Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#21 13/12/2013 09:36:53

NeoSib
Knight who say "Ni !"
Date d'inscription: 23/04/2002
Messages: 3071
Site web

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

zygo a écrit:

C'est pas une citation mais y'a quelque chose qui me fait dire que:

Spoiler:

on a toujours besoin qu'un tonneau venue de nulle part apparaisse au milieu d'une scene apres qu'un nain ait éclaté le sien alors qu'au début de la scène y'avait juste le nombre pile poil!!!

Mais on est pas la pour relever les incohérences bien sur!!happy

C'est pas parce que Kili se barre de son tonneau ?
(Je peux me planter, j'ai plus trop le truc en tête)

Hors ligne

 

#22 13/12/2013 10:03:50

zygo
sombreslip
Lieu: Mexico DF
Date d'inscription: 09/01/2013
Messages: 995

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

je ne crois pas

Spoiler:

il replonge dans le sien apres avoir baisser le levier et adressé une belle oeillade à Tauriel!!! happy


Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer- Beaumarchais

Lecture en cours: Vous croyez vraiment que j'ai le temps avec deux enfants en bas âge!!!

Hors ligne

 

#23 13/12/2013 10:30:56

durthu
Vala
Lieu: Gondolin
Date d'inscription: 15/12/2011
Messages: 340

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

Spoiler:

Quand les gardes ont prévenu Legolas que Tauriel était partie, ils lui ont dit quelque chose comme : "elle est partie avec sa dague et son arc". J'ai tout de suite pensé à l'expression " elle est partie avec sa b**e et son couteau".... D'ailleurs, je n'ai pas bien compris pourquoi ils ont précisé ceci à Legolas ? C'est pour dire qu'elle n'était pas partie se promener ?

Hors ligne

 

#24 13/12/2013 11:21:50

Feagil
Novice
Date d'inscription: 18/12/2012
Messages: 19

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

En effet il n'y a aucun tonneau vide de trop, bien vu.
http://www.vodkaster.com/Films/Le-Hobbi … maug/58638


Je ne connais pas la moitié d’entre vous autant que je le voudrais et j’aime moins de la moitié d’entre vous à moitié moins que vous ne le méritez.

Hors ligne

 

#25 13/12/2013 11:23:19

durthu
Vala
Lieu: Gondolin
Date d'inscription: 15/12/2011
Messages: 340

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

Je me suis posé la question pendant le film et je compte surveiller ça attentivement lors de ma deuxième séance.

Hors ligne

 

#26 13/12/2013 11:50:12

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12763
Site web

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

Les nains ninjas ont dû fabriquer un nouveau tonneau pendant leur fuite, je ne vois que ça happy quoique sur la video extrait, on dirait que le tonneau tout en haut est vide.

Hors ligne

 

#27 13/12/2013 12:51:01

Teclis
Maïa
Date d'inscription: 22/07/2012
Messages: 283

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

Cette histoire de tonneau m'avait également frappé, mais

Spoiler:

comme il s'agit de Bombur, mon nain favori

je laisse passer wink

Sinon :

Spoiler:

Je m'attendais à ce que personnage de Tauriel me fasse hurler de rage, réduire en cendre le cinéma, est finalement... Bah, ça passe smile

Hors ligne

 

#28 13/12/2013 19:33:00

mourad
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 29/09/2004
Messages: 492

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

Voici donc ma critique du Hobbit « La désolation de Smaug ».

Je suis allé le voir cet après-midi au Pathé de Toulon en 3D normal, pas d’I-Max ni de HFR.

J’ai chronométré le film, il fait 2h32 sans générique de fin contre 2h39 pour le premier volet.

Je vais commencer par les points négatifs :

- Une 3D pas extraordinaire, on l’oublie facilement mais parfois elle se rappelle à nous à travers certains plans très réussis. Mais on est loin de la 3D d’un Titanic qui nous en mettait plein les yeux pendant 3h15.

- Un film trop….. court! Et oui, certains seront étonnés mais contrairement au premier film où certaines scènes s’étiraient un peu trop, là c’est le contraire, on n’a jamais le temps de se poser plus de 2 minutes, tout avance vite, trop vite, le film est très dense, trop dense, on n’a pas le temps de respirer.

J’espère que la version longue viendra corriger un peu cela et il ne m’étonnerait pas qu’on ait une VL digne de ce nom, pas les 13 minutes en + du 1er volet mais au moins une demi-heure à rajouter pour trouver un équilibre.

- Le personnage de Tauriel que je trouve superflu, Evangeline Lilly joue très bien le rôle mais PJ aurait pu zapper ce nouveau personnage.

- Certains effets spéciaux complètement ratés. Certains plans surement tournés en fond vert cassent l’ambiance.

Les points positifs :

- C’est un grand film, meilleur que le premier, sans atteindre la perfection du SDA, on s’en approche.

- Le côté sérieux du film, fini l’humour, place à l’action et le côté obscur. La teinte du film se rapproche de celle des Deux Tours, fini les couleurs vives.

- Le super jeu des acteurs, aucun ne surjoue, ils possèdent tous leur rôle sur le bout des doigts.

Ravi de revoir Orlando Bloom que l’on voit beaucoup dans le film. J’aime beaucoup Bard joué par Luke Evans.

- Les effets spéciaux dans leur ensemble mais à part les quelques ratés dont je parle plus haut, les personnages numériques comme Azog sont bien mieux réussis que dans "un Voyage Inattendu".

- Dol Guldur, endroit toujours aussi flippant avec une superbe scène avec Gandalf.

Conclusion :

Un film à voir et revoir, j’irais le revoir en HFR car je n’ai pas été subjugué par l’image de la salle qui le projetait.

Au rang des points ni négatifs ni positifs, il y a la musique, plusieurs thèmes d’Howard Shore sont beaux mais on est loin de la bande musicale du SDA, on dirait que son inspiration ou son implication n’ont pas été à la hauteur. Espérons que cela s’arrange dans le 3ème film.

La fin du film est assez déroutante mais comme j’y étais préparé, je ne l’ai pas trouvé dérangeante.

Bref, Peter Jackson monte en puissance et je pense qu’on va en prendre plein la vue l’an prochain.

A noter sans véritablement spoiler que le premier personnage que l’on voit dans le film est Peter Jackson! Un clin d’œil à son apparition dans la Communauté de l’Anneau puisqu’il fait le même geste dans les deux films.

Vivement décembre 2014 et vivement la VL de ce second épisode.

Dernière modification par mourad (13/12/2013 19:35:31)

Hors ligne

 

#29 13/12/2013 20:09:13

Moby
Sedai
Date d'inscription: 01/01/2007
Messages: 144

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

Mi-figue, mi-raisin pour ma part.

La première partie (jusqu'à

Spoiler:

la fuite en tonneaux

) est honnêtement jouissive. Thorin est toujours aussi superbe, Gandalf charismatique et belle présentation (quoique courte) de Beorn. De délicieux frissons de terreur lors de la scène

Spoiler:

des araignées

.

Mais par contre, la seconde partie doit surtout pour sa magnifique retranscription de la montagne et de Smaug.
Très déçu par Bard (même Legolas est beaucoup plus attirant), par l'humour parfois vaseux, par

Spoiler:

l'histoire d'amour entre Kili et Tauriel

, par le nouveau personnage de Alfrid,

Spoiler:

pseudo Grima en dix fois moins subtil

, par la longueur des scènes de Lacville etc...

Je suis peut-être sévère mais je ne regrette pas ma séance. La fin laisse planer beaucoup d'interrogation concernant la gestion du troisième film.


http://img111.imageshack.us/img111/6932/v2mobi22kg1.gif

Hors ligne

 

#30 14/12/2013 12:00:09

Ares Ectélion
Istar
Lieu: Berry, Royaume de France
Date d'inscription: 10/07/2007
Messages: 161
Site web

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

Bon me concernant c'est un bon film dans la lignée du premier que ce soit dans ses qualités comme dans ses défauts. L'ambiance, l'univers et l'atmosphère du comte de Tolkien est bien là mais comme  pour le premier volet, je fustige cette course au fric et le succés du SDA qui empêche PJ de faire des coupes necessaire dans son montage et qui rend le film dix fois trop long. Cependant il n'y a pas de coupures de rythme malgrés les libertés scénaristiques de PJ et contrairement au premier volet. L'adaptation est mieux réalisée. J'aime la liberté que PJ a prise pour nous faire voyager dans les entrailles d'Erebor et à contrario je n'ai pas supporté toute cette surrenchère et cette débauche d'action, nottement avec la rivière d'or ect... Ça  n'apporte rien et le film devient lassant voir répétitif comme ce fut le cas avec Azog dans le premier volet. Le traitement des Elfes est génialissime et on voit ici toute la multiplicité des peuples Eldar. Un trés Bon Legolas également traité de façon beaucoup plus froide que dans le SDA. Bref un traitement général de l'univers qui donne de la profondeur au SDA quand on le revisionne. Quand au Dragon, c'est pour moi et comme beaucoup le pensent, le meilleur traitzment d'un dragon qu'on ait eu au cinéma.


Suivant Tar Aldarion, je parcours les océans d'Arda voguant à bord de ce fier bâtiment qu'est le Palarran, et comme mes ancêtres Dunedain et les autres seigneurs maudits de la maison de Hador je défis mon destin de mortel par le cri qui m'a été légué et qui résonne encore dans l'histoire depuis la bataille des larmes innombrables: "Que flambe le Jour ! Que fuie la Nuit !"

Hors ligne

 

#31 14/12/2013 14:12:34

mourad
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 29/09/2004
Messages: 492

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

Ares Ectélion a écrit:

Bon me concernant c'est un bon film dans la lignée du premier que ce soit dans ses qualités comme dans ses défauts. L'ambiance, l'univers et l'atmosphère du comte de Tolkien est bien là mais comme  pour le premier volet, je fustige cette course au fric et le succés du SDA qui empêche PJ de faire des coupes necessaire dans son montage et qui rend le film dix fois trop long. .

Tu rigoles ou quoi?

La plupart des critiques presse et la plupart des intervenants sur les forums trouvent au contraire que le film est trop dense et qu'il aurait du être plus long.

Ton analyse sur la longueur peut s'appliquer au premier film mais surement pas au second.

Comme je le dis dans ma critique au dessus de ton message, on a jamais le temps de respirer dans le film et tout va trop vite.

On voit que PJ comme pour les Deux Tours a coupé pas mal de scènes.

On devrait avoir une VL qui va équilibrer tout cela et qui sera surement bien plus lonque que le premier volet.

Hors ligne

 

#32 14/12/2013 14:18:33

Ares Ectélion
Istar
Lieu: Berry, Royaume de France
Date d'inscription: 10/07/2007
Messages: 161
Site web

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

Il est trop dense parceque PJ a rajoutté des scènes qui servent à rien et rallonge le film. Thorin qui circule sur une rivière d'or, c'est ridicule à souhait. Il est d'ailleurs facile de différencier les passages Tolkieniens des rajouts de PJ car ils sonnent tellement faux.

C'est pas de l'adaptation c'est de la suradaptation avec de la gonflette de scénar qui rend le tout indigeste au lieu d'avoir une fluidité caractéristique du livre que tu n'avais pas forcément dans le SDA.

Dernière modification par Ares Ectélion (14/12/2013 14:21:03)


Suivant Tar Aldarion, je parcours les océans d'Arda voguant à bord de ce fier bâtiment qu'est le Palarran, et comme mes ancêtres Dunedain et les autres seigneurs maudits de la maison de Hador je défis mon destin de mortel par le cri qui m'a été légué et qui résonne encore dans l'histoire depuis la bataille des larmes innombrables: "Que flambe le Jour ! Que fuie la Nuit !"

Hors ligne

 

#33 14/12/2013 14:31:46

mourad
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 29/09/2004
Messages: 492

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

En tout cas, le film n'aurait pas pu être beaucoup plus court vu qu'il y a des scènes qui manquent.

La capture des nains par les araignées, on ne la voit pas dans le film, Bilbo les découvre prisonnier sans qu'on ait vu la scène de leur capture.

Beorn a surement été plus développé pendant le tournage mais PJ pour la version ciné l'a réduit à un rôle de presque simple figurant.

On verra avec la VL mais je pense qu'elle fera bien + que les 13 minutes du 1er épisode.

J'attends perso un rééquilibrage entre scènes calmes et scènes de combats.

Hors ligne

 

#34 14/12/2013 16:04:10

Ares Ectélion
Istar
Lieu: Berry, Royaume de France
Date d'inscription: 10/07/2007
Messages: 161
Site web

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

Une VL qui pour le Hobbit est uniquement commerciale à mon sens. Des cènes coupées oui, mais pas assez et surement pas en lien direct avec le livre.


Suivant Tar Aldarion, je parcours les océans d'Arda voguant à bord de ce fier bâtiment qu'est le Palarran, et comme mes ancêtres Dunedain et les autres seigneurs maudits de la maison de Hador je défis mon destin de mortel par le cri qui m'a été légué et qui résonne encore dans l'histoire depuis la bataille des larmes innombrables: "Que flambe le Jour ! Que fuie la Nuit !"

Hors ligne

 

#35 14/12/2013 16:52:47

Gilthanas
Défenseur de la fantasy à papa
Lieu: Saint Saulve (59)
Date d'inscription: 23/01/2012
Messages: 2671
Site web

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

et surement pas en lien direct avec le livre.

Je ne vois pas le rapport avec le film ? Les scènes coupées enrichissent le film, c'est tout.


Lecture en cours : Je suis Providence, de S.T Joshi

Hors ligne

 

#36 14/12/2013 17:00:35

Ares Ectélion
Istar
Lieu: Berry, Royaume de France
Date d'inscription: 10/07/2007
Messages: 161
Site web

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

Bien sûr mais quel est l'origine des VL du SDA si ce n'était pour mieux coller aux livres tellement ces derniers étaient dense. Là ce n'est pas vraiment le cas puisqu'on a un comte bien plus light que le SDA même en y intégrant les annexes de ce dernier.


Suivant Tar Aldarion, je parcours les océans d'Arda voguant à bord de ce fier bâtiment qu'est le Palarran, et comme mes ancêtres Dunedain et les autres seigneurs maudits de la maison de Hador je défis mon destin de mortel par le cri qui m'a été légué et qui résonne encore dans l'histoire depuis la bataille des larmes innombrables: "Que flambe le Jour ! Que fuie la Nuit !"

Hors ligne

 

#37 14/12/2013 18:03:39

Rohirrim
Novice
Date d'inscription: 14/12/2013
Messages: 3

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

Vu hier soir en VO et 2D... Avant d'entrer dans le vif de la critique, dire que je fais partie de ceux qui avaient jugé les coupes du SDA plutôt pertinentes dans un travail d'adaptation, tandis que les ajouts ou détours étaient tantôt intéressants pour approfondir le background (le personnage de Faramir aux motivations plus complexes que dans le livre), tantot juste lourdingue pour amener suspense et action (la vrai fausse mort d'Aragorn...).

Bref, ce qui m'avait déçu dans le premier opus du hobbit, c'était finalement le choix de coller aux péripéties d'un livre construit sur une narration enfantine (conflit-résolution-conflit-résolution...), qui nuisait à la cohérence générale de la saga. Finalement, je trouvais les adaptations des appendices plus convaincantes que celles du Hobbit, trop littérales alors que la différence de ton entre les deux oeuvres n'était pas expliquée par Tolkien par une incohérence de son monde, mais par le choix des narrateurs que sont respectivement Bilbo et Frodo.

Bref, tout ca pour dire qu'on sort enfin de la suite d'aventures sans vrais liens entre elles et qu'on rentre dans le vif de l'intrigue autour d'Erebor, de Smaug, et des motivations des peuples qui vivent à proximité, et que ca change tout !

Dans mes grandes satisfactions, beaucoup de scènes très attendues et bien menées.

Spoiler:

- j'ai adoré Mirkwood et ses araignées. Globalement dans l'ensemble de la saga, Jackson rend très bien compte que chaque forêt est un personnage à part entière dotée de sa propre personnalité.

- la fuite en tonneaux épique et drôle, confine par moment au jeu video avec des effets pas très crédibles mais bon, c'est le Legolas qu'on a appris à aimer donc globalement ca passe plutôt bien.

- Le face à face entre Bilbo et Smaug est juste extraordinaire. Le moment où il dort sous le trésor est flippant à souhait et traduit parfaitement le gigantisme des lieux et de leur maître. Les dialogues sont parfaits.

- la découverte du nécromancien par Gandalf me faisait peur, il y a d'ailleurs des redites un peu lourdingues (un mélange de Kazad-Dum et du duel Gandaf-Saroumane), mais le choix de faire visuellement le lien entre l'oeil de Sauron et l'enveloppe charnelle qu'il cherche à reconstruire est brillant.

D'autres scène m'ont néanmoins encore semblé  superflues.

Spoiler:

- Le pré-générique est beaucoup plus faible que tous les autres. Passé le caméo clin d'oeil à la Communauté, c'est juste du blabla qui ne nous apprend rien de plus que ce qu'on savait déjà.

- je vais me faire frapper mais Beorn, sauf à voir ce que Jackson en fait dans le dernier opus, n'apporte vraiment pas grand chose... J'aime pas les nains mais j'aime encore moins les orques, ca me semble léger pour comprendre le personnage. La coupe de cette scène ne m'aurait pas choqué.

- La bataille entre les nains et Smaug fait vite retomber le respect qu'on avait pour le dragon... c'est assez vain, sauf à faire un clin d'oeil à son surnom de "doré"...

- la blessure de Kili comme revival de celle de Frodo qui était déjà pas super réussie...

Pour ma part, j'ai plutôt adhéré aux choix d'adaptation qui font débat chez les fans...

Spoiler:

- La présence de Legolas est tout à fait légitime sur le fond, et apporte le souffle épique du personnage introduit dans le SDA. On comprend mieux le relation qu'il entretient avec les nains au conseil d'Elrond, l'implication des sylvains face à Sauron... Bref, c'est un lien utile entre les deux trilogies, même si la couche de maquillage peine à faire oublier qu'Orlando Bloom a pris 10 ans et quelques kilos...

- Tauriel et sa relation à Kili ne me dérange pas vraiment. J'y vois plutot une cohérence avec celle entre Gimli et Galadriel, le nain éprouve une fascination teintée de peur devant la beauté de l'elfe, l'elfe est dans la compassion envers le nain... Après, je pense qu'on va en apprendre davantage sur son background pour justifier que cette histoire de promesse faite à sa mère entraine l'affection de Tauriel envers Kili. Même si la fin semble cousue de fil blanc et qu'ils sont appelés à mourir ensemble sous les yeux de Legolas...

Enfin, deux incohérences entre les deux trilogies...

Spoiler:

- les elfes bourrés alors que Legolas est montré comme insensible à l'alcool dans la "suite".
- les nains d'Eredor se décomposent bien moins vite que ceux de la Moria... A noter que j'ai cru voir dans cette scène un sosie de Gimli mort, même barbe, même casque, même hache en main. A confirmer en deuxième visionnage.

Hors ligne

 

#38 14/12/2013 20:03:32

TarMinastir
Apprenti
Date d'inscription: 03/09/2013
Messages: 20

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

Vu hier en VO et en 3D. Et j'aurais tellement de choses à dire que je ne sais pas par où commencer. Déjà, cela faisait longtemps que je n'avais pas quitté une salle de ciné avec encore autant d'images dans la tête et l'impression d'en avoir eu pour mon argent. J'ai trouvé le film tout simplement fabuleux.

PJ a pris énormément de distance avec l'oeuvre originale et on fait d'immenses détours dans le film par rapport à la trame du livre. Et c'est très, très réussi, à tel point que cela donne à mon avis un intérêt encore plus grand au film, c'est une vraie valeur ajoutée de pouvoir explorer en profondeur certains aspects qui n'étaient qu’effleurés dans le roman (avec une vision par conséquent entièrement propre au réalisateur, mais très en phase avec le reste à mon avis).

Pour ne pas être trop long, je vais faire une petite synthèse de ce que j'ai aimé :
-Lacville, Mirkwood et Erebor sont des lieux très réussis au niveau de l'ambiance, au point que cela donne parfois des frissons.
-Les scènes majeures comme les araignées, l'évasion en tonneaux ou la rencontre de Bilbo et de Smaug sont excellentes.
-Le basculement progressif vers une ambiance plus sombre, la recherche de cohérence entre les deux trilogies via de petites références.
-Legolas et Tauriel s'intègrent finalement très bien à l'intrigue du film et ne sont pas trop présents comme on aurait pu le craindre. Même la relation entre Kili et Tauriel n'arrive pas comme un cheveu sur la soupe et est même étonnement intéressante par moments (si, si). Leurs scènes en commun s'étirent par contre un poil trop en longueur.
-L'intrigue de Gandalf et de Radagast à Dol Guldur est passionnante et fait bien le lien entre les deux trilogies. Et puis Suaron quoi.
-Des passages amusants (merci Bombur et Bilbo) mais pas de lourdeurs.
-Smaug. Pas besoin d'en dire plus.

Quelques petits reproches cependant, mais la plupart sont vraiment mineurs :
-Le passage chez Beorn n'est pas très bien amené et très court, au point qu'il en devient anecdotique. J'espère vraiment que la version longue améliorera ça en rajoutant des scènes avec ce personnage.
-Globalement, le film aurait gagné à être plus long ! J'aurais aimé plus de scènes avec Gandalf ou les araignées, entre autres. Encore une fois, mes espoirs reposent sur la version longue.
-Bolg aurait dû ressembler à ça !
-Un beau faux raccord déjà mentionné plus haut et quelques effets en-dessous du reste.
-La tentative des nains de piéger Smaug avec de l'or en fusion. C'est un peu too much et ça tire trop en longueur, surtout quand on se doute déjà que ça va échouer lamentablement.
-La fin en forme de cliffhanger qui s'en suit, abrupte et un peu frustrante.

En bref, un excellent film, plus réussi que le premier à mon avis, et que j'ai hâte de revoir en HFR. Il est à la hauteur de la trilogie du SdA et la version longue peut vraiment le rendre encore meilleur. smile

Hors ligne

 

#39 14/12/2013 21:27:09

Zakath Nath
Prisonnière de Zenda
Date d'inscription: 12/01/2006
Messages: 2369
Site web

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

Comme l'année dernière, certaines critiques mitigées me faisaient craindre de ne pas accrocher à ce nouveau film, que la magie ne fonctionne plus. Finalement, comme l'année dernière, j'ai passé un excellent moment, ce qui ne veut pas dire que le film est sans défauts, il y a quelques fautes de goûts (comme d'habitude) mais aussi des éléments un peu plus problématiques. Cela dit, j'en ressors plus satisfaite qu'à ma première vision des Deux Tours qui malgré les morceaux de bravoure m'avait laissé dubitative. C'était mieux passé par la suite, surtout avec la version longue, même si certains passages me donnent toujours envie de me prendre la tête dans les mains ou de rire bêtement (et non, je ne parle pas de la phrase tristement célèbre de Legolas, mais plutôt de l'exorcisme de Theoden avec Saroumane qui se retrouve - encore une fois - les quatre fers en l'air, et le porteur de flamme olympique kamikase).

Les premières minutes sont assez plates, avec un prologue à Bree qui a le mérite de remettre sur la table la mission particulière de Bilbo, mais qui prend beaucoup de détours pour dire peu (et le caméo de Jackson est décevant, à ce stade il aurait pu littéralement cligner de l’œil). J'ai également été déçue par le look de Beorn, qu'on reverra mais dont l'utilité est assez anecdotique. Heureusement, une fois dans Mirkwood, on passe aux choses sérieuses et cette forêt oppressante m'a rappelée pourquoi j'aimais autant ces films. Les décors et les paysages sont de telles merveilles que je me sens vraiment dans cet univers, et la suite, que ce soit chez les Elfes, à Dol Guldur, à Esgaroth ou dans l'antre de Smaug, c'est un véritable plaisir. Revenons à Mirkwood, dont le côté étouffant et terrifiant avec ses araignées est parfaitement restitué. Cela permet également de rappeler que Martin Freeman est le choix idéal pour Bilbo, avec son excellent tempo comique mais aussi sa capacité à vite passer d'un registre à l'autre, comme dans la scène où il affronte une araignée placée entre lui et son précieux anneau.

Continuons dans le positif, un des grands moments du film est la descente de la rivière en tonneau. Encore une fois, Jackson en rajoute une louche, mais j'avoue que cela faisait un moment que je n'avais pas vu de scène d'action aussi jouissive et fun, que ce soit les exploits de Bombur ou Legolas survolté (je m'attendais presque à ce qu'il nous fasse des pointes à un moment). Bien sûr, on pourra trouver que c'est beaucoup trop, mais là, désolée, je m'amusais trop pour lui reprocher quoi que ce soit.

L'autre grande réussite du film, c'est le dragon du titre, ce qui était quand même la moindre des choses. Si son aspect est assez classique, sa façon de bouger et ses expressions sont impressionnantes, et c'est sans doute tout l'intérêt de la technique de la performance-capture. Je ne peux pas dire que j'ai reconnu des expressions de Benedict Cumberbatch, mais ses mouvements et la manières dont il parlait (et faire parler un animal ou une créature non-humanoïde c'est toujours un peu casse-gueule) étaient bluffants. Quant à sa voix (sans doute un peu retravaillée par ordinateur) elle est aussi parfaitement adéquate sans sonner trop familièrement aux oreilles des spectateurs qui ont vu l'acteur dans d'autres rôles (pas plus qu'on ne perçoit que c'est le même acteur qui double le Nécromancien).

Lee Pace m'a agréablement surprise en Thranduil car je ne suis pas fanatique de la façon dont les Elfes sont représentés à l'écran (tout en reconnaissant la difficulté de jouer des êtres d'une beauté et d'une prestance surhumaine). Même ses sourcils passaient bien. Orlando Bloom, malgré les efforts sur le maquillage, a tout de même changé en dix ans mais il restait crédible et avec une personnalité un peu plus froide et antipathique que dans Le Seigneur des Anneaux, il ne rate pas son retour, d'autant que sa présence sur les lieux est compréhensible (il est le fils du taulier, après tout). Et alors, il y a Tauriel, et avec elle je vais passer à ce qui m'a moins emballée.

Toutes mes craintes étaient justifiées la concernant, c'est une super-guerrière (ce qui passe encore vu comme les Elfes sont les plus balaises dans un monde presque entièrement peuplé de gens balaises, volontairement ou non d'ailleurs, dans les films en tout cas), elle est plus ouverte que ses congénères, elle craque immédiatement pour le Nain beau gosse et c'est réciproque. Malgré tout, je ne l'ai pas détestée, peut-être grâce à l'actrice, qui s'en tire bien. Mais ne pas susciter la détestation, c'est une victoire assez mince, le problème reste entier. Plaquer un personnage féminin pour contrebalancer l'aspect aventure entre mecs, c'est déjà moyen (la solution serait surtout de faire davantage de films équivalents où les femmes auraient le premier rôle, mais je dois rêver) mais si c'est pour la mettre au milieu d'une histoire d'amour (et pire, d'un semblant de triangle amoureux, vivement un moratoire contre l'usage abusif des triangles amoureux), j'ai du mal à voir où est le progrès. Les personnages féminins doivent-ils obligatoirement être là pour tomber amoureux ou susciter des sentiments amoureux? D'autant que les dialogues sont franchement niais (à la fin, j'espérais que Kili n'était pas vraiment en délire mais feignait pour provoquer la compassion de sa belle mais apparemment c'était du premier degré).

Je n'ai rien contre certains développements. Montrer Gandalf se pencher sur le cas du Nécromancien, sur le papier, me semblait une bonne idée (car le voir, comme dans le livre, planter tout le monde parce qu'il fallait bien un prétexte pour que Bilbo prenne la situation en main n'aurait sans doute pas fonctionné) mais malgré les décors d'un morbide sublime et une apparition du Nécromancien/Sauron assez réussi, cela ressemblait à du remplissage avec des allers-retours un peu laborieux. Développer Bard et le Maître d'Esgaroth est aussi, à la base, une bonne idée, mais j'ai trouvé qu'on y passait également un peu trop de temps, et le personnage d'Alfrid m'a un peu ennuyée. L'acteur est très bien, mais le fourbe conseiller difforme de noir vêtu évoquait un peu trop Grima, ce qui était sans doute voulu, mais au final peu intéressant tant ce personnage ne va pas au-delà de la caricature quand Grima avait au moins un côté tragique. On notera que Grima n'avait pas de sourcils, et Alfrid a un mono-sourcil. Il y a du progrès, vivement une adaptation du Silmarillon où on introduira un conseiller fourbe avec les sourcils de Groucho Marx.

Trêve de mauvaises plaisanteries, on en arrive au point qui me chagrine le plus. Chaque volet, jusque-là, formait une unité même quand ils renvoyaient la suite au prochain épisode. Ici, hélas, on s'arrête

Spoiler:

au moment où Smaug, furibard, vole vers Esgaroth. L'attaque d'Esgaroth aurait dû être le climax de ce film, d'autant qu'on nous a introduit tous les éléments pour cette scène et que même un spectateur n'ayant pas lu le livre pourra se douter de l'issu de la scène grâce à eux. Elle aurait dû, et elle aurait pu sans les péripéties ajoutées qui ne sont pas à la hauteur ce que à quoi on a l'habitude: encore une attaque d'Orques, encore des Elfes qui arrivent sauver la mise et pendant ce temps, un plan des Nains pour tuer Smaug dont on devine l'issue et qui, entrecoupée avec les scènes d'Esgaroth et de Dol Guldur, peine à se conclure. C'est dommage parce que la rencontre entre Smaug et Bilbo était parfaite, voir évoluer le dragon dans les décors est un plaisir pour l’œil. Quant à l'idée de noyer le dragon dans de l'or en fusion, elle n'est pas mauvaise, mais elle aurait été parfaite dans un autre récit (en fait, on y a plus ou moins eu droit dans un autre récit). Là, c'est beaucoup d'agitation pour provoquer un événement qu'on ne verra que l'année prochaine.

Malgré ces  reproches, j'ai tout de même énormément apprécié ce film, et finalement même si les enjeux sont moindres qu'avec Le Seigneur des Anneaux et que l'utilité de tirer trois films du livre reste toujours aussi discutable, dans le genre aventure/action/merveilleux, je les trouve toujours à part et au-dessus de ce que j'ai pu voir au cinéma, et ce volet ne fait pas exception.


http://zakath-nath.joueb.com/images/whosig.jpg

Hors ligne

 

#40 14/12/2013 22:34:50

Rohirrim
Novice
Date d'inscription: 14/12/2013
Messages: 3

Re: La Désolation de Smaug : dossier et avis de spectateurs !

Juste quelques mots sur le cliffhanger que pas mal de monde remet en cause... Moi j'adhère totalement à ce choix qui n'est pas sans rappeler l'Empire Contre Attaque, où l'on quittait aussi chaque personnage sur un constat d'échec (une main en moins, une congélation et un aller simple chez Jabba...) et tout le monde s'entend sur le fait que c'est le meilleur des 6.

C'est toujours délicat d'achever un second film et l'une des grosses faiblesses des Deux Tours avait été de refuser une fin en cliffhanger en repoussant Cirith Ungol au 3e film et en brodant sur des intrigues secondaires. Il aurait été bien meilleur en s'achevant sur Frodo laissé pour mort par Arachne d'un côté, et Pippin regardant dans le Palantir de l'autre, mais on ne refait pas l'histoire. Par rapport au voyage inattendu qui ne s'achève pas réellement sur un moment très fort (on sentait gravement que le montage avait été repensé en cours de route et qu'on avait pas de vraie fin), là, les enjeux dramatiques sont clairement posés.

Sinon, un pronostic sur le prégénérique du dernier volet :

Spoiler:

on ne sait pas à ce stade du film si Bilbo a reussi ou non à prendre l'Arkenstone. A priori, il est déjà sensé l'avoir donc je mise sur un replay de la rencontre entre Bilbo et Smaug (un peu comme le replay de Gandalf avec le Balrog qui est mon préféré des prégénériques, pour le coup)... 
Je trouve d'ailleurs que le parallèle qui se dessine entre l'Arkenstone et l'Anneau comme matérialisation du pouvoir qui corrompt est particulièrement bien vu et devrait occuper un rôle central dans le dernier volet.

Hors ligne

 

Pied de page des forums