Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#1 13/04/2011 17:18:47

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35226
Site web

Chroniques martiennes

Tout le monde connaît, j'imagine ? whistling

Eh bien, une adaptation sur grand écran se prépare, même si je me demande bien à quoi ça pourrait ressembler !

LOS ANGELES (Hollywood Reporter) - Paramount has picked up movie rights to "The Martian Chronicles," sci-fi maven Ray Bradbury's classic short story collection about humans trying to colonize Mars.

In three structures, the stories dealt with attempts to settle Mars and the Martians' efforts to fight the humans off, and the colonization of the red planet and a nuclear war that eventually forces most of the humans to return to Earth. In the aftermath of the war, humans become the new Martians. Bradbury, now 90, wrote the stories in the late 1940s.

A TV miniseries in 1980 starred Rock Hudson. Universal acquired the feature rights in 1997, developing a script that focused on a commander investigating two missing space missions on Mars. The option lapsed earlier this year and Paramount has now stepped up. No writer is on board


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#2 14/04/2011 10:54:03

dwalan
Immortellement mort
Lieu: dans la nuit
Date d'inscription: 11/09/2007
Messages: 5641
Site web

Re: Chroniques martiennes

Gillossen a écrit:

Tout le monde connaît, j'imagine ? whistling

Ah ben oui, moi je l'ai lu ... au lycée ? au collège ? chaisplu... et je suis presque surpris qu'une adaptation n'ai déjà été faite.


„ Il est des mystères que l’on peut à peine imaginer, et que l’on ne résoudra qu’en partie. “
Bram Stoker

Hors ligne

 

#3 14/04/2011 13:40:18

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35226
Site web

Re: Chroniques martiennes

Il y a eu au moins ça : http://en.wikipedia.org/wiki/The_Martia … iseries%29

Je l'avais également lu au lycée et j'avais beaucoup aimé.


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#4 14/04/2011 14:10:08

Lelf
Mage
Date d'inscription: 14/01/2011
Messages: 88
Site web

Re: Chroniques martiennes

J'aurais adoré lire des trucs comme ça au lycée. Mais bon je me suis rattrapée l'année dernière. Et j'ai vraiment bien aimé, un sacré bouquin. Curieuse aussi de voir comment ils vont mettre ça en image, il y a une sacrée ambiance dans ce livre, j'ai vraiment les paysages, les couleurs encore en tête.

Hors ligne

 

#5 23/04/2011 14:54:15

Eolle
Souffleuse de Mots
Lieu: Beaucoup ailleurs...
Date d'inscription: 27/05/2002
Messages: 774

Re: Chroniques martiennes

Un film... Dommage, même si, paraît-il, l'adaptation en mini-série était très médiocre, le format me semblait plus adapté. hmm
Vu les libertés parfois prises sur certains univers (I Robot, Je suis une légende...) et justement l'amplitude de celui couvert par le roman, ainsi que sa narration très étalée dans le temps, j'ai un peu peur. Ne vont-ils pas tout axer sur une seule période pour garder leurs acteurs au premier plan ? (ce qui serait, à mon goût, une trahison totale de l'idée du livre...). Le mieux que l'on peut espérer c'est qu'il sorte une ligne directrice adaptable en 2h de film, quitte à ne prendre que quelques éléments du livre pour en faire au moins quelque chose de regardable à défaut d'avoir quelque chose de fidèle à l'original.
Curieuse par défaut, sceptique pour le principe ! wink


"Ne devenez jamais pessimiste. Un pessimiste a plus souvent raison qu'un optimiste, mais l'optimiste s'amuse plus — et aucun des deux ne peut arrêter la marche du monde."R. Heinlein

Hors ligne

 

#6 23/06/2011 01:03:32

owingketinketink
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 30/05/2011
Messages: 734

Re: Chroniques martiennes

Bonsoir.

L'heure expliquant ceci, la perte des neurones du jour expliquant cela, j'ai eu du mal à comprendre les différentes interventions. Je préviens : je vais faire pire. Vous pouvez passez au message suivant.

Lelf t'étais -t-y donc en service commandé au lycée, façon mission accomplie : "on" m'a demandé de lire ceci. Fait. Le même "on" ou unautron (fait exprès) m'a demandé de lire cela. Fait. Mission accomplie. Deux oreilles, deux yeux, un cerveau ; mes deux yeux se ferment et chouette mon cerveau dort sur ses deux oreilles. Presque je t'envierai d'avoir eu des nuits aussi paisibles jusqu'à il y a un an, un an déjà.  Ca se fête. Bon anniversaire.

Comme toi, Gillosen et vu qu'il s'agit d'un recueil de nouvelles (homogénéité/hétérogénéité) et de chronicité (c'est un genre quand même où d'ailleurs historiens et littéraires s'affrontent parfois. Car, qu'est-ce qu'une chronique?), l'idée d'un film me parait pour le moins étrange quand l'adaptation en série me parait sinon souhaitable du moins conforme au format et au genre. Mais Eolle nous dit que l'expérience (mini-série) fut tentée et que ce fut un ratage.

Est-ce qu'ils envisagent un film à sketches comme cela se faisait dans le cinéma italien des années d'après-guerre? Une oeuvre (la nouvelle), deux signatures et au final une oeuvre pour de multiples signatures : le recueil d'un auteur, et la vision personnelle de multiples cinéastes sur une nouvelle différente à chaque fois?
Mais, ils avaient précédemment arrêté leur choix sur une structure de type narratif (un personnage : un commandant faisant le lien entre une mission et une autre, des personnages et d'autres encore) au lieu d'une structure thémathique.
Dans les films dits à sketch du cinéma italien il y avait une thématique ou fil conducteur avec parfois une voix off ou récitant et une présentation minimaliste parfois un insert texte assurant le lien entre une histoire et l'autre.

Alors? Ca m'inspire moult choses et au final rien.
Bradbury fut adapté pour la première fois par un français avec Fahrenheit. A ma connaissance rien depuis les années 60 et Truffaut. Youyouille. Vu à quel point le cinéma américain est friand d'oeuvres littéraires qu'il adapte au lieu de pleinement créer, j'y vois un désaveu à l'égard de Bradbury ou au mieux une incompréhension. Matheson est amplement adapté, Bradbury non.
Est-ce dû au fait qu'il est perçu comme transgenre et pour l'industrie cinématographique casse-gueule car non clairement identifiable, étiquetable et donc vendable? Or, Matheson m'apparait du point de vue narratologie beaucoup plus complexe que Bradbury qui serait plus transposable car plus traditionnel dans le récit et la question du point de vue. Alors?
Certes, Bradbury a, en quelque sorte, nié être un auteur de SF.
Certes, il est à l'origine avec Orson Welles d'une mystification radiophonique qui fut vécue par l'Amérique comme un moment de terreur intense. Mais depuis, des martiens qui attaquaient la Terre on en a vu et des plus burlesques.
Alors, nul n'est prophète en son pays, on ne s'attaque pas à Truffaut (les américains l'ador(ai)ent, Bradbury est victime de sa méchante petite blague alors que les Chroniques martiennnes se passent sur Mars et non sur Terre et plus précisément à Central Park?

Je déborde du sujet, pardon Gillossen. Surtout, je n'ai pas de réponse que des interrogations et une grandissante irritation. Que le cinéma crée vraiment, qu'il arrête d'adapter (peu importe le genre, le format, etc...). Le cinéma ignore certains auteurs, qu'il continue de le faire.
Pardon, qu'il le fasse après tout... Car, après tout, cela donne parfois des oeuvres secondes qui méritent le titre de première mais définitivement ne le seront jamais.

Hors ligne

 

#7 23/06/2011 04:58:04

Ethan Iktho
Schrödinger's cat
Lieu: Out of the box, Erwin...
Date d'inscription: 12/12/2008
Messages: 1489

Re: Chroniques martiennes

owingketinketink a écrit:

Bonsoir.

L'heure expliquant ceci, la perte des neurones du jour expliquant cela, j'ai eu du mal à comprendre les différentes interventions. Je préviens : je vais faire pire. Vous pouvez passez au message suivant.

Bradbury fut adapté pour la première fois par un français avec Fahrenheit. A ma connaissance rien depuis les années 60 et Truffaut. Youyouille. Vu à quel point le cinéma américain est friand d'oeuvres littéraires qu'il adapte au lieu de pleinement créer, j'y vois un désaveu à l'égard de Bradbury ou au mieux une incompréhension. Matheson est amplement adapté, Bradbury non.
Est-ce dû au fait qu'il est perçu comme transgenre et pour l'industrie cinématographique casse-gueule car non clairement identifiable, étiquetable et donc vendable? Or, Matheson m'apparait du point de vue narratologie beaucoup plus complexe que Bradbury qui serait plus transposable car plus traditionnel dans le récit et la question du point de vue. Alors?

Message suivant : (et l'heure n'explique rien, ni ma perte continue de neurones, béni soit d'ailleurs mon vieillissement comme celui de tout un chacun : de toutes, on n'y peut rien, et avec l'expérience il n'est pas inimaginable qu'on utilise mieux ceux qui nous restent, de neurones.) big_smile

A mon avis, Matheson a (parfois) tout bonnement développé certaines idées assez simples (L'homme qui rétrécit, Le survivant, etc.) qui collent parfaitement avec ce que recherchent les studios hollywoodiens depuis un bail, et de plus en plus. Je suis même étonné qu'il n'y ait pas eu une resucée du premier, avec un déluge d'effets spéciaux comme il se doit. Même si on a eu droit à une déclinaison pauvrette avec "Chérie, j'ai rétréci les chiards".

D'un autre côté (et toujours pour moi), Bradbury a une écriture beaucoup plus poétique, et c'est peut-être ce qui rebute les studios. En gros : "Faire trop réfléchir le public, ça risque de lui filer mal au crâne, et c'est le bide assuré."
Qu'il soit ignoré par ces pontes d'Hollywood qui ne rêvent que d'engranger du fric, après tout, est-ce si mal ?
Mais, bon, j'attends de voir ce que donnera l'adaptation de ses Chroniques Martiennes.

Sinon, moi aussi je suis déçu. J'avais rêvé de l'adaptation de "La nuit du Jabberwock" et de "Martians, go home" de Fredric Brown par les ZAZ de la grande époque, mais bernique, évidemment. Quelqu'un sait s'il y a un projet dans ce sens dans les tiroirs ? Par Tim Burton, p'têt, pour se refaire une santé ? tongue

Dernière modification par Ethan Iktho (23/06/2011 05:49:45)


Wrong in all the right ways, right in all the wrong ways.
        Tom Petty    https://www.youtube.com/watch?v=9TlBTPI … p;index=27
        The  Ghost Of Tom Joad      https://www.youtube.com/watch?v=n-mq0uJ7rlM

Hors ligne

 

#8 23/06/2011 07:49:40

owingketinketink
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 30/05/2011
Messages: 734

Re: Chroniques martiennes

Vite, vite avant d'aller au boulot et réparer ma bourde.
Me suis levée ce matin avec des petits hommes verts qui trépignaient sous mon crâne.
Pas Bradbury avec O. Welles mais Wells H.G. et le propos de La guerre des mondes. La peur de l'extraterrestre. Après 1938, c'était peut-être prendre un risque que de seulement exploiter la figure du martien. Maso, ces auteurs. Je sors,il n'est que temps.

Hors ligne

 

#9 23/06/2011 07:59:35

Ethan Iktho
Schrödinger's cat
Lieu: Out of the box, Erwin...
Date d'inscription: 12/12/2008
Messages: 1489

Re: Chroniques martiennes

blink


Wrong in all the right ways, right in all the wrong ways.
        Tom Petty    https://www.youtube.com/watch?v=9TlBTPI … p;index=27
        The  Ghost Of Tom Joad      https://www.youtube.com/watch?v=n-mq0uJ7rlM

Hors ligne

 

#10 23/06/2011 18:35:41

owingketinketink
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 30/05/2011
Messages: 734

Re: Chroniques martiennes

wacko Exactement Ethan Iktho.
Toujours des petits martiens qui trépignent sous mon cuir chevelu. Vais tenter de les ignorer.
Quand je sous-entendais que Matheson était peut-être plus complexe que Bradbury je pensais essentiellement à une nouvelle : Le cycle de survie que je n'ai toujours pas comprise ; j'ai fini par me faire une raison, même si je fais une petite fixette du genre : Matheson = auteur de cette nouvelle qui me déroute totalement.
Quant aux qualités poétiques chez Bradbury, je ne l'ai jamais lu en  anglais et ça ne m'a jamais vraiment frappée en français. Mais tu as sans doute raison, cela pourrait en effet expliquer la désaffection du monde du cinéma envers son oeuvre.
Parce que c'est autant la question de l'adaptation de Chroniques martiennes qui interroge que celle de la quasi absence d'adaptations de son oeuvre pourtant prolifique et ce alors même -comme tu le soulignais- que les studios sont friands d'oeuvre SF à adapter.
Pour ma part, je n'ai aucune attente. C'est en tombant sur ce sujet et d'autres qui traitent aussi d'adaptations, en lisant les avis des uns et des autres, que je prends conscience du fait que chez moi, c'est assez général. Bon, en même temps la SF n'est pas mon univers favori. En revanche, je suis comme Eolle toujours un peu craintive quand il s'agit d'une oeuvre que j'aime vraiment (= jusqu'à élever un culte à son auteur). Ex : la transposition de l'univers de Damasio à l'image. Même crainte jadis avec le SDA. Et, quand ça ne me plaît pas, je râle un peu,  contre moi pour être tombée dans le panneau et contre tous ceux qui -selon moi-   ont trahi ou saccagé l'oeuvre et puis j'oublie.

Hors ligne

 

#11 06/06/2012 16:47:19

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35226
Site web

Re: Chroniques martiennes

Bon, l'auteur est décédé aujourd'hui... sad


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#12 06/06/2012 18:05:51

Zébulon
Mad man in a blue box
Date d'inscription: 26/04/2002
Messages: 5261
Site web

Re: Chroniques martiennes

j'ai vu ça oui ;(


I wear a Stetson now. Stetsons are cool.

Hors ligne

 

#13 27/09/2019 11:58:17

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35226
Site web

Re: Chroniques martiennes

https://nsa40.casimages.com/img/2019/09/27/190927124707751804.jpg

Quelle jolie édition. ohmy


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#14 27/09/2019 12:34:38

Nephtys
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 18/08/2014
Messages: 598

Re: Chroniques martiennes

Effectivement, très belle avec un petit côté Hopper. Je risque de craquer...

Hors ligne

 

#15 27/09/2019 14:01:12

Ekimus
Ta'veren
Date d'inscription: 17/08/2018
Messages: 209

Re: Chroniques martiennes

pfff, je me suis tapé une partie des commentaires avant de regarder le Time code.
je croyais qu'ils pensaient faire le film dans pas longtemps. alaide

effectivement, la couverture est bien plus attrayante que celle de ma vieille édition qui a d'ailleurs disparu il me semble. Elle doit traîner chez une de mes connaissances....


Mettez trois philosophes dans une pièce et vous obtiendrez trois versions différentes d'une même histoire.

Hors ligne

 

#16 28/09/2019 13:18:42

Lisbei
Lectrice de passage
Lieu: Sud
Date d'inscription: 19/04/2005
Messages: 916
Site web

Re: Chroniques martiennes

Euhhhh... Vous ne plaisantez pas, au sujet de la couv' ? Parce que je la trouve hideuse, personnellement whistlingalaide


Même le soleil se couche

Hors ligne

 

#17 29/09/2019 22:25:28

Luigi Brosse
Résistance active
Lieu: In another castle!
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 6411
Site web

Re: Chroniques martiennes

Les gouts et les couleurs wink Moi aussi, je la trouve très chouette.


"Se prépare pour la fin du monde, mais en musique."

Hors ligne

 

#18 01/10/2019 18:37:19

Greed Gobelin
Sedai
Date d'inscription: 08/11/2018
Messages: 141

Re: Chroniques martiennes

Ca fait penser à du Hotline Miami la couv (avec ses couleurs roses)

Hors ligne

 

#19 02/10/2019 09:47:18

Kaellis
Petit cauchemar ambulant
Lieu: Nancy
Date d'inscription: 14/09/2014
Messages: 1326

Re: Chroniques martiennes

Nephtys a écrit:

Effectivement, très belle avec un petit côté Hopper. Je risque de craquer...

Ca m'a aussi fait penser à Hopper smile


Memento Mori

Hors ligne

 

Pied de page des forums