#1 13/04/2010 17:53:11

kalliste
Perchée...
Lieu: Là où souffle le vent
Date d'inscription: 28/03/2007
Messages: 479

Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

http://fictionwritersreview.com/wp-content/uploads/2008/09/lonelywerewolf.jpg





Après avoir découvert que Martin Millar pouvait me faire rire avec des personnages tels un jeune homme obèse, pervers et asocial, une jeune fille presque condamnée par une maladie extrêmement débilitante et une vieille femme sans-logis (en plus d'être morte) dans les aventures rocambolesques de fées new-yorkaises, j'ai eu envie de découvrir d'autres écrits de cet auteur que je placerais une marche au-dessus de Neil Gaiman, que j'apprécie beaucoup... et j'ai donc choisi Lonely Werewolf Girl.
Je ne suis dit : " Tiens, une héroïne jeune, mal dans sa peau (un pléonasme), en conflit avec sa famille, à la rue, addicte au laudanum et souffrant de graves troubles alimentaires... voilà sujet à raconter une histoire particulièrement drôle et savoureuse...  " et je me suis donc lancée sur les traces de Kalix...


Elle a fui l'Écosse et se cache dans les recoins de Londres, car elle est recherchée pour être jugée ; elle a, sous l'effet de la colère, attaqué et presque tué son père, le chef du clan MacRinnalck... en fait LE clan le plus puissant d'Écosse, constitué uniquement de loups-garous. Des loups-garous discrets, mais qui ont mis pied dans la société et mènent des vies presque normales.
Eh oui, Kalix est une louve-garou de haute lignée... et cela ne la protège pas des humeurs belliqueuses propres à cette race puissante...

Elle est perdue et a peu à attendre des autres membres de sa famille. Entre un frère aîné qui la verrait bien morte, une sœur qui ferait tout pour oublier sa lignée, uniquement préoccupée par la création de vêtements de mode - elle est styliste et a pour principale cliente une reine des fées particulièrement déjantée - un autre frère très tenté par les robes de sa propre épouse et des cousines fortement alcoolisées, pop stars en déclin, sa survie est menacée, même si elle dispose, malgré sa frêle apparence, de forces supérieures au commun des loups-garous...
Elle va devoir déjouer balles en argent et tueurs lancés à sa poursuite, aidée par des alliés inespérés autant qu'inattendus.
Deux étudiants, elle, Mooglow, brillante et décidée, lui, Daniel, mollasson et indécis, un peu comme le Richard Mayhew de Neverwhere, vont être touchés par la détresse de cette jeune fille et vont la prendre sous leurs ailes... et donc être confrontés à un monde qu'ils ne soupçonnaient pas et mis dans des situations impossibles... et cocasses.
Tout comme dans Les petites fées de New -York, Martin Millar sait donner cette touche de sincérité à ses personnages et les rend proches et réels.
Un livre léger, drôle, très bien écrit, s'attachant aux êtres et nous faisant partager leurs émotions et doutes.










Une suite est promise pour l'été 2010, Curse of the Wolf Girl, elle est déjà dans mon panier.

Dernière modification par kalliste (14/04/2010 11:30:58)

Hors ligne

 

#2 10/09/2010 10:43:56

kalliste
Perchée...
Lieu: Là où souffle le vent
Date d'inscription: 28/03/2007
Messages: 479

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

http://4.bp.blogspot.com/_dhunJ-jnqpY/TFNioN7ShWI/AAAAAAAAAGg/m08LyEh5qJ8/S1600-R/cotwg-piatkus180.jpg



















Kallix, a morose, laudanum-addicted, unschooled, slightly anorexic werewolf is still on the run. The youngest daughter of the Thane of the MacRinnalch Clan of werewolves, held responsible unfairly for the death of the Thane, and justifiably responsible for the deaths of a great many other werewolves, remains prohibited from returning to Scotland in order to maintain the uneasy peace that temporarily prevails in court, despite the endemic debauchery and degeneracy always threatening to again spiral out of control. Frankly, things aren’t much better for her in London than in Scotland. The love of her life is in hiding and her enemies increase in number by the day. Strong as she is when enraged, it’s becoming ever more dangerous to be her. Daniel and Moonglow, her two human friends, do what they can to keep her hidden in plain sight (who would look for a werewolf in a remedial program for high school dropouts?) and keep her fed. Millar is a true world-creator, populating Curse of the Wolf Girl  with a universe of characters: fashion-designing werewolves, cross-dressing werewolves, and neurotic, psychotic, and erotic werewolves, as well as fairies, Fire Elementals, and good ole humans — whipping them in faster and faster revolutions with his thrilling, vertiginous rollercoaster narrative.

Avec Curse of the Wolf Girl, nous retrouvons les personnages du premier tome installés dans une routine maintenant connue : des tueurs de loups-garous cherchant à perfectionner leurs méthode de chasse, humaines et moins humaines, des loups-garous revanchards cherchant à éliminer leurs vainqueurs, des princesses d'autres dimensions, passionnées de mode et prêtes à sacrifier leurs royaumes pour obtenir le dernier sac en vogue, la famille régnante MacRinnalch qui n'a de famille que de nom puisque chacun de ses membres semble au mieux ignorer les autres au pire les détester, même pas cordialement, et enfin, le petit groupe disparate  constitué de Moonglow, Daniel, kallix et Vex vivant difficilement en colocation - les deux premiers tentant de poursuivre normalement leurs études à la fac tout en surveillant les deux dernières qui s'essaient à la scolarité...
Une longue phrase pour coller à ce récit constitué de chapitres très très courts, d'informations reprises quelquefois déconcertantes, de complots entremêlés, et c'est peu de le dire, de chassés-croisés, de situations dramatiques et improbables, de dialogues savoureux et complètement décalés.
Il n'y a plus vraiment la surprise du premier tome, mais le plaisir de retrouver ces loups-garous dans la ville à la sauce Millar ne se boude pas quand on aime la fantaisie dans la fantasy et les personnages bien campés.
Un coup de cœur pour un des personnages magnifiques de cette histoire, qui en compte pourtant un grand nombre, particulièrement horripilant et cocasse, Agrivex, dite Vex...

A quand la suite, Mr Millar ? smile

Hors ligne

 

#3 10/09/2010 11:46:34

zedd
Marshal
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 12/02/2004
Messages: 1626
Site web

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

La couverture française :

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/7/6/4/9782916355467.jpg

Pour la critique, je ne sais pas comment on fait. Mais si personne n'est dessus, je m'en occupe volontiers.

Sortie prévue le 30 septembre.

Zedd

Hors ligne

 

#4 10/09/2010 12:01:15

Witch
Wandering
Lieu: In a phone box
Date d'inscription: 25/08/2008
Messages: 7432

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

Une fois de plus (même si ce n'est pas forcément essentiel) la couv française est bien supérieure à la VO.

j'ai assez hâte de lire ton avis sur le sujet Zedd

@ Kalliste : désolée de t'avoir laissé double poster sans un petit avis au milieu parce que je me souviens avoir lu le sujet à ton premier message et avoir trouvé ça assez intrigant smile

Tu conseilles de commencer avec Millar par cette série ou par les Petites Fées de New York ?


yeah arrow http://www.editionsduriez.fr/products-p … -de-loups/
Deux nouvelles de cette anthologie ont été nommées au Prix Imaginales 2014 applau

"Some spend so much time trying to fit it into a box that they miss the STORY." Nnedi Okorafor

Hors ligne

 

#5 10/09/2010 12:09:22

Audrey Azura
Lige
Date d'inscription: 29/08/2010
Messages: 56

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

Intrigant en effet. Je viens de lire à la suite les deux résumés, et ça me semble assez intéressant. J'attends la critique, mais je garde déjà le titre en tête happy.


In echecos videmus qui ducere debent.

Hors ligne

 

#6 10/09/2010 13:08:29

kalliste
Perchée...
Lieu: Là où souffle le vent
Date d'inscription: 28/03/2007
Messages: 479

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

Witch a écrit:

@ Kalliste : désolée de t'avoir laissé double poster sans un petit avis au milieu parce que je me souviens avoir lu le sujet à ton premier message et avoir trouvé ça assez intrigant smile

Tu conseilles de commencer avec Millar par cette série ou par les Petites Fées de New York ?

On a tous envie de partager ce qu'on aime... intriguer, c'est déjà plaisant !
J'ai lu Les Petites Fées de New York en VO, mais je l'ai offert plusieurs fois en français à des amis malgré la couverture hideuse à mon goût. La plupart d'entre eux ont été justement intrigués par ce style particulier et espèrent lire à nouveau cet auteur. La traduction française des aventures de kalix va donc faire des heureux.

Je pense en effet que le one-shot des Fées, livre court, te permettrait de découvrir Millar et ses personnages à la fois drôles et poignants. Si tu accroches, tu n'auras qu'une envie toi aussi, prolonger l'aventure avec d'autres livres ! smile

Dernière modification par kalliste (10/09/2010 13:12:14)

Hors ligne

 

#7 23/11/2010 13:41:53

zedd
Marshal
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 12/02/2004
Messages: 1626
Site web

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

Marre de la bit-lit, voilà LA solution idéale, de l'anti bit-lit comme vous n'en avez jamais lu. Une nouvelle fois, Martin Millar nous livre un roman complètement barge et loufoque, avec sa patter particulière à mi-chemin entre l'originalité et le talent de conteur d'un Gaiman et le vulgaire sympathique d'un Bukowski. Alors, je l'ai pas encore fini mais... c'est encore meilleur pour le moment que les Petites Fées de New-York. Critique à venir...

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/7/6/4/9782916355467.jpg

Kalix a fui l’Écosse et se terre dans les faubourgs de Londres car elle est poursuivie pour avoir attaqué son père, le chef du clan Mac Rinnalck, le clan de loups-garous le plus puissant d’Écosse. Dans sa fuite, Kalix ne peut guère compter sur les autres membres de sa famille qui se déchirent à l’aube d’une sanglante bataille de succession.
Entre un frère aîné qui la verrait bien morte, une sœur styliste obnubilée par les caprices de sa principale cliente - une reine des fées particulièrement déjantée - un autre frère secrètement transformiste et des cousines pop stars sur le déclin alcoolisées en permanence, Kalix ne peut compter pour se défendre que sur ses forces, supérieures à celles des autres loups-garous, et sur les tubes des Runaways, qu’elle écoute en boucle à plein volume.
Pour se jouer des tueurs lancés à sa poursuite et des balles en argent qui fusent autour d’elle, Kalix reçoit l’aide d’alliés aussi originaux qu’inespérés sous les traits d’un couple d’étudiants désargentés.
Elle, Lune, brillante et dynamique, lui, Daniel, mou et velléitaire, touchés par la détresse de la jeune Kalix, vont la prendre sous leur aile... et devoir affronter un monde dont ils n’auraient jamais soupçonné l’existence.

Zedd

Hors ligne

 

#8 23/11/2010 13:52:48

John Doe
ZEUS - tueur de démons
Lieu: Au dessus
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 6552
Site web

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

Sujet déplacé et renommé, et je note ce livre avec intérêt (un de plus !smile)


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#9 23/11/2010 13:56:06

zedd
Marshal
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 12/02/2004
Messages: 1626
Site web

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

Mine ! Désolé ! Ce n'est pas comme si j'avais regardé en plus... :-( :-)

Zedd

Hors ligne

 

#10 28/12/2010 23:11:56

John Doe
ZEUS - tueur de démons
Lieu: Au dessus
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 6552
Site web

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

J'approche de la fin du livre et c'est une excellente surprise : drôle, bien écrit, sauvage et tendre à la fois, bref un excellent moment d'évasion pour tous.smile

Je me commande la suite de ce pas.smile


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#11 29/12/2010 05:21:47

kalliste
Perchée...
Lieu: Là où souffle le vent
Date d'inscription: 28/03/2007
Messages: 479

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

Ravie de voir le plaisir partagé !

Les Italiens ont choisi un titre étrange pour leur version de l'histoire : Vex e Kalix. La maledizione delle ragazze lupo. Pourquoi ce pluriel, ragazze, surtout en associant Vex et Kalix ?

http://www.lafeltrinelli.it/static/images-1/l/61/2983061.jpg

Hors ligne

 

#12 29/12/2010 23:26:56

Gwendal
Punk Rock Jesus
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2211

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

Vous avez su me convaincre de tenter l'aventure, je me le suis fait offrir par le papa noyel. Je repasserai vous dire ce que j'en ai pensé smile


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé" - Terry Pratchett

Hors ligne

 

#13 11/01/2011 00:21:00

Gwendal
Punk Rock Jesus
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2211

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

Hop petit double post en passant, j'en suis à 200 pages environ et c'est vraiment sympa comme lecture, j'aime particulièrement les personnages qui ont tous un petit côté loufoque comme j'aime. Mais j'ai un petit soucis vis à vis de l'écriture, beaucoup de répétitions au fil des paragraphes (en tout cas au début), j'ai vraiment l'impression qu'il enfonce (trop ?) le clou dans la description de ses personnages. Et comme les paragraphes sont relativement courts ce sentiment de "va falloir que ça rentre ! va falloir que ça rentre !" est vraiment forte (parce que moi de mon côté c'est plutôt "mais p&$%**, on va finir par le savoir que ......." lol). Alors ma question aux lecteurs vo, c'est un effet de la traduction ou c'est présent aussi en vo ?


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé" - Terry Pratchett

Hors ligne

 

#14 11/01/2011 03:05:03

kalliste
Perchée...
Lieu: Là où souffle le vent
Date d'inscription: 28/03/2007
Messages: 479

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

Gwendal a écrit:

Alors ma question aux lecteurs vo, c'est un effet de la traduction ou c'est présent aussi en vo ?

C'est présent aussi en VO, et dans les deux tomes, si je me rappelle bien... et j'ai eu la même réflexion que toi à ces passages wink : " mais p&$%**, on va finir par le savoir que ......." .
Alors, tics d'écriture ? effet du laudanum à haute dose ? whistling  Ça n'est pas vraiment grave, enfin, ça n'a pas gâché mon plaisir.

Hors ligne

 

#15 16/01/2011 17:55:44

Gwendal
Punk Rock Jesus
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2211

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

Je viens de finir Kalix et je me suis régalé (à tel point que j'étais tenté de faire durer les derniers paragraphes tongue). En dehors des répétitions un peu agaçantes que j'évoquais dans mon post précédent (mais elles disparaissent au bout d'un moment) il n'y a pas grand chose à jeter dans ce livre.
Des personnages bien travaillés, chacun avec son caractère, tous avec des failles plus ou moins énormes (mention spéciale, pour moi, à Dominil, Vex et Malveria). C'est très bien écrit, on sent une maitrise des dialogues chez Martin Millar, ils sont souvent très drôles, décalés et percutants. Quelques scènes font pièce de théâtre, presque du vaudeville pour certaines, d'autres semblent sorties tout droit d'un film d'action, tout cela n'empêchant pas des moments plus intimistes où sont développés la psychologie des personnages. Et tout cela avec des paragraphes très courts qui donnent son rythme si particulier au livre.
Pour finir sur une pointe d'humour, d'une part, mais que Londres semble petit dans ce bouquin, et d'autre part, je suis étonné qu'il n'y ai pas plus de scènes de toilettes vu ce qu'ils éclusent comme thé, vin et whisky big_smile

Voila un très bon moment de lecture, merci à kalliste d'avoir pointé le doigt dessus smile je serais sans doute passé à coté sans elle.

Edit : Vivement la suite et il faut que je me trouve Les petites fées de New -York d'urgence smile

Edit 2 (le retour) : Je suis allé faire un tour sur le blog de Mr Millar et voila ce qu'il dit de l'édition française :

A box arrives from my French publisher, Editions Intervalles, containing copies of Kalix, la loup-garou solitaire, the French edition of Lonely Werewolf Girl. This book is huge! It's an enormous volume. After reading about Kalix, you could easily use it for fighting off burglars, or clearing space on a crowded train. Or if you were at some sporting event you could stand on it, and get a much better view.

Edit 3 (pfff c'est ça d'avoir une mémoire de poisson rouge) : Achetez le et lisez le, j'ai envi d'avoir la suite traduite tongue

Dernière modification par Gwendal (16/01/2011 22:53:29)


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé" - Terry Pratchett

Hors ligne

 

#16 27/06/2011 11:10:30

kalliste
Perchée...
Lieu: Là où souffle le vent
Date d'inscription: 28/03/2007
Messages: 479

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

Pour ceux qui ont aimé les premiers tomes, une bonne nouvelle !

I'm currently writing a third book about Kalix, troubled werewolf, which is coming along quite slowly.

Martin Millar nous offrira un troisième et certainement dernier livre des mésaventures de Kalix. Quand, je ne sais pas, mais je serai ravie de retrouver cette joyeuse bande de déjantés ! smile

Hors ligne

 

#17 27/06/2011 11:23:18

Gwendal
Punk Rock Jesus
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2211

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

Excellente nouvelle indeed smile


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé" - Terry Pratchett

Hors ligne

 

#18 04/07/2011 16:48:03

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33344
Site web

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

C'est Zedd qui va être content... smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#19 17/08/2011 13:53:33

John Doe
ZEUS - tueur de démons
Lieu: Au dessus
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 6552
Site web

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

Un très bon deuxième volume, tout aussi barré que le premier, avec le retour des catastrophes ambulantes Beauty et Delicious dont les gigs se transforment en... beaucoup de choses sauf des concerts en bonne et due forme !

Mention spéciale à Domenil et son

Spoiler:

stalker tragicomique

.

Et de toute façon, un roman qui cite Joy Division, les Beatles, David Bowie, Motorhead et Deep Purple ne peut être que réussi.

j'ai hâte de lire le troisième volume.smile


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#20 19/08/2011 12:11:57

belgarion
Chevalier du Guet
Lieu: Top secret
Date d'inscription: 21/09/2002
Messages: 5736

Re: Critique ! [Kalix, la Loup Garou Solitaire]

J'ai adoré ce premier tome déjanté qui nous fait suivre une gallerie de personnages hauts en couleur englués dans des intrigues parallèles avec un récit à 100 à l'heure.
Ce livre à mi chemin entre la fantasy urbaine, la satyre sociale  et le fantastique a su tirer son épingle du jeu avec une prose simple mais percutante, de l'humour et des personnages attachants. Entre Kallix, la névrosée solitaire dont le mal être ferait passer Baudelaire avec son spleen pour un rigolo et Vex, l'insupportable et maladroite jeune élémentale de feu en passant par Mavéria, la reine des élémentaux de feu adepte de mode on ne se lasse pas de suivre leurs déboires.
Il est néanmoins dommage qu'il y ai eut trop de deus ex machina avec des rencontres inopinées salvatrices et des révélations à brûle-pourpoint qui constituent des ficelles un peu grosses pour faire avancer le récit dans le bon sens.

Ce tome jubilatoire m'a conquis et j'appelle la suite en VF de tous mes voeux!


"Les enfants croient que tout est possible,
Les jeunes pensent qu'il leur est possible de tout faire,
Les adultes s'efforcent de faire leur possible,
Les vieux ont l'impression d'avoir couru après l'impossible toute leur vie."  PIerre Bordage, Terra Mater

Hors ligne

 

Pied de page des forums