#21 30/05/2013 19:02:04

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 10147
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

#22 07/10/2013 19:19:25

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 10147
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

#23 08/10/2013 10:11:28

Karine des chats
Elbakinien d'Argent
Lieu: à côté de Paris
Date d'inscription: 09/09/2013
Messages: 582

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

intéressant même si je ne suis pas d'accord sur tout.
Une chose est sure j'ai plus d'admiration pour un auteur jeunesse qui est lu par des adultes qu'un auteur admiré des élites ... Bref,en gros  je préfère J K Rowling que Céline, parce que plaire au plus grand nombre tout en étant brillant c'est un sacré tour de force!


toujours en quête d'une lecture...
lecture en cours: Le Paris des merveilles
http://booknode.com/karine-des-chats_2978204

Hors ligne

 

#24 14/10/2013 17:10:32

muscardin
Adorable Sale Bête
Lieu: Montagnarde mais moins
Date d'inscription: 24/04/2002
Messages: 1015

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Moi j'ai une bonne définition :
La littérature "jeunesse" est celle qui donnera en adaptation cinématographique un navet hollywoodien bourré de clichés à destination des ados et joué par des post-ados dont le jeu se limitera à 2 ou 3 expressions faciales.

big_smile désolé d'avoir pollué le fil, je sors...


Celui qui ne se plante jamais
n'a aucune chance de pousser

Hors ligne

 

#25 06/01/2014 13:26:57

Gillossen
Marmiton
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 36243
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Quelle place pour les héroïnes ?

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/205 … -une-fille


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#26 07/01/2014 11:09:17

JeanKaczmarek
Lige
Date d'inscription: 07/01/2014
Messages: 61
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Quand j'écris, je ne m'interroge pas sur le fait de savoir si cela pourra être lu par un enfant de 10 ans, un adolescent de 15 ou un adulte de 35 ou plus.

Si l'idée est bonne, la scène pertinente, je l'écris sans aucune censure. Quand j'ai terminé, seulement à ce moment là, je me pose la question de savoir si mon roman est adapté à la jeunesse ou pas.

Ce n'est pas une question de violence - les contes pour enfants en sont farcis - mais plutôt de sexe.
Un livre pour la jeunesse ne doit pas avoir de scènes de viol, d'inceste etc...


Auteur du Roman de fantasy :  ARAKNEA
twitter : @JeanKaczmarek

Hors ligne

 

#27 07/01/2014 11:22:34

Karine des chats
Elbakinien d'Argent
Lieu: à côté de Paris
Date d'inscription: 09/09/2013
Messages: 582

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

je ne suis pas d'accord... il y a des violences que les enfants ne supportent pas ! Il n'y a qu'à voir la série de l'épouvanteur, sans sexe mais avec un niveau de violence qu'il n'est pas acceptable de lire avec un certain âge...


toujours en quête d'une lecture...
lecture en cours: Le Paris des merveilles
http://booknode.com/karine-des-chats_2978204

Hors ligne

 

#28 07/01/2014 11:26:06

muscardin
Adorable Sale Bête
Lieu: Montagnarde mais moins
Date d'inscription: 24/04/2002
Messages: 1015

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

JeanKaczmarek a écrit:

Ce n'est pas une question de violence - les contes pour enfants en sont farcis -

Hier je lisais à mes gamins Cendrillon, la version initiale des frères Grimm. Ben effectivement c'est sanglant...
Mais la violence gratuite, je la refuse aussi à mes enfants. Et en ce sens, je trouve que les Maximes Chattam récemment lus sont limites sur certains points.

Merci pour le témoignage en tous cas.


Celui qui ne se plante jamais
n'a aucune chance de pousser

Hors ligne

 

#29 07/01/2014 11:44:09

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12166
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Dans le même genre, les actes accomplis par ces héroïnes sont souvent célébrés comme des exploits extraordinaires, comme s’il n’était en fait pas normal qu’elles en soient capables.

Dans cet exemple, les actes accomplis par un hobbit sont célébrés comme des exploits extraordinaires, car nul ne les en croyaient capables (un espoir de fou, dirait Gandalf, et l'Ennemi est trop sage pour imaginer un tel stratagème, et ça vaut pour le dragon et pour l'Oeil).

Hors ligne

 

#30 07/01/2014 11:47:49

JeanKaczmarek
Lige
Date d'inscription: 07/01/2014
Messages: 61
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Mais la violence gratuite...

Je suis d'accord.

Quand c'est gratuit et que cela tend au Sadisme, il est temps de retirer l'ouvrage des mains de l'enfant.


Auteur du Roman de fantasy :  ARAKNEA
twitter : @JeanKaczmarek

Hors ligne

 

#31 07/01/2014 11:51:35

muscardin
Adorable Sale Bête
Lieu: Montagnarde mais moins
Date d'inscription: 24/04/2002
Messages: 1015

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Foradan a écrit:

Dans le même genre, les actes accomplis par ces héroïnes sont souvent célébrés comme des exploits extraordinaires, comme s’il n’était en fait pas normal qu’elles en soient capables.

Dans cet exemple, les actes accomplis par un hobbit sont célébrés comme des exploits extraordinaires, car nul ne les en croyaient capables (un espoir de fou, dirait Gandalf, et l'Ennemi est trop sage pour imaginer un tel stratagème, et ça vaut pour le dragon et pour l'Oeil).

C'est clair que dans Tolkien, il y a souvent les petits qui triomphent des grands par des moyens que ces derniers n'avaient pas imaginés.


Celui qui ne se plante jamais
n'a aucune chance de pousser

Hors ligne

 

#32 07/01/2014 11:54:37

JeanKaczmarek
Lige
Date d'inscription: 07/01/2014
Messages: 61
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

il y a souvent les petits qui triomphent des grands par des moyens que ces derniers n'avaient pas imaginés.

... dans le genre, le meilleur exemple est sans doute WILLOW.

Un petit chef d'oeuvre qui enfonce encore aujourd'hui le Hobbit  happy


Auteur du Roman de fantasy :  ARAKNEA
twitter : @JeanKaczmarek

Hors ligne

 

#33 07/01/2014 11:54:50

Karine des chats
Elbakinien d'Argent
Lieu: à côté de Paris
Date d'inscription: 09/09/2013
Messages: 582

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

sans aller jusqu'au sadisme il y a des choses que des enfants ne peuvent lire ! L'âge est hyper important... certaines scènes seront traumatisantes à un âge et plus à d'autre.

Je me souviendrais toujours de mon fils qui avait environ 3 ans fondre en larme en voyant un extrait de film où un chat menace d'être emporter par une chasse d'eau. La scène est censée être drôle, ce ne l'était pas pour lui... voilà pourquoi je dis qu'il faut être prudent avec les enfants.


toujours en quête d'une lecture...
lecture en cours: Le Paris des merveilles
http://booknode.com/karine-des-chats_2978204

Hors ligne

 

#34 07/01/2014 11:57:06

JeanKaczmarek
Lige
Date d'inscription: 07/01/2014
Messages: 61
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

un extrait de film où un chat menace d'être emporter par une chasse d'eau.

Ca ferait une jolie vidéo sur Youtube happy LOL


Auteur du Roman de fantasy :  ARAKNEA
twitter : @JeanKaczmarek

Hors ligne

 

#35 07/01/2014 11:59:48

Karine des chats
Elbakinien d'Argent
Lieu: à côté de Paris
Date d'inscription: 09/09/2013
Messages: 582

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

c'est vrai que ce type de vidéo fait depuis fureur sur le net...lol
les peurs et l'humour des jeunes enfants ne sont pas les notres. C'est quelque chose d'important à garder en tête quand on souhaite écrire pour les plus jeunes (ce qui n'est pas actuellement mon cas...j'écris du théâtre pour des adultes, style proche de Ribes)

Dernière modification par Karine des chats (09/01/2014 23:54:13)


toujours en quête d'une lecture...
lecture en cours: Le Paris des merveilles
http://booknode.com/karine-des-chats_2978204

Hors ligne

 

#36 09/01/2014 21:20:36

dragonnia
blue jeweled queen
Lieu: en route vers Kelsingra
Date d'inscription: 08/02/2010
Messages: 1726

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

J'ai remarqué la même phrase que Foradan:

...les actes accomplis par ces héroïnes sont souvent célébrés comme des exploits extraordinaires...

Il me semble que c'est le cas de beaucoup de héros. Harry Potter, Kvothe (le nom du vent), Kaladin ( the way of kings)... Ils ne seraient pas des héros sans exploits extraordinaires.


Birds called to one another, and up above her, she heard the rustling passage of squirrels, monkeys ans other small creatures. Something very like peace settled over her.
The dragon keeper de Robin Hobb

Hors ligne

 

#37 28/09/2014 12:40:17

Aléthia
Petite fille curieuse
Date d'inscription: 08/06/2008
Messages: 3209
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Britannia a écrit:

Oui je n'ai rien moins même contre un style un peu moins facile, mais j'ai 20 ans.
Quand j'en avais 10 de moins, ça me gênait un style trop compliqué, ça me cassait le rythme de l'histoire, m'empêcher d'y accrocher pleinement.
Et les livres jeunesse étant destinée à la jeunesse en premier lieu, un style trop compliqué peut éloigner pas mal de lecteurs potentiels donc. Même si je pense qu'il ne faut pas non plus écrire des histoires n'importe comment sous pretexte qu'elle sont destiné à un public plus jeune.

Pour reprendre ce qu'écrivait Britannia sur le sujet de L'Histoire sans fin smile

Je ne suis pas d'accord. Lorsque les premiers livres destinés aux jeunes lecteurs ont été publiés, ils offraient des histoires de divertissement qui pouvaient plaire par les thèmes abordés. La forme était la même que celles des ouvrages pour adultes et demandaient un vrai engagement intellectuel de la part du lecteur (engagement auquel ils étaient habitués). Alice au pays des merveilles est en cela très représentatif de ces ouvrages.

Depuis un bon moment maintenant, les textes ont été de plus en plus expurgés des difficultés langagières sous prétexte que c'était difficile. Mais ce qui les a rendu difficiles est justement le fait qu'elles deviennent rares et c'est cette volonté d'aménagement qui a paupérisé le langage.

Le lectorat s'est habitué à ce qu'on lui offre et le langage s'est appauvrit mais, pour moi, ce n'est pas parce que c'est jeunesse que la langue doit être moins exigeante. C'est une question d'habitude et d'exigence. Lire, c'est aussi s'ouvrir à une autre langue, plus riche et parfois plus nuancée que celle que l'on pratique à l'oral au quotidien. Il s'agit de lire les ouvrages de Jean-Luc Marcastel ou de Charlotte Bousquet pour réaliser que l'on peut avoir la forme et le fond sans perdre le lecteur.

Hors ligne

 

#38 28/09/2014 13:34:22

Nariel
Chasseresse de dragons
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 04/12/2010
Messages: 1354
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Et puis bon, si on apprend jamais de nouveaux mots, de nouvelles tournures de phrases à un enfant... il faut une difficulté progressive, certes, mais c'est une question d'investissement.

Hors ligne

 

#39 28/09/2014 14:03:52

No'wens
Rêveuse de mondes
Lieu: Réunion
Date d'inscription: 01/02/2011
Messages: 1042

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Cette discussion me fait penser aux impressions que j'avais quand je lisais Bilbo à 9 ans. happy
Que l'écriture et le vocabulaire soit plus complexes que ceux des livres "expurgés" dont j'avais l'habitude ne me dérangeait pas. Au contraire, je les estimais comme allant de soi, c'était un vieux livre écrit pour les "enfants d'il y a longtemps" à l'époque où on ne parlait pas comme maintenant et j'acceptais de ne pas comprendre immédiatement un terme. Mais j'étais très embarrassée par le fait que, même si croyais comprendre un mot, il n'avait pas toujours le même sens dans ce livre "des temps anciens" que celui que je lui prêtais puisque le langage et la façon de penser avaient évolué. Du coup, j'étais souvent dans le flou et je ne savais jamais si j'interprétais l'histoire comme le fallait, particulièrement dans les scènes très improbables.
Je me souviens avoir cogité des jours et des jours au sujet de la scène des tonneaux : ça me paraissait tellement farfelu que je craignais d'avoir compris de travers et qu'en fait cette histoire de tonneaux ne soit qu'une sorte de tournure de phrase ou de métaphore pour expliquer l'évasion et non une vraie ballade en tonneau dans les rapides ! big_smile Sans compter les poneys qui dressent la table chez Beorn...

Quoiqu'il en soit, la difficulté de cette lecture par rapport à celles à l'écriture plus simple que je lisais d'ordinaire ne m'a jamais rebutée, bien au contraire.


"POURQUOI, demanda-t-il, EST-CE QUE VOUS VOUS BALADEZ AVEC UN CANARD SUR LA TETE ?
_ Quel canard ?
_ AH. PARDON."

biblio Booknode | biblio Babelio

Hors ligne

 

#40 09/10/2014 18:09:02

dagane
Novice
Date d'inscription: 07/06/2006
Messages: 15

Re: Roman jeunesse : comment le définir ?

Je tombe sur cette conversation, et je trouve le sujet très intéressant.

Je suis assez d'accord sur le fait que, aujourd'hui, l'appellation "livre de jeunesse" est mercantile. Quand je vois un livre comme "Nothern Lights" de Pullman, classée moi, quand je l'ai acheté, en jeunesse, je trouve que c'est dommage, car cette trilogie est tellement riche... Et un jeune de 10 ans passe totalement, pour la plupart, à côté du message religieux voire sexuel...

bon, ce n'est qu'une approche de la chose, hein, mais je trouve que l'appellation est réductrice en France et pas toujours justifiée. Dans l'exemple cité ci-dessus, je trouve ça totalement inadéquat...

Hors ligne

 

Pied de page des forums