#41 01/06/2012 13:25:15

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

Pour répondre à ta dernière remarque spoiler, Gillossen,

Spoiler:

Ah, je ne me souvenais pas du terme "fossilisé". ohmy Bon, pour la taille par contre, je ne sais pas, au pire, si c'est un autre vaisseau, ça pourrait être le cadavre d'un autre Engineer réveillé qui aurait voulu repartir... Enfin, c'est sans fin.

Spoiler:

tombe enceinte d'une créature monstrueuse, on essaie de la cryogéniser, elle assomme deux personnes, s'opère elle-même, se tape la discute avec un vieux sensé être mort (mais on avait vu venir que c'était faux) et hop, on repart en expédition, à part David qui fait une remarque humoristique, aucun commentaire sur ce qui s'est passé.

Spoiler:

Sur le moment, je me suis dit que de toute façon, David ne comptait pas tuer Shaw donc ça ne m'a pas étonné plus que ça qu'il ne réagisse pas en la voyant débarquer. En revanche, effectivement, le fait de ne pas se soucier de ce qui a pu arriver au fœtus...

Sinon, bon, la première scène,

Spoiler:

ça se passe quand et c'est qui ?

Au-secours ! tongue

EDIT : http://cinema.nouvelobs.com/articles/18 … bon-cinema

Dernière modification par Gillossen (01/06/2012 13:29:53)


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#42 01/06/2012 16:19:30

Dark Schneider
Cultiste de l'huitre bleu
Lieu: 91
Date d'inscription: 22/07/2003
Messages: 1003

Re: Prometheus - et ses suites...

Il a la niak le père Ridley!!

"mon truc, c'est le bon cinéma" => t'en as pourtant fait beaucoup des daubes!

Hey Gillo, Aliens il a pris un bon coup de vieux dans la tronche, il vieillit mal ce film, les GI's sont insupportables.

Prometheus j'irai le voir la semaine prochaine...

Dernière modification par Dark Schneider (01/06/2012 16:21:32)


Lecture en cours :

Hors ligne

 

#43 01/06/2012 16:25:45

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

Dark Schneider a écrit:

Hey Gillo, Aliens il a pris un bon coup de vieux dans la tronche, il vieillit mal ce film, les GI's sont insupportables.

Tu aimes Predator ou pas ? wink
Je n'ai pas revu Aliens depuis 3-4 ans je pense, mais je n'avais pas trouvé spécialement qu'il avait vieilli. smile

EDIT : et une autre interview :

http://www.shocktillyoudrop.com/news/16 … on-spaihts

Dernière modification par Gillossen (01/06/2012 17:00:23)


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#44 01/06/2012 17:00:35

Dark Schneider
Cultiste de l'huitre bleu
Lieu: 91
Date d'inscription: 22/07/2003
Messages: 1003

Re: Prometheus - et ses suites...

J'adore Predator. Mais je trouve l'approche des GI's nettement plus subtil dans Predator que dans Aliens, ce dernier restant trop calqué sur les soldats type "guerre du vietnam". McTiernan pousse la réflexion plus loin, avec plus de finesse. (Cameron étant quand même un réalisateur assez "bourrin").  Il est vrai que la différence étant que dans Predator tous les persos humains sont des soldats (enfin à part la fille je crois) pas le cas dans Aliens. Et niveau effet spéciaux Predator vieillit mieux, surtout parcequ'il y en a moins en fait! Mais bon, Aliens reste quand même très bon pour plein de raisons (le détecteur de mouvement, les monstres, le suspense...). Mais en le revoyant, c'est vraiment avec les GI's et quelques décors que j'ai eu du mal.


Lecture en cours :

Hors ligne

 

#45 01/06/2012 19:49:23

Roland Vartogue
Vala
Lieu: Essonne
Date d'inscription: 25/01/2008
Messages: 307
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

Oui, les militaires version Mc Tiernan sont tout aussi bas de plafond que ceux de Cameron, mais ils apparaissent beaucoup plus crédibles au final.

Pour ce qui est de la scène d'ouverture de Prometheus, il semble bien qu'il s'agisse

Spoiler:

presque littéralement du titan Prométhée, un membre de la race des ingénieurs qui par son sacrifice créé la vie sur Terre en "dégradant" son propre ADN afin de revenir à la base même de la vie : la division cellulaire dans les océans.


It only ends once. Anything that happens before that... is just progress.

Hors ligne

 

#46 01/06/2012 23:42:37

Zébulon
Mad man in a blue box
Date d'inscription: 26/04/2002
Messages: 5261
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

Vu ce soir, effectivement, j'en ressors le cul un peu entre deux chaises : "tout ça pour ça ?" en somme.
Fassbender et Rapace jouent bien leurs roles, mais les autres sont assez creux.
Il faut vraiment creuser pour établir un lien concret avec Alien, hormis les space jockeys.

Sinon, suis-je le seul à qui le casque à demi-visiere jaune de David fasse penser à du Moebius par son design ?


I wear a Stetson now. Stetsons are cool.

Hors ligne

 

#47 04/06/2012 17:41:17

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

Roland Vartogue a écrit:

Oui, les militaires version Mc Tiernan sont tout aussi bas de plafond que ceux de Cameron, mais ils apparaissent beaucoup plus crédibles au final.

Pour ce qui est de la scène d'ouverture de Prometheus, il semble bien qu'il s'agisse

Spoiler:

presque littéralement du titan Prométhée, un membre de la race des ingénieurs qui par son sacrifice créé la vie sur Terre en "dégradant" son propre ADN afin de revenir à la base même de la vie : la division cellulaire dans les océans.

Effectivement :

http://ifonlyuk.com/interviews/interview-daniel-twiss/


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#48 06/06/2012 10:04:02

Duarcan
Elbakinien d'Argent
Lieu: Suisse
Date d'inscription: 21/08/2009
Messages: 461

Re: Prometheus - et ses suites...

J'hésite a aller le voir mais plus pour l'esthétique  (et Dettifoss) que véritablement pour le film qui a quand même l'air bien nul. Du coup je crois que je vais attendre le dvd.
Une petite question tout de même, n'ayant jamais vu les aliens. Faut il mieux commencer par là? ou d'abord par prometheus?

@Littlefinger: pourquoi la critique du monde est-elle une honte? Je veux dire y a t il une autre raison que le fait qu'ils n'aient pas aimé le film?


“It’s when you’re safe at home that you wish you were having an adventure. When you’re having an adventure you wish your were safe at home.” -Thornton Wilder

“Security is a kind of death.” -Tennessee Williams

Hors ligne

 

#49 06/06/2012 10:19:47

Zakath Nath
Prisonnière de Zenda
Date d'inscription: 12/01/2006
Messages: 2106
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

La critique du Monde spoile le sort d'un des personnages comme ça, au détour d'une phrase. Que la critique ait trouvé le film mauvais et le passage en question ridicule (surtout dans les conditions dans lesquelles elle a vu ce passage, puisqu'il y avait un cafouillage technique lors de la projection) c'est tout à fait son droit, mais là, elle se contente de partager son hilarité sans se soucier du fait que ses lecteurs n'ont pas envie de connaître certains détails (Libé avait fait fort dans le même genre quand ils avaient critié L'Orphelinat).

Si tu n'a vu aucun film de la saga Alien, ce n'est pas gênant, le film se passe avant et dans un autre lieu, et même s'il y a des liens avec Alien, ça ne gêne pas la compréhension (ou si problème de compréhension il y a, ils sont liés au scénario du film lui-même).

Quoiqu'il en soi, si Prometheus ne te tente pas, essaie au moins le premier Alien qui est toujours aussi excellent smile !

Dernière modification par Zakath Nath (06/06/2012 10:20:19)


http://zakath-nath.joueb.com/images/whosig.jpg

Hors ligne

 

#50 06/06/2012 17:44:36

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

Spoiler:

But if you look at it as an “our children are misbehaving down there” scenario, there are moments where it looks like we’ve gone out of control, running around with armor and skirts, which of course would be the Roman Empire. And they were given a long run. A thousand years before their disintegration actually started to happen. And you can say, “Lets’ send down one more of our emissaries to see if he can stop it. Guess what? They crucified him.blink

http://www.movies.com/movie-news/ridley … rview/8232

Attention les yeux...


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#51 07/06/2012 10:47:17

NeoSib
Knight who say "Ni !"
Date d'inscription: 23/04/2002
Messages: 3042
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

Mon dieu que c'était mauvais.

Alien était un film au scénar très simple et efficace, avec une montée en crescendo dans la tension, des personnages attachants, et des éléments mystérieux qui participaient à l'ambiance du film au lieu de l'atténuer.

Prometheus est un film sans queue ni tête, aux enjeux inexistants, aux personnages aux réactions incohérentes (le duo de rigolos qui sont terrifiés à l'idée de voir une forme de vie existante pour 5min après faire mumuse avec un serpent dégueulasse... wtf ?), et qui à vouloir raconter trop de choses ne raconte finalement plus rien.

A l'époque d'Alien, Ridley Scott était frustré de ne pas pouvoir expliquer plus leurs origines.
Ben s'il avait déjà en tête

Spoiler:

que les aliens venaient en fait d'un géant albinos s'étant fait pondre une saloperie par un poulpe géant, lui-même enfanté par une humaine stérile ayant couché avec son petit ami infecté par une arme desdits géants

, je comprends qu'on lui ait dit d'y aller mollo sur les explications...


(Avant la séance, on discutait du champ des possibles au vu de la BA et de ce qu'on savait de la saga, des étoiles plein les yeux.
A la fin de la séance, le débat portait sur lequel était le moins mauvais entre Prometheus et Aliens VS Predator.)

Hors ligne

 

#52 07/06/2012 14:19:55

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

NeoSib a écrit:

A la fin de la séance, le débat portait sur lequel était le moins mauvais entre Prometheus et Aliens VS Predator.)

Le problème, c'est que AVP n'avait aucune autre ambition que son titre. sad
Là, on s'attendait à tellement plus comme tu dis...

Sinon, spoilers avec plein de scans venus de l'artbook :

http://www.prometheusforum.net/discussion/1571


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#53 07/06/2012 19:41:57

Roland Vartogue
Vala
Lieu: Essonne
Date d'inscription: 25/01/2008
Messages: 307
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

J'ai souvent l'impression en entendant critiquer les personnages de Prometheus que les spectateurs ont la mémoire courte concernant cette saga. Si Ripley se distinguait comme un personnage très marquant, elle était systématiquement entourée d'une belle bande d'incapables, prenant toujours les pires décisions de sécurité pour le groupe et pour eux-mêmes. Ainsi dans l'équipage du Nostromo, je retiens l'excellent personnage de Ash (magistralement interprété par Ian Holm, tout comme Michael Fassbender m'a époustouflé dans Prometheus), et puis...
- Le capitaine Dallas, dont on ne retiendra que l'envie de bien faire et l'imprudence incroyable dans les conduites obscures,
- Cain, qui n'a pas d'autre fonction dans l'histoire que d'être le gars qui se penche sur les trucs organiques inconnus.
- Une paire de mécanos particulièrement peu éveillés qui meurent aussi de façon fort peu charismatique (prix special à Brett qui contemple le monstre sans rien faire pendant dix bonnes secondes avant d'être attaqué,
- Et Lambert l'un des personnages féminins les plus incompétents que j'ai pu voir dans un film des années 70 (elle fait tuer deux personnes à elle seule tout de même.

Et là, on parle de ce qui était un chef d'œuvre malgré tout, parce que la force d'Alien c'était une atmosphère à couper au couteau et une idée aussi simple qu'efficace, une esthétique marquante, et une manière de suggérer un univers plus vaste par petite touches bien pensées. Alien en fait c'est un peu du Lovecraft dans l'espace, et aucun film de la saga ne l'approchait jusque là en qualité parce que les autres ne faisaient finalement que reprendre la formule : Ripley dans un environnement fermé, avec des aliens, et un tas de personnages antipathiques qui meurent à sa place.

J'ai été positivement impressionné par ce que qu'a fait Ridley Scott avec Prometheus, parce qu'il a justement fait ce qu'aucune suite d'Alien n'avait essayé de faire. Il a exploré autre chose, il a enrichi le concept des aliens et de leur environnement d'origine, et il l'a fait sans pour autant nous donner une notice de comment les choses marchent. Le spectateur peut réfléchir après coup et trouver une logique aux évènements. En plus de ça, le film ose partir sur des sujets métaphysiques qui n'avaient pas été correctement traités en science-fiction depuis 2001 l'odyssée de l'espace, tout en abordant les choses sous un angle beaucoup plus pragmatique. Je trouve ce parti pris extrêmement intéressant, et je n'ai pas l'impression pour autant d'avoir été floué au niveau des grandes scènes spectaculaires. Je me sentais tout à fait dans l'univers d'Alien, mais avec cette fois l'impression que tout pouvait arriver, et non qu'il fallait simplement attendre que l'habituel monstre fasse son show.
Comme science-fiction moderne, ça m'a paru mille fois plus ambitieux qu'un Avatar par exemple, et je trouve dommage que beaucoup de monde traite le film d'arnaque ou de nanar. On peut dire objectivement qu'il y a du fond, mais tout le monde ne va pas accrocher, c'est sûr...

Dernière modification par Roland Vartogue (07/06/2012 19:44:45)


It only ends once. Anything that happens before that... is just progress.

Hors ligne

 

#54 07/06/2012 20:13:21

Zakath Nath
Prisonnière de Zenda
Date d'inscription: 12/01/2006
Messages: 2106
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

Tu prends l'exemple de Lambert, mais on peut comprendre que quelqu'un, dans sa situation, panique complètement et dérange plus qu'elle n'arrange. Ash mis à part on a affaire à des gens parfaitement ordinaires, et je ne suis pas sûre qu'exposer à un danger inconnu, monsieur tout-le-monde réagisse mieux.

Dans Prometheus, on a affaire à une expédition composée normalement de scientifiques chevronnés et de personnes chargées de leur sécurité. Pourtant ils agissent régulièrement de façon stupide et sans professionnalisme, sans que la panique y soit pour quelque chose.  Le pompom, c'est Milburn

Spoiler:

qui, après avoir flippé et voulu rentrer au vaisseau, s'installe avec Fifield dans la salle même devant laquelle ils avaient fait demi-tour, remplie de jarres avec un liquide qui suinte... Et quand une bestiole inquiétante arrive, il joue avec.

Le film suivrait les aventures d'un groupe de gentils touristes inconscients, ça pourrait passer, là, désolée, j'ai du mal.


Il faudra aussi m'expliquer pourquoi

Spoiler:

Weyland fait le voyage incognito. Qu'il ne parle pas de ses projets d'immortalité, okay, mais pourquoi un secret sur sa présence? Il ne pouvait pas dire dès le départ: "voilà, je suis vieux, je vais bientôt crever et avant, j'aimerais voir ces Ingénieurs s'ils existent." Et les autres, à part répondre "d'accord, c'est vous le boss et c'est vous qui payez", n'auraient pas eu à dire grand chose. Et vu qu'il se fait rétamer juste après, je ne comprends pas l'intérêt à part ajouter un mystère qui ne tient pas la route. Ni l'intérêt d'affubler Guy Pierce d'un maquillage pas vraiment crédible si on ne le fait pas rajeunir ou courir ou que sais-je. Si par exemple il avait était exposé à la matière noire, avait paru retrouver la jeunesse avant de muter horriblement, il n'aurait pas fait le voyage pour rien.

J'ai passé un bon moment devant le film, mais si le scénario a des idées intéressantes, il est quand même bourré de défaut, là où celui d'Alien était nettement plus carré

Dernière modification par Zakath Nath (07/06/2012 20:15:20)


http://zakath-nath.joueb.com/images/whosig.jpg

Hors ligne

 

#55 08/06/2012 09:42:49

NeoSib
Knight who say "Ni !"
Date d'inscription: 23/04/2002
Messages: 3042
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

Roland Vartogue a écrit:

J'ai souvent l'impression en entendant critiquer les personnages de Prometheus que les spectateurs ont la mémoire courte concernant cette saga. Si Ripley se distinguait comme un personnage très marquant, elle était systématiquement entourée d'une belle bande d'incapables, prenant toujours les pires décisions de sécurité pour le groupe et pour eux-mêmes. Ainsi dans l'équipage du Nostromo, je retiens l'excellent personnage de Ash (magistralement interprété par Ian Holm, tout comme Michael Fassbender m'a époustouflé dans Prometheus), et puis...

Dommage pour la mémoire courte, j'avais rematé Alien 2 jours avant d'aller voir Prometheus. sweat
Et pas d'accord, dans Alien tu as des personnages très simplement caractérisés, aux actions et réactions logiques quant à leur fonction.

Dans Prometheus, tu as :

Spoiler:

- un capitaine qui préfère aller faire quéquette alors que plus personne ne surveille 2 membres de l'équipage perdus pour toute une nuit dans un environnement inconnu... mokay...
- ces 2 gars qui ne voulaient absolument pas rentrer dans la salle avec la grosse tête finalement s'y retrouvent (mais pourquoi ?), et qui étaient terrifiés à l'idée de rencontrer une quelconque forme de vie (au point de faire demi-tour quand on leur demande d'aller voir) pour après faire gouzi-gouzi avec un serpent dégueulasse (hein ? quoi ?)
- 2 autres dont la seule ligne de dialogue qui tient place de caractérisation tourne autour d'un pari. Pari qui reviendra à la toute fin du film alors qu'on en avait plus du tout parler jusque là dans le seul but d'essayer d'émouvoir le spectateur beaucoup trop facepalmé à ce niveau-là du film.
- Charlize Theron qui possède un MediPod, qui dit qu'il lui appartient à elle et elle seule, pourqu'après quand Noomi Rapace veut y entrer on apprend qu'il est réservé aux hommes (mais WTF ?)...

Et j'en passe, parce que forcément, il est annoncé 17 membres de l'équipage au début du film, mais tu te souviens pas d'un quart d'entre eux à la fin.

Roland Vartogue a écrit:

J'ai été positivement impressionné par ce que qu'a fait Ridley Scott avec Prometheus, parce qu'il a justement fait ce qu'aucune suite d'Alien n'avait essayé de faire. Il a exploré autre chose, il a enrichi le concept des aliens et de leur environnement d'origine, et il l'a fait sans pour autant nous donner une notice de comment les choses marchent. Le spectateur peut réfléchir après coup et trouver une logique aux évènements.

Alors d'une part, une suite comme Aliens enrichissait déjà le concept d'origine, ne serait-ce qu'avec la Reine Alien, maman par fonction contre une Ripley d'abord maman tristounette (sa fille est morte lorsqu'elle revient sur Terre) puis maman retrouvée (elle va prendre Newt sous son aile).
D'autre part, il ne faut pas confondre scénario ambitieux, complexe et cohérent avec un scénario bourré de plot-holes qui donne l'impression au spectateur d'être intelligent lorsqu'il essaie de recoller les morceaux avec ses potes autour d'une bière après le film.
Tu auras compris de quel côté je situe celui de Prometheus.
Et pourtant, en bon fan de Lost, j'étais grave chaud à l'idée de voir Lindelof s'attaquer à ça. Je sais pas ce qui s'est passé, peut-être qu'il y avait beaucoup trop de contraintes ("alors faudrait que tu fasses un film évoquant assez Alien pour qu'on puisse monter des trailers, mais n'en fait pas une préquelle directe, faut qu'on laisse de la place pour d'éventuelles suites. Puis écrit des scènes de tension, mais pas trop non plus, on hésite encore entre PG-13 et R.) pour faire un truc réellement efficace...

Roland Vartogue a écrit:

Comme science-fiction moderne, ça m'a paru mille fois plus ambitieux qu'un Avatar par exemple, et je trouve dommage que beaucoup de monde traite le film d'arnaque ou de nanar.

Ben je vois pas vraiment ce que le film a à voir avec Avatar, qui lui est un pur film d'aventures ne s’embrassant pas de concepts métaphysiques pouet-pouet comme caution soi-disant intello.
A la limite, un film récent un peu plus comparable à Prometheus, ce serait Sunshine. Et ce serait pas à l'avantage du film de Scott. mrgreen


PS : Je me rends compte que Zakath avait déjà évoqué certains points dont je parle. My bad. rougi

Dernière modification par NeoSib (08/06/2012 09:44:06)

Hors ligne

 

#56 08/06/2012 10:47:43

Roland Vartogue
Vala
Lieu: Essonne
Date d'inscription: 25/01/2008
Messages: 307
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

Si j'ai parlé d'Avatar, en fait, c'est parce que ce film avait aussi la prétention (beaucoup moins avouée, il est vrai) de se passer dans le même univers que les films aliens tout en explorant une autre facette. On retrouve le même type d'armement et d'installations, on a des méchas qui sont la version militaire de ceux d'Alien 2. On parle même ponctuellement de la "compagnie" quand il s'agit de décrire le méchant conglomérat qui envoie tout ce monde sur Pandora.

Alien 2 n'est pas un mauvais film, mais c'est un film qui ne prend pas franchement de risques dans son propos. Cameron nous donne une explication sur l'origine des oeufs d'aliens, fort bien. Mais l'explication est tout de même assez paresseuse. En gros, les aliens sont réduits à être une espèce d'insectes géants, avec une reine et des abeilles ouvrières. On peut pas dire que ça développe le mystère autour de ces créatures de façon très impressionnante. Quand en plus, le réalisateur ne trouve rien d'autre à faire que tuer par dizaines les aliens à coup de mitrailleuse, on comprend que Ridley Scott puisse être un peu déçu de voir la mystique de son film démolie.
Quant à Newt la petite fille, je trouve que sa présence dans Alien 2 est infiniment plus absurde que le comportement de tous les personnages de Prometheus réunis. La gamine qui survit dans les conduits d'aération avec des barres de chocolat et une tête de poupée pour seule compagne, c'est bien mignon, mais ce n'est pas crédible une seule seconde. Alors d'accord, ça fait du pathos, et ça monsieur Cameron il sait faire. Mais on reste à un niveau d'écriture très superficiel à mon goût.

Alors je vais pas prétendre qu'on a un réalisme documentaire dans le comportement des personnages de Prometheus, soyons clair. Ce sont des scientifiques à la sauce Hollywood et ils se comportent comme dans n'importe quel block-buster, mais je ne vois rien de tellement plus choquant que dans les autres films alien, sincèrement. Le moment le plus tiré par les cheveux est probablement celui où

Spoiler:

tout le monde retire son casque

.

Pour le reste, je trouve que le contexte justifie suffisamment les actions des uns et des autres.

Spoiler:

Le géologue et le biologiste vont se planquer dans la salle qui leur faisait peur un peu plus tôt, certes, mais ils y vont après que les autres membres de l'équipe l'aient explorée sans qu'il ne leur soit rien arrivé, et après aussi qu'on leur ait annoncé une éventuelle présence vivante à l'autre bout de la structure. Et pour ce qui est du ver mutant, il n'a rien à voir avec ce qu'ils redoutaient de trouver à la base, à savoir des "ingénieurs" encore en vie. Le géologue n'est d'ailleurs pas chaud du tout pour l'approcher et c'est le biologiste qui croit avoir affaire à une espèce relativement inoffensive. Bon, on va dire que c'était clairement pas un homme de terrain...

Weyland est un mégalo qui cultive le mystère, et qui ne tient pas à ce qu'on remette en cause ses privilèges à bord. Le médipod dans la cabine de Vickers est clairement pour lui par exemple, d'où sa programmation pour un individu mâle. Et la jolie cabine de survie qui va avec est pour lui aussi. Weyland ne s'intéresse qu'à sa propre survie et il veut que sa présence reste secrète afin de maximiser sa propre sécurité. Quand Staline dormait tous les soirs dans une pièce sécurisée différente ça n'avait pas beaucoup de sens non-plus, à ceci près que les vieux paranos imbus d'eux-mêmes préfèrent mettre le moins de gens possibles dans leurs confidences. Pour Weyland c'est à tel point qu'il n'a confiance qu'en une machine, le "fils" qu'il s'est créé pour représenter le parfait serviteur. Sa propre fille ne lui inspire pas de tels sentiments, car elle lui rappelle sa propre mortalité.
Je n'ai pas besoin du cliché de la scène de rajeunissement ratée à la Indiana Jones et la dernière croisade pour me dire que le personnage de Weyland avait un arc narratif complet. Il a cru pouvoir discuter d'égal à égal avec un être supérieur décidé à l'exterminer. Son orgueil et sa folie causent sa perte et résument en une seule scène toute la vanité de la fameuse "compagnie".

D'accord, l'équipage du Nostromo était composé de camionneurs de l'espace et non de scientifiques, mais leur imprudence chronique était tout de même bien pratique pour le scénario. Quand une bestiole a grandi en quelques heures jusqu'à plus de deux mètres et a tué deux membres d'équipage, le capitaine ne va pas s'enfermer avec elle dans un conduit. Et si la bécasse qui tient le détecteur n'est pas fichue de lui dire où est passée la créature sur son détecteur, sa réaction devrait être un peu plus intense que "hum, où il est ?" demandé sur le ton du mec qui commande un café.
Devant un monstre de deux mètres qui se dresse devant lui brusquement, un type normal comme Brett ne reste pas bêtement à le regarder. N'importe qui aurait comme premier mouvement de se barrer. Scientifique, camionneur, plombier ou avocat, tout le monde courrait !

Dans Alien 2, j'aimerais qu'on m'explique pourquoi on envoie pour commander les marines un officer qui n'a qu'une seule mission à son actif. S'ils envoient les marines, c'est qu'ils croient que le danger est réel, alors pourquoi leur coller un tel boulet en guise de chef. Quand on le voit bêtement murmurer "mais, je leur avais dit de se replier" alors que tous ses hommes se font tuer, c'est quand même difficile à avaler. Heureusement, que Ripley, la super cammioneuse de l'espace prend les choses en mains, comme toujours... rolleyes

Enfin bon, tout ça pour dire que Prometheus me semble injustement victime de la comparaison avec les autres films. Il est clair qu'il vaut mieux faire quelque chose de très balisé comme Cameron si on veut faire plaisir au public plutôt que de laisser volontairement des zones d'ombre dans le scénario.

Dernière modification par Roland Vartogue (08/06/2012 10:50:36)


It only ends once. Anything that happens before that... is just progress.

Hors ligne

 

#57 08/06/2012 11:06:43

Dark Schneider
Cultiste de l'huitre bleu
Lieu: 91
Date d'inscription: 22/07/2003
Messages: 1003

Re: Prometheus - et ses suites...

Roland Vartogue a écrit:

Alien 2 n'est pas un mauvais film, mais c'est un film qui ne prend pas franchement de risques dans son propos. Cameron nous donne une explication sur l'origine des oeufs d'aliens, fort bien. Mais l'explication est tout de même assez paresseuse. En gros, les aliens sont réduits à être une espèce d'insectes géants, avec une reine et des abeilles ouvrières. On peut pas dire que ça développe le mystère autour de ces créatures de façon très impressionnante. Quand en plus, le réalisateur ne trouve rien d'autre à faire que tuer par dizaines les aliens à coup de mitrailleuse, on comprend que Ridley Scott puisse être un peu déçu de voir la mystique de son film démolie.
Quant à Newt la petite fille, je trouve que sa présence dans Alien 2 est infiniment plus absurde que le comportement de tous les personnages de Prometheus réunis. La gamine qui survit dans les conduits d'aération avec des barres de chocolat et une tête de poupée pour seule compagne, c'est bien mignon, mais ce n'est pas crédible une seule seconde. Alors d'accord, ça fait du pathos, et ça monsieur Cameron il sait faire. Mais on reste à un niveau d'écriture très superficiel à mon goût.

[...]

Dans Alien 2, j'aimerais qu'on m'explique pourquoi on envoie pour commander les marines un officer qui n'a qu'une seule mission à son actif. S'ils envoient les marines, c'est qu'ils croient que le danger est réel, alors pourquoi leur coller un tel boulet en guise de chef. Quand on le voit bêtement murmurer "mais, je leur avais dit de se replier" alors que tous ses hommes se font tuer, c'est quand même difficile à avaler. Heureusement, que Ripley, la super cammioneuse de l'espace prend les choses en mains, comme toujours... rolleyes

D'accord avec tout ça. C'est pour ça que j'ai tendance à dire que l'approche de Cameron est "bourrine". Aliens est vraiment le moins finaud de la saga (même si je n'aime pas tellement le 4 au final). Par contre je comprends son succès : c'était un film très impressionnant à son époque et qui reste assez efficace aujourd'hui encore.

Toujours pas vu Prometheus par contre...et je crois bien que je suis pas prêt de le voir.


Lecture en cours :

Hors ligne

 

#58 08/06/2012 14:07:53

Littlefinger
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 31/03/2011
Messages: 822
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

C'est assez fou ce que certains peuvent trouver pour excuser les incohérences monstrueuses du scénar de Prométhéus quand même.
Surtout pour les deux, le géologue et le biologiste, inexcusable.

Spoiler:

Les mecs se paument, alors qu'ils sont en liaison avec la base tout le temps qui dispose d'une putain de carte, ensuite on montre que ce sont deux froussard pas possible (je ne parle même pas du pitoyable commandant du vaisseau qui n'en a rien à foutre de ses hommes, c'est tellement crédible) et les mecs vont là où ils flippaient avant et jouent à apprivoiser une bestiole qui n'a ABSOLUMENT jamais l'air inoffensive (à moins que vous trouviez un cobra inoffensif) alors qu'il était prêt à prendre leurs jambes à leur cou pour un simple écho sur une des balises quoi.

Mais encore, tout ça ce n'est rien en comparaison de l'accouchement du poulpe dont TOUT LE MONDE se fout totalement. C'est juste surréaliste quoi, vraiment, tout le monde s'en fout, c'est limite si on s'étonne qu'elle ait le tournis...Maissss noooon c'est logique. Surtout quand elle s'enfile plus de morphine qu'un cancéreux en phase terminale et arrive encore à rester éveiller, ça c'est extrêmement fort aussi. Je vous passe aussi ses cabrioles après une césarienne, et aucune agrafe qui pète, c'est formidable.
Ah et, concernant Weyland, outre le fait de prendre un acteur génial comme Guy Pearce pour le maquiller en vieux (si ils l'ont fait), le mystère de savoir d'abord qu'il est dans le vaisseau et ensuite que Vickers est sa fille, c'est les secrets les plus prévisibles que j'ai vu au cinéma depuis très longtemps. Et accessoirement, on s'en fout en fait...
Damon Lindelof est un escroc total, un vrai incompétent, y'a aucune réponse dans le film et rien n'est cohérent, c'est honteux un travail pareil, et encore plus honteux que Scott n'aie même pas broncher.

Et je reste sur mes positions, le meilleur d'Alien, c'est bien le 3 de Fincher, et cela, même massacré au montage.

Dernière modification par Littlefinger (08/06/2012 14:21:38)

Hors ligne

 

#59 08/06/2012 15:16:48

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

En même temps, il faut voir aussi qu'en sens inverse, je trouve certains reproches carrément forcés :

Concernant le commandant :

Spoiler:

1/C'est Charlize Theron, hein. mrgreen
2/ Il dit bien aux deux crétins de ne pas jouer aux explorateurs et le signal qu'il a cru avoir repéré a manifestement disparu, si bien qu'il croit à un bug d'affichage. Honnêtement, ça ne me choque pas qu'il ne compte pas observer son écran radar toute la nuit ! Et les mecs sont censés trouver un endroit où dormir en attendant la fin de la tempête. C'est le capitaine, pas un opérateur radio.
3/ Charlize Theron. jesors

Spoiler:

Surtout quand elle s'enfile plus de morphine qu'un cancéreux en phase terminale et arrive encore à rester éveiller, ça c'est extrêmement fort aussi.

Si c'est clairement écrit

Spoiler:

morphine

, désolé, j'ai oublié, mais dans le cas contraire, on peut aussi imaginer que la médecine ait fait des progrès. wink

Pour le coup, ce qui concerne

Spoiler:

les deux crétins

ou le comportement du

Spoiler:

petit ami de Shaw

me semble bien plus problématique. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#60 08/06/2012 16:30:19

Littlefinger
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 31/03/2011
Messages: 822
Site web

Re: Prometheus - et ses suites...

Excellent Gillossen, le pire, c'est que pour tes arguments 1 et 3, je suis trop d'accord, Même si la planète pouvait être sauvé grâce à moi, j'y serais allé aussi, c'est Charlize quoi !

Sinon,

Spoiler:

Remarquons que le Capitaine a l'air de s'en foutre totalement de ces deux mecs, j'ai vu le film 2 fois et c'est vraiment criant, il se fout de leur gueule alors même qu'on voit un tas de cadavres sur l'écran, c'est stupide. Et comme tu le dis, sur 17 membres d'équipages, y'a pas un seul mec qui peut les surveiller ? Et le lendemain, y'a personne qui pense à regarder leur caméra d'uniforme ou à revoir les vidéos de la veille ? Franchement ? Et y'a pas de système d'alarme si un mec meurt (on voit bien qu'ils ont un monitoring cardiaque)
Pour les antalgiques, dans la scène avec David, il lui injecte un seul tube, elle s'évanouit, mais ensuite elle en prend genre 3 et elle est fraîche comme tout. C'est peut-être pas de la morphine certes, mais c'est troublant. Et puis voilà, pour un étudiant en médecine comme moi, voir une femme qui vient d'avoir une telle opération se mettre debout, puis marcher, puis courir, puis sauter... y'a de quoi éclater de rire quand même. Un peu comme quand ils enlèvent leurs casques sans savoir si y'a un virus aéroporté dedans (ben oui quoi, c'est suicidaire là)

Là, désolé Gillo, mais tu ne peux pas résoudre ça par Charlize Theron (même si c'est tentant, je sais !)

Hors ligne

 

Pied de page des forums