 3 un peu plus tard dans l'année. D'ailleurs, toujours pas de nouvelles d'une traduction ?

Hors ligne

 

#125 08/11/2019 11:45:41

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35487
Site web

Re: Critique ! [La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent]

Aux dernières nouvelles, l'agent et l'éditeur doivent se mettre d'accord.
En attendant, le tome 2 sort en poche la semaine prochaine. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#126 15/11/2019 11:46:55

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 12348
Site web

Re: Critique ! [La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent]

Gillossen a écrit:

En attendant, le tome 2 sort en poche la semaine prochaine. smile

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/roman/l- … epine-5385

https://nsa40.casimages.com/img/2019/11/15/191115123037760692.jpg


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

#127 11/12/2019 20:31:10

Shalmy
Istar
Date d'inscription: 11/08/2018
Messages: 158

Re: Critique ! [La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent]

J'ai fini par craquer et le lire en anglais. Je ne vais par ailleurs faire que répéter ce que j'ai dit pour le tome 2 et les nouvelles : si Aliette de Bodard a, avec cette série, eu une très bonne idée et est extrêmement douée pour les "tranches de vie" (et pourtant dieu sait que je suis difficile en terme de nouvelles), je ne comprends pas très bien où elle essaye d'aller avec cette série et je suis, dans l'ensemble, assez déçu par le déroulement de l'intrigue principale.

Petite remarque avant de commencer : la longue nouvelle (60 pages) "Of Birthdays, and Fungus, and Kindness" parue un peu plus tôt cette année dans un recueil de nouvelle dédiée à l'autrice me semble presque indispensable pour pouvoir bien apprécier certains éléments de l'intrigue. Même avec elle, j'ai eu du mal à vraiment m'intéresser à certains personnages qui sont introduit dedans, je n'ose imaginer ce que ça aurait donné si je les avais découvert avec le tome 3. Leurs actions auraient vraiment semblé étranges.

Spoiler:

La série s'appelle Dominion of the Fallen et nous invite à découvrir un Paris dominé par des anges déchus organisés en puissantes Maisons qui régissent toute la vie parisienne (et des alentours). C'est pour ça que j'ai "signé" en commençant la série or plus on avance, plus l'autrice s'en éloigne. D'une part, les anges déchus ne sont (presque) plus rien à la fin du tome 3 (et pourquoi pas mais donnez m'en un peu plus avant de les atomiser) et, d'autre part, le casting est de plus en plus vietnamien et de moins en moins parisien et/ou angélique. Alors je comprends tout à fait qu'Aliette veuille mettre en avant ses racines et les éléments introduits sont assez originaux mais il y a une limite à ce que je peux avaler.

Les acteurs principaux (toujours plus nombreux par ailleurs) de ce troisième tome sont :
Asmodée (marié à un Annamite)
Isabelle (en couple mais pas vraiment avec un Annamite)
Darias (mariée à une Annamite)
Lucifer
Emmanuelle
Philippe (Annamite)
Thuan (Annamite)
Aurore (Annamite)
Dan Chai (Annamite)
Hoa Phong  (Annamite)

Soit 50% et je ne parle même pas des personnages secondaires puisqu'on passe l'essentiel de notre temps dans le quartier vietnamien de Paris. Alors, dans l'absolu, ce ne serait pas un problème si l'autrice pouvait justifier la présence d'autant de Vietnamiens à Paris à cette époque mais ce n'est absolument pas le cas. On nous évoque à tout casser un africain et deux maghrébins dans tout le roman, coloniaux pourtant présents en un peu plus grand nombre dans le Paris (historique) de la fin du XIXème siècle que les Indochinois.

De plus, cette sur-représentation des Annamites n'a fait qu'accentuer un des gros défauts du bouquin : l'univers n'a aucun sens une fois sorti de Paris. Il se passe quoi dans le reste du monde ? Il ne reste que Paris et le reste est un immense désert aride ? Ce n'est pas ce que les allusions au Vietnam laissent penser. Le reste de l'Europe est organisée comme Paris ? Quelques anges dans les grandes villes qui tyrannisent les campagnes ? Si c'est le cas, pourquoi rien n'est-il mentionné ? Pourquoi n'y a-t-il aucunes relations entre eux et Paris ? Même les campagnes sont à peine mentionnées or elles doivent être là puisque pratiquement rien ne pousse à Paris.

Et c'est quoi cette magie ? Pourquoi diable les seuls ayant de la magie hormis les anges sont-ils les Annamites (et leurs dragons) ? Pourquoi ne dominent-ils pas le monde s'ils sont si puissants (j'y reviendrai). Bref, l'autrice ne semble pas avoir réfléchi plus loin que Paris (et le Vietnam) à son univers et nous le rappelle dans ce roman de façon extrêmement maladroite.

Ceci étant dit, ce n'est pas là mon principal problème avec ce troisième tome, c'est tout au plus un constat agaçant. Mon principal problème concerne le scénario qui n'est qu'une variante de celui des deux premiers qui se ressemblaient déjà beaucoup trop à mon goût. Dans ces deux-là, nous avions en effet eu droit à la chute d'une maison que tout le monde croit puissante mais qui a en fait des faiblesses et qui est presque détruite par du sabotage magique (l'arbre géant dans le 1, le dragon de glace dans le 2). On nous refait le coup cette fois-ci avec la Maison Harrier qui, suite à la chute de Silverspires et Hawthorne, est a priori la plus puissante sauf qu'en fait tout explose (littéralement). Si on en était resté là ce n'aurait été qu'une redite pas très intéressante des tomes 1 et 2 mais l'autrice a décidé d'aller encore plus loin et de faire carrément exploser tout Paris dans la deuxième moitié du roman si bien que Silverspires est la dernière maison encore debout et que l'ordre angélique tel qu'on l'a connu jusque là est terminé.

C'est d'une facilité scénaristique confondante (tout comme le coup de l'amnésie d'ailleurs) mais cela me frustre surtout profondément. Au final, on en sait toujours très peu sur les anges déchus et l'univers hors de Silverspires et Hawthorne (on ne peut pas vraiment dire qu'on apprenne à connaître Harrier). J'aurais aimé que l'autrice continue à explorer son univers avant de tout faire exploser au profit, a priori, des Vietnamiens (la série s'appelle Dominion of the Fallen pas Dominion of the Annamites...).

En parlant des Vietnamiens, revenons à leur magie. La raison pour laquelle Hoa Phong débarque à Paris est qu'elle essaye de retrouver Dan Chai afin de tenter de sauver l'Empereur de Jade qui est en train de plier sous les assauts des Fallen (donc il y en a ailleurs qu'à Paris). Sauf qu'on nous dit aussi que Dan Chai n'est qu'un immortel parmi des tas d'autres au service de l'Empereur et que, à une époque, Philippe était au moins aussi fort que lui. Donc a priori les Fallen sont plus forts que les magiciens annamites puisqu'ils sont en train de battre l'empereur. Comment diable Dan Chai peut-il, dès lors, mettre à lui seul à genoux toutes les maisons de Paris en une journée ? ... Et s'il est finalement vaincu par une alliance entre Fallen et magiciens Annamites, ce sont quand même ces derniers qui l'ont tenu en respect pendant plusieurs jours. Bref, tout comme le world building, le magic building manque cruellement de cohérence et de réflexion selon moi.

Une dernière remarque : la mort de Morningstar, on est d'accord que c'est une blague ? Non parce que l'autrice passe deux romans à nous parler de son aura terrible et à en faire un personnage vraiment intriguant, puis elle le ressuscite de façon un peu facile (mais passons) pour lui donner une mort grotesque un tome plus tard sans qu'on n'ait absolument pas exploré plus avant le personnage. C'était bien la peine de le ressusciter bon sang...

Hors ligne

 

#128 31/01/2020 13:13:34

Taraise
Vala
Date d'inscription: 25/02/2013
Messages: 314

Re: Critique ! [La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent]

Je viens de finir le tome 1 et je suis également mitigée. L'atmosphère, les décors, les ambiances sont originaux. L'idée d'un Paris de la Belle Epoque en ruine gouverné par des anges déchus m'a pas mal séduit. J'ai passé beaucoup de temps à m'imaginer comment une série télévisée pourrait rendre cette idée de décadence et de pollution magique.
Malheureusement, je suis restée assez indifférente concernant le sort des personnages principaux. Comme il a été déjà dit plus haut, j'ai trouvé cela assez vide finalement. Une ambiance ne fait pas un monde ! On nous décrit les Maisons comme des villes dans la ville et j'ai eu plus l'impression de foule dans la Maison Lazare pourtant évoquée en quelques lignes que dans celle de Flèches d'Argent. Paris m'a semblé bien désert également et j'ai peu ressenti le danger à y vivre.
Concernant les personnages, peut-être que mon manque d'empathie vient finalement du manque d'empathie qu'ils éprouvent entre eux. Bizarrement seuls

Spoiler:

Asmodée perdant son amant et le destin de Rossignol m'ont touché

Ils sont tous incroyablement amers méfiants et renfermés. Franchement s'ils avaient pu mettre leur ego et méfiance de côté dès le début et partager leurs découvertes en COMMUNIQUANT, jamais les protagonistes principaux n 'auraient laissé la situation s'envenimer à ce point. Je crois que c'est la communication qui est la base du problème. Ils parlent tous en allusions, faux-semblants, demi-mots...Même Philippe et Isabelle dont la relation est ce qui ressemblerait le plus à une amitié sont incapables de se parler en toute franchise et ce malgré

Spoiler:

le lien qu'ils ont dans la tête

Et puis on nous dit que Flèches d'Argent a été la plus puissante Maison de Paris sans jamais nous expliquer en quoi. Comment donc peut-on se sentir concerné et désolé par sa chute ? 

Spoiler:

A l'inverse l'écho de la puissance d'Etoile du matin est plutôt bien retranscrite. C'était intéressant de voir comment les personnages vivent sous cette absence écrasante. Malheureusement j'ai trouvé sa "résurrection" d'autant plus ridicule et mal exploitée. Peut-être que le tome 2 s'étendra davantage là-dessus...

Hors ligne

 

#129 02/03/2020 22:27:24

Glaurung
Outrepasseur de la tripartition sacerdotale
Date d'inscription: 07/04/2010
Messages: 3743

Re: Critique ! [La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent]

Un Patreon pour Aliette de Bodard
arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/260 … rs-en-bref


Conil. Du latin cuniculus. Lapin.

Hors ligne

 

#130 04/03/2020 12:19:13

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35487
Site web

Re: Critique ! [La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent]

Curieux de voir ce que ça peut donner pour une autrice comme elle. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#131 21/05/2020 08:08:03

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 12348
Site web

Re: Critique ! [La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent]

https://aliettedebodard.com/bibliograph … d-murders/

Un roman unitaire dans le même univers que les précédents.


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

Pied de page des forums