Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#21 22/04/2010 12:03:45

zedd
Marshal
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 12/02/2004
Messages: 1665
Site web

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Herbefol a écrit:

Mais j'ai trouvé ça très accessible comme bouquin. Avec un petit parfum de Dune quelque part, un côté légèrement steampunk par moment et deux-trois références à la SF. smile

Accessible oui mais moins grand public aussi que les précédents coups de coeur. Faut le prendre comme un compliment pour ce roman assez original. smile
Moi, ce n'est pas à Dune que j'ai pensé mais à des milliards de tapis de cheveux.

Zedd

Hors ligne

 

#22 20/05/2010 17:26:15

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35388
Site web

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Moi je n'ai pas vraiment pensé ni à l'un, ni à l'autre. smile

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/cycle/le … ation-1739


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#23 20/05/2010 20:44:58

Mikhargrim
Ta'veren
Lieu: Sèvres
Date d'inscription: 19/09/2009
Messages: 233
Site web

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Bon, au vu de la critique c'est du "direct commande", se sera avec Mithborn, l'achat GF du premier semestre, et oui avec un loyer faut vraiment ciblé ses achats livre parce que ça monte, vite, très haut tongue

lamentation sur mon compte...---> ok :x


" Vulnerant Omnes, Ultima Necat... "

" Winter is coming ..."

Hors ligne

 

#24 21/05/2010 06:36:06

Daryan
Sedai
Date d'inscription: 03/03/2006
Messages: 119

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Merci pour la critique.
L'allusion à Bakker a su me convaincre wink

Hors ligne

 

#25 21/05/2010 08:59:59

khedra
elfe malicieuse
Lieu: picardie
Date d'inscription: 20/08/2008
Messages: 682

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Merci pour cette critique très interressante: Et hop, un de plus sur ma liste à acheter... wink


lecture en cours :

Hors ligne

 

#26 21/05/2010 12:01:46

Ansset
Ouistiti
Date d'inscription: 16/04/2010
Messages: 240

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Après l'avoir un peu feuilleté, j'ai fait un blocage sur le style...
“Rudolfo poursuivait en riant le vent qui soufflait sur la prairie océan” désolé ça ne m'enthousiasme pas...
CEPENDANT,  au vu de la critique, je vais faire un petit effort et m'y plonger d'avantage (ah la promesse
d'un monde cohérent et séduisant) !  big_smile

Hors ligne

 

#27 21/05/2010 13:42:46

Plume
Ombre parmi les ombres
Date d'inscription: 09/09/2009
Messages: 932
Site web

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Si t'aimes pas tu peux toujours me le donner ! (whistling)
mrgreen


Le sommeil de la raison engendre des monstres - Goya

Hors ligne

 

#28 21/05/2010 14:12:04

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35388
Site web

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Ansset a écrit:

Après l'avoir un peu feuilleté, j'ai fait un blocage sur le style...
“Rudolfo poursuivait en riant le vent qui soufflait sur la prairie océan” désolé ça ne m'enthousiasme pas...
CEPENDANT,  au vu de la critique, je vais faire un petit effort et m'y plonger d'avantage (ah la promesse
d'un monde cohérent et séduisant) !  big_smile

Ah, forcément, ça ne parlera pas à tout le monde. smile
Cela dit, justement, j'ai trouvé que l'auteur n'usait pas assez à mon goût d'envolées de ce genre, donc tu peux y voir sans doute une lueur d'espoir. wink


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#29 21/05/2010 14:29:36

Ansset
Ouistiti
Date d'inscription: 16/04/2010
Messages: 240

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Plume a écrit:

Si t'aimes pas tu peux toujours me le donner ! (whistling)
mrgreen

Euh... je l'ai feuilleté à la librairie ... pas acheté.
tongue

D'ailleurs faut que j'y retourne  !

Hors ligne

 

#30 21/05/2010 14:37:11

Plume
Ombre parmi les ombres
Date d'inscription: 09/09/2009
Messages: 932
Site web

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Dommage rolleyes


Le sommeil de la raison engendre des monstres - Goya

Hors ligne

 

#31 21/05/2010 14:48:16

Ansset
Ouistiti
Date d'inscription: 16/04/2010
Messages: 240

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Gillossen a écrit:

Ansset a écrit:

Après l'avoir un peu feuilleté, j'ai fait un blocage sur le style...
“Rudolfo poursuivait en riant le vent qui soufflait sur la prairie océan” désolé ça ne m'enthousiasme pas...
CEPENDANT,  au vu de la critique, je vais faire un petit effort et m'y plonger d'avantage (ah la promesse
d'un monde cohérent et séduisant) !  big_smile

Ah, forcément, ça ne parlera pas à tout le monde. smile
Cela dit, justement, j'ai trouvé que l'auteur n'usait pas assez à mon goût d'envolées de ce genre, donc tu peux y voir sans doute une lueur d'espoir. wink

Difficile est l'exercice de présentation d'un ouvrage : ça doit parfois friser l'arrachage de cheveux, balancer entre sa subjectivité et les efforts d'objectivité ... sans compter que c'est un premier tome.
wallbash

Je sors de la lecture de Janua Vera qui est très littéraire, alors  ma première impression est peut être un effet collatéral  :
vouloir éventuellement enchainer avec "Lamentation" .. bonjour les montagnes russes !
daz

C'est pourquoi, quand j'ai vu ta critique, je me suis décidé à revenir sur "Lamentation" un peu plus tard.

Dernière modification par Ansset (21/05/2010 14:52:22)

Hors ligne

 

#32 23/05/2010 14:49:33

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35388
Site web

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Comme tu dis. smile
Dans l'absolu, le 8.5 concerne davantage l'ambition et la cohérence que la concrétisation dans les faits. Attention, j'ai trouvé que le roman était très bien structuré et la plume de l'auteur mature, mais je pense que ça aurait pu être encore mieux de ce point de vue là. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#33 24/05/2010 11:44:15

dragonnia
blue jeweled queen
Lieu: en route vers Kelsingra
Date d'inscription: 08/02/2010
Messages: 1976

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Et un livre de plus dans ma pile à acheter....
Le résumé me tentait, et ensuite avec une telle critique, difficile de résister.
Quoique la référence au cantique pour Leibowitz n'est pas ce qui m'attire le plus, n'ayant pas accrochée à ce livre.


Birds called to one another, and up above her, she heard the rustling passage of squirrels, monkeys ans other small creatures. Something very like peace settled over her.
The dragon keeper de Robin Hobb

Hors ligne

 

#34 25/05/2010 16:08:24

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35388
Site web

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Il faut plus y voir une (lointaine) parenté qu'autre chose, si, là aussi, ça peut rassurer certains. wink


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#35 27/06/2010 21:21:21

led
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 16/04/2007
Messages: 632

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Cette année est riche en bons livres.Après avoir lu brandon sanderson, jv jones, jj parker, kate elliott,abercrombie, je ne pensais pas tomber si rapidement sous le charme d'une autre série:je l'ai tout simplement dévoré,enchainé les pages en regrettant de ne pas lire la suite.
Les chapitres sont divisés en fonction de leur interlocuteur principal à la manière de grr martin avec un style plus rapide,plus concis parfois même épuré,phrases rapides,laconiques:les évènements s'enchainent avec une facilité déconcertante sans réel temps mort. Un millefeuille de trames:retors et machiavéliques sont les deux mamelles des personnages. J'ai adoré la putain,l'innocent dans leur traitement et que dire du puant roi des marais,tout simplement un régal.
2 points que je n'ai pas trop aimé:l'emploi des oiseaux,suis pas un fan des pigeons voyageurs, je les préfère dans mon assiette,plus crédible:p. Et le complot sur plusieurs dizaines d'années du chef des mafieux,un poil abusé l'emploi des rejetons du harem,la j'ai trouvé l'usage facile et encore moins crédible que la volière.
Pour ansset,il est  clair que lire ken sholes après juana vera, c'est tout simplement lire le miroir de l'opposé mais en rien,ça ne dé-crédibilise l'auteur:pour moi, le style litéraire de vera ne conviendrait pas du tout à cette série;le vocabulaire,la nervosité, le style doit soutenir la richesse d'un livre  mais il ne doit pas dépasser ou faire de la fioriture juste pour l'exercice.

A voir si la suite confirmera mes premières bonnes impressions.

Hors ligne

 

#36 28/06/2010 14:15:19

Ansset
Ouistiti
Date d'inscription: 16/04/2010
Messages: 240

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

led a écrit:

Pour ansset,il est  clair que lire ken sholes après juana vera, c'est tout simplement lire le miroir de l'opposé mais en rien,ça ne dé-crédibilise l'auteur:pour moi, le style litéraire de vera ne conviendrait pas du tout à cette série;le vocabulaire,la nervosité, le style doit soutenir la richesse d'un livre  mais il ne doit pas dépasser ou faire de la fioriture juste pour l'exercice.

Je ne vois pas de fioritures dans le style de Jean-Philippe Jaworski, simplement une puissance d'évocation au service de l'immersion, qui dans Gagner la guerre ne plombe pas l'aventure mais la rends plus charnelle, plus réelle.

Deux écoles - deux pôles - le style un pis-aller au service de l'histoire  OU l'histoire prétexte au développement du style.
Avec l'âge,  et ne pouvant tout lire, je mets plus de poids sur ce plateau de la balance.

Je crois que Lamentation peut faire un très bon film - mais attention au style cinématographique  wink big_smile

Hors ligne

 

#37 09/07/2010 10:04:04

Albéric
nécromancien de sujets
Date d'inscription: 17/05/2007
Messages: 2629

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Ken Scholes a servi dans 2 corps d’armée, a obtenu un diplôme d’histoire, et a été brièvement pasteur (ministre baptiste)

Tout un programme : un auteur de fantasy qui va nous parler de guerre et de religion !!!

Sauf que je n’ai pas vraiment eu l’impression d’avoir lu de la fantasy au final.
Certes j’ai lu un bon bouquin, mais dont le récit aurait pu être plaqué sans changement dans les personnages dans un techno-thriller, un roman d’espionnage ou de science-fiction.
L’auteur aimerait beaucoup Tom Clancy et Ken Folett : c’est vrai que les scènes d’action font penser à The Unit : Commando d’Elite

Allons jusqu’au bout de la logique :

Spoiler:

Si papes = présidents
Si prévôt = sénateur véreux
Si Rudolfo = responsable militaire honnête
Si Vlad Li Tam = patron de la CIA
Si 7 Morts Cacophoniques = bombe nucléaire
Alors Lamentation = nouvelle saison des aventure de Jack Bauer !

@ Herbefol : un côté légèrement steampunk
Pas qu’un peu :

Spoiler:

Oiseaux mécaniques, mécaserviteurs, ingénieurs mécaniciens, programmateurs, bateaux à vapeur, armes à feu, laboratoires…

Dans le genre je préférais largement les Chroniques de Tramorée :
- 1 vrai roman de fantasy, inspiré de l’Antiquité, et pas un patchwork médiéval-fantastique
- 1 univers post-apocalyptique qui ne dit pas son nom
- de vrais morceaux de science-fantasy

@ Herbefol : un parfum du Dune

Spoiler:

Dans la ressemblance entre Jin Li Tam et Dame Jessica, dans le statut (concubine-espionne) et dans le destin (amour et rébellion), et dans la ressemblance entre les méthodes de Vlad Li Tam et celles du Bene Gesserit ?

Sur le fond je voyais plus de liens entre Dune et Mistborn (cf #134 du sujet dédié aux "Fils des Brumes")

Ken Scholes aurait cité Zelazny, Leiber, Moorcock… Rien de tout cela au final !
Mais Isaak le mécaserviteur doué de conscience est directement tiré de la saga des robots d’Isaac Asimov (quel hasard !)
Quand aux Androfranciens chargés de collecter et de protéger les connaissances de tout et de tous, y compris de sombres manipulateurs d’esprits, sont-ils directement tirés de la saga Fondation (Isaac Asimov encore, quel hasard !)

Gillossen parle d’un récit très bien structuré :
Sur la forme c’est une belle mécanique littéraire qui marche bien.
Pour un 1er roman on pourrait dire bravo, mais mon optimisme est modéré par le fait qu’il écrit quand même depuis 10 ans (d’où la maturité de la plume, mais la plume évocatrice et bohème… je la cherche encore !).
Oui c’est bien écrit :
- très bien écrit si on compare Ken Scholes aux auteurs de Big Commercial Fantasy
- mais pas plus que du Gemmell et Jaworski, Miéville, Damiaso, Kloetzer boxent plusieurs catégories au-dessus !!!
Belgarion parle de points de vue différents et divergents :
N’est pas G. R. R. Matin qui veut, mais comme Led je pense qu’au niveau style on y est peut-être gagnant car c’est rythmé et fluide.

Gillossen parle d’ambition et de cohérence :
Sur le fond on a plus d’intentions que de concrétisation car le mélange SF-Fantasy est encore très bancal (grand écart entre les chercheurs de Windmir et les indigènes mystiques des marais).
Parfois le syndrome du gloubi-glouba médiéval-fantastique (papes + tsiganes + Cités-États) me fait penser à une coquille creuse.

Au final un moment de lecture assez, du même niveau que Rien que l’Acier de Richard Morgan dans mon esprit soit un petit 7,5/10.
Ken Scholes est sans doute un auteur à découvrir à défaut de suivre avec attention et impatience.
Ambitieux : peut-être ? sleep
Original : oui et non... neutral
Brillant : ne nous enflammons pas, surtout qu’en épilogue on retrouve mrgreen

Spoiler:

une prophétie, un grand méchant millénaire qui prépare sa vengeance… et un enfant / adolescent marqué par le destin whistling

EDIT :
* Quand je lis le mot prévôt je pense à un gros chef de guilde ou à un vieux conseiller municipal : pourquoi ne pas avoir octroyé à Sethbert un tire plus ronflant collant mieux à son ambition ? (consul, doge, archonte, hégémon…)
* La Côté d’Emeraude Orientale se situe à l’Ouest ? Pourquoi ??? EDIT avec la nouvelle carte, c'est déjà plus cohérent... rolleyes

@ Led
Effectivement il doit y avoir embouteillage aérien vu le nombre de pigeons voyageurs utilisés dans le roman. tongue

Dernière modification par Albéric (21/11/2011 22:05:34)


Magie Brute de Larry Correia : "Non mais sérieux, c'est du lourd ce bouquin : une absolue tuerie !" (Navym copyright )

Hors ligne

 

#38 11/07/2010 10:20:02

khedra
elfe malicieuse
Lieu: picardie
Date d'inscription: 20/08/2008
Messages: 682

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Et bien merci Albéric pour cette critique qui contrebalance un peu celle de Gillossen. wink
Mon exemplaire attend sur ma PAL mais du coup, il va y rester encore un petit moment: d'autres lectures passeront avant et en plus, pas trop de temps en ce moment. whistling


lecture en cours :

Hors ligne

 

#39 12/07/2010 22:59:40

Al
schtroumpf grognon
Lieu: au village
Date d'inscription: 25/05/2007
Messages: 1042
Site web

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

terminé la semaine dernière.
un bon moment de lecture, écriture fluide et efficace, livre très agréable à lire smile

un côté légèrement steampunk

oui et c'est très bien tongue 

les personnages de Vlad et de Rodolpho sont les plus intéressants de mon point de vue.

lecture très agréable et c'est le principal, la note de gillossen est pour moi méritée.

vivement la suite smile

Hors ligne

 

#40 12/07/2010 23:57:07

Herbefol
Apprenti scribe
Date d'inscription: 27/02/2003
Messages: 871
Site web

Re: Critique ! [Les Psaumes d'Isaak - Ken Scholes]

Albéric a écrit:

@ Herbefol : un parfum du Dune

Spoiler:

Dans la ressemblance entre Jin Li Tam et Dame Jessica, dans le statut (concubine-espionne) et dans le destin (amour et rébellion), et dans la ressemblance entre les méthodes de Vlad Li Tam et celles du Bene Gesserit ?

Pas seulement.

Spoiler:

Il y a aussi la fidélité des hommes de Rudolfo qui fait beaucoup Atréides autour de leur duc, les multiples langages de signes codées (cf. les langages de bataille des maisons dans Dune) et quelques autres qui me sont sortis de l'esprit

Et puis au niveau sf y a aussi Douglas Adams dans les clins d'oeil.

Spoiler:

Jin Li Tam n'est pas 42ème fille pour rien


Au sommaire : La pointe d'argent de Cook, Black Man de Morgan, Navigator de Baxter, Cheval de Troie de Wells & The Labyrinth Index de Stross.

Hors ligne

 

Pied de page des forums