#21 28/08/2011 22:36:24

Nariel
Chasseresse de dragons
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 04/12/2010
Messages: 1354
Site web

Re: La Planète des Singes

N'en jetez plus, il ne leur donne pas la parole, au moins ??

Spoiler:

Ah bah hein.

Si.
Sans cordes vocales adaptées d'ailleurs big_smile

Hors ligne

 

#22 28/08/2011 23:39:39

Pendragonlaserie
Un ami du roi Uther
Lieu: Royaume de Logres
Date d'inscription: 29/07/2011
Messages: 81
Site web

Re: La Planète des Singes

On peut toujours chercher des choses comme ça... happy Les bouts de bois non plus n'ont aucune capacité biologique de devenir des baguettes magiques. Les voyages dans le temps d'Emmett Brown sont physiquement impossible. Tout comme les arbres qui discutent dans les forêts, alors que les végétaux-parlant n'ont organiquement pas grande chance d'exister... whistling

Pourquoi se laisser emporter par la magie et le caractère fantastique/merveilleux/surréaliste de certaines choses, et d'un autre côté chercher la petite bête dans un film de Science-Fiction ? huh Bien que le film tente de dépoussiérer la franchise avec une bonne dose de réalisme et surtout de psychologie animalière savoureuse, ça reste du fantastique !

Je trouve la prestation d'Andy Serkis absolument remarquable, il mériterait un Oscar pour ça, impressionnant. Les singes sont vraiment le centre du film, car du côté des humains, c'est un peu moins passionnant et beaucoup plus caricaturé. Mention spéciale à Freida Pinto qui ne sert pas à... Enfin non, qui ne sert vraiment à rien.
Le plus détonant de l'œuvre réside complètement dans le traitement de l'aspect sociologique des singes, l'évolution de Ceasar et son soulèvement. Offrant de réels moments d'émotions et de frissons en compagnie de ces primates époustouflants de réalisme.

Si la Fox, et son empressement légendaire, n'étaient pas passés par là, le film aurait bénéficié d'une meilleure esthétique et de scène beaucoup plus saisissantes je pense. Espérons que l'équipe soit plus libre sur les prochains opus, qui augurent très bien selon moi. sweat

Pour moi le deuxième reboot réussi de cette nouvelle mode terrifiante, après le fabuleux X-Men First Class. Je vous le conseille vraiment, au moins pour voir la renaissance de ce mythe du cinéma, au... cinéma, justement lol !


"Someone has to protect this family from the man who protects this family."  Skyler in Breaking Bad - Season 4/06

Hors ligne

 

#23 29/08/2011 09:23:11

Dark Schneider
Cultiste de l'huitre bleu
Lieu: 91
Date d'inscription: 22/07/2003
Messages: 1003

Re: La Planète des Singes

Pendragonlaserie a écrit:

Pourquoi se laisser emporter par la magie et le caractère fantastique/merveilleux/surréaliste de certaines choses, et d'un autre côté chercher la petite bête dans un film de Science-Fiction ? huh Bien que le film tente de dépoussiérer la franchise avec une bonne dose de réalisme et surtout de psychologie animalière savoureuse, ça reste du fantastique !

Voilà qui remet bien les choses à leur place. Tout à fait d'accord smile

Dernière modification par Dark Schneider (29/08/2011 09:23:23)


Lecture en cours :

Hors ligne

 

#24 31/08/2011 13:45:29

dragonnia
blue jeweled queen
Lieu: en route vers Kelsingra
Date d'inscription: 08/02/2010
Messages: 1725

Re: La Planète des Singes

Au niveau scientifique, j'ai surtout tiqué sur le fait qu'on annonce les résultats après expérimentation sur un seul singe. (Bon, je ne pense pas que ce soit un spoiler...)

A la fin, je me suis tout de même fait la réflexion

Spoiler:

qu'il parlait sans avoir les cordes vocales qui conviennent.

Mais cela ne m'a pas gâché le plaisir de voir un bon film. C'est une histoire, pas un reportage scientifique.


Birds called to one another, and up above her, she heard the rustling passage of squirrels, monkeys ans other small creatures. Something very like peace settled over her.
The dragon keeper de Robin Hobb

Hors ligne

 

#25 31/08/2011 15:52:35

Nariel
Chasseresse de dragons
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 04/12/2010
Messages: 1354
Site web

Re: La Planète des Singes

Hé bien moi, j'en ai marre que la SFFF soit rabaissée par les "grands" parce qu'on se permet de dire "ça n'existe pas, foutons la maigre logique en l'air" happy

Spoiler:

Là, qu'ils marchent debout et qu'ils parlent, c'est pour faire "coucou, nous sommes les singes intelligents" au public.

Dernière modification par Nariel (01/09/2011 11:16:59)

Hors ligne

 

#26 31/08/2011 23:25:33

Pendragonlaserie
Un ami du roi Uther
Lieu: Royaume de Logres
Date d'inscription: 29/07/2011
Messages: 81
Site web

Re: La Planète des Singes

Je suis d'accord avec toi dragonnia ! J'ai marqué un temps lorsqu'il propose de lancer directement les tests sur les humains. Trop formaté par les études sans toute, et les dizaines de précautions prises dans les protocoles expérimentaux. ph34r
Néanmoins, après quelques minutes, je l'ai compris comme un révélateur de son engagement personnel et de l'empressement que provoque chez lui la maladie de qui-tu-sais. Un bon scientifique n'aurait pas demandé si vite les fonds pour les tests humains, mais un homme bouleversé comme lui, peut-être. smile

@Nariel : Attention aux spoilers quand même, tu dévoiles la dernière demi-heure et un élément clé du film là... ohmy
Les "grands" ? Qu'est-ce que tu entends par là ?
À la base c'est quand même La Planète des Singes quoi... C'est pas un documentaire de Jane Goodall, fallait s'attendre à ce qu'ils se comportent différemment des singes habituels non ? huh

Quant à la logique... Vaste question. Autant j'en suis très friand dans les histoires policières, les énigmes et les raisonnements argumentés ; autant je ne pense pas que ce soit une qualité d'œuvre artistique. Pour moi, la logique ne permet simplement pas à l'immense créativité de l'homme de s'exprimer. L'important est que  l'œuvre fasse preuve de cohérence en elle-même, mais pas forcément avec le reste. S'il n'y a pas de distances avec le réel, la pensée ou la vérité universelle, où est l'art ?

- Schubert
se permettait toutes les fantaisies par rapport aux codes et aux réalités de son temps, mais ses œuvres sont complètement cohérentes. Qui irait lui reprochait son "illogisme" aujourd'hui ?
- Star Trek est scientifiquement impossible du début à la fin. Mais dans cet univers, aux lois physiques totalement différentes du notre, des aventures incroyables sont possibles, et c'est toute la puissance de la franchise.
- Cherche-t-on de la logique ou du réalisme dans Lost ? Et si l'équipe scénaristique en avait tenu compte, aurait-on pu vivre cette épopée humaine déchirante ?
- Tout le monde connaît également les célèbres vidéos How it should have ended, et l'excellente sur Le Seigneur des Anneaux. Voilà ce qu'une logique et un réalisme implacables aurait fait du chef d'œuvre de Tolkien... lol Dès lors, quel intérêt ?

Au final, sont-ce les moyens utilisés pour nous faire ressentir des émotions et nous faire vivre des sensations uniques qui comptent ? Ou bien l'expression de ces sentiments eux-mêmes ?

Dans ce film, les libertés prises avec la réalité physiologique étaient un moyen de toucher et provoquer le spectateur sur l'animalité, la barrière des espèces et l'intelligence animale. Tout en offrant l'émotion forte d'une telle surprise, attendant une réponse de notre part face à un fait si troublant qu'il en devient poétique, iconique. Et puis surtout, c'est la chance de permettre à ces primates de développer leurs connaissances, leurs compétences et leur culture pour plus tard pouvoir, peut-être, dominer la planète. En aucun cas cet élément n'est là pour faire joli ou pour amuser, c'est une pierre importante dans l'édifice de la montée en puissance de l'espèce. Après, que tu n'aies pas supporté l'hérésie scientifique que cela représente, soit. Mais ce n'est pas vraiment ce que j'appelle faire "coucou" au public. hmm


"Someone has to protect this family from the man who protects this family."  Skyler in Breaking Bad - Season 4/06

Hors ligne

 

#27 01/09/2011 09:25:18

Dark Schneider
Cultiste de l'huitre bleu
Lieu: 91
Date d'inscription: 22/07/2003
Messages: 1003

Re: La Planète des Singes

Tout récemment un groupe de scientifique à déclaré que le voyage dans le temps était scientifiquement impossible.

Dès lors, faut-il interdire toute fiction traitant du voyage dans le temps? ça serait bien dommage non? Au bûcher H.G Wells, Anderson, Asimov et les autres!!! vous avez rabaisser la SF c'est bien connu!!! Faut arrêter.


Lecture en cours :

Hors ligne

 

#28 01/09/2011 12:42:17

led
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 16/04/2007
Messages: 617

Re: La Planète des Singes

Il me semblait que pourtant le nom "science-fiction" est clair et limpide: apparemment non....
Consternant.

Hors ligne

 

#29 29/09/2011 00:13:57

Guigz
Coach Guigzson
Lieu: Au vestiaire
Date d'inscription: 04/06/2009
Messages: 2898

Re: La Planète des Singes

J'ai vu ce film dernièrement et je suis incroyablement perplexe des avis/commentaires positifs qu'il a pu récolter neutral

En effet, j'ai été consterné par l'extrême médiocrité du film pendant tout son visionnage. Il y a beaucoup à en dire, une pauvreté de la mise en scène avec des raccourcis à mourir de rire :

Spoiler:

"Ouais t'inquiètes j'ai bossé dans un cirque donc je connais le langage des signes, ça me permet aussi d'être plus intelligent et de pouvoir dire que les autres singes sont débiles. Ah et en plus je suis un orang-outang, donc ça me donne l'air d'un vieux sage cool."

Mais qu'est-ce que c'est que ces personnages clichés aussi ? De la copine du héros absolument INUTILE à Drago Malefoy le méchant persécuteur de singes

Spoiler:

qui est un vrai délinquant sans respect puisqu'il invite ses amis à voir les singes débiles et même il aime leur faire mal, booouuuh qu'il est vilain Drago ! Ah, en plus il connaît une vrai fin de méchant persécuteur puisqu'il meurt carbonisé, bien fait pour lui ! (Serpentard un jour, Serpentard toujours !)

Et puis ces débilités du scénario, non mais vraiment je ne peux pas :

Spoiler:

Ils sont devenus intelligents d'un coup les singes du zoo qui sont libérés par leurs confrères intellos ?

Spoiler:

Le coup de l'hélicoptère avec le chef du labo qui sort au mec tenant la mitraillette un "Tuez les tous !" digne des plus grands acteurs hollywoodiens de série Z...

Ah, et puis l'impression de voir un film en version accélérée ça m'a aussi pas mal gêné, surtout si l'on prend en compte qu'absolument aucun effort n'a été fait pour vieillir un seul personnage.

L'idée d'adapter les origines de la Planète des Singes était bonne, mais encore une fois on a confié le boulot à des rédacteurs de script moisis, tout comme le réalisateur d'ailleurs.

Pour moi un film à jeter, à oublier.


Ainsi le peuple attendit un héros capable de soulever l'épée sacrée et de ramener la paix dans le monde. Aujourd'hui, les derniers sages de la Terre s'accordent pour dire que cette arme qui porte en elle le destin du monde se nomme en réalité : Pénis-de-Guigz"

Ecrit de la main droite par la très Vénérée Mère Wintonelle, scribe royale de la cité-impériale d'Elbakin-Poinete.

Hors ligne

 

#30 13/11/2011 12:33:33

Lorhkan
Deux de tension...
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 28/12/2003
Messages: 665
Site web

Re: La Planète des Singes

Je n'attendais pas grand chose de ce film tentant de donner une explication à l'origine des événements menant au premier film "La planète des singes". Mais c'est quand on s'y attend le moins qu'on est agréablement surpris. Et ce fut le cas ici. Oh bien sûr, ce n'est pas le film du siècle, ni même de l'année.

Mais il se laisse regarder sans peine, grâce notamment à ses effets spéciaux très réussis et à son scénario qui apporte finalement une cause plus ou moins plausible à la suite de la saga (à condition de ne pas chercher la petite bête, parce qu'on peut quand même la trouver sans peine...)

On se laisse porter par l'action, mais c'est sans doute là aussi son point faible : peu ou pas de réflexion, et aussi pas mal d'incohérences (les personnages qui ne vieillissent n'étant pas la pire... Sans compter les personnages inutiles comme la copine du héros (et pourtant les personnages ne sont pas si nombreux). C'est un film d'aventure et d'action, et pris comme tel il est plutôt satisfaisant. Mais si on cherche au delà, on risque fort de tomber sur un grand vide...


"Je ne fus bientôt plus qu'une tempête, un torrent de cris, de douleurs, le fracas d'un orage menaçant. J'étais l'oeil d'un cyclone, et une seule idée figeait mon esprit vidé : tout balayer sur mon passage.
Et faire cesser tout cela. Ce terrifiant cauchemar de mort.
Je suis le cartar Tiric Sherna. Donnez moi la paix, ou bien mourez tous."

Thomas Geha, Le Sabre de Sang

Hors ligne

 

#31 02/12/2011 02:05:32

Drifter
Lige
Date d'inscription: 04/11/2011
Messages: 57

Re: La Planète des Singes

Dark Schneider a écrit:

Tout récemment un groupe de scientifique à déclaré que le voyage dans le temps était scientifiquement impossible.

Dès lors, faut-il interdire toute fiction traitant du voyage dans le temps? ça serait bien dommage non? Au bûcher H.G Wells, Anderson, Asimov et les autres!!! vous avez rabaisser la SF c'est bien connu!!! Faut arrêter.

Récemment on nous rabache au contraire les oreilles avec les particules qui iraient plus vites que la lumière donc voyage dans le temps possible.

Guigz a écrit:

Mais qu'est-ce que c'est que ces personnages clichés aussi ? De la copine du héros absolument INUTILE à Drago Malefoy le méchant persécuteur de singes

La copine inutile peut aussi être là par un souci de fidélité vis à vis de l'original où le rôle principal féminin est une sauvageonne qui est offerte en cadeau à Charlton Heston dans sa cage par une gentille singe pour qu'il puisse s'accoupler avec, elle ne sert strictement à rien sinon.

Bref l'original n'était pas si terrible j'avais trouvé, ceci dit celui là n'est clairement pas un chef d'oeuvre, mais un des films américains les plus divertissant de l'année tout de même. Année très pauvre pour le ciné US.

Spoiler:

Dommage qu'ils aient pas poussé la divergence inexorable entre Caesar et son père, ça aurait frôlé le génie si on avait eu un paricide multi-espèces.

Dernière modification par Drifter (02/12/2011 02:08:01)

Hors ligne

 

#32 02/12/2011 07:56:25

Lorhkan
Deux de tension...
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 28/12/2003
Messages: 665
Site web

Re: La Planète des Singes

Drifter a écrit:

Dark Schneider a écrit:

Tout récemment un groupe de scientifique à déclaré que le voyage dans le temps était scientifiquement impossible.

Dès lors, faut-il interdire toute fiction traitant du voyage dans le temps? ça serait bien dommage non? Au bûcher H.G Wells, Anderson, Asimov et les autres!!! vous avez rabaisser la SF c'est bien connu!!! Faut arrêter.

Récemment on nous rabache au contraire les oreilles avec les particules qui iraient plus vites que la lumière donc voyage dans le temps possible.

Houla, c'est un énooorme raccourci que tu fais...

Roland Lehoucq en a parlé aux Utopiales, le fait que des particules dépassent la vitesse de la lumière va changer certaines choses, mais ne remet pas toute la physique en cause, notamment Einstein qui reste valable.
Simplement la vitesse maximale que peut atteindre une particule n'est plus la vitesse de la lumière, c'est autre chose, plus élevé.

Quant au voyage dans le temps, c'est beaucoup plus complexe que le simple fait d'aller plus vite que la lumière...


"Je ne fus bientôt plus qu'une tempête, un torrent de cris, de douleurs, le fracas d'un orage menaçant. J'étais l'oeil d'un cyclone, et une seule idée figeait mon esprit vidé : tout balayer sur mon passage.
Et faire cesser tout cela. Ce terrifiant cauchemar de mort.
Je suis le cartar Tiric Sherna. Donnez moi la paix, ou bien mourez tous."

Thomas Geha, Le Sabre de Sang

Hors ligne

 

#33 02/12/2011 12:50:50

Guigz
Coach Guigzson
Lieu: Au vestiaire
Date d'inscription: 04/06/2009
Messages: 2898

Re: La Planète des Singes

Drifter a écrit:

Guigz a écrit:

Mais qu'est-ce que c'est que ces personnages clichés aussi ? De la copine du héros absolument INUTILE à Drago Malefoy le méchant persécuteur de singes

La copine inutile peut aussi être là par un souci de fidélité vis à vis de l'original où le rôle principal féminin est une sauvageonne qui est offerte en cadeau à Charlton Heston dans sa cage par une gentille singe pour qu'il puisse s'accoupler avec, elle ne sert strictement à rien sinon.

Je n'ai pas l'impression que le réalisateur des Origines est allé chercher si loin. De plus la comparaison me parait difficilement tenable : dans le 1er film, la fille qui accompagne Charlton Heston est un constant rappel de la nouvelle condition des humains sur cette planète, à travers elle le spectateur peut voir la régression de l'espèce humaine. Même si elle ne parle pas, sa présence reste forte car elle est exactement l'inverse du héros.

Cependant dans Les Origines, je veux bien considérer ironiquement que le rôle de la copine du héros montre effectivement la régression de l'espèce humaine (mrgreen), mais je vois plutôt ce personnage comme un "sidekick" permettant de placer une jolie actrice aux côté du héros. Car on semble ici tous d'accord sur le problème de ce rôle qui ne vient jamais en soutien de l'intrigue, mais reste au contraire complétement en dehors.

Bref l'original n'était pas si terrible j'avais trouvé, ceci dit celui là n'est clairement pas un chef d'oeuvre, mais un des films américains les plus divertissant de l'année tout de même. Année très pauvre pour le ciné US.

J'ai de plus en plus de mal avec les remarques disant "ouais bon il est pas top ce film mais il reste divertissant", cela me semble exactement le genre de remarque qu'un producteur hollywoodien véreux souhaite entendre pour continuer à produire ce genre de film dérivé d'"un truc que les gens ont aimé avant, alors ya pas de raison qu'ils n'aiment pas maintenant".

Comme si l'idée de base très sympa de La Planète des Singes (comme pour Harry Potter et ses films d'ailleurs) empêchait chez beaucoup de personnes un jugement critique détaché dudit film : En gros j'ai l'impression que beaucoup de gens continuent à aimer ce genre de film parce que l'univers leur plait, même si intrinsèquement ils se rendent compte que le film ne vaut pas grand chose.

Le problème des remarques du genre "c'est pas top, mais ça reste divertissant", c'est qu'en entendant ça, un producteur n'aura absolument aucune raison de faire autre chose qu'un genre de film du même acabit. Je n'ai personnellement pas l'impression d'être exigeant quand je regarde un film/série/lis un livre ou autre, mais je déteste avoir l'impression qu'on me prenne pour un abruti en me servant des ficelles que j'ai déjà vu et rererevu toute ma vie. Pour Les Origines, je ne comprends vraiment pas (et probablement ne comprendrai jamais) qu'on ait pu apprécier film qui relate en gros "l'ascension d'un méchant qui va bouleverser l'humanité", thème qui fascine, j'en conviens. Mais le problème, c'est comme si cet élément de base qui doit donner la colonne vertébrale du scénario était suffisamment important pour que les gens jugent ce film plutôt bon, au détriment de tout le reste du film et passent ainsi sous silence toutes ses incohérences et sa succession de scènes clichesques en diable ("Non Johnny on ne reprend pas les recherches sur le virus B11", mais patron on a découvert un super nouveau virus B12 !" "Ah bon ! Johnny vous avez carte blanche pour reprendre les recherches sur ce virus ! Et j'ajoute que je vous ai toujours kiffé.").

On fustige les critiques d'Odieux Connard que beaucoup semblent trouver trop dures, personnellement j'aurai plutôt tendance à dire qu'à force de ne jamais dire de quelque chose que c'est mauvais, on finit par trouver que tout est bon.


Ainsi le peuple attendit un héros capable de soulever l'épée sacrée et de ramener la paix dans le monde. Aujourd'hui, les derniers sages de la Terre s'accordent pour dire que cette arme qui porte en elle le destin du monde se nomme en réalité : Pénis-de-Guigz"

Ecrit de la main droite par la très Vénérée Mère Wintonelle, scribe royale de la cité-impériale d'Elbakin-Poinete.

Hors ligne

 

#34 02/12/2011 13:25:34

NeoSib
Knight who say "Ni !"
Date d'inscription: 23/04/2002
Messages: 3033
Site web

Re: La Planète des Singes

Je comprends tout à fait ce que tu veux dire Guigz, et dans le principe je suis complètement d'accord, je trouve juste que La Planète des Singes n'est pas le bon exemple pour exposer cela, puisqu'il est l'un des rares blockbusters agréables de l'année. smile

Je regrette de mon côté surtout la manque d'ambition du film (le grand climax, la grande révolte des singes, c'est de.......... traverser le pont de San Francisco), et l'attachement forcé à une saga (l'intrigue du virus complètement secondaire dans le film et qui n'intéresse personne, que ce soit le public ou le réal, mais faut bien la caser sinon ça ferait pas parti de La Planète des Singes).

En dehors de ça j'ai pas grand chose à reprocher au film. Le personnage de César est à mes yeux une réussite, du fait qu'on s'y attache et qu'on a véritablement envie de voir son évolution. Que ce soit une histoire qui ait déjà été racontée ne me pose aucun problème si la réappropriation est réussie. Et comme il est le coeur du film, je me suis vraiment laissé prendre.

J'aurais trouvé ton discours plus "pertinent" si t'avais pas comme exemples Tron, Thor, Captain America, Cowboys & Aliens ou encore Conan. Ceux-là, je pige définitivement pas comment on peut s'en "contenter". sweat

Hors ligne

 

#35 02/12/2011 13:35:50

Dark Schneider
Cultiste de l'huitre bleu
Lieu: 91
Date d'inscription: 22/07/2003
Messages: 1003

Re: La Planète des Singes

Guigz a écrit:

Pour Les Origines, je ne comprends vraiment pas (et probablement ne comprendrai jamais) qu'on ait pu apprécier film qui relate en gros "l'ascension d'un méchant qui va bouleverser l'humanité", thème qui fascine, j'en conviens.

Si tu résumes le film à cela, forcément...sauf que ce n'est absolument pas le thème de ce film. Du coup ça donne franchement l'impression que tu n'as pas compris ce film. 

Par contre je comprends ton argumentation sur le "sympa mais divertissant".  Je suis plutôt d'accord avec ça. Mais parfois, on peut se contenter d'un simple divertissement, où est le mal? Je regarde toujours les adaptations marvel alors que je ne cesse de les critiquer de par leur paresse, mais ça me divertit. Et après une journée de travail, franchement ça fait du bien.


Neosib a écrit:

la grande révolte des singes, c'est de.......... traverser le pont de San Francisco),

Sauf qu'il s'agit plus d'une évasion que d'une révolte. Ce que les singes veulent avant tout, c'est se réfugier. Et pour ça ils ne connaissent que la forêt de Séquoia. C'est donc tout à fait logique que ça se passe sur le pont de San Francisco, seul passage possible. Et ça donne un grand moment de cinéma, le pont est merveilleusement bien filmé et exploité.

Dernière modification par Dark Schneider (02/12/2011 13:36:39)


Lecture en cours :

Hors ligne

 

#36 02/12/2011 13:46:18

NeoSib
Knight who say "Ni !"
Date d'inscription: 23/04/2002
Messages: 3033
Site web

Re: La Planète des Singes

Dark Schneider a écrit:

Neosib a écrit:

la grande révolte des singes, c'est de.......... traverser le pont de San Francisco),

Sauf qu'il s'agit plus d'une évasion que d'une révolte. Ce que les singes veulent avant tout, c'est se réfugier. Et pour ça ils ne connaissent que la forêt de Séquoia. C'est donc tout à fait logique que ça se passe sur le pont de San Francisco, seul passage possible. Et ça donne un grand moment de cinéma, le pont est merveilleusement bien filmé et exploité.

Spoiler:

Ca reste assez petits bras, en terme de climax j'entends.
Surtout quand juste après on te montre la quasi-fin de l’humanité expédiée dans le générique de fin. mrgreen

Dernière modification par NeoSib (02/12/2011 13:46:32)

Hors ligne

 

#37 02/12/2011 16:41:05

Dark Schneider
Cultiste de l'huitre bleu
Lieu: 91
Date d'inscription: 22/07/2003
Messages: 1003

Re: La Planète des Singes

En fait tu aurais préféré que ce soit un autre événement qui serve de climax. Pourquoi pas en effet. Cela dit je trouve que l'on a quand même une superbe scène d'action, longue, et utilisant super bien un lieu géographique célèbre (d'autant que ce n'est pas la première fois qu'il sert de climax au cinema ce pont).


Lecture en cours :

Hors ligne

 

#38 03/12/2011 17:29:43

Guigz
Coach Guigzson
Lieu: Au vestiaire
Date d'inscription: 04/06/2009
Messages: 2898

Re: La Planète des Singes

Alors,

J'aurais trouvé ton discours plus "pertinent" si t'avais pas comme exemples Tron, Thor, Captain America, Cowboys & Aliens ou encore Conan. Ceux-là, je pige définitivement pas comment on peut s'en "contenter". sweat

Sauf que pour moi Les Origines se range exactement au même plan. Je pense que les gens ont simplement davantage aimé ce film car il fait écho à une saga culte d'une part. Et d'autre part parce que l'ascension d'un "élément perturbateur" qui provoquera l'apocalypse et la chute des humains est un thème plus porteur et un peu moins réutilisé qu'une énième histoire de super-héros ou d'invasion d'alien, non ? smile

Parce que vraiment, comment faire l'impasse sur une intrigue qui donne à César une personnalité très étoffée mais qui donne à tous les autres personnages de l'histoire un seul trait de caractère ?

- Le héros : Un scientifique, à ce titre TOUTES les explications relatives à l'intrigue passeront par lui, quitte à ce qu'il réexplique des scènes montrées deux minutes auparavant (scènes ou le héros s'enregistre).
- Le chef du labo est véreux
- La copine du héros est... la copine du héros.
- Le père du héros est malade
- Le gardien de la réserve (Tom Felton) est un connard

Du coup, ces personnages clichés donnent lieu forcément à un ensemble de scènes vraiment clichées :

Spoiler:

- Drago Malefoy est un connard donc forcément il frappe les singes, les singes le détestent et donc le tuent, normal.
- Le père du héros guérit au départ, puis redevient malade et finalement clamse, il est bien dans son rôle de malade donc.
- Le chef du labo ne pense qu'à ses sous, quitte à prendre des risques inimaginables.

à côté de César et du travail sur sa personnalité je trouve que ça pèche beaucoup.

Si j'ajoute à cela toutes les incohérences scénaristiques :

Spoiler:

- Personne n'a vu dans un super labo de biologie qu'une femelle guenon était enceinte.
- "Reprenez tout de suite les recherches sur ce super nouveau virus ! Ok, je sais on avait arrêté les recherches sur le précédent, mais votre remarque m'a convaincu de prendre cette décision très grave et très dangereuse !"
- César qui s'infiltre en douce pour voler des virus puis repart en activant les alarmes des voitures en leur sautant sur le capot, dans ce cas à quoi bon s'infiltrer en douce dès le départ ?
- Les singes qui libèrent leurs comparses du zoo qui n'ont pas été au contact du virus et qui les suivent sans problème.
- Les singes brisent des vitres et ne se blessent jamais, les humains passent à travers des vitres et son couverts de sang.
- Le scientifique infecté par le nouveau virus préfère ne pas prévenir sa hiérarchie qu'il ne se sent pas super bien, c'est mieux de mourir dans l'anonymat complet, ça permet une meilleure contamination de la population.
- Le héros qui parle à César de sa naissance au labo en lui parlant jargon scientifique, César qui est intelligent mais n'a pas été à l'école semble pourtant comprendre toutes ces notions, je veux avoir les yeux qui brillent moi aussi pour comprendre des trucs dont je n'ai jamais entendu parler big_smile

Voilà, tout ça c'est uniquement ce dont je me rappelle, j'en aurais encore d'autres à citer mais je vais m'arrêter là. Tout ça pour dire que c'est réellement ce qui chez moi a fait que le film est vraiment très très mal passé.

Si tu résumes le film à cela, forcément...sauf que ce n'est absolument pas le thème de ce film. Du coup ça donne franchement l'impression que tu n'as pas compris ce film.

Et c'est quoi d'autre qu'"que ascension d'un élément perturbateur qui provoquera l'apocalypse chez les hommes" selon toi ? smile

Le film avec Heston parlait subtilement du racisme, de classes sociales, de la régression de l'espèce humaine et des conséquences de l'accès à l'intelligence chez d'autres espèces "persécutées" autrefois par les humains.

Or, le racisme anti-primate hormis Drago Malefoy et le voisin du héros je ne l'ai pas vu.
Pour ce qui est de l'accès à l'intelligence des primates et de leurs conséquences la discrète métaphore du Golden Bridge n'est cependant pas trop mal j'en conçois (rompre le lien blablabla).

Voià, donc pour ce qui est de ma compréhension du film, je crois que ça ira. smile


Ainsi le peuple attendit un héros capable de soulever l'épée sacrée et de ramener la paix dans le monde. Aujourd'hui, les derniers sages de la Terre s'accordent pour dire que cette arme qui porte en elle le destin du monde se nomme en réalité : Pénis-de-Guigz"

Ecrit de la main droite par la très Vénérée Mère Wintonelle, scribe royale de la cité-impériale d'Elbakin-Poinete.

Hors ligne

 

#39 04/12/2011 20:09:50

NeoSib
Knight who say "Ni !"
Date d'inscription: 23/04/2002
Messages: 3033
Site web

Re: La Planète des Singes

Guigz a écrit:

Sauf que pour moi Les Origines se range exactement au même plan. Je pense que les gens ont simplement davantage aimé ce film car il fait écho à une saga culte d'une part.

Ah ben non, justement, j'ai dit qu'un des gros défaut du film est de vouloir absolument le rattacher à la saga, ce qui donne l'intrigue secondaire du virus qui n'a absolument aucun intérêt, le film se suffisant à lui-même avec l'histoire de César. smile

Quant aux personnages clichés, ça me dérange pas dans l'absolu, tant que l'histoire est bien racontée, ce qui est, je trouve, le cas ici.
(Je me demande si c'est pas sur ce forum que j'avais parlé de ce qui me semblait être le principal problème du ciné en ce moment : à savoir qu'à trop vouloir surprendre, les scénaristes avaient oublié de raconter des bonnes histoires. Et ben je trouve que l'histoire de cette Planète des Singes est une bonne histoire bien racontée, à défaut d'être surprenante)

Hors ligne

 

#40 05/12/2011 17:22:15

Gillossen
Marmiton
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 36228
Site web

Re: La Planète des Singes

http://nsa27.casimages.com/img/2011/12/05/111205053136492886.jpg

Oscar ? smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

Pied de page des forums