#21 22/11/2013 12:57:36

Asavar
Une rumeur strasbourgeoise dit qu'il est mort...
Lieu: Abri 101
Date d'inscription: 13/02/2012
Messages: 1502

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

J'avais lu la BD lorsque j'tais petit et j'avoue que je n'en gardait pas un souvenir mmorable (mais c'est parce que j'tais clairement trop jeune l'poque pour en saisir toutes les subtilits). Je suis donc all voir ce film sans en attendre grand chose, dj parce que mes souvenirs taient vagues et que je n'ai pas vu beaucoup de bande-annonces (il n'a pas t trs mis en avant j'ai l'impression).
Comme Zedd et Tybalt, j'ai ador !
Le casting marche, le scnario est bien ficel, on nous apporte les rponses au fur et mesure sans que cela ne vienne de manire trop "Bonne rponse au bon moment". A part peut tre pour

Spoiler:

La scne des enfants dans la machine mais comme c'est au moment ou le "hros" doute, a ne m'a pas trop drang

Et certaines scnes sont d'un cynisme et d'un humour noir excellent

Spoiler:

La scne du pont Ekaterina lors de la nouvelle anne m'a juste fait mourir de rire lol

J'en suis vraiment sortit enchant.
C'est vraiment pour moi un gros coup de coeur que je conseille tout les monde.
a me donne envie de relire la BD !


War never changes

Hors ligne

 

#22 09/12/2013 11:30:32

Vagabond
Istar
Lieu: Un Monde Truelle
Date d'inscription: 02/01/2012
Messages: 161

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

Enfin vu hier! Et je me suis procur la BD il y a deux semaines.
Pour le coup, je reste mitig quant ma raction.

D'un ct, j'ai apprci un film S.F sympathique avec un ct dcal ( l'instar des rles de Song Kang-Ho et Tilda Swinton) voire djant et un sens de la photographie qui colle bien l'ensemble, tout en contrastes.

Mais de l'autre, j'ai eu un peu de mal avec cette adaptation... qui s'loigne considrablement de l'essence de la BD, bien plus sombre (au sens propre comme au sens figur) et dsabuse mon sens.

Au final, Bong Joon-Ho reprend le matriau de base et le remet au got du jour, sa sauce. Et a ne m'a pas empch de savourer la chose.

A voir, oui, mais aussi lire.

Hors ligne

 

#23 13/12/2013 01:25:28

Littlefinger
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 31/03/2011
Messages: 896
Site web

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

Je crois que certains se demandaient un peu le rapport BD/Film, je vous laisse donc un double avis.

Pour le Film :

Par un heureux hasard, lexcellentissime Bong Joon-Ho, a pu avoir accs au Transperceneige, une bande-dessine franaise culte mais un peu tombe dans loubli depuis sa parution dans les annes 80. Dj responsable du chef duvre Memories of Murder et de lexcellent The Host, le sud-coren se tourne nouveau vers la SF la plus dure et la plus noire. Dlaissant la production asiatique, il passe sous lgide US et attire donc des excellents acteurs comme Chris Evans, Tilda Swinton ou encore Ed Harris. La crainte lgitime lie ce Snowpiercer ? Celle de voir Bong Joon-Ho broy par le systme hollywoodien comme le fut Kim Jee-Woon avec le Dernier Rempart.

Enferms dans un train lanc pleine vitesse, les survivants dun cataclysme cologique se retrouvent pigs pour le restant de lternit. Dans les wagons de queue, la vie est rude, trs rude. Les gens sentassent dans des wagons sans fentre et mangent des steaks de protines glatineux sous la garde des hommes de scurit de lavant. Dirig par lnigmatique Wilford, le train fonctionne comme un systme clos autonome qui crase sa main duvre. Mais depuis que des messages circulent, Curtis et Edgard se prparent mener une rvolution et pntrer dans les wagons de lavant. Pour cela, ils auront besoin de Namgoong Minsoo, un expert en scurit retenu prisonnier et ancien junkie.

Snowpiercer jette immdiatement le spectateur dans le monde clos du Transperceneige. A peine un prologue pass dcrivant lapocalypse glacire que nous voici dans les wagons de queue en compagnie de Curtis et des autres. Rapidement, on se rend compte que Bong Joon-Ho ne fera aucune concession sur lme de luvre originale, savoir sa noirceur et son dsespoir. Tout dans les derniers wagons est noir, crasseux, dsesprant, dgotant. Les visages sont noirs, teints, presque rsigns. On reconnait difficilement Chris Evans, le Captain America transform en leader trouble pour loccasion et, au demeurant, gnial. Mais cest certainement la porte-parole de Wilford, Mason, qui tranche le plus avec cette atmosphre de dsespoir.

Incarne par la truculente Tilda Swinton, elle offre un personnage pour le moins trange. En le surjouant un tantinet, Swinton peut agacer mais cest bien le but dautant que lon comprendra la fin la raison de la sant mentale de Mason. Joon-Ho reprend lide de la rvolte et la mne son terme. Curtis dcouvre rapidement lavant et le contraste savre tout fait saisissant. La ralisation du bonhomme na rien perdu et sa camra assure autant dans les phases de combat avec un long plan-squence qui nest pas sans rappeler le film dun autre coren clbre que dans les moments plus sombres et plus intimistes. A ce titre, Snowpiercer possde bien entendu une grosse dose daction, nhsitant pas couper des membres la hache, mais aussi une grande rflexion sur la socit moderne.

Reprenant en cela les ides de la BD originelle, Bong Joon-Ho magnifie luvre. En tudiant et en exposant frontalement la rvolution et la lutte des classes, son rcit possde quelques accents Marxistes bien plus prononcs quon sy attendrait. La dissemblance flagrante entre ceux de lavant et de larrire ainsi que le mpris complet des privilgis voir mme de leur folie sonnent trs juste dans notre monde actuel. De mme, la fin, mme si exagrment explicative, renvoie une image trs juste de la machination politique et de laccointance des partis en prsence pour contrler les masses et les juguler. Bien videmment, on pourrait reprocher au Sud-Coren de trop sloigner de la trame originale. Mais rien ne serait plus faux. Le long-mtrage respecte scrupuleusement lesprit de lunivers de Lob et mme dans ses infidlits, il garde un grand respect. On aurait prfr que lorigine de la catastrophe reste inconnue et que la toute fin soit plus drastique, mais lessentiel est sauf. Comme cette superbe squence presque ttanisante o un Chris Evan puis raconte le dbut du voyage dans les wagons de queue, rien nest mis en images sur les mots terribles prononcs, le spectateur se charge de limaginer comme Lob lavait fait avec les queutards de la BD.

Dailleurs, cest bel et bien le casting qui brille dans le Transperceneige. En tte, Chris Evans bien sr mais aussi le gnial Song Kang-Ho dans le rle du charismatique et mystrieux Namgoong Minsoo, sans oublier Ed Harris et linvitablement excellent John Hurt. Lensemble runi par le ralisateur asiatique assure et saccorde parfaitement avec les rles dvolus. De mme, on est enchant de constater que Bong Joon-Ho a conserv le ton inimitable des films corens avec un sens aigu du tragi-comique et de limprobable les enchanements entre les wagons, lcole, larrt des combats - qui donne un rythme unique en son genre et donne toujours des lments de surprises au spectateur.

Fidle lui-mme, Bong Joon-Ho, comme son illustre collgue Park Chan Wook avec Stoker, russit passer par-del une production amricaine pour accoucher dun long-mtrage noir, tortur, diablement intelligent et cruel. Un grand cru.


Pour l'intgrale BD :

Publi originellement partir de 1982, le Transperceneige sest taill une sacre rputation dans le cur des aficionados de BD. Ecrit par Jacques Lob et mis en images par Jean-Marc Rochette, poursuivi plus tard pour deux autres tomes par Benjamin Legrand, luvre a connu des fortunes diverses avant darriver par quelques heureux hasards sous les yeux de Bong Joon-Ho qui dcide alors de ladapter pour le grand cran. Profitant de cette nouvelle popularit, Castermann rdite une volumineuse et magnifique intgrale, loccasion idale pour redcouvrir un mythe avant daller jeter un il sur son adaptation en salles.

On peut, grossirement, diviser luvre en deux morceaux. Dabord, le Transperceneige original de 1982 crit par Jacques Lob et dessin par Rochette, ensuite les deux tomes suivants LArpenteur et La Traverse - scnariss par Legrand et toujours dessins par le mme artiste. Dans le Transperceneige de Lob, on fait la connaissance de Proloff, un homme taciturne qui a russi sintroduire dans les sections avants dun train lanc pleine vitesse nomm le Transperceneige. voluant dans un monde recouvert par la glace, il constitue le dernier refuge dune humanit lagonie mais qui ne cesse de reproduire les mmes erreurs. Cest ainsi que Proloff, sous la protection dAdeline Belleau, sachemine vers la Sainte Loco ,et dcouvre, avec le lecteur, le monde de ceux de lavant.

Allgorie vidente du monde capitaliste et moderne, Le Transperceneige na pas un abord facile avec ses personnages qui laissent peu danicroches au lecteur et son monde totalement touffant. Pourtant, rapidement, on se laisse entraner dans la contre-utopie enferme au sein de ce train et qui synthtise tous les maux de lhomme. Ainsi Lob fait preuve dun talent certain pour dcrire les riches qui vivent dans lopulence alors que les autres sentassent larrire. Cependant, jamais lauteur ne dcrit rellement ces wagons de queue, laissant au lecteur le soin dimaginer lhorreur qui y rgne. Proloff, archtype dindividualisme, ne cherche pas tant sauver les siens qu survivre, ptrifier par labsurdit de cette sparation en classes qui laissent crever la moiti voir plus de la population totale du train. Lob en profite aussi pour jeter quelques mots sur le besoin de lhomme de vnrer et de btir des religions, mme la plus absurde ici une Locomotive mais aussi son besoin irrpressible de dominer lautre. Au milieu nage bien Adeline Belleau et ses quelques suivants, la tte d'une sorte dONG qui prne un meilleur traitement des wagons de queue et qui parodie, non sans cynisme, ce que lon connat lheure actuelle. Un mouvement futile tout au plus dans un monde condamn.

Le trait de Roquette pour ce premier jet semble trs dur et trs rude, uniquement en noir et blanc, il correspond parfaitement la noirceur lancinante du rcit. Mme sil na pas la maturit quil acquiert dans les deux tomes suivants, plus russi niveau esthtisme, plus clair mais aussi plus lgant. En ralit, ce premier volet savre une trs belle russite mais garde un ct assez basique. Certes Proloff et le reste forme une condens des horreurs de notre socit moderne mais laventure, en plus de sembl courte, reste assez simpliste, savoir riches vs pauvres et remonte vers un Dieu mcanique impuissant, la locomotive. On aurait aim en savoir davantage et offrir plus de profondeur au monde dcrit. Bien que le choix docculter totalement lorigine du dsastre qui a conduit lapocalypse et celui de ne rien dire des wagons de queue savrent payants, tout vas trop vite, et le rcit manque de personnages marquants.

Avec les deux tomes suivants, qui narrent la mme histoire, Benjamin Legrand choisit de ne pas faire dans la redite mais dtendre lunivers : le meilleur choix. En introduisant la caste des Arpenteurs et en dcrivant une complexe machinerie politico-religieuse corrompue jusqu la moelle, il permet daller l o nallait pas le prcdent et de bnficier dune plus vaste perspective. Puig Valls reprsente un peu davantage le genre de hros commun auquel on est habitu, dlaissant le ct individualiste apprciable de Proloff mais donnant ainsi un point dattache plus ferme au lecteur. De mme, lhistoire prsente plus de pripties et certainement plus dintrt. Une fois lunivers install, Legrand na plus qu dvelopper certes. Mais il le fait bien et dresse des portraits de politiques et de religieux crdibles, deux des mamelles du pouvoir sur les masses, reprsentes ici dans toute leur ignominie.

Pour autant, Legrand respecte lunivers cr par Lob et ne montre que peu la misre des wagons de queue pour accentuer lhorreur latente qui y rgne. De mme, il reprend des lments de lhistoire antrieure pour accentuer le ct terrible de la fin du prcdent volet. Enfin, et cest certainement le plus important, Legrand conserve la noirceur de lunivers et y ajoute encore avec une chasse aux mirages dsespre qui termine sur un pilogue aussi cynique quinvitable, o la mlodie de la fin de lhomme, de son systme et de son espce dtestable rsonne dans les glaces. Une superbe conclusion.

Lintgrale Transperceneige regroupe ainsi 3 tomes complmentaires et superbes dpeignant un monde glauque et dsespr en forme de synthse de lhomme moderne et de la socit de classes. Un classique, sans aucun doute.

Hors ligne

 

#24 26/01/2014 12:49:23

Duarcan
Elbakinien d'Argent
Lieu: Suisse
Date d'inscription: 21/08/2009
Messages: 461

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

Le transperceneige: Noir, esthtique, bon scnario, bref trs bien durant les trois quarts du film puis s'crase dans le dernier quart d'heure. Finalement le film finit assez pathtiquement sur une touche d'espoir compltement incongrue et de plus scnaristiquement incohrente... Belle dception


Its when youre safe at home that you wish you were having an adventure. When youre having an adventure you wish your were safe at home. -Thornton Wilder

Security is a kind of death. -Tennessee Williams

Hors ligne

 

#25 26/01/2014 14:46:46

Tybalt
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1449
Site web

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

Hum, la fin me parat beaucoup plus ambigu que a (cf. les discussions plus haut)...
Je conois que le dernier quart d'heure dans son ensemble puisse surprendre ou dplaire, par contre.

Hors ligne

 

#26 26/01/2014 15:10:35

Littlefinger
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 31/03/2011
Messages: 896
Site web

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

Pareil, fin bien plus ambigu et mchante qu'il n'y parait :

Spoiler:

Super cool il y a de la vie de possible, notamment un joli ours blanc. Euh problme, tout est gel, personne n'est en vie l'extrieur et en plus, y'a pas l'air d'avoir une ville 30 km. Bon ben on va pouvoir mourir de fin ou gel ou les deux happy

Hors ligne

 

#27 31/01/2014 16:01:35

Guigz
Coach Guigzson
Lieu: Au vestiaire
Date d'inscription: 04/06/2009
Messages: 3011

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

Moi j'ai prfr voir cette fin comme un bisounours :

Spoiler:

Les filles peuvent tuer l'ours, le dpecer pour s'en faire un gros manteau, manger la viande, garder le reste de la viande grce au froid. Ainsi, elles auront des vivres pour quelques jours et ne mourront pas tout de suite mrgreen


Ainsi le peuple attendit un hros capable de soulever l'pe sacre et de ramener la paix dans le monde. Aujourd'hui, les derniers sages de la Terre s'accordent pour dire que cette arme qui porte en elle le destin du monde se nomme en ralit : Pnis-de-Guigz"

Ecrit de la main droite par la trs Vnre Mre Wintonelle, scribe royale de la cit-impriale d'Elbakin-Poinete.

Hors ligne

 

#28 31/01/2014 17:41:17

Littlefinger
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 31/03/2011
Messages: 896
Site web

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

a a chang les bisounours, non ? yeah

Hors ligne

 

#29 31/01/2014 17:42:57

Guigz
Coach Guigzson
Lieu: Au vestiaire
Date d'inscription: 04/06/2009
Messages: 3011

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

Tout dpend du contexte mrgreen


Ainsi le peuple attendit un hros capable de soulever l'pe sacre et de ramener la paix dans le monde. Aujourd'hui, les derniers sages de la Terre s'accordent pour dire que cette arme qui porte en elle le destin du monde se nomme en ralit : Pnis-de-Guigz"

Ecrit de la main droite par la trs Vnre Mre Wintonelle, scribe royale de la cit-impriale d'Elbakin-Poinete.

Hors ligne

 

#30 01/02/2014 10:44:00

led
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 16/04/2007
Messages: 631

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

Tout est sujet d'interprtation, vous voyez un film noir avec une fin noire, personnellement, j'ai plus rigol qu'autre chose devant tant d'incohrences et absurdits ...ensuite pour la fin, c'est aussi le dgel donc vous pouvez voir cette fin aussi noire que vous le voulez, ce fut pas mon cas...
Bref, impermable ce film surcot ...la dmesure ne fait pas un bon film, encore moins les scnes de combats surralistes et irralistes ...

ps: au fait, rien de plus simple en montagne, en surface neigeuse, en extrapolant arctique ou antarctique, canada, que de crer une image profonde de "non vie" alors que le plan d'aprs, fourmille de "vie"....comme quoi...la vision exalte de la noirceur n'est que la vision illusoire de l'interprtation.

Dernire modification par led (01/02/2014 10:53:51)

Hors ligne

 

#31 01/02/2014 12:51:08

Tybalt
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1449
Site web

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

led a crit:

personnellement, j'ai plus rigol qu'autre chose devant tant d'incohrences et absurdits

En mme temps, la vraisemblance est le meilleur moyen pour les lecteurs/auditeurs/spectateurs de trouver des dfauts absolument n'importe quelle histoire et a depuis au moins Aristote.

Dernire modification par Tybalt (01/02/2014 12:51:24)

Hors ligne

 

#32 01/02/2014 13:10:17

led
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 16/04/2007
Messages: 631

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

C'est pas sur la vraisemblance en tant que telle que je trouve des dfauts, mais sur la caricature des personnages, dialogues, la mise en scne des combats: si j'apprcie la fantaisie et la science-fiction, c'est pas spcialement la recherche de la vraisemblance.
J'y peux rien, pour moi, ce film n'est pas bon...alors que j'ai ador le concept mais pas la ralisation.

Hors ligne

 

#33 11/11/2015 21:15:29

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 11558
Site web

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

Et bientt une srie TV, peut-tre !

Marty Adelstein's Tomorrow Studios has optioned the rights to develop Bong Joon Ho's 2013 Korean feature Snowpiercer as a TV series. Josh Friedman (Avatar 3, War Of The Worlds, Sarah Connor Chronicles) is attached to write the adaptation, set in a post-apocalyptic Ice Age where the only remaining life on the planet survives aboard a train that travels around the globe.


Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trnes, et sur l'un d'eux tu dois siger en tant que roi.

Hors ligne

 

#34 11/11/2015 21:23:45

dwalan
Immortellement mort
Lieu: dans la nuit
Date d'inscription: 11/09/2007
Messages: 5641
Site web

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

Aslan a crit:

Et bientt une srie TV, peut-tre !

Marty Adelstein's Tomorrow Studios has optioned the rights to develop Bong Joon Ho's 2013 Korean feature Snowpiercer as a TV series. Josh Friedman (Avatar 3, War Of The Worlds, Sarah Connor Chronicles) is attached to write the adaptation, set in a post-apocalyptic Ice Age where the only remaining life on the planet survives aboard a train that travels around the globe.

Y a moyen que ce soit bien :-) !


Il est des mystres que lon peut peine imaginer, et que lon ne rsoudra quen partie.
Bram Stoker

Hors ligne

 

#35 25/11/2015 16:43:40

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34152
Site web

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

Pour les fans de la BD ! smile

http://nsa37.casimages.com/img/2015/11/25/151125045236168055.jpg


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#36 21/11/2016 18:52:19

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34152
Site web

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

Et maintenant, une srie TV !

Snowpiercer TV Pilot Ordered by TNT

TNT has officially ordered a pilot for a Snowpiercer TV series, a futuristic thriller based on the award-winning film by Bong Joon Ho.

A co-production of Tomorrow Studios and Turners Studio T, the hour-long drama pilot is being executive-produced by writer-showrunner Josh Friedman (Avatar 4, Terminator: The Sarah Connor Chronicles) and Tomorrow Studios Marty Adelstein (Aquarius, Prison Break, Teen Wolf) and Becky Clements (Good Behavior, Aquarius, Last Man Standing), and the original films Bong Joon Ho, Park Chan-wook, Lee Tae-hun and Dooho Choi, along with CJ Entertainment.

Snowpiercer is set seven years after the world has become a frozen wasteland, and the remnants of humanity inhabit a gigantic, perpetually moving train that circles the globe. Class warfare, social injustice and the politics of survival are questioned in this riveting television adaptation.

Snowpiercer has one of the most original concepts to hit the screen in the last decade, and its one that offers numerous opportunities for deeper exploration in a series format, said Sarah Aubrey, executive vice president of original programming for TNT. We look forward to expanding TNTs relationship with Tomorrow Studios and their take on a world where humanity is pushed to the extreme.

TNT has become a great producing partner to Tomorrow Studios and we are excited to continue our relationship with them on Snowpiercer, for which we not only have a pilot but are writing multiple scripts, added Adelstein, CEO of Tomorrow Studios. This is an incredibly powerful story and one for which finding the perfect home was imperative to its success.

Snowpiercer was originally based on the French graphic novel series by Jacques Lob and Jean-Marc Rochette. The film, released in 2013, starred Chris Evans, Song Kang-ho, Tilda Swinton, Jamie Bell, Octavia Spencer, John Hurt, and Ed Harris.


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#37 07/12/2016 18:40:03

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34152
Site web

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

J'ai enfin vu le film !
Et je rejoins Tybalt ou Littlefinger, j'ai beaucoup aim. En revanche, je me pose vraiment la question du

Spoiler:

dgel. Car si c'est bas uniquement sur l'avion qu'on voit au fond d'un ravin, le vent a trs bien pu dplacer de la neige, non ?

.
Mme si je pense qu'on devine vite que

Spoiler:

c'est le personnage d'Ed Harris qui fait envoyer les messages retrouvs par Chris Evans

, j'ai t tenu en haleine de bout en bout. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#38 11/01/2018 22:35:05

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 11558
Site web

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

Le projet de srie TV a reu le feu vert de TNT.


Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trnes, et sur l'un d'eux tu dois siger en tant que roi.

Hors ligne

 

#39 12/01/2018 20:57:03

Coeurdechene
Sbires en goguette
Lieu: Grenoble
Date d'inscription: 07/04/2008
Messages: 1823

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

Pour ceux que a intresse, l'illustrateur Jean-Marc Rochette sera l'un des invits du Printemps du Livre de Grenoble fin mars de cette anne.

Une belle occasion de le rencontrer et de se faire signer son Transperceneige wink


Coeur de Chne, Nain Porte Kwh
Grand Hachoir de Tregor
Buveur invtr, Guerrier avr
Espce : invertbrs...

Hors ligne

 

#40 17/01/2018 16:37:24

dwalan
Immortellement mort
Lieu: dans la nuit
Date d'inscription: 11/09/2007
Messages: 5641
Site web

Re: Le Transperceneige (la BD puis le film)

Aslan a crit:

Le projet de srie TV a reu le feu vert de TNT.

A suivre :-)


Il est des mystres que lon peut peine imaginer, et que lon ne rsoudra quen partie.
Bram Stoker

Hors ligne

 

Pied de page des forums