Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#1 08/01/2008 17:18:38

Altan
Adhérent
Date d'inscription: 09/11/2006
Messages: 3581
Site web

Critique ! [La Voix du Feu]

Par l'anglais Alan Moore et paru la semaine dernière smile

arrow  http://www.elbakin.net/fantasy/roman/la … u-feu-1343

Hors ligne

 

#2 08/01/2008 19:38:21

Tanis-Rune de Sombrepierr
Capitaine ! Oh mon Capitaine !
Lieu: Entre ici et nulle part
Date d'inscription: 13/03/2003
Messages: 9713
Site web

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

Merci pour la critique. Voilà, un roman original dans sa construction, même si je dois avouer qu'il ne m'attire pas plus que ça wink

Tanis


http://virginie.perrien.free.fr/Images/elricsig.jpg

Hors ligne

 

#3 09/01/2008 09:30:36

zedd
Marshal
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 12/02/2004
Messages: 1674
Site web

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

Je comptais déjà le prendre. La critique (merci  wink) n'a fait que confirmer mes espérances sur ce livre. smile

Zedd

Hors ligne

 

#4 07/02/2008 18:33:35

Pumila
Montagne russe
Lieu: Trop loin de la rivière
Date d'inscription: 10/03/2006
Messages: 1567
Site web

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

Et la bio de l'auteur, par Maks :

arrow Alan Moore


L'éclat des épées que les Noldor tiraient des fourreaux était semblable à l'embrasement d'un champ de roseaux ; et si féroce et vive fut leur attaque que les plans de Morgoth faillirent être déjoués.

Les enfants de Hùrin

Hors ligne

 

#5 07/02/2008 21:44:42

belgarion
Chevalier du Guet
Lieu: Top secret
Date d'inscription: 21/09/2002
Messages: 5991

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

Merci pour cette bonne critique. Le ton laisse clairement entendre que le roman est peu conventionnel et déroutant mais les autres écrits de l'auteur et le ton enthousiaste de lac ritique plaident en sa faveur. Je me laisserais bien tenter... wink


"Les enfants croient que tout est possible,
Les jeunes pensent qu'il leur est possible de tout faire,
Les adultes s'efforcent de faire leur possible,
Les vieux ont l'impression d'avoir couru après l'impossible toute leur vie."  PIerre Bordage, Terra Mater

Hors ligne

 

#6 01/05/2008 13:58:45

Tisse Ombre
Maïa
Date d'inscription: 28/08/2006
Messages: 266

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

[edit]

Dernière modification par Tisse Ombre (24/02/2010 14:13:50)

Hors ligne

 

#7 01/05/2008 20:02:00

Lisbei
Lectrice de passage
Lieu: Sud
Date d'inscription: 19/04/2005
Messages: 916
Site web

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

J'ai moi aussi beaucoup aimé lire ce livre original, que j'ai trouvé envoutant.


Même le soleil se couche

Hors ligne

 

#8 11/11/2009 16:45:14

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35434
Site web

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

Remontons ce sujet-là pour une info qui n'a rien à voir. wink

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/109 … r-Gorillaz


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#9 02/04/2015 17:09:52

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 12770
Site web

Re: Critique ! [La Voix du Feu]


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

#10 24/04/2015 00:37:55

King Kong
Administrateur
Lieu: Skull Island
Date d'inscription: 07/11/2004
Messages: 2363
Site web

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

Et la version Hélios qui arrive le mois prochain !

http://nsa38.casimages.com/img/2015/04/24/150424124401854572.jpg

Hors ligne

 

#11 27/04/2015 11:06:15

Iselle
Ta'veren
Date d'inscription: 24/04/2015
Messages: 235

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

Je trouve la couverture terrible ! Les flammes en style peinture, les personnages qui se distinguent dedans, c'est superbement rendu wub

Du coup je suis passée sur le site de l'éditeur, j'ai lu l'extrait proposé... qui s'arrête de façon très frustrante et donne donc très envie de lire la suite, pour peu que l'on ait accroché à ce qu'on a lu avant rolleyes Je me laisserais probablement tenter quand il sortira la semaine prochaine.

Hors ligne

 

#12 27/04/2015 11:59:10

Aventurine
Rêveuse d'histoires
Lieu: Dans mon imaginaire
Date d'inscription: 25/06/2014
Messages: 1782

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

C'est vraiment tentant  ! Le résumé original et cette couv' qui attire le regard... smile


Booknode

« Having one soulmate in this life is enough » The Untamed

Hors ligne

 

#13 28/04/2015 06:50:32

Lisbei
Lectrice de passage
Lieu: Sud
Date d'inscription: 19/04/2005
Messages: 916
Site web

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

Bonne nouvelle que cette réédition d'un roman extrêmement original et marquant.


Même le soleil se couche

Hors ligne

 

#14 06/05/2015 20:12:22

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 12770
Site web

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

Et cette version poche est sortie ! smile


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

#15 07/05/2015 09:15:10

Meaaras
Istar
Date d'inscription: 17/02/2013
Messages: 167

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

Je l'ai récupérée, ça devrait me permettre de lire entre les deux sorties de JP Jaworski. Je donnerais des nouvelles!


"Some say knowledge is power. Some tell us that all power comes from the gods. Others say it derives from law." Varys - A Song of Ice and Fire

Hors ligne

 

#16 21/05/2015 14:00:18

Iselle
Ta'veren
Date d'inscription: 24/04/2015
Messages: 235

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

Et voila, c’est lu… à 85% rougi J’ai beaucoup aimé : le concept des différentes histoires à travers l’Histoire m’a plu, et j’ai adoré retrouver des éléments de certains chapitres 1000 ans après. C’est bien écrit, et la plupart des histoires sont marquantes, à travers une scène ou une autre.

Le problème, pour moi, c’est l’exercice de style de l’auteur (d’où les 85%). Le premier chapitre est déroutant, mais je me suis amusée de la construction de ses phrases. Jusqu’à ce que ça devienne plus fatiguant qu’agréable de chercher à comprendre ce que raconte le narrateur. J’ai dû arriver à la moitié, puis j’ai décroché et je suis passée à la suite. 5841 années plus tard, rebelote : nouveau style particulier, mais là je n’ai pas eu la motivation d’aller plus loin que les deux premières pages…

J’y reviendrais un peu plus tard, mais pour le moment j’avais bien plus envie de suivre les chapitres "normaux" que ces deux-là. Et qu’on ne s’y trompe pas : 10 histoires très bien sur 12, ça fait un sacré score, je recommande donc sans problème ! smile

Hors ligne

 

#17 12/07/2016 21:41:57

Tzeentch
Magique
Date d'inscription: 03/04/2015
Messages: 808

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

Pour les amateurs d'Alan Moore voilà quelques news si jamais vous n'en avez pas entendu parler. Les éditions Inculte vont se charger de la traduction du prochain roman de l'auteur. J'ai eu le plaisir de rencontrer le responsable de la maison d'édition et nous avons pu échanger quelques mots à ce sujet. En tout cas, ça s'annonce complètement dingue !

Pour en savoir plus, voici un petit article sur le site ActuaLitté

Comme dirait le traducteur qui est sur le coup (Claro): "Jérusalem, avant d’être une ville ou un livre, c’est quoi exactement ? Trois millions cinq cent soixante-six mille neuf cent quarante-neuf signes. 3 566 949. C’est aussi simple que ça."

D'ailleurs on va pouvoir suivre son boulot de traduction. Pour les curieux c'est par ici.

Le résumé du roman, Jerusalem:

In the half a square mile of decay and demolition that was England’s Saxon capital, eternity is loitering between the firetrap tower blocks. Embedded in the grubby amber of the district’s narrative among its saints, kings, prostitutes and derelicts a different kind of human time is happening, a soiled simultaneity that does not differentiate between the petrol-coloured puddles and the fractured dreams of those who navigate them. Fiends last mentioned in the Book of Tobit wait in urine-scented stairwells, the delinquent spectres of unlucky children undermine a century with tunnels, and in upstairs parlours labourers with golden blood reduce fate to a snooker tournament.

Disappeared lanes yield their own voices, built from lost words and forgotten dialect, to speak their broken legends and recount their startling genealogies, family histories of shame and madness and the marvellous. There is a conversation in the thunderstruck dome of St. Paul’s cathedral, childbirth on the cobblestones of Lambeth Walk, an estranged couple sitting all night on the cold steps of a Gothic church-front, and an infant choking on a cough drop for eleven chapters. An art exhibition is in preparation, and above the world a naked old man and a beautiful dead baby race along the Attics of the Breath towards the heat death of the universe.

An opulent mythology for those without a pot to piss in, through the labyrinthine streets and pages of Jerusalem tread ghosts that sing of wealth and poverty; of Africa, and hymns, and our threadbare millennium. They discuss English as a visionary language from John Bunyan to James Joyce, hold forth on the illusion of mortality post-Einstein, and insist upon the meanest slum as Blake’s eternal holy city. Fierce in its imagining and stupefying in its scope, this is the tale of everything, told from a vanished gutter.

Dernière modification par Tzeentch (15/07/2016 13:38:08)

Hors ligne

 

#18 15/07/2016 12:43:38

Lisbei
Lectrice de passage
Lieu: Sud
Date d'inscription: 19/04/2005
Messages: 916
Site web

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

Wow, ça a l'air prometteur wub.


Même le soleil se couche

Hors ligne

 

#19 16/07/2016 12:08:19

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7348
Site web

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

Merci pour l'info, je ne savais pas que Jerusalem devait être traduit. Bonne nouvelle !


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#20 17/07/2016 13:33:59

Tzeentch
Magique
Date d'inscription: 03/04/2015
Messages: 808

Re: Critique ! [La Voix du Feu]

Je n'ai pas trouvé la traduction du résumé sur internet, du coup je prends le temps de vous le retranscrire comme j'ai le petit catalogue avec moi.

JÉRUSALEM

Et si une ville était la somme de toutes les villes qu'elle a été depuis sa fondation, avec en prime, errant parmi ses ruelles, cachés sous les porches de ses églises, ivres morts ou défoncés derrière ses bars, les spectres inquiets ayant pris part à sa chute et son déclin ? Il semblerait que toute une humanité déchue se soit donné rendez-vous dans le monumental roman d'Alan Moore, dont le titre - Jérusalem - devrait suffire à convaincre le lecteur qu'il a pour décor un Northampton plus grand et moins quotidien que celui où vit l'auteur.

Partant du principe que chaque vie est une entité immortelle, chaque instant humain, aussi humble soit-il, une partie vitale de l'existence, et chaque communauté une cité éternelle, Alan Moore a conçu un récit-monde où le moindre geste, la moindre pensée, laissent une trace vivante, une empreinte mobile que chacun peut percevoir à mesure que les temps semblent se convulser. Il transforme la ville de Northampton en creuset originel, dans lequel il plonge les brûlants destins de ses nombreux personnages. Qu'il s'agisse d'une artiste peintre sujette aux visions, de son frère par deux fois mort et ressuscité, d'un peintre de cathédrale qui voit les fresques s'animer et lui délivrer un puissant message, d'une métisse défoncée au crack qui parle à la braise de sa cigarette comme à un démon, d'un moine du IXe siècle chargé d'apporter une relique au "centre du monde ", d'un sans-abri errant dans les limbes de la ville, d'un esclave affranchi en quête de sainteté, d'un poète tari et dipsomane, tous sentent que sous la fine et fragile pellicule des choses, qui déjà se fissure, tremblent et se lèvent des foules d'entités. Des anges ? Des démons ?

Roman de la démesure et du cruellement humain, Jérusalem est une expérience chamanique au cœur de nos mémoires et de nos aspiration. Entre la gloire et la boue coule une voix protéiforme, celle du barde Moore, au plus haut de son art. 

Claro (traducteur)

Dernière modification par Tzeentch (17/07/2016 13:34:52)

Hors ligne

 

Pied de page des forums