Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#201 28/04/2010 19:23:21

Zéanos
Elbakinien de plomb
Lieu: Bretagne
Date d'inscription: 07/08/2008
Messages: 202

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

Une lecture septembre 2011... En anglais ! u_________u
Pauvre non-anglophones qui devront encore patienter des lustres ! Si j'aimais pas autant son bouquin, je m'énerverais sur le fait qu'il avait dit avoir tout écrit... Mais même avec beaucoup de problèmes, bizarrement il prend le temps de l'écriture d'un livre normal pour les corriger... Coïncidence ? =P


"Et c'est ainsi que le monde s’achèvera. Sans explosion, mais avec un soupir...."

"Parfois, le plus inattendu, c'est l'inévitable".

Hors ligne

 

#202 29/04/2010 13:20:01

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35534
Site web

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

Bah, tout dépend quand Bragelonne recevra le manuscrit définitif de son côté. smile
Ça m'étonnerait que le décalage soit important.


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#203 29/04/2010 14:28:17

dragonnia
blue jeweled queen
Lieu: en route vers Kelsingra
Date d'inscription: 08/02/2010
Messages: 2004

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

Septembre 2011, cela fait encore un bon moment à attendre. :(Et encore pas mal de temps avant un troisième tome, j'imagine. Ce n'est pas comme si je manquais de lecture, mais j'espérais lire la suite plus rapidement.


Birds called to one another, and up above her, she heard the rustling passage of squirrels, monkeys ans other small creatures. Something very like peace settled over her.
The dragon keeper de Robin Hobb

Hors ligne

 

#204 29/04/2010 15:03:35

Guigz
Disciple d'Aban
Lieu: Royaume de Papnica
Date d'inscription: 04/06/2009
Messages: 3386
Site web

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

J'ai encore le temps de mettre au 1er tome avant une sortie du 2e dans nos vertes contrées smile

En ligne

 

#205 29/04/2010 15:15:08

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35534
Site web

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

Euh, non, mais c'est mars 2011 de toute façon pour la version grand format. wink
Enfin, si ça ne bouge pas d'ici là !


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#206 30/04/2010 18:24:21

Zéanos
Elbakinien de plomb
Lieu: Bretagne
Date d'inscription: 07/08/2008
Messages: 202

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

Donc mars 2011 pour la vo, mettons septembre pour la vf version "luxe" puis, aller, deux mois pour la vf grand format normal ?  Ça fait une paie happy


"Et c'est ainsi que le monde s’achèvera. Sans explosion, mais avec un soupir...."

"Parfois, le plus inattendu, c'est l'inévitable".

Hors ligne

 

#207 01/05/2010 13:50:21

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35534
Site web

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

Si tu parles uniquement du délai entre parution VO et VF, ça ne me semblerait pas très long tout de même. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#208 01/05/2010 18:10:23

Zéanos
Elbakinien de plomb
Lieu: Bretagne
Date d'inscription: 07/08/2008
Messages: 202

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

Pas que, pas que... Entre maintenant et vf, même si je vais me détruire quelques neurones à essayer de lire la langue de Shakespeare x___x


"Et c'est ainsi que le monde s’achèvera. Sans explosion, mais avec un soupir...."

"Parfois, le plus inattendu, c'est l'inévitable".

Hors ligne

 

#209 06/05/2010 14:40:30

Plume
Ombre parmi les ombres
Date d'inscription: 09/09/2009
Messages: 932
Site web

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

Septembre 2011, ca fait un peu long mais bon comme dit Witch, c'est pas comme si on n'avait que celui ci à lire rolleyes


Le sommeil de la raison engendre des monstres - Goya

Hors ligne

 

#210 11/05/2010 17:02:20

almaarea
Trahie par Zaza
Date d'inscription: 18/02/2004
Messages: 4498
Site web

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

Après le merveilleux les Eveilleurs, on peut dire que j'ai de la chance puisque j'ai enchainé avec un nouveau coup de coeur !

Quand je lis vos comparaisons avec HP je reste éberluée. J'ai beau être fana du monde crée par JRK je ne comprends pas comment, au delà des schémas généraux qui ont été relevé, vous pouvez comparer Harry, héros n'existant qu'à travers une panoplie d'excellents personnages secondaires, avec Kvothe 1512
La comparaison est possible mais c'est passer tellement à côté du caractère unique du Nom du vent !

Ils sont rares les héros qui possèdent une voix, qui ne soient pas simplement mots et papier mais que l'on entende murmurer leur histoire à l'oreille. Kvothe fait partie de ceux-là et sa voix est belle.

Difficile de trouver quoi dire car j'ai tout aimé et ai parcouru le livre le coeur battant : les brusques retours à la "réalité" quand sa voix s'arrête, la délicatesse avec laquelle il décrit ses histoires d'amour et d'amitié, son humour, cette retenue et cette douleur sourde dans la manière de raconter sa vie, les multiples interrogations sur son futur/passé...

Un passage qui, si cela était possible, m'a fait encore plus aimé Kvothe (c'est du total sans spoiler):

p.549
"Keth-Sehlan [son cheval] était rapide. Si rapide que le vent s'est engouffré dans les pans de ma cape, la faisant flotter derrière moi comme un drapeau. Bien qu'il me plaise d'afficher une allure si spectaculaire, je me suis vite lassé d'être à demi étranglé et me suis-je défait de la cape que j'ai fourré dans la fonte."

Un grand moment de lecture.

Hors ligne

 

#211 11/05/2010 22:17:58

Witch
Wandering
Lieu: In a phone box
Date d'inscription: 25/08/2008
Messages: 7432

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

Yes ! Merci Miss, je suis contente de savoir que cela t'a plu et contente aussi de voir que tu n'es pas de ceux qui comparent les incomparables wink

(et tongue à Albéric wink)

@ Plume : copine de BAL !!! big_smile


yeah arrow http://www.editionsduriez.fr/products-p … -de-loups/
Deux nouvelles de cette anthologie ont été nommées au Prix Imaginales 2014 applau

"Some spend so much time trying to fit it into a box that they miss the STORY." Nnedi Okorafor

Hors ligne

 

#212 11/05/2010 23:42:29

Grim Harly
Mage
Date d'inscription: 04/05/2010
Messages: 78

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

Plutôt qu'avec Harry Potter, je trouve qu'il y a beaucoup plus de liens entre Le nom du vent et Terremer d'Ursula LeGuin. Kvothe me fait penser à Ged en beaucoup de points et l'importance des noms est similaire aussi. Par contre je préfère mille fois la façon d'écrire de Rothfuss où on se sent beaucoup plus impliqués !

Hors ligne

 

#213 12/05/2010 11:20:46

almaarea
Trahie par Zaza
Date d'inscription: 18/02/2004
Messages: 4498
Site web

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

En fait, avec n'importe quel livre avec lequel on voudrait comparer Le Nom du vent, ce qui frappe, comme l'a dit Grim Harly, c'est combien Rothfuss sait d'avantage nous impliquer. L'histoire en elle même n'est pas formidablement originale mais la plume et le style sont tels qu'on entend parler Kvothe, qu'il devient une personne réelle pour laquelle on éprouve une immense empathie.

Hors ligne

 

#214 13/07/2010 20:04:39

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7369
Site web

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

Ca y est, fini et j'ai adoré !
Un récit au ton doux-amer, comme je les aime. La description de Kvothe et son évolution au fil des pages est passionnante à suivre, et les retours au présent sont bien vus, tout comme le système de magie.
Et la prédominance de la musique n'est pas pour me déplaire !smile
Le canevas est très classique, à la "rise and fall", un peu comme dans l'AR de Hobb mais avec un traitement des personnages très différent;
Là où le Fitz de Hobb est renfermé sur lui même, rongé par l'amertume et les regrets, Kvothe n'est pas (encore ?) parvenu à ce stade. Il est plus apaisé, plus positif mais au final tout aussi résigné,

Spoiler:

comme l'illustre la dernière phrase (magnifique) du roman :

Spoiler:

It was the sound of a man who is waiting to die

Vivement la suite !smile


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#215 13/07/2010 23:27:05

Witch
Wandering
Lieu: In a phone box
Date d'inscription: 25/08/2008
Messages: 7432

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

Aaah je suis contente que ça te plaise wink (mais j'avais assez peu de doutes !)

Par contre là

un peu comme dans l'AR de Hobb mais avec un traitement des personnages très différent;

je ne peux pas te suivre rolleyes

y'a rien qui est "un peu" comme dans l'AR sauf le récit à la 1ère personne.

Et Alma a raison Kvothe, c'est pas comparable. Comme Phèdre. Et comme Fitz pour ceux qui l'apprécient.

Je dois dire que toute la partie

Spoiler:

dansla foret juste après le massacre de sa famille

m'a semblé particulièrement juste et "magique".
Bizarrement cela m'a évoqué une ambiance

Spoiler:

conte de fées, un moment entre deux mondes

avec une très grande justesse.

Spoiler:

I began to play something other than songs. When the sun wars the grass and the breeze cools you, it feels a certain way.  I would play until I get the feeling right. I would play until it sounded like Warm Grass and Cool Breeze

Sensible comme toi à

Spoiler:

la place de la musique

je dois dire que le passage où il

Spoiler:

joue pour gagner ses "pipes"

(aucune idée de comment comment le traduire en français !!) est très fort émotionnellement

Et voilà effectivement une suite que j'attends avec impatience (ce n'est pas fréquent, je trouve qu'il y a toujours plein de choses à lire entre deux tomes)
parce que je sais que cette voix m'a marquée durablement et que je n'aurais pas de mal à me souvenir des détails.
Le Nom du Vent contre la mémoire de poisson rouge, c'est radical big_smile


yeah arrow http://www.editionsduriez.fr/products-p … -de-loups/
Deux nouvelles de cette anthologie ont été nommées au Prix Imaginales 2014 applau

"Some spend so much time trying to fit it into a box that they miss the STORY." Nnedi Okorafor

Hors ligne

 

#216 14/07/2010 11:40:45

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7153

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

y'a rien qui est "un peu" comme dans l'AR sauf le récit à la 1ère personne.

Ton réflexe de dénigrer tout ce qui touche à Hobb et l'AR devient un peu tout meutch là smile Je comprends tout à fait la parenté que l'on peut voir entre Le Nom du Vent et l'Assassin Royal et entre Kvothe et Fitz, en dehors de la narration à la première. Nos deux héros sont, à l'âge adulte, des personnages un peu blasés, qui ont décidé de se laisser vivre. Ils nous racontent tout les deux leur jeunesse, les douleurs, les drames, les amours et les joies qui ont forgé leur caractère, les ont fait devenir des héros pour ensuite s'isoler.
Certes, l'ambiance des deux livres et très différentes, Kvothe n'est pas Fitz et Rothfuss n'est pas Hobb, mais on ne peut pas nier trouver quelques points communs entre les deux œuvres.


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

#217 14/07/2010 13:09:01

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7369
Site web

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

John Doe a écrit:

Le canevas est très classique, à la "rise and fall", un peu comme dans l'AR de Hobb mais avec un traitement des personnages très différent

Witch a écrit:

y'a rien qui est "un peu" comme dans l'AR sauf le récit à la 1ère personne

Alors je maintiens que le canevas du récit est le même (mais j'aurais pu prendre beaucoup d'autres ouvrages/films pour comparer): les livres nous racontent tous deux l'histoire d'une ascension puis d'une chute.wink

Je trouve d'ailleurs intéressant de comparer les différences de traitement des personnages par ces deux auteurs, à partir d'un postulat de départ voisin :
- la poésie et le regard "positif" sur son passé pour Kvothe, (peut être aussi parce que Kvothe est un showman dans l'âme, qui comprend l'intérêt de rendre attrayante l'histoire)
- le repli sur soi, l'amertume voire l'aigreur d'un Fitz (qui lui nous raconte son histoire sans se mettre en valeur, c'est le moins que l'on puisse dire ! et qui n'a pas le background social de Kvothe et l'art de se mettre en valeur dans le récit).

Peut être faut il également y voir la différence temporelle entre le moment où le récit est raconté et le présent, puisque

Spoiler:

Fitz a sans doute au moins 10 ans de plus que Kvothe : il est quelque part "déjà mort" alors que Kvothe est encore vivant, du moins en apparence. Disons qu'il est plus habile que Fitz pour cacher son amertume aux yeux du public : Kvothe n'est pas "déjà mort", il attend "simplement" de mourir.

Le système du flashback, très largement employé ici, sert à renforcer la fascination du lecteur-spectateur qui observe sans pouvoir intervenir la manière avec laquelle les événements vont refermer leur étau sur le protagoniste.

Bien sur, en fonction de la sensibilité de chacun, on peut remplacer dans ce que je viens de dire Kvothe par Rothfuss et Fitz par Hobb et y voir la différence de plume des deux auteurs;wink, mais mon postulat est de comparer deux manières pour les personnages de présenter une histoire qui, à des mondes d'écart, présente à mon avis un schéma commun.smile


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#218 14/07/2010 14:27:31

almaarea
Trahie par Zaza
Date d'inscription: 18/02/2004
Messages: 4498
Site web

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

La différence temporelle est même encore plus marquée que ça.

Spoiler:

Si je ne me trompe pas Kvothe n'a même pas 25 ans lorsqu'il commence son récit, tandis que Fitz est plutôt proche de la quarantaine.

Hors ligne

 

#219 14/07/2010 21:17:16

Witch
Wandering
Lieu: In a phone box
Date d'inscription: 25/08/2008
Messages: 7432

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

Et bien cher Merwin je n'exprimais pas là une anti-Fitz attitude de base wink tongue mais bien pour moi l'idée qu'il n'y a rien de commun entre les deux romans. Si ce n'est le mode "Je" et je rajoute aussi comme je l'ai déjà dit que je ne considère pas cela suffisant pour comparer par exemple à HP pour citer une histoire de "croissance"  ou  à Tancrède pour citer un autre roman de "mémoires".

Pour moi il n'y a pas seulement différence de caractère entre les deux personnages, il y a aussi une différence dans la façon de les situer dans leur univers.
Ainsi ce que dit JD sur le positionnement show man/homme de l'ombre me semble tout à fait pertinent et suffisant pour qu'il n'y ait pas de "similitude" entre eux. C'est comme comparer le jeu de Gérard Philippe et celui de Louis Jouvet (oui parce que Pitt et Brody c'était trop facile big_smile)

Donc en dehors du fait que ces deux là sont racontées par le protagoniste principal, il y a quand même beaucoup d'histoires qui décrivent l'évolution du personnage et son entrée dans le monde adulte sans que pour autant on les évoque systématiquement. Personne ne parle aussi régulièrement de Simon de l'Arcane des Épées par exemple et pourtant les informations que l'on a sur son passé et son enfance de garçon de cuisine sont suffisantes pour reconstruire son début de vie.

Je ne suis pas "obsédée" par Fitz, j'ai juste le sentiment qu'il sert de "maitre étalon" à beaucoup de commentaires comparatifs et ça ne me parait pas justifié. Parce que justement, tout le monde n'aime pas (mais peu le disent) . J'aurais peut-être moins le "réflexe" de m'opposer à ce qu'il serve d'exemple si on ne le citait pas aussi souvent en exemple !! tongue

Il n'est pas forcément judicieux de fonctionner par comparaison, cela dit je le fais aussi parce que souvent c'est plus facile de parler aux références que possèdent les autres que de partir de rien.

Donc si l'on ne doit comparer que les personnages pour moi Kvothe est plus un Hordeux qu'un Fitz. Un Hordeux solitaire certes mais un personnage en flamboyance pas un Mazarin.
Et je crois que si quelqu'un avait comparé Azoth à Fitz, j'aurais compris même si le style d'écriture de Weeks fait que ses héros sont en permanence dans l'action donc assez peu dans l'introspection.
Il me semble assez évident que le personnage qui se raconte est, de base, en mode un minimum introspectif, ou en tout cas en état de faire des confidences et de raconter sa vie, donc voilà le point commun entre K et F mais de mon point de vue, cela s'arrête là.

La blessure de l'orphelin et les récits de l'enfance (y'a d'ailleurs un sujet là dessus il me semble) ne se mesurent pas qu'à l'aune d'un Assassin Royal voilà tout ce que je voulais dire. Maintenant en toute honnêteté si JD avait comparé Kvothe à Phèdre qui

Spoiler:

elle aussi nous raconte sa vie d''orpheline

j'aurais trouvé cela tout aussi inapproprié mais moins gênant sans doute, je ne m'en cache pas smile

Alors je maintiens que le canevas du récit est le même (mais j'aurais pu prendre beaucoup d'autres ouvrages/films pour comparer): les livres nous racontent tous deux l'histoire d'une ascension puis d'une chute.

Il fallait parce que si ce n'est pas LE livre référence absolue pourquoi on en revient aussi souvent à Fitz et à HP en gros dés qu'il s'agit d'un petit garçon qui grandit sans sa maman.
Je ne parle pas spécialement pour toi JD hein mais dans les débats en général. Toujours la question du maître étalon.

Et pour le canevas je ne suis pas non plus d'accord j'ai plutôt vu

Spoiler:

du bonheur et la perte du bonheur

pour Kvothe
Alors que pour Fitz c'est

Spoiler:

on part de rien (pas de souvenirs heureux il me semble) pour aller dans un pas très sûr parsemé d'embuches. Je ne me souviens pas l'avoir vu au sommet de quoi que ce soit niveau bonheur

N'ayant lu qu'un tome de Hobb et je n'ai donc pas les "références" nécessaires pour savoir combien de fois il s'est élevé pour rechuter par la suite mais ni leur destinée, ni leur conception de la vie, ni leur rôle ne me semblent comparables.
Je n'ai pas de souvenir précis sur la situation de Fitz quand il raconte son histoire mais il me fait plus penser au Soze de Foveau qu'à Kvothe

Spoiler:

dans son auberge encore en train de combattre au présent

C'est peut-être ce qui m'a manqué dans l'AR : l'envie de savoir ce qui va lui arriver parce que

Spoiler:

aucun rattachement au présent

? Mouais non parce que ça a marché pour Phèdre... hum disons que la technique de Rothfuss

Spoiler:

de l'aller retour entre le récit et le présent

est aussi ce qui crée la différence mais là on sort du cadre de la simple comparaison de personnages et John a dit que c'était ça qu'il évoquait.

J'ai sans doute mes marottes (j'aime pas l'AR, je ne considère pas Martin comme un génie novateur, je suis grande gouroute de Kushiel tongue) mais ce n'est pas forcément moi qui les évoque en premier, on ne peut pas forcément m'en vouloir de réagir sur ces sujets quand on me les agite devant le nez duel
Suis qu'une sorcière à sale caractère en même temps lolwink


yeah arrow http://www.editionsduriez.fr/products-p … -de-loups/
Deux nouvelles de cette anthologie ont été nommées au Prix Imaginales 2014 applau

"Some spend so much time trying to fit it into a box that they miss the STORY." Nnedi Okorafor

Hors ligne

 

#220 14/07/2010 21:40:28

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7153

Re: Critique ! [Le Nom du vent - Patrick Rothfuss]

Je pense que les comparaisons fréquentes à Hobb pour les récits introspectifs ou à Martin (qu'il ne faut pas voir comme "génie novateur" justement, mais comme excellent conteur) pour les intrigues de cours viennent surtout du fait que ce sont des références qui parlent au plus grand nombre, vu que ce sont de vrais succès.
Un peu comme les blurbs du genre "Harry Potter pour adultes", "Entre Raymond Chandler et Terry Pratchett", etc.

Bon, je m'aperçois que je n'ai pas grand chose d'autre à ajouter. Je me contenterais de quelques lieux communs alors, on m'excusera smile


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

Pied de page des forums