#21 29/06/2012 11:42:18

Asavar
The Wanderer
Lieu: Abri 111
Date d'inscription: 13/02/2012
Messages: 1401

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

Albéric a écrit:

Mais j’ai hâte de revoir la commandante Jadea dans le spin-off Double Eagle qui sort août 2012 ! smile

Double Eagle est un livre qui sent bon la Bataille d'Angleterre avec ces combats aériens. Dan Abnett à fait très fort sur ce coup car on voit la campagne des mondes de Sabbatt d'un nouvel oeil (L'auteur avait déjà fait ça avec Titanicus).

Et pour ceux qui ont aimés Double Eagle, on retrouvera l'une des protagonistes dans le receuil de nouvelles "Les Mondes de Sabbatt".


War never changes

Hors ligne

 

#22 29/06/2012 12:26:38

Albéric
nécromancien de sujets
Date d'inscription: 17/05/2007
Messages: 2629

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

compte-rendu des 2 tomes contenus dans le 2ème omnibus de "la Sainte"

http://www.maasbiolab.net/sfimages1/003000/sfw_AMZ_291598963X.jpg

30 centimètres d’acier :
Sur les champs de bataille d'Aexe Cardinal, une planète infiltrée par le Chaos, les troupes de la Garde Impériale sont prises dans une impasse aux côtés de leurs alliés.
Le colonel-commissaire Ibram Gaunt et son régiment, le Premier et Unique de Tanith, sont jetés tout droit dans l'enfer des tranchées, où la mort guette à chaque instant sous les tirs d'artillerie. A long terme, le seul espoir de survie pour Gaunt et ses fantassins légers est d'accepter une mission si dangereuse que personne ne l'a jamais tentée !

Une guerre de position qui s'enlise depuis des décennies, dans laquelle chaque mètre gagné sur l'ennemi l'est au prix de milliers de vies sacrifiées sans aucun remord. Une ambiance donc très 1ère Guerre Mondiale avec les bombardements, les montées à l'assaut, les tranchées, les barbelés, les maladies, la peur... Placé dans un contexte que nos aïeux ont connu et vécu, les héros du Premier et Unique ont fort à faire car ils sont eux-mêmes en proie au doute lorsqu'il d’s’agit de participer à cette "sale guerre".
Quelque part, c’est un etour à la case départ des Sentiers de la Gloire et ses directeurs des ressources humains inhumains…
… S’il n’avait Cuu le psychopathe qui continue de régler ses comptes avec ceux qui l’ont percé à jour !

Le Comte Golke m’a tiré une larme : je ne l’avais pas vu venir celui-là, pourtant tous les indices étaient là…

Spoiler:

Soldat idéaliste parti avec l’idée de sauver son pays, il a vécu l’enfer pendant des années et en est ressorti brisé.
Il a gravi au mérite tous les échelons de la hiérarchie avec pour seul objectif d’être en mesure de stopper la guerre.
Son principal obstacle : l’orgueil sans bornes des classes dirigeantes qui n’hésitent pas à sacrifier des milliers et des milliers de soldats.
C’est un commandant suprême complètement désabusé qui accueillent les impériaux avec le fol espoir que les choses puissent enfin changer…
Espoir bien vite déçu car malheureusement car il ne faut surtout pas bousculer les habitudes des privilégiés !
Quand Gaunt et ses Fantômes lui donnent l’occasion de repartir sur les terrains, il n’hésite pas à repartir en enfer affronter ses démons et quand l’opportunité se présente de faire pencher la balance il n’hésite pas davantage quand il s’agit de réaliser le sacrifice ultime.
« là ou j’ai échoué en tant que général, je le réussirais en tant que soldat »

Bref, un humaniste gemmellien comme je les aime. totoro


http://www.maasbiolab.net/sfimages1/003000/sfw_AMZ_2915989745.jpg

Sabbat Mater :
Une vague d’espoir a déferlé sur les mondes de Sabbat : partout se répand la nouvelle de l’apparition d’une jeune fille prétendant être la réincarnation de la sainte. Malgré certains doutes au sein du haut commandement, cette femme s’avère être la figure de ralliement parfaite pour les troupes impériales en difficulté. Mais les forces du Chaos ne sous-estiment pas la menace qu’elle représente, et lorsque leurs plus redoutables assassins reçoivent pour ordre de la tuer, il revient au commissaire Gaunt et à ses hommes de former la dernière ligne de défense !

Très bon début, une bonne montée en puissance avec son lot de morceaux de bravoure et de combats épiques : tout est là !
(conflits spatiaux avec salves lasers, missiles et abordages, batailles de blindés, scènes de guérilla urbaines, duels de snipers…)
Mais la fin m’a semblé complètement expédiée : les 9 assassins qu’on apprend à craindre et à redouter au fil des pages disparaissent bien trop rapidement les uns après les autres. Et les aléas de la guerre emportent encore une fois des figures attachantes

Spoiler:

Gol Kolea Agun Soric, dépisté psyker de niveau B, est emmené par les Vaisseau Noirs de l’Inquisition
Milo trouve sa voie en tant que nouvel ordonnance de la Sainte

@ Asavar : merci pour les infos ! wink

Dernière modification par Albéric (03/07/2012 17:37:51)


Magie Brute de Larry Correia : "Non mais sérieux, c'est du lourd ce bouquin : une absolue tuerie !" (Navym copyright )

Hors ligne

 

#23 29/06/2012 16:49:52

Asavar
The Wanderer
Lieu: Abri 111
Date d'inscription: 13/02/2012
Messages: 1401

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

@Albéric : Pas de quoi.
Par contre :

Spoiler:

Ce n'est pas Gol Kolea qui est un psyker. Lui il c'est prit une balle dans la tête dans les "Armes de Thanith" et est devenu simple d'esprit


War never changes

Hors ligne

 

#24 29/06/2012 17:00:21

Albéric
nécromancien de sujets
Date d'inscription: 17/05/2007
Messages: 2629

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

@ Asavar
merci de rectifier je confonds souvent les noms des 2 soldats-ouvriers rescapés de la ruche Vervun... tongue

Dernière modification par Albéric (29/06/2012 17:47:16)


Magie Brute de Larry Correia : "Non mais sérieux, c'est du lourd ce bouquin : une absolue tuerie !" (Navym copyright )

Hors ligne

 

#25 29/06/2012 17:46:46

Asavar
The Wanderer
Lieu: Abri 111
Date d'inscription: 13/02/2012
Messages: 1401

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

Bah ils sont supers attachants ces petits gars tout torturé par la perte de leur cité ruche donc c'est normal de les confondre tongue


War never changes

Hors ligne

 

#26 29/06/2012 17:49:28

Albéric
nécromancien de sujets
Date d'inscription: 17/05/2007
Messages: 2629

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

... et n'oublions pas les petites femmes, on est pas machiste, limite paritaire parfois, dans le Premier et Unique de Tanith ! wink


Magie Brute de Larry Correia : "Non mais sérieux, c'est du lourd ce bouquin : une absolue tuerie !" (Navym copyright )

Hors ligne

 

#27 04/07/2012 16:41:23

Asavar
The Wanderer
Lieu: Abri 111
Date d'inscription: 13/02/2012
Messages: 1401

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

Les sorties Black Library pour les mois à venir :
_ La foi et le Feu de James Swallow, un roman mettant en scène les soeurs de bataille. Sortie : 13 juillet 2012
_ La faille de Gildar de Sarah Cawkwell dans la collection Les Batailles de l'Astartes. Sortie le 13 juillet 2012
_ Double Eagle de Dan Abnett dont on a parlé il y a peu. Sortie le 24 aout 2012
_ Eisenhorn en intégrale toujours de Dan Abnett. Sortie le 26 octobre 2012
_ Chasseur d'âme de l'excelent Aaron Demski-Bowden, un roman mettant en scène les Night Lords. Sortie le 26 octobre 2012
_ La reédition de La bataille des Abysses de Ben Conter, tome 11 de l'Hérésie d'Horus. Sortie le 26 octobre 2012
_ Délivrance perdue de Gav Thorpe. Le tome 13 tome 14... je-ne-sais-plus-quel-tome whistling de l'hérésie d'Horus. Il met en scène la Raven Guard. Sortie le 26 octobre 2012.

De belles heures de lectures nous attendent


War never changes

Hors ligne

 

#28 05/07/2012 18:08:00

Fabien Lyraud
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 13/10/2008
Messages: 1472

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

_ La foi et le Feu de James Swallow, un roman mettant en scène les soeurs de bataille. Sortie : 13 juillet 2012

Swallow a la réputation d'être un des pires tacherons de la franchise sinon le pire. Est ce que c'est mérité ?


Venez chez Pulp Factory, l'éditeur de la fantasy et de la SF pulp moderne francophone.
http://pulp-factory.ovh/
https://www.facebook.com/Pulp-Factory-1233133706774124/

Hors ligne

 

#29 06/07/2012 12:51:40

Asavar
The Wanderer
Lieu: Abri 111
Date d'inscription: 13/02/2012
Messages: 1401

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

Le gros problème de James Swallow c'est surtout qu'il prend BEAUCOUP trop de liberté avec le fluf. Il n'est pas le seul à faire ça (je ne citerais pas Gav Thorpe whistling ), mais son dyptique sur les Bloods Angels était vraiment médiocre.
On se retrouve avec une histoire qui aurait pu marcher s'il n'avait pas fait de grosses erreurs. Que ce soit au niveau de l'écriture ou de l'histoire en elle même.
Elle serait déjà beaucoup mieux passée s'il avait utilisé l'un des chapitres descendant des Bloods Angels plutôt que ces derniers sad
L'une des plus inacceptables est le traitement des spaces marines du chaos dans le premier livre. Je m'explique, les Spaces Marines sont les plus puissants guerriers du genre humain, modifiés génétiquement et technologiquement bla bla bla... On connait tous ces petits gars. Les Spaces Marines du chaos devrait donc être du même accabit, voir plus puissant avec toutes leurs mutations. Mais là nan wallbash Ils sont aussi costauds que des chips face aux Bloods Angels. Et là on se dit que non il va trop loin.

Dernière modification par Asavar (06/07/2012 16:44:01)


War never changes

Hors ligne

 

#30 13/07/2012 19:16:46

John Doe
ZEUS - tueur de démons
Lieu: Au dessus
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 6525
Site web

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

Space Hulk : Death Angels est de nouveau disponible. Ils sont de retour, et ils ne sont pas contents !big_smile

http://www.edgeent.com/v2_fr/edge_news. … &epn=0


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#31 21/05/2014 19:54:07

Littlefinger
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 31/03/2011
Messages: 814
Site web

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

Bon, par pur hasard, je viens littéralement d'avaler l'Ascension d'Horus, et c'est, avec Nécropolis, le meilleur truc dans l'univers de Warhammer 40.000. C'est Ultra-addictif, super rythmé et Abnett nous tape un super divertissement.
Attention, ça reste du divertissement, et ça ne se compare en aucun cas avec la SF hors W40K, mais putain, ça fait du bien. TOUS les fans de 40.000 devraient être captivés par ça.
Peut-être même qu'on pourrait le conseiller comme une porte d'entrée de l'univers. Enfin voilà, je suis un peu déçu que les deux suivants ne soient pas fais par Abnett, mais bon McNeil et Counter, ça peut encore aller, j'espère...

Hors ligne

 

#32 21/05/2014 20:04:10

Asavar
The Wanderer
Lieu: Abri 111
Date d'inscription: 13/02/2012
Messages: 1401

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

Les trois premiers tomes de l'Hérésie d'Horus sont vraiment bons, les autres, ça va du bon (voir du très bon quand c'est Abnett ou Dembski-Bowden) à du vraiment médiocre.
Mais de manière général, pour tout ce qui est WH40K, Dan Abnett et Aaron Dembski-Bowden sont clairement les meilleurs auteurs.


War never changes

Hors ligne

 

#33 21/05/2014 20:41:49

Littlefinger
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 31/03/2011
Messages: 814
Site web

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

On m'a laissé entendre que je pouvais clairement zappé le diptyque des Dark Angels. De même y'a Délivrance Perdue et Vulkan est vivant qui me bottent (j'adore ces légions) mais ça vaut quoi ? Y'a des trucs que tu déconseilles vraiment, pour pas perdre mon temps...(Oui, j'ai encore le souvenir des livres de William King, totalement nuls)

Hors ligne

 

#34 21/05/2014 21:22:06

Kain l'obscur
Vala
Date d'inscription: 19/11/2007
Messages: 362

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

Effectivement les 3 premiers sont bons, et vu que j'ai lu le 4 (La Fuite de l'Eisenstein) il n'y a pas trop longtemps je peux donner un petit avis dessus : j'ai aimé, il nous confronte vraiment au Chaos pur et dur et ça c'est cool !

Hors ligne

 

#35 28/05/2014 14:13:03

Asavar
The Wanderer
Lieu: Abri 111
Date d'inscription: 13/02/2012
Messages: 1401

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

Littlefinger a écrit:

On m'a laissé entendre que je pouvais clairement zappé le diptyque des Dark Angels. De même y'a Délivrance Perdue et Vulkan est vivant qui me bottent (j'adore ces légions) mais ça vaut quoi ? Y'a des trucs que tu déconseilles vraiment, pour pas perdre mon temps...(Oui, j'ai encore le souvenir des livres de William King, totalement nuls)

Alors dans l'ordre :

L'ascension d'Horus : Génial, il met en place l'univers de l'époque
Les Faux Dieux : Dans la continuité du premier, très bon
La galaxie en flammes : Début de l'Hérésie et combat fratricide au menu (miam), très bon
La fuite de l'Esenstein : Livre sympa qui commence à peu près au même niveau que le tome 2 (il me semble, je l'ai lu il y a 6 ans) est va un peu plus loin. Sympa.
Fulgrim : Livre sympa même s'il est dommage qu'il foute en l'air une partie de ce qui c'était fait dans l'histoire de l'hérésie avant la sortie des livres.

Spoiler:

Avec nottament Fulgrim qui se fait posséder par un démon alors qu'à la base, c'est juste un gros taré comme les autres renégats

Le retour des Anges : Une question sur ce tome. Qu'est ce qu'il fout ici ? Ça ne parle que de Calliban et pas du tout de l'Hérésie. Pour moi, c'est une honte d'un point de vue histoire et de l'avoir intégré dans cette série.
Légion : Un excellent tome qui met en lumière l'Alpha Légion et ses motifs, même si on ne la voit pas beaucoup big_smile

Spoiler:

On se rend compte que l'Hérésie n'est pas qu'une "simple" guerre civile et c'est juste excellent.

Mechanicum: marre de voir que des Spaces Marines se taper dessus ? Ce livre nous rappelle que l'Hérésie n'a pas touché que les Légions.

Spoiler:

Avec une histoire parallèle qui nous promet beaucoup mais qui tombe un peu comme deux ronds de flan vu que ne revoit plus (jusqu'à aujourd'hui) les personnages sad

Chroniques de l'Hérésie :Recueil de nouvelles, ça ne fait pas avancé le schmilblick mais c'est plutôt plaisant.
Anges Déchus :La suite du Retour des Anges. C'est un peu plus intéressant car on voit comment les Dark Angels sont touchés. Passable, sans plus.
La bataille des Abysses :Livre sympa même si ça ne fait pas beaucoup avancer l'histoire. Le récit souffre du coté "Héros Badass alors qu'ils ont la même armure que les hérétiques.
Un millier de Fils :Il se concentre sur les Thonsand Sons (d'ou son titre whistling). Un très bon tome que je conseille.
Némésis :On l'on voit que la guerre concerne aussi les assassins. Un pitch de base intéressant mais un brin décevant.
Le premier hérétique : Se concentre sur le Word Bearers. L'un des meilleurs de la série. !!!!!! yeah
Prospero brûle : La baitaille de Prospero vu par les Sopaces Wolf même si l'histoire commence bien avant. Perso j'ai adoré mais si on veut juste voir le combat entre Leman Russ et Magnus, lire les 100 dernières pages suffit.
L'age des Ténèbres : Recueil de nouvelles sympathique.
Les morts oubliés : Euh... Il m'a pas marqué plus que ça j'avoue et j'en ai pas trop de souvenir.
Délivrance Perdu : Se situe après le massacre d'Istvaan V et nous montre comment la Raven Guard s'en est sortit après. J'avais des apréhension (c'est Gavin Thorpe aux commandes) mais on passe un bon moment.
La bataille de Calth : L'un des épisodes marquant de l'Hérésie, on y passe un très bon moment et on en prend plein les yeux.
Les Primarques : Receuil de nouvelles qui a le défaut de se concentrer toujours sur les mêmes légions (alors que putain il y en a quand même 18 !!)
Signus Daemonicus : Pas lu
L'ange Exterminatus : Pas lu
Félon : Très bon même si je n'ai pas trop aimé la manière dont il traite des World Eaters (ma légion préférée)
Vulkain est vivant : Pas encore lu.

Je suis un peu à la bourre sur cette série (sur les derniers tomes). Le gros problème c'est que l'histoire avance pas beaucoup entre chaque tome et j'ai un  peu l'impression qu'on est pas près de voir la bataille de Terra.
Il y a aussi Visions d'hérésie, un artbook qui est vraiment sympa.
J'espère que cela va t'aider dans tes lectures smile


War never changes

Hors ligne

 

#36 28/05/2014 22:12:24

Littlefinger
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 31/03/2011
Messages: 814
Site web

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

J'te remercie Asavar.
J’ai terminé les Faux Dieux, excellent, je recommande chaudement (même pour ceux qui veulent commencer l'univers, les premiers sont une super porte d'entrée). Et là je vais me faire Galaxie en Flammes.
Et j'ai craqué sur le superbe Visions D'hérésie. En gros je vais éviter les deux sur les Dark Angels, les auteurs semblent médiocres.
Et je vais surtout me faire le dyptique Prospero et Le premier hérétique !

Hors ligne

 

#37 01/06/2014 21:17:38

Littlefinger
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 31/03/2011
Messages: 814
Site web

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

https://scontent-a.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/t31.0-8/q71/s720x720/10293711_10204045509436875_2965514267711449524_o.jpg

L’univers de Warhammer 40.000 est un des plus célèbres univers de Science-Fiction contemporain. Son immensité (et pas forcément son originalité) permet d’envisager une énorme quantité d’histoires en son sein. Après la publication des premiers romans prenant place dans ce Dark Millenium sous l’égide de la Bibliothèque Interdite, c’est à présent Black Library France qui a repris le flambeau et se charge de publier les volumes consacrés à l’univers. Soyons clair, il ne s’agit pas de grande littérature, bien au contraire, mais plutôt de divertissement d’action et militariste à souhait. Une collusion entre le roman de gare et le roman de SF militaire. Dans tous les auteurs qui publient pour Games Workshop, ils s’en trouvent quelques-uns qui produisent du bon travail, quand d’autres s’avèrent réellement incapables (William King par exemple). Dan Abnett figure tout en haut de cette galerie d’écrivains et trône, assez facilement, au-dessus de tous les autres. C’est aussi lui qui est également responsable du Marvel Cosmic Universe (Annihilation) et l’auteur du roman Zone de Guerre. Autant dire qu’on peut toujours espérer une bonne qualité pour ses écrits.

Dans l’univers de 40.000, L’Hérésie d’Horus occupe une place centrale, et c’est tout naturellement qu’une vaste série de romans s’emploie à traiter le sujet. Le tout premier tome s’intitule L’ascension d’Horus et débute en réalité une trilogie avec Les Faux Dieux et La Galaxie en Flammes, respectivement de Graham McNeil et Ben Counter. Pour ce premier volume signé Dan Abnett, nous voici plongés dans la Grande Croisade avec la 63ème flotte expéditionnaire, commandée par le Maître de Guerre Horus en personne à la tête de la légion des Luna Wolves. Alors que la flotte arrive en vue d’une planète où les habitants se croient être les seuls hommes de la galaxie et nomment leur monde Terra, l’officier Loken, commandant d’une des compagnies de Space Marines s’apprête à fondre à la tête de ses guerriers contre ces usurpateurs. Mais sur soixante-trois dix-neuf (le nouveau nom de ce planétoïde), Loken et les Luna Wolves vont découvrir des entités qu’ils n’ont encore jamais affrontées. Ce sera le début d’un engrenage implacable qui conduira Horus, le Maître de Guerre, le premier parmi les fils de l’Empereur, à se confronter à son plus grand adversaire, le Chaos.

Grossièrement, on peut diviser le roman d’Abnett en trois parties.
Tout d’abord, la bataille sur soixante-trois dix-neuf et sa conquête ainsi que l’expédition au Pic des Murmures. Dans ce segment, Abnett met en place ses personnages principaux et pose le contexte. Le tout reste très fluide et assez compréhensible pour introduire même le novice de l’univers. Immédiatement, l’auteur affirme sa maîtrise sur les combats et l’action, l’assaut du palais est intense et épique, les Space marines iconiques et Loken, le personnage principal, instantanément sympathique (ce qui est rare dans 40.000). De même, il introduit la caste des commémorateurs et itérateurs, de façon à donner une dimension plus humaine et certainement aussi, plus empathique pour le lecteur que celle des demi-dieux en armures. S’ensuit l’assaut sur le Pic des Murmures, où Abnett distille une ambiance plus étouffante et plus glauque, et dévoile véritablement l’enjeu du roman. Dans ce premier tiers, on apprend non seulement à connaître la structure de la légion des Luna Wolves (avec le Mournival notamment) mais aussi celle de la Croisade avec ses flottes expéditionnaires hétéroclites. L’anglais profite de cette introduction pour revenir sur la situation de l’Empereur à ce stade de la croisade et ses enseignements, notamment ce refus violent de toute forme de religion.

Pour la seconde partie, Dan Abnett élargit l’objectif et inclut des protagonistes d’autres légions Space marines dont les célèbres Eidolon et Lucius des Emperor’s Children, et les Blood Angels. Bien plus féroce que la précédente, on assiste ici à l’immense bataille sur Meurtre, une planète arachnide où les combats se font âpres et sanglants. Abnett se débrouille ici pour creuser la personnalité des Emperor’s Children et dépeindre leurs chefs, prétentieux et trop enclins au narcissisme, même en pleine déroute. C’est l’occasion d’introduire le personnage de Tarvitz, le capitaine de la première compagnie des Emperor’s Children. Il s’avère à ce stade que l’auteur possède toujours ce talent certain d’incarner ses personnages et de les rendre vivants et attachants. De même, sa maîtrise de l’univers ajoute un plus indéniable et il peut mener de front deux arcs essentiels, celui de la tentation de la légion et d’Horus (vu par le prisme de Loken) et celui de la montée du sentiment de déification de l’Empereur. C’est vraiment très habile et très bien intégré au récit, ne gênant absolument pas l’action globale. Ce deuxième segment s’achève une fois tous les éléments en place pour le véritable début, la rencontre avec l’Interex.

La confrontation avec L’interex donne une étrange sensation. Abnett décrit un Horus que l’on avait peu l’habitude de voir, utopique et très enclin à la paix. Toujours dépeint comme un monstre d'habitude, celui-ci retrouve ici son humanité et, forcément, ses failles, faisant de lui un excellent personnage et donnant une grande force à son destin. C’est aussi ici que se découvre lentement le mal insidieux qui détruira la légion. Certains lecteurs pourraient d’ailleurs être déçus de voir que le roman coupe juste avant le voyage vers Davin mais, d’une façon exemplaire, Abnett vient de poser toutes les bases pour la suite. L’ascension d’Horus, en plus d’être un excellent roman d’action, bénéficie du sens du rythme inné de l’auteur anglais, donnant une vraie dimension de page-turner à l’ouvrage. On peut aussi louer le fait qu’Abnett n’oublie pas d’employer des petits détails de l’univers qui trouveront tout leur sens par la suite (Les loges guerrières) et qui raviront les fans.

Au final, ce premier volume s’avère une grande réussite. A son échelle de divertissement pur et simple, L’ascension d’Horus est prenant, intense et suffisamment intriguant pour motiver la lecture du second volume. Ses personnages, ses batailles…Abnett n’a rien perdu de ses talents de scénariste et le démontre une nouvelle fois. La suite dans Les Faux Dieux de Graham McNeil.

Source : Just a Word

Dernière modification par Littlefinger (20/06/2014 22:56:07)

Hors ligne

 

#38 01/06/2014 22:43:46

Asavar
The Wanderer
Lieu: Abri 111
Date d'inscription: 13/02/2012
Messages: 1401

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

Merci pour cette critique smile
Je suis on ne peut plus d'accord avec toi sur ce que tu dis. J'ai vraiment adoré ce premier tome, surtout quand tu vois apparaître des perso spéciaux du jeu (Abaddon bien sûr mais aussi Lucius par exemple).
Bonne lecture du second tome, j'espère qu'il te plaira autant et que tu viendras nous donner ton avis smile


War never changes

Hors ligne

 

#39 01/06/2014 22:54:57

Littlefinger
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 31/03/2011
Messages: 814
Site web

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

Je triche...j'ai déjà finis les trois tomes, tous très bons.
Dans l'ordre c'est 1-3-2 pour ma préférence. Mais je fais une critique plus longue des deux suivants bientôt.

Hors ligne

 

#40 09/06/2014 23:01:51

Littlefinger
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 31/03/2011
Messages: 814
Site web

Re: L'univers Warhammer 40 000 : jeux, films, comics, livres, etc

Terminé La fuite de L'eisenstein de James Swallow.
Bon, c'est écrit moyennement, ça traîne parfois en longueur (et je reste dubitatif sur le fait de re-revoir ce qu'on avait déjà vécu) mais c'est sympathique et on apprends un tas de trucs sur Garro. Ca permet aussi de boucler la première trilogie (c'est une sorte de quadrilogie au final, mais ce dernier tome fait un peu "ajouts de scènes coupés des précédents" pour les 2/3 du roman)

Dernière modification par Littlefinger (09/06/2014 23:03:48)

Hors ligne

 

Pied de page des forums