#21 03/05/2015 17:10:01

Tybalt
Elbakinien d'Or
Lieu: France
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1494
Site web

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

Je m'attendais trois lignes, mais, puisque tu as fait l'effort d'une prsentation aussi dtaille et plaisante, je t'encourage chaudement lancer un sujet part entire. Et surtout, merci beaucoup pour cette prsentation ! smile Le moins qu'on puisse dire est qu'elle veille ma curiosit et mon enthousiasme, et que je vais tcher de mettre la main sur l'un de ces livres (j'ai un faible pour le synopsis de La Nuit sous le pont de pierre).

Hors ligne

 

#22 28/05/2015 19:43:22

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34660
Site web

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

Et donc, il est bien sorti, 13 euros !

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/roman/l- … pents-4021


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#23 28/05/2015 21:12:37

Anarion
Primarque
Lieu: Terra
Date d'inscription: 07/12/2003
Messages: 6300
Site web

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

Je note, a semble sortir des sentiers battus, merci pour la critique smile.


"Un p'tit tour de magie peut-tre? Ce crayon, je vais le faire disparatre. TADAAAM!! Il a...dis-pa-ru..."

Hors ligne

 

#24 26/04/2016 22:18:33

K.
Fru de mauvais genres
Lieu: Lisire de Brocliande.
Date d'inscription: 13/10/2013
Messages: 1454

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

C'est un vritable coup de cur. De loin un des meilleurs ouvrages que j'ai lu ces derniers mois. La plonge dans cette Estonie mythique est un dlice. La tonalit globale rappelle le ralisme magique cher certains auteurs africains ou sud amricains. La finesse du propos, non dnue d'humour et d'ironie - combien prsentes- alimente une rflexion sur le rapport avec la tradition, la nouveaut, le pass et les croyances. Un roman conseiller, mritant une relecture dans quelques annes, non dnu d'une certaine mlancolie plus ou moins forte selon l'histoire et la personnalit du lecteur.

Un vrai petit bijou.

Tous mes remerciements Atanaheim pour la critique et au site en gnral pour m'avoir fait dcouvrir un auteur que j'aurais peut-tre ignor sans cela.

Dernire modification par K. (26/04/2016 22:19:46)


Ma bibliothque en SF et Fantasy

"Un peuple prt sacrifier un peu de libert pour un peu de scurit ne mrite ni l'une ni l'autre."
Benjamin Franklin.

Hors ligne

 

#25 27/04/2016 08:34:49

Flykillerman
Diablo Loco
Lieu: Somewhere in Time
Date d'inscription: 27/03/2008
Messages: 1650

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

Tiens termin avant hier et je suis du mme avis que K.
L'histoire de Leemet dans ce monde qui change m'a galement touch.
Une histoire "magique".


Corton-Charlemagne - Bonnes Mares - Charmes-Chambertin - Btard-Montrachet - Romane-Conti: VIVE LA BOURGOGNE !

Hors ligne

 

#26 27/04/2016 16:03:12

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34660
Site web

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

Tant mieux alors ! smile
Il mrite d'tre plus largement (re)connu.


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#27 27/04/2016 19:24:20

K.
Fru de mauvais genres
Lieu: Lisire de Brocliande.
Date d'inscription: 13/10/2013
Messages: 1454

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

En effet. Je vais de ce pas essayer de le faire acheter par une bibliothque de ma connaissance. Il en vaut la peine.


Ma bibliothque en SF et Fantasy

"Un peuple prt sacrifier un peu de libert pour un peu de scurit ne mrite ni l'une ni l'autre."
Benjamin Franklin.

Hors ligne

 

#28 27/04/2016 19:33:55

Coeurdechene
Sbires en goguette
Lieu: Grenoble
Date d'inscription: 07/04/2008
Messages: 1870

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

Il est dans ma PAL depuis quelques semaines grce Tzeentch.
L'histoire m'avait bien attire la sortie du livre, et puis j'ai oubli. Du coup, quand j'ai eu l'occasion de le rcuprer, je n'ai pas hsit. Et ce que je lis l va m'obliger le faire remonter vers le dessus de la pile tongue


Coeur de Chne, Nain Porte Kwh
Grand Hachoir de Tregor
Buveur invtr, Guerrier avr
Espce : invertbrs...

Hors ligne

 

#29 27/04/2016 20:14:57

Tzeentch
Magique
Date d'inscription: 03/04/2015
Messages: 743

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

Coeurdechene a crit:

Il est dans ma PAL depuis quelques semaines grce Tzeentch.
L'histoire m'avait bien attire la sortie du livre, et puis j'ai oubli. Du coup, quand j'ai eu l'occasion de le rcuprer, je n'ai pas hsit. Et ce que je lis l va m'obliger le faire remonter vers le dessus de la pile tongue

H h wink

Dernire modification par Tzeentch (03/07/2016 19:23:11)

Hors ligne

 

#30 03/07/2016 11:19:15

Nakor
Istar
Date d'inscription: 28/08/2007
Messages: 176

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

Merci vous pour cette dcouverte. C'est un conte frais, souvent trs drle, avec des personnages attachants. L'auteur a habilement organis son rcit, et il est plaisant de se familiariser avec un point de vue nouveau, une autre culture. La satire est d'ailleurs galement une russite, plus nuance qu'on pourrait le croire. Bref, une lecture hautement recommandable wink

Hors ligne

 

#31 23/12/2017 17:00:09

No'wens
Rveuse de mondes
Lieu: Runion
Date d'inscription: 01/02/2011
Messages: 1233

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

Je me suis glisse avec une tonnante facilit dans l'univers de cette fable satirique. Malgr son ct biscornu, du peuple sylvestre parlant la langue des serpents aux filles qui ne rsistent pas au charme des ours en passant par... tout le reste, tout nous semble familier et aller de soi au bout de quelques pages seulement, sans que l'merveillement ne cde toutefois cette fausse normalit.

L'criture de l'auteur est aussi agrable lire que son ironie est acre. Kivirhk pingle les sentiments de ses personnages, les travers de cette socit imaginaire avec une finesse indniable. Sous sa plume, on passe sans transition de l'merveillement la mlancolie, du rire la colre.

On s'attache rapidement aux personnages, tous hauts en couleur.
Le narrateur est particulirement touchant, alors qu'il se voit devenir au fil des pages le dernier. Le dernier quoi ? Le dernier tout. Dernier membre d'une culture moribonde, qui voit son peuple disparatre au profit de cette moderne et allchante chrtient, qui fait face tant aux irrductibles qui s'accrochent si bien leur vieille culture qu'ils la dfigurent qu' ceux qui l'ont si bien renie qu'ils en perdent toute la sagesse. C'est l'un des points discutables du roman, d'ailleurs, que seul le hros ou presque paraisse dou de raison dans ce monde imbcile et fou.


"POURQUOI, demanda-t-il, EST-CE QUE VOUS VOUS BALADEZ AVEC UN CANARD SUR LA TETE ?
_ Quel canard ?
_ AH. PARDON."

biblio Booknode | biblio Babelio

Hors ligne

 

#32 03/01/2018 16:23:54

Erkekjetter
Traque-fautes
Lieu: Mordheim
Date d'inscription: 25/02/2014
Messages: 266
Site web

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

J'avais beaucoup aim ce roman aussi, il faudrait que je m'attaque aux Groseilles de novembre l'occasion.

Un des gros points forts, mes yeux, c'est que c'est aussi un des bouquins que j'arrive assez facilement conseiller en bibliothque des gens qui ne lisent pas de fantasy, y compris chez les seniors : je n'ai eu que des retours de lecture satisfaits, mme de lecteurs de 80 ans ! C'est suffisamment drle et barr pour emporter facilement l'adhsion, l'criture est plutt agrable et le ct conte satyrique fonctionne trs bien. Prochaine tape : le faire lire ma mre...


Veuillez veiller sur vos rves.

Culture Particulire

Hors ligne

 

#33 03/01/2018 18:00:16

Tybalt
Elbakinien d'Or
Lieu: France
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1494
Site web

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

Oui, l'avantage de ce livre est qu'il puise ostensiblement du ct des contes, mythes et lgendes, y compris dans son atmosphre, plutt que dans les archtypes post-Tolkien (qui, bien qu' tort, sont souvent mpriss par une partie du "grand public"). C'est un univers qui peut faire penser aux contes du "temps o les btes parlaient", la mythologie romaine avec ses loups, mais aussi aux romans comiques sur la Prhistoire du type Pourquoi j'ai mang mon pre (mme si l'ambiance devient vite plus sombre), ou aux combats truculents de Gargantua, etc. etc.
(Et je l'ai moi aussi offert et prt un certain nombre de fois ! smile )

Dernire modification par Tybalt (03/01/2018 18:00:29)

Hors ligne

 

#34 03/01/2020 23:05:30

Zajabel
Mage
Date d'inscription: 03/01/2018
Messages: 87

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

Je l'ai offert l'anne dernire Nol mon pre qui l'avait ador. Du coup, il me l'a repass et il attendait depuis plusieurs mois dans ma bibliothque. J'ai lu les groseilles de novembre et je me rappelais d'un livre potique, mais assez difficile d'accs. J'avais donc dcid de garder l'homme qui savait la langue des serpents pour un moment o j'aurais plus de temps pour entrer dedans.

J'ai donc dcid de le lire cette semaine. Et c'est vraiment un trs trs bon livre. Original, drle, intelligent, faisant rflchir, terriblement humain. Plus facile d'accs que les groseilles. Mais je dois avouer qu'il fout un peu un coup au moral.

En tout cas, si vous ne l'avez pas lu, je vous le recommande chaudement. En plus, le livre en lui mme est splendide.

Hors ligne

 

#35 04/01/2020 07:50:57

Tybalt
Elbakinien d'Or
Lieu: France
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1494
Site web

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

Effectivement, L'Homme qui savait la langue des serpents convient mieux pour dcouvrir Kivirhk que Les Groseilles de novembre, mme si j'aime beaucoup les deux. L'ambiance est assez sombre, mais la postface du traducteur est trs bien pour remettre tout a dans le contexte de la culture estonienne.

A noter qu'un troisime roman de Kivirhk, Le Papillon, a t traduit chez le mme diteur (il y a dj deux ou trois ans, je crois). Trs beau aussi, il relve plus du fantastique ou du ralisme magique que de la fantasy mythologique : on y suit l'histoire d'un acteur de thtre en Estonie (fin XIXe-dbut XXe, de mmoire). Trs beau aussi, avec pas mal de jeux sur tout ce que le narrateur a tendance dformer ou enjoliver aprs coup.

Hors ligne

 

#36 09/01/2020 09:53:54

Akallabeth
At work...
Lieu: Sur mon clavier
Date d'inscription: 26/03/2009
Messages: 2990

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

Je l'ai lu aussi et je dois dire que j'ai beaucoup aim !
L'ambiance en particulier qui fait de cette lutte contre la "civilisation" une descente vers le nant, une lutte qui compte bien plus que son rsultat inluctable !
La postface du traducteur est en effet passionnante et donne une autre dimension la lecture ! Bref un auteur dcouvrir ! wink

Dernire modification par Akallabeth (09/01/2020 09:54:04)


"The Golden Crane flies to Tarmon Gaidon!"

Hors ligne

 

#37 20/01/2020 14:33:33

Irokoi
Mage
Date d'inscription: 10/04/2019
Messages: 89

Re: Critique ! [L'homme qui savait la langue des serpents]

Je rejoins vos commentaires !
Un des meilleurs conte fantastique/initiatique que j'ai lu depuis longtemps.
Un plaisir. Je l'ai audiolu et, pour ceux qui aiment a, je vous recommande chaudement la production d'Audiolib, comme toujours de grande qualit avec en maestro-narrateur J.P Minaudier, savoureux.
Et c'est une banalit mais c'est un livre qui-parle-vraiment--notre-poque de rupture anthropologique, de transition cologique et d'urbanisation. Et l il y a un cot, au mieux doux-amer, au pire trs mlancolique, qui m'a bien touch.

Hors ligne

 

Pied de page des forums