#21 21/03/2012 18:05:48

zedd
Marshal
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 12/02/2004
Messages: 1623
Site web

Re: Romans post-apocalyptiques

Moi j'en ai aimé deux récemment.

Le premier, L'ombre dans la Vallée, est l'oeuvre de Jean-Louis Le May.       

Résumé :
Après s’être longtemps fait connaître comme co-auteur d’une série de romans d’aventure spatiale, en 1979 Jean-Louis Le May s’émancipe soudain des cadres convenus de la littérature de gare, en livrant un diptyque post-cataclysmique surprenant de violence, réjouissant de paillardise et d’une langue drue comme jamais, soufflant le chaud et le froid. Non loin de l’Autoroute sauvage de Julia Verlanger ou de l’Armalite 16 de Michel Crespin, et, surtout, bien longtemps avant La Route de Cormac McCarthy, le cycle des « barounaires », ces enfants perdus qu’une civilisation incompréhensible et détruite a crachés derrière elle, après la Grande Tourmente, trace la route d’une paradoxale survie humaine sur les terres provençales.

On y fait connaissance des habitants du Domaine, dans la vallée, sous le viaduc, pas tellement loin d’une mer trop bleue dans laquelle toute vie semble avoir disparu. Les descendants des consoms n’ont pas le même sens de l’hypocrisie que leurs ancêtres qu’ils ignorent. Mais en leur présent, comme en celui où vivaient les consoms, bien peu de choses séparent ce que l’on appelle le bien de ce que l’on nomme le mal, au point de ne plus reconnaître l’un de l’autre… L’apocalypse est passée, ceux qui restent en cette Occitanie survivent à leur façon.

Mon avis :
Généralement, le post-apocalyptique connaît deux traitements possibles. Un, il est prétexte à une aventure : Mad Max, L’Autoroute Sauvage, Waterworld, etc. L’humanité, souvent, revenue à une certaine forme de barbarie, se dispute les restes du monde d’avant, en s’écharpant joyeusement. Ou deux, les autres où c’est globalement la même histoire, sauf qu’on pleure à la fin, et c’est le cas de La Route par exemple.

Jean-Louis Le May, mythique auteur de la non moins mythique collection Anticipation du Fleuve Noir a pourtant privilégié, semble-t-il, la seconde approche. Dans les premières pages, on est plus près de Cormac McCarthy que de Gilles Thomas. Plus connu pour ses space op’ populaires – et croyez-moi, y en a de très bons ! – l’auteur français a aussi produit des œuvres plus intimistes, moins propices au divertissement. C’est le cas de L’Ombre dans la Vallée donc, réédité chez les Moutons électriques avec le soin qui les caractérise.

Ce qui marque d’entrée, c’est le travail sur la langue. Non que l’auteur nous ait habitués à mal écrire, mais plutôt que sa plume se fait volontiers plus poétique qu’à l’ordinaire, plus inventive aussi, du moins en ce qui concerne le style. Outre de très jolis passages descriptifs, le texte fourmille de petites trouvailles, à l’instar de ces dialogues à la croisée de l’argot et du patois provençal. Quand le soleil et le pastis rencontrent le post-apo, le mélange veut qu’on s’y attarde.

Il y a aussi cette intrigue, décousue, sinueuse, qui suit les destins des uns et des autres, des bons méchants et des méchants bons. D’une humanité qui survit, et qui s’en fout pas mal de savoir si c’était mieux avant. Maintenant, on a faim et on aimerait bien baiser. Ça pourrait être redondant, mais ça l’est pas. C’est que le monsieur Le May, il n’a pas tout oublié de ses premiers amours, c’est-à-dire les romans populaires que j’évoquais plus haut. Ainsi, il n’oublie ni d’être léger, ni d’être drôle, à certaines occasions qui viennent soulager l’univers violent et dur. Comment ne pas songer à ce passage où un médecin répond à la question de son supérieur « comment le premier humain a-t-il attrapé la vérole » en s’appuyant sur la théorie de l’œuf ou de la poule ? Une fois la première partie terminée, on est plus aussi sûr de se trouver dans un roman de Tom McCarthy, sans pour autant virer dans le Gilles Thomas. On se situe quelque part entre les deux.

Avant de conclure, on apprend à la lecture de la postface et de la bibliographie qu’il existe d’autres romans se déroulant dans ce même univers. J’sais pas vous, mais moi j’en prendrais bien pour une intégrale de plus.

8/10 Une réédition bienvenue d’un auteur incompréhensiblement laissé aux oubliettes. Que vous aimez les post-apo « coups de poing » ou plus légers, L’Ombre dans la Vallée se distingue en alignant les qualités des uns et des autres. Ce qu’il y a après la fin du monde, c’est pas joli, mais c’est pas pour ça que l’on peut pas en rire ! Définitivement, une réédition que tout fan du genre se doit de posséder.

et le deuxième...

PUB !

Je préfère prévenir, puisque je vais prêcher pour ma paroisse. Pour celles et ceux qui apprécient les post-apo populaires, dans la lignée de ceux écrits pour Gilles Thomas (L'Autoroute Sauvage) ou Thomas Geha (A comme Alone), nous publions ce mois-ci Les Etoiles s'en balancent. Pour reprendre la comparaison utilisée plus haut, ici on n'est plus proche de Mad Max que de La Route, et Les Etoiles est un pur divertissement, mais quel divertissement. Je suis très fier de l'avoir publié. :-)

Résumé :
Dans une France plongée dans la violence, la famine et la misère, Tom Costa fait ce qu’il doit pour survivre ; à bord de son petit avion, il chine et glane sa subsistance. Et, dès qu'il peut, il fonce la retrouver, elle, San, sa douce, sa lionne.
     Mais bientôt, venu du Nord, un péril bien plus grand que les hordes de chiens sauvages ou les hors-murs le guette : une invasion a commencé et les Villes-États tombent les unes après les autres... Pour contrer cette menace, le vagabond du ciel va devoir former une escadrille de choc. Il pourra compter sur une poignée de têtes brûlées, parmi lesquelles Miki, le petit mécano et Cheyenne, l’insoumis. Ensemble, ils devront tout mettre en œuvre pour sauver leurs miches et ce qu’il leur reste de toit... tandis qu’au-dessus d’eux, les étoiles s'en balancent !

Couverture :
http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/9/8/8/9782953499889.jpg

Zedd

Hors ligne

 

#22 22/03/2012 11:13:48

Atanaheim
fantaisiste
Date d'inscription: 12/12/2011
Messages: 2851

Re: Romans post-apocalyptiques

Pour les étoiles s'en balancent, vous avez aussi fait un beau boulot sur la couverture je trouve.
Celle d'origine chez La rivière blanche était bien plus fade wink

Hors ligne

 

#23 22/03/2012 11:29:52

Flykillerman
Diablo Loco
Lieu: à peu près
Date d'inscription: 27/03/2008
Messages: 1535

Re: Romans post-apocalyptiques

Oui couverture pas mal, mais elle aurait été mieux sans l'avion et sa touche orange/rouge.


Ras le bol des pleurnichards

Hors ligne

 

#24 22/03/2012 13:31:08

Councilman Yoda
Géant vert
Lieu: .
Date d'inscription: 09/09/2011
Messages: 707

Re: Romans post-apocalyptiques

Oui "les étoiles s'en balancent" ça me tente aussi : l'effet conjugué de la couverture, du pitch et aussi de la - faut-il parler de collection ? - "Trésors de la rivière blanche", tout un programme.

Mais , m'interroge-je, pourquoi la collection  "Trésors de la rivière blanche" n'est pas éditée à la rivière blanche ?
Y-a-t-il eu négociation avec l'éditeur rivière blanche ou ... what ?

Dernière modification par Councilman Yoda (22/03/2012 13:31:53)

Hors ligne

 

#25 22/03/2012 14:29:08

zedd
Marshal
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 12/02/2004
Messages: 1623
Site web

Re: Romans post-apocalyptiques

Councilman Yoda a écrit:

Mais , m'interroge-je, pourquoi la collection  "Trésors de la rivière blanche" n'est pas éditée à la rivière blanche ?
Y-a-t-il eu négociation avec l'éditeur rivière blanche ou ... what ?

En fait, le roman est déjà paru - il y a un peu plus d'un an maintenant - aux éditions RB. Toutefois, nous avons eu avec Philippe Ward (le directeur éditorial de Rcool l'idée d'une collection conjointe entre RB et Critic. En effet, RB s'auto-diffuse et s'auto-distribue (comme Critic au départ). Toutefois, depuis que nous sommes passés chez Harmonia Mundi (le diffuseur de Mnémos et prochainement des Moutons électriques), nous avons de plus grandes mises en place, nos ouvrages sont plus facilement commandables, bref, nous sommes plus visibles. Du coup, nous voulons via cette collection donner une seconde vie à certains romans publiés chez RB. Pas question pour nous de publier le catalogue de l'éditeur : outre la promotion faite à RB (allez donc voir en fin d'ouvrage !), nous reversons un pourcentage pour que les éditions dirigées par Philippe Ward et Jean-Marc Lofficier continuent leur excellent travail de défrichage et de découverte. voilà pour l'explication. Par la suite, la collection reprendra un ou deux titres par an.

Oui couverture pas mal, mais elle aurait été mieux sans l'avion et sa touche orange/rouge.

Ahh, le sempiternel problème des couvertures, des goûts et des couleurs. :-) En fait, il était inconcevable pour nous de ne pas mettre un avion sur la couverture, puisqu'une bonne partie de l'Aventure (mésaventure serait plus juste pour ce pauvre Tom!) se déroule dans les airs. Quant à la présence du rouge, elle donne selon nous plus de punch à la couverture (la teinte diffère toutefois selon les écrans... parce que chez moi, elle n'apparaît pas orangée. Sur la couverture imprimée non plus d'ailleurs happy).

Zedd

Dernière modification par zedd (22/03/2012 14:39:46)

Hors ligne

 

#26 22/03/2012 15:41:39

Councilman Yoda
Géant vert
Lieu: .
Date d'inscription: 09/09/2011
Messages: 707

Re: Romans post-apocalyptiques

zedd a écrit:

nous reversons un pourcentage pour que les éditions dirigées par Philippe Ward
et Jean-Marc Lofficier continuent leur excellent travail de défrichage et de découverte.

Ca méritait d'être sousurligné.
Quand des libraires deviennent éditeurs, il y a comme une petit parfum de fraîcheur très agréable :
ça respire, hein.


BIG APPLAUSE     clap!   clap!!   CLAP!!! 1512


Et le titre aussi est à mes yeux réussi : cela semble indiquer que

Spoiler:

ce n'est pas un post apo chiiiiant ou prétentieux mon précieux

big_smile

Dernière modification par Councilman Yoda (22/03/2012 15:58:01)

Hors ligne

 

#27 22/03/2012 15:44:38

Flykillerman
Diablo Loco
Lieu: à peu près
Date d'inscription: 27/03/2008
Messages: 1535

Re: Romans post-apocalyptiques

En fait ce n'est pas trop la couleur, mais plutôt le dessin de l'avion qui me gêne (enfin gêner est un grand mot wink ).

En effet il fait un peu "dessin animé" contrairement aux autres éléments (soldats, monument) qui eux font plus réalistes.

Mais bon je chipote tongue

Dernière modification par Flykillerman (22/03/2012 15:45:11)


Ras le bol des pleurnichards

Hors ligne

 

#28 22/03/2012 15:54:26

Atanaheim
fantaisiste
Date d'inscription: 12/12/2011
Messages: 2851

Re: Romans post-apocalyptiques

zedd a écrit:

En fait, il était inconcevable pour nous de ne pas mettre un avion sur la couverture, puisqu'une bonne partie de l'Aventure (mésaventure serait plus juste pour ce pauvre Tom!) se déroule dans les airs.

Je suis d'accord, indispensable la présence de l'avion sur la couverture!

Tant que j'y suis, est-ce qu'on peut avoir un indice sur le(s) prochain(s) roman(s) que vous prévoyez de rééditer dans cette nouvelle collection?
Vu que Geha, dont j'aime beaucoup les ouvrages publie chez Critic maintenant, est-ce qu'une réédition de A comme alone et Alone contre alone est prévue?
(qui ne tente rien n'a rien).

Hors ligne

 

#29 22/03/2012 16:25:19

zedd
Marshal
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 12/02/2004
Messages: 1623
Site web

Re: Romans post-apocalyptiques

Councilman Yoda a écrit:

Et le titre aussi est à mes yeux réussi : cela semble indiquer que

Spoiler:

ce n'est pas un post apo chiiiiant ou prétentieux mon précieux

big_smile

On peut coller au roman de Laurent Whale pas mal de qualificatifs, mais "chiant" ou "ennuyeux" n'ont font pas parti. :-)

En fait ce n'est pas trop la couleur, mais plutôt le dessin de l'avion qui me gêne (enfin gêner est un grand mot  ).
En effet il fait un peu "dessin animé" contrairement aux autres éléments (soldats, monument) qui eux font plus réalistes.
Mais bon je chipote.

Je vois ce que tu veux dire. Moi j'aurais probablement utilisé le terme "BD", et effectivement Ronan Toulhoat, l'illustrateur, provient de cet univers (il illustre l'extraordinaire BD Block 109). Toutefois, l'opposition que tu soulèves n'est à mon sens pas perceptible sur la couverture imprimée... Après, j'ai vu l'évolution de la couverture et je ne suis clairement pas impartial. :-)

Tant que j'y suis, est-ce qu'on peut avoir un indice sur le(s) prochain(s) roman(s) que vous prévoyez de rééditer dans cette nouvelle collection?
Vu que Geha, dont j'aime beaucoup les ouvrages publie chez Critic maintenant, est-ce qu'une réédition de A comme alone et Alone contre alone est prévue?
(qui ne tente rien n'a rien).

Une intégrale Alone est effectivement au programme, même si elle n'est pas pour tout de suite (on veut rajouter du contenu inédit happy). Pour le reste, on est en ce moment en train de signer des romans pour la collection, et je serai en mesure de donner les prochains titres dans un mois ou deux.

Sinon, pour en revenir au post-apo en général, une éditrice de 10*18 m'a parlé au salon du roman suivant : Au nord du monde de Marcel Theroux. Quelqu'un l'a-t-il lu ? ça a l'air chouette !
http://www.10-18.fr/site/au_nord_du_mon … RECHA=nord

Enfin, je suis dedans (je plaide coupable, j'adore le genre !), je suis dans le roman une seconde après de Forstschen (que quelqu'un qui traîne ici connaît bien happy) qui vient de paraître en poche. C'est pas mal du tout, un bon divertissement. A noter que c'est paru dans la collection "thriller" du LdP. C'est vraiment étrange cette façon qu'a le post-apo de glisser hors collections de genre.

Zedd

Hors ligne

 

#30 22/03/2012 16:36:47

Atanaheim
fantaisiste
Date d'inscription: 12/12/2011
Messages: 2851

Re: Romans post-apocalyptiques

zedd a écrit:

Une intégrale Alone est effectivement au programme, même si elle n'est pas pour tout de suite (on veut rajouter du contenu inédit happy). Pour le reste, on est en ce moment en train de signer des romans pour la collection, et je serai en mesure de donner les prochains titres dans un mois ou deux.

Mince j'ai acquis ces livres il y a peu... Ce qui veut dire que j'ai du flaire ... ou pas wink

Hors ligne

 

#31 30/03/2012 15:14:42

Atanaheim
fantaisiste
Date d'inscription: 12/12/2011
Messages: 2851

Re: Romans post-apocalyptiques

Vu qu'on parlait de Christopher Priest à propos de sa déclaration (justifiée!!!! wink) sur le prix Arthur C. Clark, j'ai pensé à son roman Le Monde Inverti qui peut-être considéré comme un livre post-apocalyptique (et qui est vraiment excellent).

Sinon j'ai acquis hier Les étoiles s'en balancent. On a droit à un protège couverture (reprenant l'illustration du livre). J'aime!

Dernière modification par Atanaheim (30/03/2012 15:14:55)

Hors ligne

 

#32 05/04/2012 15:31:28

Markus
Novice
Date d'inscription: 04/04/2012
Messages: 8

Re: Romans post-apocalyptiques

Littlefinger a écrit:

Metro 2033 et Metro 2034 de Dmitri Glukhovsky, surtout connu avec le jeu vidéo du même nom, si le premier traîne un peu en longueur, son univers est incroyable avec ce métro moscovite peuplé par différentes factions, monstruosités et autres cannibales, et le second roman, bien plus petit, est aussi bien meilleur et corrige presque tous les défauts du premier.

Je plussoie par contre j'ai préféré le premier roman au second (peut-être le côté quête initiatique smile)


"L'ennemi se déguise parfois en géranium, mais on ne peut s'y tromper, car tandis que le géranium est à nos fenêtres, l'ennemi est à nos portes"

Hors ligne

 

#33 05/04/2012 16:47:10

Fabien Lyraud
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 13/10/2008
Messages: 1471

Re: Romans post-apocalyptiques

Curieusement personne n'a cité cette oeuvre monumentale qu'est la Compagnie des Glaces. Un univers glaciaire où la sédentarité a été banni et où les humains vivent dans des trains. D'ailleurs j'en profite pour dire qu'il va y avoir une petite actualité à propos de la Compagnie des Glaces. En effet Rivière Blanche a décidé de publier une anthologie où divers auteurs vont rendre hommage à la saga de GJ Arnaud.


Sinon en BD, je conseille Septentryon de Damien Houot  chez Glénat. Si vous aimez les ambiance à la Fallout, vous allez être servi.
Sinon un  autre grand classique de la BD franco - belge, c'est les Eaux de Mortelune scénarisé par Patrick Cothias qui retrace la vie quotidienne dans un Paris post apocalyptique.


Venez chez Pulp Factory, l'éditeur de la fantasy et de la SF pulp moderne francophone.
http://pulp-factory.ovh/
https://www.facebook.com/Pulp-Factory-1233133706774124/

Hors ligne

 

#34 05/04/2012 20:34:33

Gwendal
Punk Rock Jesus
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2209

Re: Romans post-apocalyptiques

Fabien Lyraud a écrit:

Curieusement personne n'a cité cette oeuvre monumentale qu'est la Compagnie des Glaces. Un univers glaciaire où la sédentarité a été banni et où les humains vivent dans des trains.

Question con, tu es allé au bout de la série ? J'ai du atteindre le 30ème roman, mais après c'est installé un petite lassitude. Mais j'en garde un bon souvenir dans le genre sérial.


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé" - Terry Pratchett

Hors ligne

 

#35 05/04/2012 20:43:19

John Doe
ZEUS - tueur de démons
Lieu: Au dessus
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 6508
Site web

Re: Romans post-apocalyptiques

Je suis allé jusqu'au tome 62 (!!!) de mon côté, soit Il était une fois la Compagnie des Glaces : un univers excellent, mais trop de répétitions hélas. 
Et puis j'ai toujours eu du mal à voir des héros auxquels on s'est attachés vieillir.
Ah, Yeuse...1512


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#36 05/04/2012 20:43:39

Fabien Lyraud
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 13/10/2008
Messages: 1471

Re: Romans post-apocalyptiques

Je n'en ai lu que quelques uns. Mais j'ai rencontré quelques fans. Ca a la réputation d'être un vrai cycle univers et je pense que vu la dimension de l'oeuvre ce n'est pas usurpé. D'autant plus que GJ Arnaud a écrit une série de spin off ainsi qu'une série de séquelle ( retours à la Compagnie des Glaces) dans les années 90.


Venez chez Pulp Factory, l'éditeur de la fantasy et de la SF pulp moderne francophone.
http://pulp-factory.ovh/
https://www.facebook.com/Pulp-Factory-1233133706774124/

Hors ligne

 

#37 06/04/2012 13:32:54

Eolle
Souffleuse de Mots
Lieu: Beaucoup ailleurs...
Date d'inscription: 27/05/2002
Messages: 774

Re: Romans post-apocalyptiques

On peut aussi voir le post-apo "immédiat" plutôt orienté survivaliste. Deux me viennent à l'esprit :

- Malevil de Robert MERLE, où suite à une explosion inconnue quelques survivants s'organisent autour d'un vieux château en pleine campagne ravagée pour reconstruire un semblant d'organisation. C'est daté (1972) mais par moment c'est aussi terriblement réaliste. La tension pour la survie face aux besoins primaires (manger, boire) est aussi forte que celle face aux attaques extérieures comme intérieures. C'est digne de scénaristes américains (Lost, Stargate Universe ou Falling Skies)

- Le Feu de Dieu de Pierre Bordage. Au moment où une terrible catastrophe détruit presque toute notre civilisation, un homme se retrouve bloqué à Paris alors que sa famille est "à l'abris" dans le bunker qu'il a construit en prévision de cet évènement. C'est à la fois la route de cet homme au travers de paysages dévastés et de groupes de survivants et la "survie" de sa famille coincée avec un dangereux sociopathe. C'est aussi du Bordage donc il y a aussi un petite touche mystique comme il aime bien faire ! smile


"Ne devenez jamais pessimiste. Un pessimiste a plus souvent raison qu'un optimiste, mais l'optimiste s'amuse plus — et aucun des deux ne peut arrêter la marche du monde."R. Heinlein

Hors ligne

 

#38 06/04/2012 14:10:11

Herbefol
Apprenti scribe
Date d'inscription: 27/02/2003
Messages: 871
Site web

Re: Romans post-apocalyptiques

Rapidement :

- La Compagnie des glaces. Lu les huit premiers romans (deux premières intégrales). L'idée de départ est bonne, mais c'est vite lassant, ça tourne en rond et si on vire toutes les scènes de cul on élimine un tiers du texte.
- Cantique pour Leibowitz. Pas tout jeune et on sent que c'est un peu daté par moment, mais je l'ai trouvé très bon et intéressant sur la problématique de la conservation et la transmission du savoir.
- Metro 2033. Atmosphère un peu "exotique" avec tous ces noms de stations en -skaya. Y a des défauts mais ça fait un bon divertissement.

Et un supplément pas encore cité apparemment.

- Postman, de David Brin. Pas un des meilleurs romans de l'auteur, mais tout à fait sympathique, avec la question du lien entre les communautés.


Au sommaire : Moriarty de Newman, L'épée de la providence de Sapkowski, La Terre bleue de nos souvenirs de Reynolds, Toll the Hounds d'Erikson & Les cendres de la victoire de Weber.

En ligne

 

#39 06/04/2012 16:50:30

Witch
Wandering
Lieu: In a phone box
Date d'inscription: 25/08/2008
Messages: 7432

Re: Romans post-apocalyptiques

Dis donc Miss Eolle le sujet n'a que deux pages et Malevil avait déjà été bien évoqué tongue quasiment dans les premières réponses.
Et même si ce n'est pas à la hauteur du roman, le film avec Dutronc, Villeret, Serrault et Trintignant est plutôt un très bon (mais lointain) souvenir surtout si on le compare à la production du ciné français de l'époque (auteur ou introspectif rien de très "imaginaire")

Je ne sais pas si on est très nombreux à avoir ça dans nos références mais je me souviens que ma mère m'avait suggéré une trilogie (ça ne s'appelait pas comme ça big_smile ) de Jimmy Guieu au Fleuve Noir. Et c'est exactement le genre de trucs post-apo un peu rétro qui devrait plaire à certains (voir aux ados tellement c'est "mignon")

Alors certes c'est de l'anticipation sans doute un peu vieillie mais c'est un auteur qui sait divertir à défaut d'avoir proposer un style qui reste dans les mémoires. En tout cas ce n'est pas un de ses romans où il fait du "placement produit" toutes les trois pages. lol

la Mort de la Vie 4ème de couv (trouvé sur noosfere
Les Terriens ont enfin réalisé ce vieux rêve des Etats-Unis du Monde. Hélas, c'est trop tard ! Les effets cumulatifs de la radioactivité ambiante ont déjà condamné l'espèce humaine. Un petit groupe d'hommes et de femmes va tenter d'échapper à la mort. Il faut à tout prix qu'ils gagnent une zone provisoirement épargnée. Mais ce sera peut-être un abri illusoire, qui sera à son tour contaminé...
Les fuyards, qui luttent avec acharnement pour survivre, auront-ils raison de croire à un miracle ?


Le règne des mutants 4ème de couv noosfère :
La pollution radioactive a quasi anéanti le genre humain. Issu des survivants, deux espèces mutantes, l'une blanche, l'autre bleue, forment des clans, des communautés hostiles, seulement unies contre l'ennemi commun : les « Dégénérés ». Des êtres monstrueux dont les hordes affamées constituent une menace permanente.
Un adolescent, Perry Jenkins, détient un fabuleux secret susceptible de redonner l'élan vers la civilisation. Mais, seul, parviendra-t-il à surmonter la réticence des Mutants pour vaincre les périls de ce monde déchiré ?

je me souviens que les Dégénérés faisaient drôlement peur  - pas sans rappeler des éléments de Nuit Tatouée d'ailleurs - et que être bleu c'était pas forcément facile facile big_smile

et le dernier Cité Noé n°2 (même origine pour le résumé)
A deux siècles de là, la race humaine avait péri à la suite d'un cataclysme atomique. Neuf mille survivants reclus dans la cité Noé N°2, en plein coeur du désert Australien, découvrent un procédé d'immunisation. Quelques-uns parmi eux peuvent alors traverser les cités en ruines et tenter de construire un nouvel abri, plus vaste. Mais, dans l'obscurité de cette nuit atomique, une faune terrifiante guette : des mutants, des êtres hideux, rongés par la maladie, se nourrissant de sang humain...
et là c'est presque dommage le titre de ce troisième parce que ça spoile un peu les deux autres

le classement chez noosfere me laisse perplexe parce qu'ils ne semblent pas lier le premier aux deux autres  huhunsure si quelqu'un a des souvenirs plus précis que les miens. en tout cas la critique d'Andrevon sur La Mort de la Vie est intéressante en cette période de questionnement sur le nucléaire.

Pour l'ambiance c'est un peu celle du film Planète Interdite je trouve lol et ... aussi ah mince c'est quoi ce truc plus ou moins récent tout moisi où ils embarquent sur des vaisseaux mais y'a un quota et si t'es pas scientifique ou mécano surdoué t'es pas sur la liste ?? (mémoire poisson rouge je te remercie  hmm )

Voilà c'était la Caméra explore votre bibliothèque (référence qui ne parlera sans doute pas à tous là non plus big_smile )


yeah arrow http://www.editionsduriez.fr/products-p … -de-loups/
Deux nouvelles de cette anthologie ont été nommées au Prix Imaginales 2014 applau

"Some spend so much time trying to fit it into a box that they miss the STORY." Nnedi Okorafor

Hors ligne

 

#40 06/04/2012 19:01:36

Gwendal
Punk Rock Jesus
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2209

Re: Romans post-apocalyptiques

Witch a écrit:

Pour l'ambiance c'est un peu celle du film Planète Interdite je trouve lol et ... aussi ah mince c'est quoi ce truc plus ou moins récent tout moisi où ils embarquent sur des vaisseaux mais y'a un quota et si t'es pas scientifique ou mécano surdoué t'es pas sur la liste ?? (mémoire poisson rouge je te remercie  hmm )

Heu "2012" non ? unsure

Witch a écrit:

Voilà c'était la Caméra explore votre bibliothèque (référence qui ne parlera sans doute pas à tous là non plus big_smile )

Heu même moi je n'étais pas né là lol (ceci dit même sans avoir connu ça parle wink )


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé" - Terry Pratchett

Hors ligne

 

Pied de page des forums