#1 22/01/2012 10:02:16

Althia
Petite fille curieuse
Date d'inscription: 08/06/2008
Messages: 3223
Site web

Roman jeunesse : comment le dfinir ?

Sur le fil de discussion ddi Hunger Games, certains intervenants se sont interrogs sur la pertinence de la qualification "jeunesse" de ce titre. Quel est le lectoral auquel s'adresse Hunger Games? Les "enfants", les "jeunes adultes"?

De telles discussions reviennent rgulirement ds qu'il s'agit d'un roman jeunesse qui, selon moi, sort quelque peu des clichs et des normes que les gens ont de cette catgorie de romans. Je pense notamment A la Croise des Mondes.
Mais d'o vient cette construction de ce que devrait tre un roman jeunesse? Pour ma part, j'aurai tendance dire que la littrature jeunesse se dfinit par une projection des adultes.

Les frontires de la littrature de jeunesse sont mouvantes et poreuses. Elles dlimitent un territoire qui se dplace au gr des reprsentations que les adultes se font, non par simplement des jeunes lecteurs, mais galement des ouvrages qui doivent leur tre proposs.

Isabelle Nres-Chevrel, Littrature de jeunesse, incertaines frontires, colloque de Cerisy-la-Salle [du 5 au 11 juin 2004], Paris, Gallimard Jeunesse, 2005, 329 p., p. 9-10.

Il faut dire que la dfinition mme de littrature jeunesse est plutt floue. Si je devais m'y essayer, je commencerai srement par noncer qu'un livre jeunesse se dfinit par sa classification comme telle par son auteur ou son diteur. J'y vois quelque chose de trs artificiel et parfois mercantile. Mais qualifier un roman de "jeunesse" n'est-il pas non plus un procd d'exclusion ? Si c'est un livre jeunesse, c'est qu'il n'est pas pour les adultes. Pourtant, pour de nombreux auteurs, et de nombreux lecteurs, un roman jeunesse russi est un roman apprciable par tous.

C'est alors que se pose la question des thmes abords. Est-ce que tous les thmes peuvent-tre abords dans un ouvrage jeunesse? Est-ce qu'il est souhaitable d'dulcorer certaines choses ou, au contraire, doit-on accompagner le lecteur vers des choix moins scurisant mais peut-tre plus mmes de susciter une rflexion intressante?

Les frontires du genre sont minces et floues. L'mergence d'un march "jeunesse" en pleine croissance et l'importation, sur le march franais, de la qualification "Young adult" a encore modifi la donne. Alors, je vous pose la question: Qu'est ce qui, pour vous, qualifie un roman "jeunesse" ? smile

Hors ligne

 

#2 22/01/2012 12:53:20

Gwendal
Punk Rock Jesus
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2273

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

Intressante question, j'essaye de mettre mes ides en place et je reviens smile


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est pass" - Terry Pratchett

Hors ligne

 

#3 22/01/2012 13:18:17

Corgan
Sedai
Date d'inscription: 29/12/2011
Messages: 144

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

ah a me ramene mes cours de littrature de jeunesse!

mon sens, comme tu l'as bien expliqu, c'est un terme qui aujourd'hui tient plus du mercantile et donc de l'volution d'un lectorat non fig. Car les livres pour Jeunesse sont encore lus aujourd'hui par des lecteur "non jeunes". Je dirais aussi qu'un certain type de narration l'emporte sur la qualification de ce genre de lecture.
J'ai du mal trouver un auteur non-jeunesse qui aurait crit un livre pour la jeunesse en adaptant son style de narration pour le rendre plus accrocheur (je citerai bien Tolkien, mais les annes 30 o sont parues le Hobbit n'avait alors pas la mme valeur mercantile qu'uajourd'hui pour ce livre considrr comme un classique de la littrature dans les pays anglo saxons).

Hors ligne

 

#4 22/01/2012 14:30:59

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12345
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

Corgan a crit:

J'ai du mal trouver un auteur non-jeunesse qui aurait crit un livre pour la jeunesse en adaptant son style de narration pour le rendre plus accrocheur (je citerai bien Tolkien, mais les annes 30 o sont parues le Hobbit n'avait alors pas la mme valeur mercantile qu'uajourd'hui pour ce livre considrr comme un classique de la littrature dans les pays anglo saxons).

On m'a appel ?

Puisque l'exemple est cit, a priori, la sensation de lire un ouvrage "jeunesse" ne vient pas de la jaquette, ou de l'ge des protagonistes.

En cartant certaines tranches d'ge (disons qu'avant 10 ans, c'est une littrature spcifique), si je pense un lecteur de 10-16 ans, je me dis que je suis en prsence d'un "livre jeunesse" selon le ton employ par l'auteur.

Dans Bilbo, dans les Chroniques de Narnia, les premiers Harry Potter, il y a une certaine faon de choisir la formulation, le vocabulaire, le contexte. Je ne dis pas qu'il s'agit de faire du simpliste ou que les jeunes lecteurs manquent de maturit, mais plutt qu'il y a une volont de ne pas embrouiller le lecteur avec trop d'informations accessoires.

Ce n'est pas pour rien que les lments "mythologiques" sont moins denses que dans des livres "adultes"...mme les critures runiques sur les cartes de Bibo sont "plus simples" que celles prsentes dans l'appendice E du Seigneur des Anneaux*, alors mme que le fond de l'histoire pourrait tre dramatis.

Je reviendrais l-dessus plus tard avec des citations des lments de rdaction qui font "jeune".

Hors ligne

 

#5 22/01/2012 15:47:54

Gwendal
Punk Rock Jesus
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2273

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

Ben moi je mettrais comme caractristique importante pour cataloguer un livre "jeunesse", l'age des protagonistes principaux de l'oeuvre, en tout cas dans la littrature rcente. Cela permet sans doute une identification plus immdiate pour les lecteurs cibls (et pour ceux non cibls, les adultes en l'occurrence, ils ont t jeunes un jour tongue ). Pour l'auteur c'est aussi un moyen, d'aborder une "critique" du monde adulte (mme si ce n'est pas le sujet principal du livre) sans que cela paraisse incongru. Les relations avec les parents (pas forcement dans la confrontation d'ailleurs), avec les rgles, les conventions, avec ce vers quoi tend le monde qu'ils leurs offrent .... etc*.

Aprs effectivement il y a un phnomne marketing vident. Le march jeune est devenu trs important depuis une vingtaine d'annes et maintenant il faut se positionner clairement dessus (a marche pour tout, les fringues, la musique et donc pourquoi la littrature non ?) Donc je fais une diffrence entre les livres jeunesses depuis les annes 90 et avant.

Dernier point, depuis le succs "adulte" de HP, il est sr que beaucoup d'auteurs se sont aperus qu'il tait possible avec un univers priori prvu pour les jeunes de pouvoir attirer un lectorat autre, d'o le flou actuel sur le classement de certaines oeuvres YA.

Bon je ne sais pas si je suis trs clair, mais c'est la vision de quelqu'un qui lui n'est plus class jeunesse depuis un bail big_smile

Ps : question con, mais les parutions young adult qui paraissent dans des collections jeunesse, sont elles rgis par la loi de 1949 ?

Edit :* Je suis en train de lire Zombie contre Licorne et ce sujet est toujours abord dans les nouvelles que j'ai lu (j'en suis la moiti du livre), d'une faon ou d'une autre.

Dernire modification par Gwendal (22/01/2012 15:54:09)


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est pass" - Terry Pratchett

Hors ligne

 

#6 22/01/2012 18:42:05

dragonnia
blue jeweled queen
Lieu: en route vers Kelsingra
Date d'inscription: 08/02/2010
Messages: 1802

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

Voil une question que je m'tais pose et qui mintresse.

J'ai parfois lu des romans "jeunesse" dans lesquels il manquait un petit quelque chose pour que l'histoire m'accroche vraiment.

Il y a peut-tre moins de complexit, comme le dit Foradan.

videmment, les hros sont souvent jeunes galement.


Birds called to one another, and up above her, she heard the rustling passage of squirrels, monkeys ans other small creatures. Something very like peace settled over her.
The dragon keeper de Robin Hobb

Hors ligne

 

#7 23/01/2012 08:19:55

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12345
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

dragonnia a crit:

videmment, les hros sont souvent jeunes galement.

J'illustre par l'absurde (mme si je retiens la distinction entre la littrature jeunesse rcente et les classiques) : Bilbo a 50 ans (comme Frodo mme si le cinema fait penser le contraire).

A ct de a, on trouve des hros jeunes dans des contextes "adultes" (voyez "l'assassin royal" ou "les aventuriers de la mer" chez Robin Hobb).

Pour rappel (j'tais pas n), c'est quoi la loi de 1949 ?

edit aprs recherche :

Loi n49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destines la jeunesse.

version consolide au 05 janvier 1988

Article 1

Sont assujetties aux prescriptions de la prsente loi toutes les publications priodiques ou non qui, par leur caractre, leur prsentation ou leur objet, apparaissent comme principalement destines aux enfants et adolescents.

Sont toutefois exceptes les publications officielles et les publications scolaires soumises au contrle du ministre de l'ducation nationale.

Article 2

Modifi par Loi 54-1190 1954-11-29 art. 1 JORF 1er dcembre 1954

Les publications vises l'article 1er ne doivent comporter aucune illustration, aucun rcit, aucune chronique, aucune rubrique, aucune insertion prsentant sous un jour favorable le banditisme, le mensonge, le vol, la paresse, la lchet, la haine, la dbauche ou tous actes qualifis crimes ou dlits ou de nature dmoraliser l'enfance ou la jeunesse, ou inspirer ou entretenir des prjugs ethniques.

Elles ne doivent comporter aucune publicit ou annonce pour des publications de nature dmoraliser l'enfance ou la jeunesse.

Hors ligne

 

#8 23/01/2012 10:49:48

Corgan
Sedai
Date d'inscription: 29/12/2011
Messages: 144

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

Oui enfin aujourd'hui ce genre de truc t largement relach sur beaucoup d'intrigues jeunesse, HP comprit;-)

Hors ligne

 

#9 23/01/2012 14:48:28

Althia
Petite fille curieuse
Date d'inscription: 08/06/2008
Messages: 3223
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

Dragonnia a bien dit "souvent" jeunes smile Et c'est vrai wink Pour moi, c'est un des critres qui font qu'un livre sera considr comme jeunesse. Cela permet au jeune lecteur de s'identifier plus facilement aux hros sans pour autant exclure un lecteur plus g.

Je pense aussi que Gwendal a soulev un point important. Pour mieux contester le modle, le monde "adulte", il faut que le hros soit encore en marge de ce modle, qu'il ait encore suffisamment de lacune pour en voir les forces et les lacunes (je pense la nouvelle de Westerfeld dans Zombies contre Licornes wink).

Hors ligne

 

#10 23/01/2012 14:50:55

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12345
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

N'empche que si la loi s'applique, que dire d'un "Artemis Fowln" ou des FAAB (ah non, ce n'est pas jeunesse wink ) ?

Et l'actualit rcente nous montre comment l'application brutale du bras arm de la Justice peut trancher les yeux ferms.

Hors ligne

 

#11 23/01/2012 18:28:45

dragonnia
blue jeweled queen
Lieu: en route vers Kelsingra
Date d'inscription: 08/02/2010
Messages: 1802

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

J'ai effectivement dit "souvent" et pas "toujours".
Apparemment, le classement "jeunesse" est un peu fluctuant: je ne considre pas les romans de Robin Hobb comme des romans "jeunesse", contrairement aux Hauts-conteurs ou Louis le galoup.


Birds called to one another, and up above her, she heard the rustling passage of squirrels, monkeys ans other small creatures. Something very like peace settled over her.
The dragon keeper de Robin Hobb

Hors ligne

 

#12 23/01/2012 18:52:52

Gwendal
Punk Rock Jesus
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2273

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

Pour la loi, c'est un peu pour a que je posais la question, car dans mon jeune temps (on se moque pas big_smile) les Strange par exemple taient rgulirement censurs cause de a (par exemple ils avaient arrt la parution des 4F cause de l'aspect de la Chose qui risquait de heurter le jeune public tongue a fait sourire maintenant). Donc ou ils ont mis leur mouchoir sur la loi, ou elle ne s'applique plus vraiment que dans les cas extrmes.

@Althia mais dans Zombie contre Licorne, il y a toujours cet aspect* (on pourra en discuter en dtail dans le futur sujet) soit pour expliquer pourquoi le personnage ne peux pas faire certaines choses (donc a l'entraine dans l'aventure), soit pour suivre l'exemple et la mentalit de l'adulte ou encore pour s'adapter une nouvelle situation. Le fait de faire un personnage jeune permet l'auteur la fois de mettre des barrires qui n'existeraient pas pour un adulte mais aussi contrario une plus grande libert dans les actions des hros (logiquement les jeunes sont senss avoir une plus grande ouverture sur le monde). Je ne sais pas si je suis clair tongue

Edit : *Enfin quand je dis toujours, je viens de finir la nouvelle de Westerfeld, donc il m'en reste encore lire.

Dernire modification par Gwendal (23/01/2012 19:12:52)


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est pass" - Terry Pratchett

Hors ligne

 

#13 24/01/2012 16:42:02

Witch
Wandering
Lieu: In a phone box
Date d'inscription: 25/08/2008
Messages: 7432

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

Ah la la le temps me manque mais le sujet est vraiment intressant et mon sens assez pertinent pour permettre aussi de dfinir beaucoup plus largement ce qui fait l'intrt d'un bouquin pour les uns, et donc pas forcment pour les autres smile

Un des points qui me parait important pour "tiqueter" un roman ou une srie Jeunesse c'est le niveau d'criture.
Bon videmment ce point n'est pas valable pour tous les auteurs et il me semble qu'un Pullman (oui on le cite tout le temps, je sais) par exemple, n'est pas concern.
Je ne veux pas dire non plus que les romans jeunesse sont moins bien crits ou doivent tre bacls mais que la construction littraire et le vocabulaire sont parfois moins complexes.
C'est d'ailleurs ce que l'on retrouve, mon sens, dans certaines productions bit lit et ce qui  explique en partie leur succs. Je mets beaucoup moins de temps lire un Mercy Thompson qu'un Sanderson par exemple.

Donc pas question de comparer la littrature jeunesse de la littrature "de gare" vite crite, vite lue et qui ne laisse pas forcment beaucoup de souvenirs. Mais juste de remarquer qu'en jeunesse les choses sont plus fluides, peut-tre un peu moins alambiques.
Ce qui pour moi n'enlve rien la profondeur du propos ou la porte des thmes traits.
Rendre un sujet plus abordable ne veut pas dire en minimiser l'importance. Et le premier tome de la srie YA de Charlotte Bousquet La Peau des Rves est typiquement le bon exemple pour moi. Se sentir diffrent, changer, s'adapter au monde environnant sans pour autant perdre son identit, voil des sujets qui peuvent concerner tout le monde et qu'elle propose avec une grande qualit d'criture, mais en visant un public sans doute plus jeune que dans Arachnae.

Pour ce qui est de l'identification aux personnages, j'anticipe que certains ne seront peut-tre pas d'accord mais je pourrais tout fait classer la Belgariade en jeunesse fantasy parce que le propos est intressant sans tre trait de faon complexe et l en plus les thmes abords ne  me semblent pas rvolutionnaires.
Alors que, par exemple, je positionnerais Weeks dans la mme catgorie divertissement/action que la Belgariade mais je ne le conseillerais absolument pas en lecture jeunesse.
Pareil pour Tad Williams et son Arcane des pes, hros jeune mais intrigue complexe, niveau d'criture assez recherch.

Le thme du passage l'ge adulte peut tre trait en littrature jeunesse mais il peut aussi clairement s'adresser de prfrence aux plus grands. Parce qu'il me semble parfois difficile, mme quand on est adulte, de s'identifier un personnage comme Phdre chez Carey, que l'on suit pourtant de sa jeune enfance jusqu' l'ge adulte. 

Ne me demandez pas pour Fitz, je ne crois pas aux punitions par la lecture tongue

jesors but je reviendrai big_smile


yeah arrow http://www.editionsduriez.fr/products-p … -de-loups/
Deux nouvelles de cette anthologie ont t nommes au Prix Imaginales 2014 applau

"Some spend so much time trying to fit it into a box that they miss the STORY." Nnedi Okorafor

Hors ligne

 

#14 25/01/2012 20:21:38

Firiel
Dame
Date d'inscription: 15/09/2010
Messages: 267

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

Le problme avec la littrature jeunesse, c'est qu'elle couvre des ges trs divers. Donc il est souvent difficile de savoir si un livre affich comme jeunesse est pour un enfant de 10 ans ou un ado de 16. Or si on peut considrer qu'un ado de 16 ans est capable de comprendre un vocabulaire assez avanc, ce n'est pas le cas de tous les enfants de 10 ans. Donc l'criture d'un roman pour un enfant de 10 ans sera diffrente de celle d'un roman adulte. Mais les diffrences deviennent moins visibles plus l'ge du public vieilli.

La caractristique "ge des protagonistes" avance par Gwendal est intressante. Certaines intrigues sont aussi fortement lies l'ge du lecteur. Une histoire qui se passe principalement dans un collge ou un lyce est gnralement "jeunesse".

La loi de 1949 n'a gure de rapport avec la manire dont un diteur prsente un ouvrage. C'est plus comme un "label" qui peut donner une indication sur le contenu du livre. Rien n'empche d'acheter pour un public de jeunes un livre qui n'a pas la mention "conforme la loi de 1949". Heureusement d'ailleurs puisque cette loi donne l'impression qu'il faut laisser les enfants dans un petit cocon o ils ne sont confronts rien de drangeant.

Personnellement, c'est plutt la classe "jeune adulte" qui me pose question. J'ai l'impression que d'un ct on fait lire des classiques adultes aux lves et que de l'autre on invente des histoires "simplifies" parce que les ados ne sont pas capables de lire de la littrature adulte. huh

Hors ligne

 

#15 24/02/2012 09:25:15

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12345
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

Foradan a crit:

Dans Bilbo, dans les Chroniques de Narnia, les premiers Harry Potter, il y a une certaine faon de choisir la formulation, le vocabulaire, le contexte. Je ne dis pas qu'il s'agit de faire du simpliste ou que les jeunes lecteurs manquent de maturit, mais plutt qu'il y a une volont de ne pas embrouiller le lecteur avec trop d'informations accessoires.
Je reviendrais l-dessus plus tard avec des citations des lments de rdaction qui font "jeune".

Comme je suis en phase Bilbo, je relve aussi que l'auteur s'adresse librement au lecteur, souvent par le biais de parenthses du genre "(vous avez srement trouv la devinette facile, mais mettez-vous sa place, c'est un petit hobbit aprs tout)".

Ce genre de choses n'existe pas dans les livres "adultes" et pour l'historique, la premire dition de Bilbo en France tait chez Stock, en collection adulte.

Du coup me vient une ide complmentaire : est-ce que l'illustration de couverture ne caractrise pas un roman jeunesse ? (je pense toujours Bilbo, on dirait parfois que ce sont des enfants qui ont dessin certaines des nombreuses couvertures mondiales) happy

Hors ligne

 

#16 24/02/2012 14:49:36

Violyne
keep smile
Lieu: Lille
Date d'inscription: 10/01/2010
Messages: 200
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

Une autre difficult est prendre en compte : la maturit du lecteur et ses capacits. Je connais des jeunes qui ont lu le seigneur des anneaux 9 ans alors que certains adultes trouveraient cet ouvrage trop complexe.
C'est d'ailleurs trs difficile de conseiller un ado (ou pr-ado) tant les rapports la lecture diffrent de l'un l'autre.

Je suis d'accord avec beaucoup de notions cites (ge des protagonistes, style et intrigues qui prennent moins de dtours, regard sur le monde des adultes, etc...)
J'ajouterai aussi un traitement diffrent (mais pas tabou) de la violence et de la sexualit. Si l'on prend hunger games pas exemple, des thmes trs durs sont abords, certaines scnes sont violentes mais le point de vue et les descriptions ne s'appesantissent pas sur celles-ci.
Par ailleurs, les romans "jeunesse" sont rarement cyniques et amoraux; certaines valeurs sont souvent mises en avant.

Le problme avec la littrature jeunesse, c'est qu'elle couvre des ges trs divers. Donc il est souvent difficile de savoir si un livre affich comme jeunesse est pour un enfant de 10 ans ou un ado de 16.

Les (nombreuses) collections permettent souvent de situer un peu le public cible.

Pour ce qui est des collections "young adult", personnellement, je les trouve trs pratiques pour ce qui est du conseil : on sait que certains sujets risquent d'tre plus dvelopps, dcrits, etc...donc on vite de les proposer de trop jeunes lecteurs...


Lecture en cours : Royaume de vent et de colres

Hors ligne

 

#17 02/06/2012 16:38:29

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 10474
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

UP !

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/Ima … onferences

Avec une confrence sur peut-on parler de tout aux jeunes lecteurs. smile


Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trnes, et sur l'un d'eux tu dois siger en tant que roi.

Hors ligne

 

#18 21/06/2012 14:20:32

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34271
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

http://www.slate.fr/story/57755/monstru … eur-france

Je ne sais pas si c'est le sujet le plus appropri, mais je dplacerai le message si besoin. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#19 20/07/2012 13:22:07

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 10474
Site web

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

Ca aidera peut-tre ?

Livres Hebdo a crit:

Gallimard Jeunesse, Le Parisien et linstitut IPSOS mnent la premire grande tude nationale de lecture chez les jeunes de 7 15 ans.

Pour clbrer ses 40 ans, Gallimard Jeunesse mne une grande enqute auprs de son jeune public sur les nouvelles pratiques de lecture. En association avec le quotidien Le Parisien et l'institut IPSOS, la maison ddition effectue une tude quantitative, compose d'un panel de 1 000 enfants et adolescents ags de 7 15 ans.

Pendant 4 mois, des experts franais et internationaux de la lecture et de lenfance tenteront de cerner les comportements du jeune lectorat vis--vis de tous les types de lecture, sur supports papier et numrique.

Des pdopsychatres, bibliothcaires, diteurs, producteurs de contenus pour la jeunesse (livres, numrique, jeux vido, presse) mais aussi des membres du ministre de lducation nationale ont t recruts en juin pour satteler cette tude.

Les rsultats de ltude seront publis par Le Parisien la veille du Salon du livre et de la presse Jeunesse de Montreuil, qui dbutera le 28 novembre 2012.

Les rsultats de cette premire grande enqute nationale devrait reprsenter un vritable outil analytique sur le sujet, qui sera mis disposition toute les corps de mtier du livre, de lducation, et des loisirs des jeunes en France


Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trnes, et sur l'un d'eux tu dois siger en tant que roi.

Hors ligne

 

#20 14/08/2012 15:35:06

Witch
Wandering
Lieu: In a phone box
Date d'inscription: 25/08/2008
Messages: 7432

Re: Roman jeunesse : comment le dfinir ?

Pour ne pas tout mlanger, j'ouvre un sujet Jeunesse, YA et SF dans la section Science-Fiction, au moins pour suivre un peu l'actualit quand elle est vraiment loigne de ce que nous choisissons de traiter en section Jeunesse.


yeah arrow http://www.editionsduriez.fr/products-p … -de-loups/
Deux nouvelles de cette anthologie ont t nommes au Prix Imaginales 2014 applau

"Some spend so much time trying to fit it into a box that they miss the STORY." Nnedi Okorafor

Hors ligne

 

Pied de page des forums