Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#21 05/04/2012 19:20:01

Witch
Wandering
Lieu: In a phone box
Date d'inscription: 25/08/2008
Messages: 7432

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Malkus a écrit:

C'est qu'aujourd'hui, dans notre monde bordélique, c'est si difficile de faire la synthèse de "qui on est", ou encore de "qui est l'autre", qu'on pourrait penser qu'en se réfugiant dans un ailleurs "d'avant la chute" (notre monde post-historique?), on y côtoie des civilisations très opposées, qui ont encore leur métissage plein de promesses à inventer.

Je dois avouer que je n'ai pas très bien compris l'ensemble de ton propos huh
"Avant la chute" c'est avant que les civilisations se mélangent ? C'est plus facile de savoir qui on est quand on n'est pas mélangé ? C'est bordelique parce que les différences s'estompent ? je comprends pas bien.

Nariel a écrit:

De toute façon, je suis une mauvaise lectrice, je ne prête jamais grande attention à la description physique des personnages donc j'aurais tendance à les voir tous typés européens

Je suis une mauvaise lectrice aussi mais ce que tu dis est pour moi assez révélateur de ce que soulève des auteurs comme Durham ou Jemisin. Et soyons clair ce n'est absolument pas un reproche hein smile
Et cela me ramène à ce qu'avait dit Aka-Thor (mais qu'il a nuancé ensuite wink )

Nous ne faisons que retranscrire le monde que nous connaissons dans un univers imaginaire.

que j'avais trouvé "dérangeant"
C'est là qu'est la difficulté quand on est un peu différent (et je ne parle pas que de couleur, hein finalement trop gros, trop petit, trop intello, tous les trop qui mettent en avant une différence patente sont valables) être à la fois soumis au modèle ambiant ( blanc, occidental dans le cas qui nous intéresse et pour faire court smile ) parce qu'on vit dedans tous les jours et qu'il devient la seule référence connue, et espérer un peu follement que de temps en temps le modèle soit un peu plus proche de ce que nous sommes.
Parce que si on n'est jamais représenté, même de façon très embellie, si on n'est jamais proposé comme modèle - ou comme héros/héroïne de l'histoire - et bien il arrive un moment où l'on ne se projette plus tout à fait et cela nuit peut-être au plaisir de la lecture.

Je me souviens de ma rencontre avec Durham et d'avoir parler avec lui de l'élection d'Obama et en dehors de toute considération politique, de sa joie de savoir que, à partir de ce moment de l'Histoire de son pays, dans l'inconscient de ses enfants, être noir et être président ce n'était plus incompatible, dans les faits (parce qu'après tout il y a aussi les reves et les ambitions)
Alors que lui avait toujours eu l'impression à l'école que quand on racontait l'Histoire on ne parlait jamais de quelqu'un comme lui. Et que c'est aussi à ça que devrait servir les histoires imaginaires : permettre à chacun de se "croire" à la place de tel ou tel personnage.
Sur ce sujet, même si le bouquin n'est pas toujours convaincant, je conseille souvent, à ceux qui ont du mal à percevoir cette "sensibilité" sur la non représentativité (et ce n'est pas un reproche hein ce n'est pas quelque chose que l'on peut expérimenter tous les jours, à part à se rendre au marché de Dakar ou d'Oulan-Bator quand on est blanc smile ) de parcourir "Je suis noir et je n'aime pas le manioc". Quand on est noir et qu'on a toujours vécu en France, et bien on ne se considère pas comme exotique et on dit nous en parlant de la civilisation occidentale.
On peut tout à fait se voir, se sentir comme un "européen" et ressembler à Kirikou. tongue
C'est la réalité du XXIème siècle et donc il est assez normal que certains aient envie de voir apparaitre cette diversité dans les mondes imaginés, qu'ils soient fait ou pas construit à partir de morceaux de l'Histoire médiévale occidentale.

Alors après selon le genre de lecteurs que l'on est, on réussit à se projeter dans autre chose que l'aspect physique extérieur. Perso j'aime les histoires avec introspection parce que ce sont les émotions plus ou moins identiques aux miennes qui m'intéressent. D'où ma difficulté avec les personnages de Martin par exemple.


yeah arrow http://www.editionsduriez.fr/products-p … -de-loups/
Deux nouvelles de cette anthologie ont été nommées au Prix Imaginales 2014 applau

"Some spend so much time trying to fit it into a box that they miss the STORY." Nnedi Okorafor

Hors ligne

 

#22 05/04/2012 20:48:25

Malkus
Istar
Date d'inscription: 09/07/2008
Messages: 190

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Witch a écrit:

Je dois avouer que je n'ai pas très bien compris l'ensemble de ton propos huh
"Avant la chute" c'est avant que les civilisations se mélangent ? C'est plus facile de savoir qui on est quand on n'est pas mélangé ? C'est bordelique parce que les différences s'estompent ? je comprends pas bien.

Oui, j'ai peut-être un peu trop pensé à voix haute ...

Je me disais que le fait de convoquer et d'affirmer, sous forme d'exotisme, les différences si "attirantes" de l'autre, dans un roman de fantasy par exemple, pouvait être une sorte de réponse (mais une réponse de créateur) au monde très complexe d'aujourd'hui, comme en mettant nostalgiquement en scène une autre "aube" de l'humanité, où effectivement (la "chute" expression et concept discutables on est d'accord), les civilisations apparaissent comme plus démarquées les unes des autres, et ce pour les mettre en valeur (comme rêve, et surtout comme ailleurs).

On peut déplorer l'état du monde aujourd'hui, les tensions qui le parcourent, et notamment certaines "idées" pour chercher dans notre propre pays (mettons même plus de guillemets à "idées", cf les propos d'un certain ministre de l'Intérieur pour le moins décomplexé).

J'ai l'impression qu'il y a comme une angoisse aujourd'hui liée à l'identité et l'uniformité, et quand on met en scène un "autre" flamboyant dans un roman, c'est peut-être une manière de se rendre à l'évidence du passé lointain, où tout est différencié, où le rêve redevient possible, et notamment le rêve prélude à un meilleur métissage, plus "humain" ou moins "problématique", tel qu'on essaye de nous le faire vivre en tout cas aujourd'hui. J'ai l'impression que cet exotisme-prétexte peut au moins avoir cette excuse là.


En tout cas on revient sur la vocation de véhiculer du "rêve", assumée par la fantasy. Même si ça passe par des guerres, où l'on assiste à des chocs de civilisation, mais où à l'occasion, on peut se comporter en esthètes et y voir une forme de beauté. (parce qu'on est lecteurs avant tout.)

Dernière modification par Malkus (06/04/2012 10:20:41)

Hors ligne

 

#23 05/04/2012 21:21:16

Fabien Lyraud
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 13/10/2008
Messages: 1661

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Je viens de lire le texte de Saladin Ahmed. Et il semble qu'il indique que les personnages blancs ne sont pas forcément des anges chez Martin. Il souligne toutefois la caricature que représente le peuple Dothraki. Je l'ai curieusement plus senti dans la série que dans les romans. Dans la série le trait est plus forcé sur les Dothraki, j'ai trouvé.
Il termine quand même en disant que chez Martin la brutalité est chez tous les peuples. Donc pour moi si l'ont dit que tous les peuples ont leur salauds, on ne fait pas vraiment de racisme

Dernière modification par Fabien Lyraud (05/04/2012 21:28:13)


Venez chez Pulp Factory, l'éditeur de la fantasy et de la SF pulp moderne francophone.
http://pulp-factory.ovh/
https://www.facebook.com/Pulp-Factory-1233133706774124/

Hors ligne

 

#24 06/04/2012 14:42:20

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 37841
Site web

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

C'est effectivement ce qui ressortait aussi de l'article (et de notre brève). smile
Maintenant, qui dit adaptation...


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#25 11/04/2012 14:50:25

Fabien Lyraud
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 13/10/2008
Messages: 1661

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Un peu en marge de ce qui est dit ici, un auteur explique comment le multiculturalisme fait les bons écrivains :
http://www.sfsignal.com/archives/2012/0 … er-writer/


Venez chez Pulp Factory, l'éditeur de la fantasy et de la SF pulp moderne francophone.
http://pulp-factory.ovh/
https://www.facebook.com/Pulp-Factory-1233133706774124/

Hors ligne

 

#26 12/04/2012 20:52:02

Glaurung
Outrepasseur de la tripartition sacerdotale
Date d'inscription: 07/04/2010
Messages: 4134

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Des propositions pour la 5e édition arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/jeu … rop-blancs


Conil. Du latin cuniculus. Lapin.

Hors ligne

 

#27 13/04/2012 03:47:15

Gilthanas
Défenseur de la fantasy à papa
Lieu: Saint Saulve (59)
Date d'inscription: 23/01/2012
Messages: 2832

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Mithounet a écrit:

Des propositions pour la 5e édition arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/jeu … rop-blancs

C'est quand même un faux problème non ? Rien n'empêche actuellement les joueurs de faire un personnage "de couleur" si ils jouent un humain.


- Vous ne pouvez pas attaquer l'armée nadire à vous trois, déclara Harokas.
- Que proposes-tu ?
- A quatre, ce serait plus équilibré.

Hors ligne

 

#28 13/04/2012 08:06:36

Glaurung
Outrepasseur de la tripartition sacerdotale
Date d'inscription: 07/04/2010
Messages: 4134

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Oui mais a priori il y a moins de choix si on veut jouer un personnage de couleur que si on veut jouer un Blanc, et c'est cela qui est remis en cause...


Conil. Du latin cuniculus. Lapin.

Hors ligne

 

#29 13/04/2012 09:16:25

Gilthanas
Défenseur de la fantasy à papa
Lieu: Saint Saulve (59)
Date d'inscription: 23/01/2012
Messages: 2832

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Bah et alors ? huh

Sérieusement, je ne vois pas où est le problème en fait.


- Vous ne pouvez pas attaquer l'armée nadire à vous trois, déclara Harokas.
- Que proposes-tu ?
- A quatre, ce serait plus équilibré.

Hors ligne

 

#30 13/04/2012 10:14:26

Kain l'obscur
Vala
Date d'inscription: 19/11/2007
Messages: 362

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Mithounet a écrit:

Oui mais a priori il y a moins de choix si on veut jouer un personnage de couleur que si on veut jouer un Blanc, et c'est cela qui est remis en cause...

Dans mes souvenirs de l'édition 3.5 il n'y a aucunes différences entre jouer un noir, un blanc, un asiatique, ou autres en tant qu'humain. Les seuls vrais différences de couleurs de peau sont dans les ethnies elfiques qui ont des caractéristiques différentes selon si ce sont des elfes noirs, elfes dorées, ...

A la rigueur quand on regarde dans les Royaumes Oubliés il y a des différences d'origines correspondant à différentes ethnies humaines mais cela n'affecte que les dons régionaux (et pas les caractéristiques) et rien n'empêche de jouer un noir à Eauprofonde, un asiatique au Val_Bise ou que sais-je encore.

Donc oui faut problème. Et puis ils ont déjà assez pourris l'Histoire des Royaumes Oubliés avec la 4ème édition alors qu'ils ne nous disent pas tout d'un coup :
- ce peuple est désormais noir !
- euh pourquoi ?
- TGCM !

Par contre ce qui est plus vrai c'est qu'il y a peu de noirs ou asiatiques représentés en tant que personnages important (quoique, cela dépend des endroits dans les RO), et un peu plus de nouveau héros moins blanc ferait du bien (enfin on a quand même un elfe noir bien connu...).

Dernière modification par Kain l'obscur (13/04/2012 10:16:30)

Hors ligne

 

#31 13/04/2012 14:02:58

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 37841
Site web

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Et on repasse dans le bon sujet... smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#32 29/05/2012 16:30:02

Fabien Lyraud
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 13/10/2008
Messages: 1661

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Des interventions de divers auteurs sur le sujet ici :
http://www.sfsignal.com/archives/2012/0 … interview/


Venez chez Pulp Factory, l'éditeur de la fantasy et de la SF pulp moderne francophone.
http://pulp-factory.ovh/
https://www.facebook.com/Pulp-Factory-1233133706774124/

Hors ligne

 

#33 29/05/2012 16:45:26

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 37841
Site web

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Merci, j'ai vu ça tout à l'heure. smile Après, brut de décoffrage en anglais, je crains que le sujet ne soit guère relancé. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#34 05/06/2012 14:52:58

Atanaheim
fantaisiste
Date d'inscription: 12/12/2011
Messages: 2853

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

En attendant une éventuelle traduction, la suite est dispo (sur le site d'origine): www.sfsignal.com/archives/2012/06/guest … interview/

Hors ligne

 

#35 01/10/2013 16:29:32

Glaurung
Outrepasseur de la tripartition sacerdotale
Date d'inscription: 07/04/2010
Messages: 4134

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Nouvelle initiative
arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/198 … Imaginaire

Personnellement, j'ai un peu de mal à comprendre les tenants et aboutissants de l'idée (non, les héros ne sont pas toujours des hommes, non ils ne sont pas toujours blancs...) mais  bonne course à elles smile


Conil. Du latin cuniculus. Lapin.

Hors ligne

 

#36 01/10/2013 17:47:46

Bald
En pleine croissance !
Date d'inscription: 06/09/2009
Messages: 276

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Plutôt d'accord avec Glaurung, elles arrivent un peu après le gros de la bataille concernant la diversité dans les bouquins même.
Concernant les auteurs, cela pourrait par contre faire se dire à certains: "pourquoi pas moi?". Tant que cela ne crée pas de discrimination positive et qu'on laisse les éditeurs ne juger que sur la base du manuscrit sans rien connaitre de l'auteur, alors ça ma parait une bonne idée.


"Cette épée brûlante rongeait mes cils et fouillait mes yeux douloureux. C'est alors que tout a vacillé. La mer a charrié un souffle épais et ardent. Il m'a semblé que le ciel s'ouvrait sur toute son étendue pour laisser pleuvoir du feu."

Albert Camus, L'étranger.

Hors ligne

 

#37 01/10/2013 18:05:57

Fabien Lyraud
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 13/10/2008
Messages: 1661

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Aux USA il y a de plus en plus d'auteurs issus des minorités. Les éditeurs commencent à en tenir compte.
Par contre en France tout est à faire.


Venez chez Pulp Factory, l'éditeur de la fantasy et de la SF pulp moderne francophone.
http://pulp-factory.ovh/
https://www.facebook.com/Pulp-Factory-1233133706774124/

Hors ligne

 

#38 01/10/2013 18:53:30

Speedi Crafty
Just came back to life
Date d'inscription: 12/12/2012
Messages: 548

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

J'ai une question (sans doute idiote mais bon, comme disait le vieux sage... et bla bla bla), si on regarde d'un point de vue international, la France au niveau des littératures de l'imaginaire (SFFF) est-elle vraiment si retardée?


"But I'm not broken, in my dream I win.
In here I'm nothing, a cosmic castaway." Cosmic Castaway-Electrasy.

Hors ligne

 

#39 01/10/2013 19:25:39

Sintaël
Sedai
Date d'inscription: 14/05/2012
Messages: 129
Site web

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

On parle d'auteurs issus de "minorités" ou de personnages ? ou les deux ?

Hors ligne

 

#40 01/10/2013 19:46:05

Glaurung
Outrepasseur de la tripartition sacerdotale
Date d'inscription: 07/04/2010
Messages: 4134

Re: Les représentations ethniques et culturelles en fantasy

Sintaël a écrit:

On parle d'auteurs issus de "minorités" ou de personnages ? ou les deux ?

Alors apparemment la base du problème est les personnages issus de minorités, pas assez représentés. Mais la bourse, elle, serait pour des auteurs issus de minorités. J'imagine que la logique est qu'un auteur hispanique va préférer écrire avec des personnages hispaniques, vu que c'est un milieu qu'il connaît ou je ne sais quoi. C'est ça qui me laisse perplexe.


Conil. Du latin cuniculus. Lapin.

Hors ligne

 

Pied de page des forums